lucperino.com

Influence de la latitude sur l'hypertension artérielle

dernière mise à jour le 11/07/2014

L'hypertension est une des principales causes d'accident vasculaire cérébral, de maladies cardiaques et d'insuffisance rénale. La base génétique de la variation de la pression artérielle est largement inconnue, mais elle est susceptible d'impliquer des gènes qui influencent la rétention rénale du sel et le tonus artériel.

Nous soutenons que la prédisposition à l'hypertension est ancestrale et que le différentiel de susceptibilité à l'hypertension est dû à une différence d'exposition à des pressions de sélection lors de l'expansion de l’homme hors d’Afrique, il y a 50 000 à 100 000 ans. La pression de sélection la plus importante a été le climat, qui a produit un gradient de latitude pour l'adaptation à la chaleur, et, par conséquent, pour la sensibilité à l'hypertension.

Conformément à cette hypothèse, nous montrons que des variables écologiques, telles que la latitude, la température et les précipitations, expliquent une variabilité mondiale d'adaptation à la chaleur, déterminée par sept allèles fonctionnels dans cinq gènes impliqués dans la régulation de la pression artérielle.
En outre, nous montrons que l’interaction entre la latitude et l'un de ces allèles, GNB3 (protéine G sous-unité β3), explique l’essentiel de la variabilité mondiale de pression artérielle.

Ces résultats suggèrent que l'épidémie actuelle d'hypertension est due à un conflit entre une susceptibilité ancestrale et les contraintes de l’époque moderne.
Nous savons que la prévalence de l’hypertension est supérieure de 35% chez les afro-américains comparés aux autres groupes ethniques. Les populations des pays chauds sont plus sensibles à l’hypertension que ceux des pays froids. L’hypertension, quoique négligée en Afrique, est un réel problème de santé publique.
Cette différence de susceptibilité est liée à l’histoire de notre adaptation au climat.

Bibliographie

Young JH, Chang Y-PC, Kim JD-O, Chretien J-P, Klag MJ, et al.
Differential Susceptibility to Hypertension Is Due to Selection during the Out-of-Africa Expansion.
PLoS Genet 1(6): e82. (2005)
DOI : 10.1371/journal.pgen.0010082

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

Livres de biologie et médecine évolutionnistes

Ecologie de la santé - Blanc S, Boëtsch G, Hossaert-McKey M, Renaud F. ▪ Cherche-Midi et Presses du CNRS Plusieurs [...]

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé
- Luc Perino ▪ Seuil 2017 Cet ouvrage fondateur élargit l’éventail de nos conceptions de la [...]

Evolutionary thinking in medicine - Alexandra Alvergne, Crispin Jenkinson, Charlotte Faurie ▪ Springer 2016 Il faut saluer la [...]

C'est grave Dr Darwin
L'évolution, les microbes et nous.
- Samuel Alizon ▪ Seuil 2016 Pourquoi ce livre devrait-il être lu au moins par tous les [...]

Santé, médecine et sciences de l'évolution - Les maladies infectieuses - Marion Vittecoq et col. ▪ De Boeck Solal, 2015 Extrait de la conclusion de Luc Perino. [...]

Haut de page