lucperino.com

Niches environnementales et structure des personnalités

dernière mise à jour le 14/02/2021

La structure de covariance des traits de personnalité dérivés de modèles statistiques tels que « Big Five » est souvent considérée comme un universel humain. Ce modèle décrit la personnalité en cinq traits centraux (Ouverture, Consciensiosité, Extraversion, Agréabilité, Neuroticisme) appelé également modèle « OCEAN ».

Des études interculturelles remettent en question ce type de modèle et ce point de vue, constatant que les sociétés moins complexes présentent une covariation plus forte des caractéristiques comportementales, ce qui entraîne moins de facteurs de personnalité dérivés.

Pour expliquer ces résultats, nous proposons l'hypothèse de la diversité des niches, dans laquelle une plus grande diversité de niches sociales et écologiques induit une gamme plus large de profils comportementaux multivariés et, par conséquent, une covariance plus faible des divers traits dans la population. Nous formalisons cela comme un modèle de calcul, qui reproduit les résultats empiriques d'études interculturelles récentes et permet des prédictions confirmables par expérimentation.

Ce travail fournit une explication générale des différences de personnalité dans la structure des populations, tant chez les humains que chez d’autres animaux. Cela conduit à proposer une réinvention substantielle des recherches sur la personnalité. Au lieu de réifier les descriptions statistiques des structures traditionnelles de personnalité, la recherche devrait se concentrer davantage sur la modélisation de leurs causes environnementales.

Bibliographie

Smaldino P.E., Lukaszewski A., von Rueden C. et al
Niche diversity can explain cross-cultural differences in personality structure
Nat Hum Behav 3, 1276–1283 (2019)
DOI : 10.1038/s41562-019-0730-3

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

Sexe / Genre / Appariement

• Genre : différences sexuelles du cerveau. • Genre : Disparité de genre : complexe MSL [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Allergies alimentaires : encore un problème de surmédicalisation - Depuis une à deux décennies, l'un des problèmes du soin dans nos pays est celui de la [...]

Lâche-moi la thyroïde - Le dépistage des cancers est le sujet où se constate le plus grand écart entre la réalité [...]

Tempête sur la carte vitale - La grosse tempête qui vient de secouer le sud-ouest de la France a réellement fait des [...]

La troisième transition épidémiologique - Une « pathocénose » désigne l’ensemble des maladies et de leurs manifestations dans [...]

Revenir à la preuve clinique des médicaments - Jusqu’aux années 1920, tous les médicaments efficaces étaient hérités de l’empirisme [...]

Haut de page