lucperino.com

Dossier de presse

À quoi sert vraiment un médecin ?

Luc Perino esquisse le portrait presque idéal d'un médecin moderne et affirmé, capable de "faire vivre la science clinique en contraignant le modèle dominant ". D'un médecin apte à éviter les pressions de tous bords, qu'elles viennent des patients, de l'industrie pharmaceutique, des politiques ou de l'idéologie sanitaire du moment.

Au médecin perdu parmi toutes ces injonctions et ces intérêts contradictoires, Luc Perino conseille de revenir sans arrêt à la clinique qui permet de faire le gros dos en attendant le triomphe de ce que l'auteur nomme la postclinique, capable de faire la jonction entre les biographies, la médecine et la biologie.
Le Quotidien du Médecin, Caroline Martineau, mai 2011  +

Luc Perino

Luc Perino Médecin, écrivain, essayiste

Biographie 

Bibliographie 

Charte et engagements.

La phrase biomédicale aléatoire

J’aime les vrais obsessionnels qui se lavent les mains cinquante fois par jour. Je les gave de psychotropes et ils ne se lavent plus les mains. Ils attrapent alors des maladies infectieuses par manque d’hygiène et je les guéris avec mes antibiotiques. Ils font une allergie aux antibiotiques et je les soigne avec mes antiallergiques. Mes antiallergiques les endorment, je leur donne un stimulant. Mes stimulants réveillent leurs obsessions, et vogue la galère en direction de la case départ. Eux, au moins, ce sont de vrais malades. De vrais disciplinés de ma pharmacopée.
― Luc Perino

La phrase biomédicale aléatoire

L'industrie est apte à développer des médicaments et des dispositifs qui changent de mains sur le marché. Mais qui est en position de développer des interventions de soin qui n'ont pas en leur centre un produit commercialisable ?
― Annemarie Mol

Haut de page