lucperino.com

Livres pour les cliniciens curieux

Introduction à la philosophie des sciences médicales

Maël Lemoine ▪ Hermann, 2017

Aucun livre de qualité sur l'épistémologie de la médecine n'avait été écrit depuis Canguilhem, en langue française. Voilà une lacune enfin comblée. Ce livre, malgré son niveau exigeant, devrait être lu par tous les médecins. Au-delà du classique problème de la définition du normal et du pathologique, l'auteur aborde tous les sujets nécessaires à l'analyse critique de nos pratiques médicales actuelles.
La maladie devenue une entité définie par son traitement plus que par son essence. L'introduction récente de l'EBM qui monopilise et fige la pensée médicale. Les différents systèmes de classification et la construction sociale des entités nosologiques. L'élaboration de la preuve et des liens de causalité. La justification par l'action. Les difficiles relations entre santé publique et santé individuelle. Les errements des processus de généralisation et particularisation du soin. Le savoir tacite et le savoir faible. Autant de grands thèmes traités avec clarté, malgré l'inévitable jargon philosophique qui peut parfois pénaliser les médecins.
À lire et relire tranquillement pour éviter le formatage de la pensée et acquérir une véritable liberté de soigner.

Lire les chroniques hebdomadaires de LP

La phrase biomédicale aléatoire

Etonnons-nous de la ferveur avec laquelle le corps médical lui-même accueille les remèdes charlatanesques de l'industrie. C'est une aberration professionnelle qui par sa complaisance et sa complicité contribue à l'exploitation de la crédulité publique, alors que le médecin devrait servir de garde-fou et de critique. Les fortunes des marchands de produits charlatanesques s'édifient rapidement sur des fondements qu'il est difficile d'ébranler. La publicité pharmaceutique étant celle qui paie le mieux, elle est recherchée non seulement par notre presse professionnelle, mais par toutes les presses et plus spécialement par la presse politique. Autrement dit, l'industrie des produits charlatanesques est maîtresse de l'opinion. Elle a les protecteurs les plus puissants, ceux qui agissent sur le Parlement, sur le gouvernement, sur la bureaucratie. Retourner contre elle l'opinion est une oeuvre de salut public.
― Edouard Rist en 1924 dans "Charlatanisme et tuberculose"

Haut de page