lucperino.com

Dossier de presse

À quoi sert vraiment un médecin ?

À lire le dr Perino, on comprend que la dictature du tout scientifique, les pressions commerciales et les dérives du consumérisme n'ont jamais rendu aussi essentielle la place, dans le système de soins, d'un clinicien qui doit être, plus que jamais, " l'homme orchestre des mots, des corps et des techniques. "

Luc Perino

Luc Perino Médecin, écrivain, essayiste

Biographie 

Bibliographie 

Charte et engagements.

La phrase biomédicale aléatoire

La porte du cabinet de consultation s’ouvre. D’emblée, les premiers gestes du patient, avant même que la porte ne soit refermée, ont livré une bonne part des éléments du puzzle qui va se construire. Les mouvements de cet homme ou de cette femme ont déjà une syntaxe qui esquisse la grammaire des symptômes à délivrer. La marche jusqu’à son siège est une préface, un avertissement à l’observateur clinicien, sa cadence est celle du verbe à venir, les hésitations y auront une fréquence identique à celle des pas. L’empathie commence par les mots d’accueil du praticien, les invites à se mettre à l’aise, les mimes d’ouverture sur la scène des phrases… Justement, voilà les premiers mots qui arrivent, avant ou après que le praticien ne se soit assis. Avant : ils informent de leur insignifiance ou d’une certitude de leur faible apport dans le décryptage du cas. Pendant : il faudra y mettre de l’ordre, car le bruit des chaises est un prétexte à leur brouillon. Après : ils vont requérir plus d’attention, voire en exiger s’ils sont très tardifs.
― Luc Perino

La phrase biomédicale aléatoire

Un jour vient où, toute agitation cessante, le médecin se demande quelle est sa vérité et sa place dans la profession. Aujourd’hui, je n’en doute plus, je suis un palpeur de ventre, un investigateur de vie, un décodeur d’imbroglios socio-sanitaires, un conteur de sagas individuelles, un omnipraticien de la plainte, un fouilleur de symptômes, un confesseur laïc, un fouineur de nuisances, un détective de physiologies, un attracteur d’angoisses, un artisan des psychés, un généraliste des organes, un sondeur d’âme, un étreignant d’épaules, un aventurier sanitaire, un clapotant de mains, un baroudeur de regards, un presseur de bras, un explorateur d’intimités, un optimiste de la biologie individuelle.
Sans emphase, je suis un clinicien.
Rien d’autre.
― Luc Perino

Haut de page