lucperino.com

Le risque majeur de la polémique vaccinale

humeur du 13/11/2009

Le risque majeur de la polémique vaccinale

La surmédiatisation de la nouvelle souche de virus grippal a eu des avantages. Elle a enfin enterré définitivement la fâcheuse confusion grippe/rhume qui sévissait encore chez quelques récalcitrants à l'éducation médicale. Elle a rappelé à tous l'ancienneté de cette maladie, contemporaine de l'élevage au néolithique, et sa relative gravité. Elle a montré l'inefficacité de tous les traitements curatifs, y compris les plus nouveaux et les plus vantés. Elle a enfin dévoilé aux derniers naïfs quelques aspects grotesques du politiquement correct et de l'électoralisme.

Devant ce danger, réel et familier, il ne reste que deux choix au patient potentiel. Soit ne rien faire en assumant un risque raisonnable. Soit se faire vacciner, seule prévention réellement efficace, comparée aux autres, toutes illusoires ou inapplicables (masques, désinfections, etc.)

Par contre, l'effet pervers de cette médiatisation est d'avoir permis aux lobbys anti-vaccination de bénéficier d'un temps de parole exceptionnel dont ils ont su abondamment profiter en maniant l'amalgame et la confusion avec une habileté coutumière aux seuls sectaires et politiciens.

Voici donc nos dirigeants risquant d'être punis par où ils ont péché !

J'ignore combien de morts seront évités par cette campagne vaccinale fort mal partie, mais il ne fait aucun doute que la nouvelle méfiance générée va diminuer encore la couverture vaccinale de maladies bien plus redoutables. Les morts par hépatite B, rougeole, coqueluche, diphtérie, pneumonies et autres tétanos risquent fort d'augmenter dans les prochaines années. Il ne reste plus qu'à espérer que leur nombre ne dépassera pas celui des morts économisées par la vaccination grippale afin que le bilan sanitaire global de cette gabegie de communications ne soit pas négatif.

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Réductionnisme réducteur - Dans son discours de la méthode, Descartes a argumenté sur la nécessité de décomposer les [...]

Science impossible du dépistage - Actuellement, les dépistages « organisés » ou « de masse » des cancers – donc sans [...]

Urgences : urgence - L'urgence médicale a moins de quarante ans. Auparavant, l'exercice médical la contrôlait [...]

Coliques du nourrisson : inquiétante perspective - Récemment, un article médical sur les coliques du nourrisson, publié dans une revue [...]

Drogues du terrorisme - L’éthologie a démontré les nombreux mécanismes d’inhibition mis en place par [...]

Haut de page