lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

Santé et PIB

Posté le 30/09/2023 par Reginald Duquesnoy

Le PIB, entre autres joyeusetées recouvre la prostitution, le jeu, les drogues, dures et "douces", la guerre, le tabac, les vaccins...et j'en passe. On est donc en plein délire. Le Bhutan, dont les habitants, pauvres mais joyeux, sont des boutes-en-train bénéficient du "Gross National Happiness Index". De grâce, ne rejoignez pas le clan des eugénistes Schwabistes et de la décroissance: " Vous ne posséderez rien, mais vous serez heureux et cons!" On l'est suffisament déjà!
Un économiste, pas distingué du tout.

Santé et PIB

Posté le 30/09/2023 par Némé 6

J'adore. CQFD.
Question annexe : les accidents de la route enrichissent-ils les Français ? Oui, tous les épisodes frénétiques ou accidentelles, de la vache folle au COVID en passant par l’Erika, de l’amiante aux accidents de la route, des conséquences de la grande tempête de décembre 1999 à la crise des carburants aujourd’hui comme en 2000, il y a un point commun que l’on oublie curieusement de rappeler : ces catastrophes sont des bénédictions pour notre PIB.
Est-ce exact ? Soyons Normands. Certes, la hausse du carburant augmente la dépense, donc augmente mécaniquement le PIB qui est composé de deux parties : l’épargne et la consommation. Passer une heure dans un embouteillage augmente le PIB, ma voiture ne bouge pas, mais ma dépense augmente. Mon stress aussi, donc ma dépense de médicaments. Peu importe que le paysage soit détruit par l’emprise au sol, le climat par mes GES, les terres rares par mes batteries électriques branchée sur le parc nucléaire. « J’adore la bagnole », surtout les grosses cylindrées.
Mais prenons le cas des accidents de la route (en mémoire au Pr Got) : les 120 milliards de coûts directs des accidents de la route (qui génèrent le triple en coûts indirects) contribuent à la croissance de notre PIB. C’est faux, évidemment, parce qu’un homme mort, disons, à 30 ans, c’est 30 ans supplémentaires de revenus pour la collectivité évanouis avec cette disparition. Multiplions 30 par le salaire annuel et nous verrons que la perte pour la collectivité est beaucoup plus forte que la dépense occasionnée par le transport de cet homme à l’hôpital, les soins, etc. De même, les 170 milliards induits sur la santé par la pollution atmosphérique sont bons pour le PIB ? Rien n’est moins sûr, pour les mêmes raisons. Il est donc essentiel de distinguer ce qui est dépense d’investissement et dépense de consommation.
Richard Wilkinson, dans un TED en ligne, montre par les grands nombres que PIB et santé sont minés par des rendements décroissants, et quantité d’externalités négatives. Les effets pervers dont parlait Ivan Illich ? Vive l’Anthropocène !

Santé et PIB

Posté le 30/09/2023 par Laurent Vercoustre

très bon texte, je rebondis sur cette phrase "la santé et le bonheur se dégradent également de façon objective,"
Santé et bonheur sont-ils objectivables . Réponse
https://blog.laurentvercoustre.lequotidiendumedecin.fr/2023/01/23/la-sante-est-un-concept-vulgaire/

Santé et PIB

Posté le 26/09/2023 par Binh

L'affirmation "la décroissance sera bientôt le meilleur moyen d’améliorer les indicateurs sanitaires" est évidemment une croyance militante, quasi religieuse, d'Occidental riche. En 1978, le Vietnam avait le PIB le plus bas du monde (ou l'avant dernier), et je ne souhaite à aucun Occidental le niveau sanitaire que ce pays avait alors (le Boat People peuvent en témoigner). La croissance a sauvé des vies humaines et amélioré le quotidien de dizaines de millions de personnes. Si l'Occident commence à être détesté dans le monde, en 2023, c'est peut-être aussi par ce que cette idéologie de la Décroissance commence à être perçue comme une nouvelle tentative d'hégémonie culturelle de nature colonialiste.

Même la course à pied

Posté le 17/09/2023 par Marie helene

Evidemment c est le SYSTÈME qui est responsable, et non, psr ex, la course a pied... marchandisation à l extrême .

Même la course à pied

Posté le 17/09/2023 par rabaeus

Toujours aussi remarquablement vrai...

Même la course à pied

Posté le 17/09/2023 par

Manif ce jour contre les jo d’hiver 2030 en paca, neige artificielle, infrastructures démesurées etc.
Les jo ont vécu, surtout hors sites naturels…
Revoir les priorités de l’humanité !!

Même la course à pied

Posté le 16/09/2023 par benjamin le temps

bravo !

Même la course à pied

Posté le 16/09/2023 par Sophie StM

Quel ton desabusé, Une petite déprime de rentrée peut-être ?

Même la course à pied

Posté le 15/09/2023 par durand

UBRIS qd tu ns tiens ...la marque des ténèbres. .. euh Oups ! non non juste celle du patriarcat. uber Alles

Même la course à pied

Posté le 15/09/2023 par kelfoun alain

Vous avez parfaitement exprimé tout ce que je pense sur le sport actuel.C'est quand même dommage que l'homme(e) ,dans l'excès, "pourrit" tout ce qu'il touche.De la part d'un ancien joggeur

Même la course à pied

Posté le 15/09/2023 par frantz

Amusant et réel, merci. Par contre si un récent prix Nobel actuellement annonce publiquement que le réchauffement climatique donc les histoires de carbone sont un pipeau contre la population, ça a de grandes chances d'être vrai, et il est loin d'être isolé. Juste le GIEC organisme politique est défendu par les médias qui sont totalement incompétentes sur le sujet comme sur tous les sujets médicaux, comme sur l'énergie où l'on compare des choux et des carottes puisque l'on présente comme équivalentes les sources d'énergie aléatoires et les sources d'énergie pilotable. Nous sommes dans une époque de mensonge généralisé... Il s'agit d'une guerre des gouvernements contre les populations. Du jamais vu et difficile à imaginer. Il faut mettre tous les événements ensembles: la plupart sont une construction et certains de longue date.

Psychosocial ferroviaire

Posté le 11/09/2023 par rené METTEY

Quelqu'un pourrait-il m'expliquerr (et aussi aux directeurs de la SNCF et aux dirigeants syndicaux) pourquoi, au Japon, le Shinkansen accuse 30 secondes de retard sur la moyenne de l'année, qu'un retar de trois miniutes pour un train à l'arrivée motive un rapport au ministre, et qu'un conducteur de loco se sent déshonoré dès une minute de retard (il e se fait pas hara-kiri qd même!) ???
Il n'y a pas de chats au Japon ? de vaches ou sangliers qui hantent les paturages ou forêts ? de suicidaires ?

Psychosocial ferroviaire

Posté le 10/09/2023 par Lorient Express

L'état psychosocial ferroviaire est directement corrélé à l'état d'entretien du réseau en cause, il n'y a pas chercher midi à quatorze heures, avec deux heures de retard ou plus. En France, la SNCF n'est aujourd'hui qu'une entreprise aussi médiocre que toutes les autres qui faisaient autrefois la fierté du pays. Mais après X années de dirigeants sortis de l'X, des Ponts ou de l'ENA, ces pantouflards bien au chaud ont réussi à transformer de l'or en plomb, et à faire une usine à gaz, surtout en dehors des grandes lignes.
Merci Maastricht, cette T2A qui a étranglé en France tous les services publics au nom de la rentabilité, compétitivité et autres procédures dégradées.

Psychosocial ferroviaire

Posté le 08/09/2023 par Ollivier Jean pierre

Le meilleur, le mieux écrit, des papiers que je connaisse de vous.
Continuez sur cette voie

Psychosocial ferroviaire

Posté le 08/09/2023 par Patrice Queneau

Merci pour la chatte en gestation et surtout la conclusion !
Compliments et merci

Psychosocial ferroviaire

Posté le 07/09/2023 par Martine

J'ai beaucoup aimé ; je partage !

Psychosocial ferroviaire

Posté le 07/09/2023 par docteur marie ange tousch

En 2022: 2 heures de retard car un troupeau de moutons batifolait sur la voie Nice/Marseille

Réponse à Laurent Vercoustre

Posté le 30/08/2023 par Luc Perino

Oui, je connais bien cette brillante interprétation du signe clinique par Michel Foucault qui relève à la fois de la philosophie et de la psychosomatique; La définition du signe clinique aujourd'hui est différente et la fois plus triviale et plus pragmatique pour l'enseignement !
Cordialement.

Artisanat clinique

Posté le 30/08/2023 par Laurent Vercoustre

Voici un petit morceau du passage consacré au signe et au symptôme dans Naissance de la clinique de Michel Foucault. Ce n'est pas tout à fait ce que vous écrivez
C'est l'intervention d'une conscience qui transforme le symptôme en signe
Signes et symptômes sont et disent la même chose : à ceci près que le signe dil cette même chose qu’esl précisément le symptôme. Dans sa réalité matérielle, le signe s’identifie au symptôme lui-même ; celui-ci est le support morphologique indispensable du signe. Donc « pas de signe sans symptôme » (4). Mais ce qui fait que le signe est signe n’appartient pas au symptôme mais à une activité qui vient d’ailleurs. Donc « tout symptôme est signe » en droit, « mais tout signe n’est pas symptôme » (1) en ce sens que la totalité des symptômes ne parviendra jamais à épuiser la réalité du signe. Comment se fait cette opération qui transforme le symptôme en élément signifiant, et qui signifie précisément la maladie comme vérité immédiate du symptôme ?

Les vertiges

Posté le 29/08/2023 par

Bonjour Luc (qui n'est donc pas Lucifer)

Belle synthèse sur les vertiges pour lesquels l'interrogatoire fait le plus souvent le diagnostic
2 remarques qui n'engagent que moi et ma longue expérience (faible niveau de preuve!!) :
1.les VPPB et surtout la presbyvestibulie (que tu cites) sont , et de très loin, les 2 premières causes de vertiges et cette dernière est aussi invalidante que désespérante
2. Tu ne parles pas de l'acetylleucine, curiosité pharmaceutique française (?) qui est probablement un placébo (bien toléré)

Merci pour tes humeurs que je lis et apprécie à chaque parution
J.Birgé, médecin généralise (57)

Artisanat clinique

Posté le 23/08/2023 par HENRY

Merci, excellent article

Réponse à Davide

Posté le 23/08/2023 par Luc Perino

Davide,
Puis-je vous reprocher en toute amitié de ne pas regarder la bibliographie qui suit toutes mes chroniques
L’article de Campling répondra à votre première question
Pour la deuxième question, je pense qu’il s’agit d’une expertise individuelle non transmissible
Amicalement

Artisanat clinique

Posté le 23/08/2023 par Dr Davide Sali

Cher ami,
une fois de plus, texte fort intéressant et utile; très d'accord sur l'intérêt d'une relation d'accueil non déléguée qui permet déjà des observations importantes . Merci.
" L’arrêt spontané du tabac chez un gros fumeur de longue date est un signe en faveur d’un cancer du poumon à son début.": pouvez-vous m'en dire un peu plus?
Et une question en lien avec le sujet de votre dernière humeur: avez-vous des pistes à me donner pour subodorer voire déceler les fraudeurs, manipulateurs, simulateurs, que j'ai vraiment du mal à reconnaître, me fondant bcp sur la confiance dans la relation? Cela est important pour tout médecin, mais vous vous doutez que pour un médecin du travail c'est un sujet particulièrement sensible. Je suis prêt à noter vos conseils, à lire ce que vous me conseillez...
Bien confraternellement,

Artisanat clinique

Posté le 22/08/2023 par René Mettey

"La promotion des hospitalo-universitaires se fait sur le nombre de leurs publications, pas sur leur expertise clinique ; il est logique qu’ils ne sachent ni ne veuillent vraiment l’enseigner."
Et ce sont ces hospitalo-universitaires qui ont supprimé le SEUL examen médical du cursus qui avait de la valeur pour déterminer celui (ou celle) "dignus est intrare in nostro docto corpore" : les "cliniques" !

Artisanat clinique

Posté le 21/08/2023 par Brigitte

Merci pour cet article qui me redonne de l’espoir sur le monde soignant, ex infirmière libérale balintienne, je me bats pour la relation thérapeutique soignante;
Cordialement

Réponse à Laurent Vercoustre

Posté le 20/08/2023 par Luc Perino

Merci pour ce rappel de Michel Foucault que j'ai bien évidemment lu et relu !
Cordialement

Artisanat clinique

Posté le 20/08/2023 par Laurent Vercoustre

Signes et symptômes vus par Michel Foucault

Cher collègue, Vous devriez lire Naissance de la clinique de Michel Foucault, il y a tout un chapitre sur symptômes et signes : voici des passages :"Dans la tradition médicale du 18e siècle la maladie se présente à l'observateur selon des symptôme et des signes"...et beaucoup plus compliqué :"signes et symptômes sont et disent la même chose: à ceci près que le signe dit cette même chose qu'est précisément le symptôme"Bref il y a dans Naissance de la clinique tout un chapitre qui traite du signe et du symptôme avec une approche philosophique parfois très ardu.

Artisanat clinique

Posté le 20/08/2023 par Rabaeus

Alors là, je ne pourrais pas être plus d'accord!!!
C'est quelques chose qui me passionne.
Ca me rappelle un de mes amis qui s'est installé il y a 40 ans. Il avait remarqué que très souvent, en présence d'un nouveau patient, il savait au bout de 5' s'il était malade...
Bravo!!!

Artisanat clinique

Posté le 20/08/2023 par Dr Rétaux Jean-Michel

Éclatant de vérité. Hélas vous prêchez dans le désert à l'heure des téléconsultation et de l'assistanat médical, prétendument palier aux déserts !
La démotivation induite par la considération miséreuse de nos énarques vis à vis des médecins généralistes cliniciens va induire des couts explosifs pour de médiocre résultats. Il vaut mieux être riche, jeune et bien portant en 2023 plus que jamais.

Artisanat clinique

Posté le 20/08/2023 par Demonceaux

Bravo pour votre pertinence

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par Claude

Luc ,

Quel bel article dans sa vérité comme dans sa simplicité.
Vos consultations n'étaient que confirmation de vos affirmations.
Merci.

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par Denis Mulleman

Bravo pour cette excellente chronique sur la pratique médicale clinique, et pour vos analyses souvent très perspicaces.

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par Loic marpeau

S'il n'y avait que les hospitalo unuversiraire à n'avoir aucune expertise clinique ce serait un moindre mal ....

artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par Jean Benoist

Cer excellent regard , du moins est ce que j'ai pu remarquer chez nombre de mes étudiants , ne les attire pas beaucoup. Non pas en raison d'un excès de techniques mais souvent parce qu'ils ont des préoccupations que je dirais politiques, qu'îls tournent vers la santé publique, vers l'humanitaire, et d'une façon générale vers l'action sur la société plus que sur les individus. La clinique, le "colloque singulier" leur semble une sorte de luxe dépassé.

Réponse à P Queneau

Posté le 19/08/2023 par Luc Perino

Si j’en juge par mes voyages et certains correspondants, je pense que la France reste encore assez bien placée pour l’expertise clinique dans le monde occidental.
Peut-être que les Danois, les Hollandais et les Suédois sont meilleurs que nous, mais c’est bien pire dans de nombreux autres pays, dont les USA
Mais ce ne sont que des impressions personnelles et je ne connais aucune étude comparative entre pays sur ce point.

Amicalement

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par P. Queneau

Je souscris, évidemment à 100 %, jusqu’à la dernière ligne qui fait écho à mes combats d’ancien président du CNU de thérapeutique : nous allions souvent voir les candidats sur place, dans leur Fac et leur CHU, assister à leur consultation…
L’Université française est malade de son "publish or perish » : avez-vous des informations précises sur les modalités des concours universitaires dans les pays étrangers avec quelques références crédibles ? Ainsi que sur les études et entre autres leur partie « clinique » et aussi leur durée ?
Merci, compliments et amitié

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par LABIDI

BRAVO C EST LEXPERIENCE QUI PARLE

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par Ecuer

Encore bravo et merci Luc !

Artisanat clinique

Posté le 19/08/2023 par durand

(= Claro that's all folks no comment parfait tout est dit merci pour ce rappel de la fabuleuse intelligence des animaux humains en interaction directe complète. ...
Bravo à Mr Darwin et son oméga, mais qu'est devenue sa Transmission des petits avantages aquis "à qui par qui où qd comment c'en est assez de vos violeeeences" depuis qqs décennies à peine nous nous laissons bonzaier amputer modifier tronçonner gps affolé comme un gouvernail fou, nous avons perdu les codes de connexion au biotope que du coup nous dévastons savamment par incompétence évolutionniste ...au service du tout machine accéléré, à rentabiliser follement ad libitum contre l'intérêt global de l'espèce et de son biotope..désespérément

Balayé le sapiens ! Place au mutant numérique accéléré et -rant...perte ou grave perversion des 2 fonctions vitales : subsides et territoires (Prédation ), transmission des compétences aquises (Education ) exit "le souci du petit et du bien-être de l'autre"

À suivre ... ['=

Artisanat clinique

Posté le 18/08/2023 par Dr Francis Bolgert

Cher Collègue,

Comme nous avez raison..! Quelle sagesse que ces évidences oubliées, même de la part de neurologues…y compris des PU-PH
Comme écrivait Ralph Barton Perry :
Le spécialiste est celui qui sait de plus en plus de choses sur un domaine de plus en plus restreint, jusqu'à tout savoir sur rien.

Merci !

Réponse à Clément

Posté le 17/08/2023 par Luc Perino

Clément
Effectivement, les articles se suivent et se dénigrent mutuellement, prouvant que le sujet est particulièrement instable, c’est le moins que l’on puisse dire
Il y en a plus de 50 000 , il ne faut donc plus les lire
Il ne reste que deux solutions de remplacement
- Faire ses propres constatations cliniques – C’est insuffisant
- Vérifier quels sont les conflits d’intérêts des auteurs – C’est mieux, mais ce n’est pas toujours facile

Amicalement

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 17/08/2023 par Clément Mettling

Bonjour Luc,

Je lis toujours avec intérêt tes billets de blog. Concernant le papier sur les statines de Ravnskov et al, je vois qu’il y a des commentaires sur Pubpeer citant des papiers contradictoires. Je sais que le débat sur les statines est chaud, quel est ton sentiment la dessus ?
Bien à toi,

Électronique embarquée

Posté le 14/08/2023 par Hugues Rousset

Je ne sais si vous vous souvenez de ,nos rencontres, mais je tiens à vous dire un grand bravo pour avoir continué votre "oeuvre" avec tant de constance, d'intelligence, de pertinence et de qualité.
Je lis toujours vos billets avec grand intérêt, et admiration : nous avons le même âge et je mesure à la fois le travail qu'implique cette rubrique et le bonheur qu'elle vous apporte.
En amitié.

Unique invulnérabilité

Posté le 05/08/2023 par jean claude

Cette humeur m'a rappelé ma découverte. il y a très longtemps, de ma vulnérabilité au "bourrage de crâne".
Après m'être installé médecin, j'ai reçu de nombreuses revues médicales gratuites, et je les lisais. Partisan du minimum utile, je ne prescrivais aucun examen para clinique qui ne soit dûment et scientifiquement nécessaire. Au bout de quelques années de lecture de ces revues au contenu anxiogène et moralisant, je me suis aperçu d'une sensible augmentation d'inutiles prescriptions d'examens. j'ai écrit à tous les laboratoires qui me fournissaient ces revues de ne plus le faire, et je suis revenu à mon minimum utile. La pub pour les médicaments me déplait encore plus que la pub alimentaire.. Je zappe. J'en suis devenu quasi "publi-aveugle" Un écriteau, chez le boucher de mon enfance disait "la bonne marchandise n'a pas besoin de réclame"
Merci pour vos savoureuses humeurs

Électronique embarquée

Posté le 04/08/2023 par Gilbert Schlogel

De la science et de l’humour, bravo ! — comme d’hab !

Réponse à Valérie pour discarthrose

Posté le 01/08/2023 par Luc Perino

Modic n'est pas un terme clinique, mais un terme d'imagerie (IRM) ayant peu de rapport avec la réalité clinique (douleurs, etc.)
On ne soigne pas des images, mais des patients
Je ne pourrais donc vous dire que des bêtises et si vous souhaitez encore plus de bêtises, internet vous en dira beaucoup plus...
Désolé et cordialités

Discarthrose

Posté le 01/08/2023 par Valérie

Bonjour, j'ai besoin d'info sur la discarthrose de type Modic 3 merci d'avance

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 28/07/2023 par Laurent Vercoustre

J'ai réagi un peu vivement, (je vous prie de m'en excuser )à votre article à propos du distingo que vous faites entre prévention primaire et secondaire.... Mais le reste de votre article atteste que sur le fond nous sommes d'accord :vous cautionnez la littérature qui rapporte que le taux de LDL inversement proportionnel à la mortalité ! Vous êtes donc bien du bon côté, du côté des cholestérol sceptiques.!!!

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 27/07/2023 par Naudy François

Cet humour est excellent basé sur des fausses vérités, une pseudo-science ! Du Molière qui fait rire pour ne pas pleurer !
On perd son temps avec cet article, car le praticien s 'applique au dialogue, à pratiquer une médecine sur des preuves et il est plus important de parler des problèmes structuraux graves qui existent : ils sont occultés !
Le sidérant sont les éloges des réactions ci-dessous ! ! !
Quel obscurantisme !
Quels dénis du réel ! ! !
Qui peut se permettre de posséder et d'asséner de telles 'vérités' ?
des Diafoirus ...

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 25/07/2023 par Mathusalem

Merci Docteur Perino pour cet éloge de la médecine avant septante cinq ans (tout est dans le cinq). Et de la chirurgie, à tous les âges de la vie.
Les chirurgiens en sont ravis, les gériatres boudent.
Plus on avance en âge, plus le nihilisme thérapeutique marche. C'est comme l'abstention devant l'urne (je parle de l'urne au sens électoral, là), elle est parfois l'issue la plus sage.
Pour mes vieux jours, ayant déjà atteint la limite d'âge (ma vie valait 100% de 5 à 25 ans, 50% de 25 à 45 ans, 20 % de 45 à 75 ans, elle ne vaut plus que 10 % depuis), il me serait personnellement pénible d'entrer les deux pieds dans la tombe le corps imbibé de produits pharmaceutiques sans intérêt, et d'aller intoxiquer la vermine et le thanatobiome, mes commensaux, avec des substances indigestes.
Et pour l'éternité, j'attends encore un peu...

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 25/07/2023 par Godart Alain

Erreur de titre: Pas de médecine "préventive" avant 75 ans: les maladies infectieuses bactériennes, cancéreuses (parfois) ou autres maladies aigües restent accessibles dans une certaine mesure, même si une grande circonspection est nécessaire. Surtout si on considère que l'acte médical ne consiste pas, uniquement, à prescrire, mais encore à conseiller (l'activité physique par exemple, l'hygiène de vie) rectifier les fausses informations comme vous faites, ou dé-prescrire: tout un travail médical.

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 25/07/2023 par Laurent Vercoustre

voilà le lien vers mon billet
https://blog.laurentvercoustre.lequotidiendumedecin.fr/2023/01/09/1386/

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 25/07/2023 par Laurent Vercoustre

Comment pouvez vous écrire des choses comme ça :ce distingo entre prévention primaire et prévention secondaire. Voilà ce que j'écris dans mon BLOG à l'occasion d'un billet qui s'intitule " Quand les statines font de la résistance.
On constate chez un grand nombre de praticiens une curieuse manière de concéder les limites thérapeutiques des statines tout en conservant le principe de leur prescription : « les statines n’ont pas d’efficacité en prévention primaire, mais celle-ci restent appréciable en prévention secondaire, disent-ils » Un médicament « marche ou ne marche pas », simplement prouver son efficacité en prévention primaire, c’est passer à une autre échelle, cela impose de recruter des populations beaucoup plus importantes, et la prescription d’un médicament en prévention primaire exige des effets secondaires minimum.

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 25/07/2023 par Rabaeus

Excellent. Cela fait du bien de lire ce genre d'article. Je suis 100% d'accord. en particulier, le fait qu'on prescrit des anti-hypertenseurs à des patients de plus de 80 ans pour obtenir un chiffre standard. Les chiffres deviennent un problème...
Les statives n'en parlons pas...
Encore bravo!!!

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 24/07/2023 par JF Massé

Excellent !
-" Docteur je suis en pleine forme ! "
-" On va vous arranger ça.". Les Knock ont la vie dure...
Peut-être quand même , surtout après 75 ans, une petite place pour les beta bloquants et l'aspirine à doses pédiatriques ?...

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 24/07/2023 par Gilbert Schlogel

Intéressant… J’ai 90 ans ! Mais je fais une demi-heure de gym dans l’eau chaque jour.
Amitiés

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 24/07/2023 par Isabelle Gautier

je ne suis pas chirurgie, mais ça me concerne
j'attends un peu avant de rencontrer la médecine la mort
merci pour votre prose ludico-serieuse

Pas de médecine après 75 ans

Posté le 24/07/2023 par Brigitte Clavelier

Totalement vrai !
Et avoir la chance de ne pas être hospitalisée par obligation...

Brigitte (75ans)

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 11/07/2023 par Chazerans Denis

merci pour vos lumières, elles permettent souvent de corriger la façon de voir tel ou tel problème.
Médecin généraliste en fin de carrière,je vaccine régulièrement depuis 40 ans et ne peux être accusé d'idéologie anti vacc.
Par contre , aucune évocation dans votre texte du jour du scandale absolu qu'a été l'expérimentation phase 3 (avec comme échantillon l'humanité entière) pour le "vaccin" Sras-covid 19 et ses effets délétères .
j'attends avec impatience vos mises au point à ce sujet .

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 11/07/2023 par Lavaxine

L'éloge du vaccin, c'est devenu à la fin du XXe s. une sorte d'apostille au "Serment d'Hippocrate". Le principe est bon, mais la réalité ?
L'incitation latérale est un leurre, elle est tout à fait frontale, verticale, transcendante et massive. Elle est de nature religieuse, j'allais dire sacramentelle, mais ce serait restrictif. C'est une légende, une saga, un mythe archi pasteurisé.
On prête beaucoup à la vaccination, non sans bonne raison, mais aussi à tort, ce qui est typique de l'effet Dagyde. L'épopée narrative de l'éradication de telle ou telle maladie grave par l'opération du Saint Vaccin me laisse sceptique. Je n'aime pas les hagiographies. Je ne peux pas ajouter foi à ces récits laudatifs, qui ressemblent à une messe positiviste en blouse blanche. Positiviste et en trompe l'oeil.
Depuis que ce qu'on appelle "vaccin" existe, citez-moi une seule pathocénose qui a disparu sous son effet.
La pathocénose du XIXe s., la tuberculose, est-ce le vaccin qui en a eu raison ?
Pourquoi la bonne vieille carie dentaire n'a toujours pas reçu son vaccin ? Y a-t-il un évolutionniste dans la pièce pour expliquer ce petit fait vrai ?
Dernièrement, un produit en phase d'essai clinique vaccin bio-high-tech anti-Covid nous a servi de planche de salut, motus et bouche cousu pour sortir d'une syndémie. Mais où sont les brillants évolutionnistes pour nous dire de quoi ce vaccin est le nom ? Allô ? Toujours des abonnés absents lorsqu'on en vient aux sujets qui fâchent...
À la fin des années 1970, un agronome spécialiste des sols, René Dubos, qu'on n'ira pas soupçonner d'étroitesse d'esprit, observe que « vaccination est un mot magique ». Il est temps de relire les entretiens avec J.-P. Escande [1979] "Chercher : des médecins, des chercheurs… et des hommes".
Et sous couvert de "vaccin", je trouve ahurissant qu'il soit devenu impossible d'émettre le moindre début d'un commencement d'un doute sans passer dans le camp de l'ennemi à abattre
Totem et tabou ? Les deux font la paire, on le sait.

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 09/07/2023 par rené METTEY

Belle démonstration du "in medio stat virtus", ou, pour les extèmeorientophiles (dont je suis), de "la voie du juste milieu".

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 08/07/2023 par Defontaine Patrick

Après 34 ans d'exercice où j'ai recommandé les vaccins à tout va, j'e suis resté convaincu du bon rapport bénéfice /risque de cette forme de prévention pendant les 20 premières années de retraite. Depuis l'épidémie de Sars-Cov2 et les vaccins non seulement prétendus efficaces (tous vaccinés/ tous protégés), j'ai découvert le lobbying d'incitation latérale, et je suis devenu méfiant, en particulier sur la mesure politique de vaccination systématique des adolescents contre le papillomavirus. On passe à une utopie digne des "Morticoles" de Lucien Daudet. Ce 08/07/2023.

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 08/07/2023 par Patrice QUENEAU

Merci, cher ami, quelle créativité au service du bon sens, la valeur oubliée de notre temps !
Bel été et amitié

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 08/07/2023 par jean loup Rey

magnifique
de même pour des raisons peut être différentes on peut se demander s'il était justifié de vacciner en Afrique tropicale contre Covid

Réponse à Benoit

Posté le 07/07/2023 par Luc Perino

Cher Benoit
Je suis toujours ravi de recueillir tes commentaires de spécialiste
En ce qui concerne le vaccin varicelle, je suis probablement excessif, mais c'est pour une toute autre raison que les relation sans importance avec le zona.. Cette maladie étant gravissime chez l'adulte et bénigne chez l'enfant, une vaccination incomplète de la population risque fort d'entraîner une augmentation des maladies de l'adulte .Ce serait ainsi le premier vaccin à impact négatif en termes de santé publique. Toi qui es féru de médecine évolutionniste, nous sommes là au coeur de notre sujet préféré.
Mais en effet, une courte chronique de 3000 signes ne permet pas d'entrer dans le détail et oblige à des propos parfois laconiques. Tu as raison sur ce point

Incitation latérale aux vaccins

Posté le 07/07/2023 par Benoît

Cher Luc,
Je suis globalement d’accord avec ce que tu dis sur les vaccins, bien qu’emporté par ton enthousiasme militant, la bonne foi ne semble pas toujours au rendez-vous lorsque sont mis en avant les non-bénéfices attendus de la vaccination rotavirus sans distinction entre pays riches et pays pauvres et que sont mis dans le même sac les oreillons et les cancers HPV induits.
En revanche, l’allégation concernant l’impact de la vaccination varicelle sur l’incidence du zona, telle que formulée, est inexacte. De nombreuses études ont été publiées montrant une baisse de l’incidence du zona après introduction de la vaccination varicelle. A titre d’exemple, celle récente des canadiens (Raferty et al. Eur J Clin Microbiol Infect Dis. 2021; 40(11): 2363–2370) montre que “Children who received two doses of vaccine (40.3 HZ cases per 100,000 person-years) had approximately 41% lower risk of HZ (IRR: 0.59, 95% CI: 0.53, 0.65) than those who received only one dose of vaccine (68.4 HZ cases per 100,000 person-years)… Universal varicella vaccination programme implementation corresponds to decreased paediatric HZ incidence across age groups, in both vaccinated and unvaccinated individuals.
Amitiés,
Benoît

Vieux contre jeunes

Posté le 06/07/2023 par G. Rontes

Des démographes éclairés, mais "persona non grata" dans les politiques publiques et situés hors champ dans la médiarchie (Citton Y.), abonderaient dans le même sens. Ne citons pas de nom.

Restons factuels, dit l'EBM. Les vieux votent encore, la preuve par une once de sociologie électorale, et bien plus que les jeunes, ce marché des bulletins (de vote) a un bon rapport, il est courtisé, et pas seulement par les jeunes gens du Sénat, mais aussi par des louveteaux, qui reçoivent le suffrage des intéressés: le vieux, c'est le cercle vicieux, non pas à lui tout seul, mais par le poids du nombre.

Mais il y a plus fort que le politique, c'est le marché comptable, industriel et financier, la solvabilité et le patrimoine, si vous préférez : une tête chenue, c'est "beau comme Crésus", voyez la publicité. Elle, au moins, ne perd pas la boule. Et c'est aussi de l'or gris, de l'or en barre. Du même côté que le coeur gérontophile, tous les économistes vous le diront, et ce n'est pas Bercy qui apportera le démenti, se trouve aussi le porte-monnaie, la carte bleue, l'acte d'achat "pour les vieux jours".

Résumons la question biomédicale des investissements, de la R&D et des orientations de la recherche technoscientifique : la jeunesse ? Une erreur ! Une courte folie ! Un trouble ! Qu'on lui donne du sucre et de la Ritaline, des alcoolats, des opiats ou du THC, elle nous fichera la paix, nous les "boomeurs". L'intendance, la politique sanitaire et la police du même nom, suivront !
Puissions-nous tous, tant que nous sommes, jeunes ou vieux, mourir au moins guéris.
Gérard Rontes

Vieux contre jeunes

Posté le 03/07/2023 par Martine Laville

Il est effectivement indispensable d'agir en prévention en ciblant en priorité les enfants et les jeunes parents. Cela fait partie des 40 recommandations que j'ai rendu aux ministres JC Compte et F Braun dans mon rapport sur la prévention et la prise en charge de l'obésité. C'est ce qui est aussi largement recommandé par l'OMS et l'OCDE

https://sante.gouv.fr/ministere/documentation-et-publications-officielles/rapports/sante/article/mieux-prevenir-et-prendre-en-charge-l-obesite-en-france

Vieux contre jeunes

Posté le 02/07/2023 par Dr Maurice Rey

Bravo . Tout à fait d' accord !
Continuez, vous nous enchantez ,( car je transmets vos humeurs médicales )
Cordialement

Vieux contre jeunes

Posté le 02/07/2023 par Benoît

La façon dont nos sociétés ont géré la pandémie de COVID-19 était emblématique à cet égard.

réponse à JF Massé

Posté le 01/07/2023 par Luc Perino

Merci de vos remarques toujours intéressantes.
Je n'ai hélas aucun nom à vous proposer, me^me en cherchant bien
Très cordialement

Vieux contre jeunes

Posté le 01/07/2023 par JF Massé

Dans sa réaction, Daniel Néra (infra) pose une bonne question: "Qui est responsable de la dégradation de l’état de santé des jeunes?" Je n'ai pas de réponse univoque, mais après 35 ans de pratique généraliste, puis 8 ans de travail au sein du Conseil de Famille des Pupilles de l'Etat du département, je fais l'observation suivante : dans mon seul département de 647000 habitants, près de 1900 (mille neuf cents !) mineurs (dont près de 70 sont pupilles de l'Etat - c'est à dire ont des parents que la justice a déchu de leur autorité parentale) sont suivis par l'Aide Sociale à l'Enfance (gérée par le Conseil Départemental) et donc confiés à des familles d'accueil ou à des institutions; la grave insuffisance des besoins psychothérapeutiques participe à pérenniser une détresse psycho-existentielle qui va à plus ou moins court terme favoriser l'échec scolaire et les comportements à risque des moins de 25 ans. La charge économique de ces comportements pèse et pèsera très lourd... L'explosion émeutière actuelle ne se résoudra pas en faisant appel à des familles qui par nature sont justement déjà hors course. Les "enfants de l'ASE" représenteront une part significative des futurs SDF et pour les autres, ils ne seront pas rares celles et ceux qui choisiront de créer des familles reproduisant leur propre modèle parental...cercle d'affamés sans fin. S'inquiéter de l'avenir de la jeunesse ce n'est pas faire de l'âgisme.
PS: je cherche une expertise en "compétences psycho-sociales des 10 -18 ans". Si d'aventure vous aviez un nom, merci d'avance.

Vieux contre jeunes

Posté le 01/07/2023 par François Gueyffier

Cher Luc,

Encore un propos juste et qui tape dans le mille. J’applaudis +++. D’autant que tu montres encore ici ta générosité de personne expérimentée !
Merci d’être ce que tu es et de faire ce que tu fais.
Amitiés

Vieux contre jeunes

Posté le 30/06/2023 par Christian Biémont

Excellent Luc et entièrement partagé. D'abord l'éducation, après la culture, enfin la santé qui bien évidemment concerne surtout les troisième et quatrième âges. Je ne sais pas où placer la prévention qui concerne autant l'éducation que la santé.

Vieux contre jeunes

Posté le 30/06/2023 par Jean Loup Rey

BRAVO

Vieux contre jeunes

Posté le 29/06/2023 par Daniel Nera

Soignons les jeunes autant que les vieux mais alors faudra t il soigner ces jeunes devenus vieux ?
Le chiffre des décès de la pandémie n’a été connu ,évidemment, qu’à sa fin ainsi que l’âge des décès : on peut toujours faire l’histoire à l’envers
Vu l’appétence des jeunes pour les réseaux sociaux,j’avoue ne pas avoir compris l’impact du confinement ;celui ci ne pouvant que favoriser l’usage de ceux-là
A quel âge ,un jeune atteint il son libre arbitre: assez tôt si l’on en juge l’usage précoce de la drogue, des médicaments,de l’alcool et de la pornographie mais j’avoue ne pas avoir de réponse et je voudrais bien connaître la responsabilité de chacun afin de savoir : qui est responsable de la dégradation de l’état de santé des jeunes
Enfin et c’est le plus grave : il se fait une petite musique comme quoi les vieux ont fait leur temps,qu’ils en ont bien profité,bien sûr aux dépens des jeunes Si l’euthanasie débarrasse la société des vieux, les jeunes iront ils mieux pour autant Devra t on continuer à dépenser pour les malades incurables voire les malades dont les traitements ont un coût prohibitif
J’ai 74 ans et je commence à avoir peur
Daniel Nera

Vieux contre jeunes

Posté le 29/06/2023 par isabelle Gauthier

les jeunes se vengent : rupture des liens et de la transmission, déni du passé

Vieux contre jeunes

Posté le 28/06/2023 par Mikael Rabaeus

Remarquable Luc.
Je suis 100% d'accord. En particulier avec tes remarques sur le Covid

Avant de débrancher l’IA

Posté le 19/06/2023 par Leroy

Merci pour cette remise au bon sens !

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

La phrase biomédicale aléatoire

Si un trouble mental n'est pas seulement fait de symptômes, mais aussi de manières d'être dans le monde, la dépression peut être considérée comme l'envers exact de cette étrange passion d'être semblable à soi-même - de ne plus s'identifier - qui a saisi nos sociétés au début des années 1960. La dépression est un mot commun - et commode - pour qualifier les problèmes soulevés par cette normalité nouvelle. La souveraineté individuelle n'est pas seulement allègement à l'égard de la contrainte externe, elle produit des pesanteurs internes dont chacun peut concrètement prendre la mesure. La dépression freine la toute puissance qui est l'horizon virtuel de l'émancipation.
― Alain Ehrenberg

Articles et autres publications

Le mamelon masculin - Planet vie, fevrier 2023 [...]

Médecine sans souffrance et souffrance sans médecine - AOC, 17 janvier 2023 [...]

Patient zéro et porteur sain - dans H. Guillemain (dir.), DicoPolHiS,
Le Mans Université, 2022. [...]

Les labyrinthes du soin - Pratiques, 95, octobre 2021, p 48-51 [...]

Evidences et limites de l'épidémiologie - Médecine, Vol 17, N° 4, Avr 21, p 148-150 [...]

Autres fiches patients

test - §  Partie I : Généralités sur les virus Différence fondamentale entre virus et [...]

Ulcères de l'estomac et du duodenum - I/ Les mots et les faits « Gastr » : Préfixe de tous les mots en rapport avec [...]

Tendinites - I /Les mots et les faits Tendon : tissu robuste et faiblement [...]

TDAH : Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité - I/ Les mots et les faits   TDAH: Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans [...]

Drogues : addiction et sevrage - I/ Les mots et les faits Drogue : nom général donné à toutes les substances chimiques [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Le grand jeu des caractères sexuels secondaires - L’innovation de la sexualité a été une grande étape dans l’Histoire de la vie dont [...]

Manipulations grossières du ministère de la santé - Une publicité en faveur du dépistage de masse, entendue sur les médias grand public, [...]

Pathologie culturelle - Après les génocides du XX° siècle, les scientifiques développèrent une véritable [...]

Trouble dissociatif politique - Un homme politique ne dit jamais « français » ni « citoyens », il dit « françaises [...]

Derrière mon stéthoscope - En inventant le stéthoscope, Laennec majora brutalement l’expertise des médecins. Les [...]

Haut de page