lucperino.com

Chasse aux arrêts maladie

humeur du 24/11/2011

Chasse aux arrêts maladie

Lisez, regardez et écoutez attentivement les médias, ils en savent beaucoup plus que vous sur votre santé...

Vous découvrirez ainsi qu’un cancer microscopique se cache dans chacun de vos organes et qu’il est grand temps de vous en préoccuper. Vous avez probablement une dépression dont vous ignorez l’existence et que votre médecin n’a pas su diagnostiquer, car il s’agit d’une « dépression masquée ».

 

Les masques des dépressions sont multiples et variés, et ils peuvent aussi être eux-mêmes masqués, ce qui nécessite de grandes compétences psychiatriques pour les reconnaître.

Vous pensez que vos taux de sucre et de cholestérol sont bons ; détrompez-vous, les normes ont changé et vous êtes certainement déjà entré dans une zone à risque. Votre enfant est tombé deux fois cette semaine en apprenant à faire du vélo et il manque de vigilance à l’école maternelle, c’est assurément un hyperactif, agissez avant qu’il ne soit trop tard. 


Mesdames, lorsqu’il vous arrive de rabrouer votre mari qui a oublié quelque chose au supermarché, vérifiez bien où vous en êtes de votre cycle, car vous avez certainement un « syndrome dysphorique prémenstruel » qui nécessite de toute urgence un traitement antidépresseur. Messieurs n’écoutez plus ces médecins irresponsables qui sont de plus en plus nombreux à penser que le dépistage du cancer de la prostate est inutile et même dangereux, achetez un test et faites-le vous-même sans passer par un laboratoire et consultez un urologue, de préférence hyperactif.

Vous ne savez plus où vous avez rangé vos clés, pourquoi nier avec autant de véhémence que c’est bien le début d’une maladie d’Alzheimer. Soyez raisonnable, faites un traitement puisqu’il est remboursé malgré son inefficacité reconnue. Et si vous ne comprenez pas que c’est le traitement qui est primordial et non son efficacité, c’est que votre Alzheimer est déjà bien avancé.

Chers concitoyens, vous avez peut-être aussi un psoriasis, une migraine, un trouble anxieux généralisé, une spondylarthrite ankylosante ou un trouble bipolaire, car il y en a en réalité quatre à cinq fois plus que les médecins n’en diagnostiquent. En effet, à l’instar de vos enfants, les médecins souffrent d’une baisse chronique de la vigilance, ils ne diagnostiquent plus rien.

Pourquoi donc continuez-vous à aller les voir ?

Ah ! vous dites avoir encore besoin d’eux pour obtenir des arrêts maladie.
Eh oui, c’est bien là toute l’aberration de notre système, avec toutes ces maladies qui sévissent, en manque de diagnostic, l’arrêt maladie devrait être préventif, généralisé et permanent pour compenser l’incurie des médecins.

Quand je pense que notre administration a décidé de faire la chasse aux arrêts maladie…
Allez comprendre…

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Ne martyrisons plus nos obèses - L’obésité est une maladie où la prise en charge risque d’être blessante pour des [...]

Somatogenèse ou psychogenèse - Cela fait vingt ans déjà que dans son "anthropologie de la maladie", Laplantine affirmait que la [...]

Vaccinations sanitaires et marchandes - Pendant très longtemps, le commerce des vaccins n’a pas répondu aux règles du marché. [...]

Prolactine, testostérone et viagra - Le saviez-vous ? Tout homme, quel que soit son âge, mis en présence d’un [...]

Risque réel du syndrome d'hyperactivité infantile - La mode éditoriale du syndrome d'hyperactivité infantile ( TDAH ) n'est pas un hasard, car [...]

Haut de page