lucperino.com

Livres de biologie et médecine évolutionnistes

Le mal du dehors
L'influence de l'environnement sur la santé

Rémy Slama ▪ Quae - 2017

Exhaustif, synthétique, pédagogique, dépassionné, voici un livre incontournable pour tous ceux qui souhaitent aborder le thème très actuel de la médecine environnementale.
L'auteur rappelle cependant que les relations entre santé et environnement ne sont pas nouvelles, puisque l'environnement est indissociables des individus. Cependant, avec l'avènement de l'ère industrielle et la transition épidémiologique, ces relations ont pris une nouvelle dimension pour notre espèce, puisque nous somme capables de façonner notre environnement comme aucune autre espèce avant nous.

En bon épidémiologiste, il commence par présenter cette science avec ses méthodes et ses sources d'erreur. Il insiste sur les difficultés liées à l'étude des maladies environnementales qui sont à la fois multifactorielles et multi-étapes et qui sont surtout invisibles aux yeux du public. Pourtant le fardeau de ces maladies est désormais au premier rang en termes de santé publique.
Ni les autorités sanitaires ni les citoyens ne tolérent une maladie infectieuse, même si sa mortalité est devene négligeable ou nulle, mais tous tolèrent beaucoup mieux les dégâts considérables des particules fines, du sucre, du tabac ou du sel.

Ce livre n'est cependant pas catastrophiste comme le sont souvent les ouvrages qui traitent d'environnement. Au contraire, il rappelle que nous avons éliminé avec succès la plupart des contaminants naturels, et que, depuis les années 1980, nous avons fortement réduit plusieurs contaminants industriels.
Le plus difficile est de gérer l'incertitude liée aux nouveaux produits chimiques qui affluent sue le marché. Cette incertitude révèle les difficultés des relations entre science et politique.
L'auteur analyse lucidement le problème des conflits d'intérêts et reconnaît que les incertitudes de la science profitent inévitablemet aux lobbys qui savent les exploiter.

Avec les maladies environnementales, nous affrontons les mêmes dilemmes qu'avec toutes les autres maladies : prévenir ou traiter, agir sur les comportements ou sur l'environnement, bien comprendre les notions de risque et de danger, bien différencier les attentes individuelles et les attentes publiques.

Une attention particulière est portée sur les risques pour le foetus pendant la première partie de la grossesse et sur la complexité des études cliniques étalées sur deux ou trois générations.

Ce livre, à lire lentement et attentivement, fourmille de chiffres et de références solides sans oublier les anecdotes sur le plomb ou les western et les histoires à fin tragique ou heureuse.

L'auteur précise, non sans humour, que nous progressons à vive allure puisqu'il a fallu 4000 ans pour interdire le plomb, 100 ans pour interdire l'amiantet 30 ans pour interdire le DDT !
Il en ressort un habile dosage de pessimisme serein et d'optimisme lucide sans jamais perdre de vue la rigueur scientifique.

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

La phrase biomédicale aléatoire

Essayons de passer un pacte entre science, médecine et société qui ne fasse pas de la santé un capital risque ou un produit technique, mais un bien commun à préserver.
― Jean-Paul Gaudillière

La phrase biomédicale aléatoire

La médecine doit assumer la disparition du corps et de la parole, car elle simultanément revendiquée par les médecins et par les malades.
― Didier Sicard

Haut de page