lucperino.com

Livres de biologie et médecine évolutionnistes

Evolutionary thinking in medicine

Alexandra Alvergne, Crispin Jenkinson, Charlotte Faurie ▪ Springer 2016

Il faut saluer la sortie de ce livre, car les ouvrages traitant de médecine évolutionniste sont encore rares, malgré les deux décades écoulées depuis le livre fondateur de Nesse et Williams traduit très récemment en français.

C’est le premier livre de cette nouvelle interdisciplinarité qui oriente clairement le propos en direction des médecins et de leur pratique. Il n’est pas structuré selon un plan de biologiste de l’évolution, mais selon un plan plus familier aux médecins, puisque les différents chapitres concernent l’obstétrique, la cancérologie, la cardiologie, etc.

Il aborde des sujets qui n’avaient pas encore été abordés dans ce genre d’ouvrage, tels que l’allaitement, la mort subite du nourrisson, l’insuffisance cardiaque ou encore l’autisme. Voilà bien des sujets qui résonnent dans la tête du médecin.

Son seul défaut est d’être écrit en anglais, devenue l'unique langue des publications en biologie. Cela va certainement rebuter de nombreux cliniciens moins rompus à la pratique de cet idiome que les chercheurs en biologie.

En attendant son éventuelle traduction, on ne peut qu’encourager les plus anglophones de nos confrères à se ruer sur ce livre très riche d’enseignement et plein de portes à ouvrir.

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

La phrase biomédicale aléatoire

Et voici, hors de toute mesure, l'étendue du domaine clinique. Démêler le principe et la cause d'une maladie à travers la confusion et l'obscurité des symptômes ; connaître sa nature, ses formes, ses complications ; distinguer au premier coup d'œil tous ses caractères et toutes ces différences ; séparer d'elle au moyen d'une analyse prompte et délicate tout ce qui lui est étranger ; prévoir les événements avantageux et nuisibles qui doivent survenir pendant le cours de sa durée ; gouverner les moments favorables que la nature suscite pour en opérer la solution ; estimer les forces de la vie et l'activité des organes ; augmenter ou diminuer au besoin leur énergie ; déterminer avec précision quand il faut agir et quand il convient d'attendre ; se décider avec assurance entre plusieurs méthodes de traitement qui offrent toutes des avantages et des inconvénients ; choisir celle dont l'application semble permettre plus de célérité, plus d'agrément, plus de certitude dans le succès ; profiter de l'expérience ; saisir les occasions ; combiner toutes les chances, calculer tous les hasards ; se rendre maître des malades et de leurs affections ; soulager leurs peines ; calmer leurs inquiétudes ; deviner leurs besoins ; supporter leurs caprices ; ménager leur caractère et commander à leur volonté, non comme un tyran cruel qui règne sur des esclaves, mais comme un père tendre qui veille sur la destinée de ses enfants.
― Charles Louis Dumas en 1807 (Eloge de Henri Fouquet)

La phrase biomédicale aléatoire

On est passé des médicaments pour malades aux médicaments pour gens normaux en difficulté, puis aux médicaments pour faciliter la vie chez des gens en état normal.
― P. Fougère

Haut de page