lucperino.com

Raccourcissement des télomères et longévité des espèces

dernière mise à jour le 06/08/2019

Abstract de l'article de whittemore et col.

Les causes exactes du vieillissement ne sont toujours pas comprises et il est difficile de comprendre pourquoi certaines espèces vivent moins d'un jour, alors que d'autres peuvent vivre plus de 400 ans. Les recherches actuelles suggèrent que les télomères sont liés au processus de vieillissement, mais on ne trouve pas de relation claire entre la durée de vie d'une espèce et la longueur initiale de ses télomères.
Dans notre étude, nous avons mesuré les longueurs de télomères d'une variété d'espèces différentes. Nous constatons qu’il n’y a pas de corrélation forte entre la durée de vie d’une espèce et la longueur initiale des télomères. Cependant, nous trouvons une forte corrélation entre le taux de raccourcissement des télomères et la durée de vie d'une espèce.

Bibliographie

Whittemore K, Vera E, Martínez-nevado E, Sanpera C, Blasco MA
Telomere shortening rate predicts species life span
PNAS July 8, 2019
DOI : 10.1073/pnas.1902452116

 

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

Sexe / Genre / Appariement

• Genre : différences sexuelles du cerveau. • Genre : Disparité de genre : complexe MSL [...]

Haut de page