lucperino.com

Livres de biologie et médecine évolutionnistes

Destinées improbables
Le hasard, la nécessité et l'avenir de l'évolution

Jonathan B Losos ▪ La Découverte, 2021

Ce livre aborde trois aspects de la biologie de l'évolution qui secouent quelques idées reçues.

La convergence est plus fréquente que cela vait été supposé. Un déterminisme imposé par l'environnement et la nécessité d'accomplir des tâches conduit à des traits semblables dans des espèces éloignées phylogénétiquement. Contrairement à ce qu'avait dit Gould, si l'on redélourait le film de la vie en partant du début, tout ne serait pas aussi différent de ce que l'on constate aujourd'hui. 

Il aborde aussi le point sensible de la vitesse de l'évolution qui est parfois plus rapide que ce qu'avait pressenti Darwin. Certaines contraintes augmentent les vitesses des divers processus d'adaptation .

Enfin, l'auteur aborde l'évolution éxpérimentale. On a longtemps reproché aux sciences de l'évolution d'émettre que des hypothèses sans possibilité de validation expérimentale. Eh bien, ce reproche n'est plus justifié, les expériences sont nombreuses et permettent de confirmer ou d'infirmer certaines hypothèses.

Ces expériences permettent, entre autres, de confirmer que la convergence est fréquente et que l'évolution peut être rapide.

Ce livre de vulgarisation, écrit de façon plaisante, pèche cependant un peu par la longueur et l'excès de détail des exposés des processus expérimentaux. Malgré son envie de s'adresser à des profanes, l'auteur semble souvent vouloir convaincre des pairs. 

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

La phrase biomédicale aléatoire

Ce sont des illusions thérapeutiques qui encombrent la médecine de tant de médicaments qui ont brillé en leur temps et à leur heure d'un éclat aussitôt terni.
― Paul Blum en 1935

La phrase biomédicale aléatoire

Plus le niveau sanitaire d’un pays est élevé, plus la notion de maladie est omniprésente. Plus les soins sont performants, plus la subjectivité de souffrance est grande. Plus les sciences biomédicales progressent, plus la subjectivité de bonne santé se dégrade. Creusement régulier de l’écart entre la science médicale et son vécu par le patient.
― Luc Perino

Haut de page