lucperino.com

Prédisposition aux deux types de cancer du sein.

dernière mise à jour le 16/09/2014

Etude sur le risque de cancer du sein dans une perspective évolutionniste de l’histoire de la vie.

Le risque de cancer du sein semble être lié à une variété de traits d'histoire de la vie tels que l'âge de la puberté, la parité, la synchronisation reproductrice ou l'âge de la ménopause. Nous passons en revue la littérature sur les facteurs de risque de cancer de sein dans une perspective évolutionniste afin de suggérer un cadre plus général de prédisposition à ce cancer.
Ces cancers de sein sont souvent classés en fonction du nombre de récepteurs hormonaux (HR). Les HR+ ont une surexpression des récepteurs aux œstrogènes et à la progestérone. Les HR- possèdent ces récepteurs en nombre normal.

Nous faisons l’hypothèse que les cancers HR+ sont associés aux traits lents de l’activité génitale, par exemple : première grossesse retardée, peu de progéniture, peu d’allaitement, ménopause tardive. Ces femmes ont une exposition accrue aux hormones du cycle, car elles ont plus de cycles. Ces hormones cycliques comme les œstrogènes et la progestérone ont donc plus d’impact sur les cellules du sein et augmentent leurs occasions de proliférer tout en baissant le taux d’apoptose.

A l’opposé, nous présumons que les cancers HR- sont liés à des traits rapides de l’histoire de la vie génitale (fertilité précoce, plus d’enfants, ménopause précoce) soit à un vieillissement reproducteur plus rapide. Dans les stratégies de l’évolution, chez plusieurs espèces animales, ce gain reproductif se fait aux dépens des facultés d’entretien et de réparation somatiques. Ceci peut mener à des taux plus élevés de prolifération cellulaire, à plus de mutations accumulées et à une plus grande réceptivité des tissus reproducteurs aux facteurs de croissance, favorisant à la fois la reproduction et la prolifération néoplasique. La corrélation négative entre reproduction précoce et longévité a été prouvée dans plusieurs espèces animales.

Ainsi, les cancers HR- seraient plus fréquents chez les femmes dont l’histoire génitale a des traits rapides et ils dépendraient davantage des risques environnementaux extrinsèques. Tandis que les cancers HR+ seraient liés à l’agression hormonale intrinsèque.

Bibliographie

Athéna Aktipis C., Hiatt R.A. & Ellis B.J.
HBES. 23rd annual conference. Montpellier. July 2011

Futuyma DJ.
Evolution
Sunderland, Massachusetts: Sinauer Associates Publishers, 2005.

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

La phrase biomédicale aléatoire

Et voici, hors de toute mesure, l'étendue du domaine clinique. Démêler le principe et la cause d'une maladie à travers la confusion et l'obscurité des symptômes ; connaître sa nature, ses formes, ses complications ; distinguer au premier coup d'œil tous ses caractères et toutes ces différences ; séparer d'elle au moyen d'une analyse prompte et délicate tout ce qui lui est étranger ; prévoir les événements avantageux et nuisibles qui doivent survenir pendant le cours de sa durée ; gouverner les moments favorables que la nature suscite pour en opérer la solution ; estimer les forces de la vie et l'activité des organes ; augmenter ou diminuer au besoin leur énergie ; déterminer avec précision quand il faut agir et quand il convient d'attendre ; se décider avec assurance entre plusieurs méthodes de traitement qui offrent toutes des avantages et des inconvénients ; choisir celle dont l'application semble permettre plus de célérité, plus d'agrément, plus de certitude dans le succès ; profiter de l'expérience ; saisir les occasions ; combiner toutes les chances, calculer tous les hasards ; se rendre maître des malades et de leurs affections ; soulager leurs peines ; calmer leurs inquiétudes ; deviner leurs besoins ; supporter leurs caprices ; ménager leur caractère et commander à leur volonté, non comme un tyran cruel qui règne sur des esclaves, mais comme un père tendre qui veille sur la destinée de ses enfants.
― Charles Louis Dumas en 1807 (Eloge de Henri Fouquet)

Haut de page