lucperino.com

Livres de biologie et médecine évolutionnistes

L'abominable secret du cancer

Frédéric Thomas ▪ Humensciences - 2019

L'auteur est un biologiste qui aborde un sujet jalousement gardé par les médecins et cela fait un bien fou. Si le cancer est bien une réalité clinique et un fléau de l'humanité, il est avant tout une réalité biologique incontournable chez toutes les espèces. Si cela n'est pas de nature à nous rassurer, cela peut au moins nous amener à plus d'intelligence et plus de sérénité face à cette maladie.
Lorsque la multicellularité est apparue dans le monde vivant, il ya environ un petit milliard d'années, les cellules solitaires et égoïstes ont eu beaucoupde mal à coopérer. Quelques-unes sont restée individualistes et la nature avait mieux à faire que de toutes les éliminer. L'aventure de la multicellularité était trop belle !
L'auteur replace aussi le cancer dans l'écologie, il est une contrainte au même titre que les parasites, il conditionne les compétitions entre individus et leur organisation cellulaire interne. Nous sommes tous des porteurs sains de cellules cancéreuses, comme nous pouvons être porteurs sains d'un grand nombre de germes pathogènes. Notre système immunitaire veille, et il veille d'autant mieux que nous sommes de gros mammifères, car paradoxalement, ce ne sont pas les animaux qui comptent le plus grand nombre de cellules qui abritent le plus grand nombre de cancers.
Osons dire que le cancer n'est pas une maladie, c'est un état. Cela ne nous rassure pas davanage, mais peut permettre d'éviter certains excès du dépistage et certains excès thérapeutiques parfois délétères.
Il ne doit pas y avoir de guerre entre biologie et médecine, mais nous ne pouvons plus accepter que la médecine reste aussi éloignée de la biologie. Merci à ce livre de nous le rappeler avec intelligence.

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

La phrase biomédicale aléatoire

Pour connaître la vérité du fait pathologique, le médecin doit abstraire la malade.
― Michel Foucault

La phrase biomédicale aléatoire

Le libéralisme moral encourage la rivalité et le mimétisme dans les domaines sociaux : droit de mourir, de procréer, d'adopter, avec pour principe d'être toujours dans l'escalade relationnelle pour être le plus libéral, de ne pas être débordé par plus "branché" que soi, par plus sensible à la victime exposée. Contrarier la "victime" (qui veut mourir, avoir un enfant, changer de sexe, etc.) est signe de régression, la soutenir est signe de progrès. Au fond, satisfaire la victime n'est pas le plus important : l'objet ou le sujet sont généralement instrumentalisés. Ce qui est important, c'est de s'être indigné, d'avoir agi et de pouvoir s'en gratifier devant les autres, fut-ce au prix de la vie de ceux-ci. L'idéal affiché compte moins que l'affichage masquant le sacrifice, indicible mais pourtant bien réel, de la personne décédée, de l'enfant conçu, adopté ou acheté.
― Marc Grassin et Frédéric Pochard

Haut de page