lucperino.com

Anémie ferriprive

dernière mise à jour le 15/01/2014

I / Les mots et les faits

  • Hémoglobine : pigment qui donne la couleur des globules rouges. Le fer est un constituant essentiel de l’hémoglobine
  • Anémie : à l’origine, anémie signifie manque de sang. On disait souvent "il est anémié" pour désigner quelqu’un de pâle. Le médecin constatait l’anémie en regardant la couleur des muqueuses (intérieur de la joue ou des paupières). Aujourd’hui, la définition médicale de l’anémie repose sur une seule analyse : le dosage de l’hémoglobine. Il y a anémie lorsque le taux d’hémoglobine est inférieur à 13 g/dl chez l’homme et 12 g/dl chez la femme.
  • Hémodilution : cela signifie que la quantité de plasma augmente. Ainsi, le taux d’hémoglobine semble plus bas.
  • Ferriprive : cela signifie littéralement privation de fer ou carence en fer.
  • Anémie ferriprive : Il s’agit d’un taux d’hémoglobine trop bas dont la cause exclusive est le manque de fer. Le manque de fer provient soit d’une carence alimentaire (tiers-monde) soit d’une perte anormale de fer (hémorragies diverses)
  • Le volume des globules rouges permet de classer les anémies. Microcytaire si les globules rouges sont de petit volume, macrocytaire si les globules rouges de grand volume. L’anémie ferriprive est une anémie microcytaire et hypochrome (globules pâles).


II/ Combattre les idées reçues

  • Le dosage du fer ou sidérémie est insuffisant, pour faire le diagnostic d’une anémie ferriprive. Il faut doser la ferritine.
  • On a longtemps cru que les femmes enceintes étaient toujours anémiées. En réalité, il y a une forte hémodilution qui donne cette fausse impression, surtout en fin de grossesse. C’est pourquoi on considère qu’il y a anémie chez la femme enceinte seulement lorsque le taux d’hémoglobine est en dessous de 10,5 g/dl
  • Les épinards ne contiennent pas plus de fer que la plupart des légumes !


III/ Les idées-forces

  • La réserve de fer se trouve dans le foie sous forme de ferritine.
  • Le fer est transporté dans le sang par une protéine : la transferrine ou sidérophiline
  • Dans l’anémie ferriprive, la ferritine diminue et la transferrine augmente
  • La transferrine est alors moins chargée en fer, on dit que son coefficient de saturation (CST) est bas.
  • Toutes les anémies microcytaires ne sont pas des anémies ferriprives. Les autres causes principales d’anémie microcytaire sont toutes les maladies inflammatoires ; dans ces cas, la transferrine diminue. (Nous n’en parlons pas ici)
  • Pour affirmer une anémie ferriprive chez la femme enceinte, il faut trois paramètres : Une hémoglobine en dessous de 10.5 g/dl, une diminution de la ferritine au dessous de 0.020 µg/ml et une augmentation de la transferrine. Cela est exceptionnel et n’arrive qu’en cas de forte carence ou de forte hémorragie. Les femmes enceintes n’ont donc pas besoin de recevoir du fer.


IV/ L’espace d’éducation et de progrès

  • Prendre du fer ne sert à rien lorsque le taux de ferritine est normal, même si le taux de fer est bas.
  • L’alimentation suffit à nos besoins en fer. Le fer se trouve en quantité suffisante dans les protéines animales et dans la plupart des légumes frais et secs.
  • L’anémie ferriprive par carence en fer ne se voit que dans les pays du tiers-monde ou en cas de grande carence alimentaire (anorexie)
  • En France et dans les pays riches, l’anémie ferriprive provient presque exclusivement des hémorragies chroniques : règles abondantes, hémorragies intestinales, prise d’aspirine et de médicaments anti-inflammatoires, etc.
  • Les femmes enceintes et les jeunes enfants ont effectivement besoin de plus de fer, mais ce fer se trouve en quantité suffisante dans une alimentation variée.
  • La nature fait bien les choses : une théorie récente suggère que la baisse du fer sérique chez la femme enceinte est une réaction adaptative naturelle, car cette baisse relative serait une protection contre les infections !


V/ Radio trottoir des erreurs quotidiennes

  • Je suis fatigué parce que je manque de fer. (Le dosage du fer seul ne sert à rien pour le diagnostic. Une anémie ferriprive qui provoque de la fatigue doit être déjà grave et l’on a dû constater une baisse de la ferritine)
  • Les comprimés de fer me donnent des troubles digestifs. (Alors, n’en prenez pas, ils sont inutiles si le taux de ferritine est normal)
  • Pourquoi Wikipedia et tous les sites médicaux disent que les femmes enceintes doivent prendre du fer ? (Probablement parce qu’ils ne sont pas indépendants de l’industrie pharmaceutique. Wikipedia est le site où les laboratoires pharmaceutiques interviennent le plus souvent. Les femmes enceintes doivent prendre du fer comme les autres lorsque leur taux de ferritine est bas. L’OMS et les universités ne conseillent pas la prise systématique de fer pendant la grossesse.)
  • Je suis végétarien et on me dit que je vais manquer de fer. (C’est vrai que les abats et les viandes contiennent beaucoup de fer, mais si vous n’avez pas d’anémie ferriprive, les légumes frais et secs suffisent à vos besoins. Le persil en contient beaucoup, bien plus que les épinards !)

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Autres fiches patients

Trouble panique - I / Les mots et les faits Anxiété : état émotionnel et [...]

Hypertrophie bénigne de la prostate - I / Les mots et les faits Urètre : canal d’évacuation de [...]

Lithiase urinaire - I / Les mots et les faits Lithiase : ce mot vient du grec [...]

Diarrhée aiguë du nourrisson - I / Les mots et les faits Diarrhée aiguë : apparition de selles [...]

Coliques néphrétiques - I / Les mots et les faits Colique : contraction douloureuse et [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Quelles générations futures ? - Le problème des « générations futures » accompagne les débats médiatiques autour [...]

Pensons à nos morts du dernier trimestre - Depuis trois mois en France 140 000 personnes sont décédées, parmi elles nous pouvons dénombrer [...]

Requins, platanes ou bolides - Les requins sont les plus redoutés des carnivores marins, et ils sont en très [...]

Contraception : où est passé le mode d’emploi -   Depuis l’introduction de la pilule dans les années soixante, notre pays fait partie de [...]

Ineptie des deux diabètes - Au début du XVIII° siècle, les progrès de la microscopie ont permis de découvrir et de [...]

Haut de page