lucperino.com

Livres pour les patients

Écologie de la santé

Blanc S, Boëtsch G, Hossaert-McKey M, Renaud F. ▪ Cherche-Midi et Presses du CNRS

Plusieurs écologues du CNRS approchent ici les nouveaux problèmes sanitaires : émergence de nouveaux pathogènes, antibiorésistance, maladies environnementales.
Ils le font à la lumière de l'écologie scientifique, en examinant l'évolution des comportements alimentaires, des modes de vie, des paysages agricoles et urbains.

Plus que jamais, ils pointent la nouvelle nécessité de remonter aux sources de nos maux et non pas seulement à leurs symptômes pour les comprendre et tenter d'y remédier.

Cet ouvrage s'inscrit dans le nouveau courant de médecine évilutionniste qui tente de réunir médecins, sociologues, anthropologues, biologistes et évolutionnistes dans une réflexion globale et interdisciplinaire autour des problèmes sanitaires.

Médecine en danger. Qui pour nous soigner demain?

Jean Christophe Seznec, Stéphanie Rohant ▪ First 2016

Risque juridique, hypertrophie de l'administration, insuffisance des honoraires, désorganisation des soins et des urgences, sont autant de plaintes que ressassent les médecins et leur syndicats.

Ce livre tire un signal d'alarme sur les nouvelles entraves à la bonne relation médecin-patient. Cette relation est clairement devenue une relation administartive et de consommation.

De plus en plus de médecins harcelés par l'administration, par leurs patients et par de multiples injonctions paradoxales sont en burn out et dévissent leur plaque pour choisir un emploi salarié ou un autre métier.

Il faut le dire, même les cabinets les plus enviés que les médecins payaient, il y a trente ans, pour avoir le droit d'y travailler ne trouvent plus repreneur aujourd'hui. Les déserts médicaux ne concernent pas que les campagnes, mais aussi le coeur des grandes villes. Malgé toutes les belles intentions des ministères et les flagorneries de l'Université, la médecine générale se meure. Les patients en sont les premeières victimes.

Il faut cependant dire que les responsables de cette dérive sont tous les acteurs du soin, patients eux-mêmes, Université, administrations, ministère, mais aussi les médecins dont la pratique a changé en suivant les évolutions de la société. Nous reprocherons simplement aux auteurs d'avoir été peut-être un peu trop discrets sur ce dernier point.

L'ensemble mérite cependant d'être lu avec attention, car les constats sont stupéfiants et les assertions incontestables. À déconseiller aux pessimistes !

Trop de médecine, trop peu de soins

Claude Béraud ▪ Thierry Souccar, 2013

Trop de médecine, trop peu de soinsCe livre est un recueil des article et des coups de geules passés de Claude Béraud, ancien médecin conseil de la Sécurité Sociale.
Il a passé sa vie à lutter contre les excès de la médecine et le silence des administrations face à cette gabegie... Avec très peu de succès, comme il le reconnait lui-même.

Le bébé est un mammifère

Michel Odent ▪ L'instant présent, 2011

Le bébé est un mammifèreRéédition du titre "Le plus beau des mammifères" paru en 1990, ce livre est un concentré de science et de bon sens autour de l'accouchement et de la période néonatale. L'auteur, connu pour ses engagements, évoque les grands thèmes de la surmédicalisation de l'accouchement. Sa grande expérience personnelle et ses résultats sur la mortalité maternelle et infantile lui permettent d'affirmer des vérités essentielles. Les deux plus importantes sont, d'une part, le rôle de l'ocytocine dans le lien qui unit la mère à l'enfant et qui est perturbé par les déclenchements artificiels de l'accouchement, et d'autre part, le rôle majeur du colostrum pour protéger le nouveau-né contre les infections. Il prône un retour à la mise au sein immédiate après la naissance, même pour les mères qui n'ont pas l'intention d'allaiter longtemps.
Parfois trop enthousiaste, il est plus difficile de le suivre dans certaines digressions autour des chats, de la monogamie ou du cerveau primitif. Néanmoins, tous ses propos sont remplis d'évidences cliniques  que la majorité des obstétriciens actuels semble avoir oubliées.
Il reconnaît cependant que beaucoup de femmes, les sage-femmes et des médecins de plus en plus nombreux sont favorables à un retour à un accouchement plus naturel et à l'allaitement au sein prolongé.

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Luc Perino ▪ Le Pommier, 2012

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Le sous-titre de ce livre : "La santé entre science, raison, profit et précaution." annonce l'ampleur du sujet traité.
Il s'agit d'un ouvrage audacieux, a priori destiné aux cliniciens, mais que les patients éduqués peuvent lire avec intérêt et profit. Certains seront tentés d'en encourager la lecture à leurs médecins, car cela pourrait améliorer leurs relations et éléver le niveau de leurs échanges.
Les profonds bouleversements de la médecine placent le médecin devant des difficultés sans précédent : il est souvent contraint de choisir entre l'intérêt de son patient et les recommandations officielles.
La domination de la pensée médicale par le marché perturbe les relations cliniques entre patients et praticiens. Sans en avoir une réelle conscience, médecins et patients souffrent ensemble de devenir les jouets d'un pouvoir sanitaire protéiforme et mal identifié.
Ce livre éclaire les articulations complexes entre la médecine et la société, entre la science et le rêve, entre la santé publique et la démagogie, entre la statistique et la manipulation. Il le fait avec un regard nouveau et original en abordant des paradoxes sanitaires encore très mal analysés.
Loin de bâtir un réquisitoire contre la médecine, Luc Perino rédige ici un véritable hymne à la science clinique.

Les marchands de doute

Naomi Oreskes et Erik M.Conway ▪ Le Pommier, 2012

Les marchands de doute L'agnotologie est une science qui est née avec la montée en puissance du marché et des lobbies. Cette science, issue de la collusion entre industriels et savants corrompus, élabore des stratégies pour masquer des vérités et fabriquer du doute autour de données scientifiques qui gênent leurs intérêts.
Les industriels du tabac ont été le premiers, leurs procédés sont les mieux connus et ont servi de modèle à tous les suivants. Les médias relaient avec complaisance ou naïveté ces informations et se régalent des polémiques qui en découlent.
Le but étant toujours de retarder la mise en place des réglementations contraignantes, et de profiter de la fragilité des démocraties et de la science pour lesquelles le débat est une nécessité.
Nous aurions tort de croire que ces obscurantismes sont moins dangereux que ceux des religions les plus archaïques.

À quoi sert vraiment un médecin

Luc Perino ▪ Armand Colin, 2011

À quoi sert vraiment un médecinLa priorité du médecin est-elle de faire des diagnostics, de pratiquer des soins, de produire de la médecine ou de relayer le marketing de Big Pharma ?

Puisant dans sa pratique variée, l'auteur nous entraîne dans ses interrogations sur l’évolution de son métier. Comment faire profiter le patient des progrès de la médecine tout en le protégeant de ses excès ?

Comment arbitrer entre des options et des intérêts souvent contradictoires ? Sciences biomédicales, soin individuel et politiques de santé ne jouent pas la même partition.

À la fois conteur et épistémologiste, l'auteur, d'une plume alerte, nous guide avec humour ou gravité dans le labyrinthe des paradoxes sanitaires de l’Occident. Petit à petit, il esquisse le portrait du médecin dans une société guérie de sa névrose sanitaire.

Le livre noir du médicament

Corinne Lalo et Patrick Solal ▪ Plon, 2011

Le livre noir du médicamentEnquête rigoureuse réalisée par deux journalistes sur les dégâts causés par les médicaments et sur la manipulation de l'information par l'industrie pharmaceutique.
Ce livre reprend l'histoire du Mediator et des grands scandales pharmaceutiques précédents. Il montre avec brio comment l'industrie contrôle les décideurs publics et les universitaires.
Il reprend le thème de l'invention des maladies et démontre le danger des médicaments appliqués à ces pseudo-maladies. Bien évidemment l'utilisation abusive des psychotropes est montrée du doigt avec le risque d'une médicamentation de toute la société.
Le plus intéressant me paraît être le chapitre des anticancéreux où les auteurs comparent la faible efficacité des traitements à leur prix exorbitant.
À lire d'urgence avant de prendre un nouveau comprimé de paracétamol !

No mammo ? Enquête sur le dépistage du cancer du sein

Rachel Campergue ▪ Max Milo, 2011

No mammo ? Enquête sur le dépistage du cancer du seinA la manière d'un journaliste d'investigation, l'auteure a mené l'enquête pour comprendre pourquoi les médecins étaient incitatifs, à la limite de l'agressivité, pour envoyer leurs patientes se faire mammographier tous les deux ans.

Grâce à une riche et rigoureuse documentation nous découvrons le monde cynique du "cause related marketing" ou comment profiter de l'angoisse et des intuitions populaires pour alimenter le business médical et les produits dérivés qui fleurissent pendant le mois "d'octobre rose", mois consacré à la propagande sur le cancer du sein.

Dans ce livre terrifiant, fort heureusement parsemé d'humour pour laisser souffler le lecteur, nous découvrons l'inefficacité sanitaire de ce dépistage de masse et nous comprenons mieux comment les "bons sentiments" sont le levier le plus efficace de la manipulation.

À quoi sert vraiment un psy ?

Patrick Lemoine ▪ Armand Colin, 2010

À quoi sert vraiment un psy ? Avec l'humour tranquille que nous lui connaissons désormais bien, l'auteur détricote l'histoire des psychiatres, psychologues et autres psychanalystes.
Chacun est remis à sa juste place sans volonté de polémique.
Avec des mots simples et la pertinence du pragmatisme, l'auteur démystifie le soin des malades mentaux. Avec l'expérience d'un clinicien, il raconte des anecdotes où le patient est à sa juste place, c'est-à-dire au centre de toutes nos préoccupations.

Une brève Histoire du médicament

Luc Perino ▪ L'oeil neuf / Jean-Claude Béhar, 2009

Une brève Histoire du médicamentJamais l’histoire des médicaments n’a été contée de façon aussi brève et aussi exhaustive.
L’auteur réussit ici l’exploit de résumer en quelques pages l’évolution de l’objet-médicament à travers les âges.
Sous forme d’un essai concis et documenté, l’auteur choisit neuf points-clés et porte neuf regards originaux sur cette saga.
En partant des époques les plus anciennes de l’histoire d’homo sapiens, on découvre comment cet étrange objet social s’est successivement enrobé de couches magiques, divines, théoriques, culturelles, techniques, scientifiques et mercatiques jusqu’à notre époque où l’industrie domine toute la pensée médicale.
Cette véritable anthropologie du médicament offre une analyse lucide de l’irréductible ascension de la magie et du marché pour se terminer avec humour sur une étonnante fiction du XXI siècle où le cynisme est décortiqué avec expertise et références.

Dois-je me faire tester pour le cancer ? Peut-être pas et voici pourquoi

H.G. Welch ▪ P.U. Laval, 2007

Dois-je me faire tester pour le cancer ? Peut-être pas et voici pourquoiLe dépistage de masse des cancers est présenté comme une nécessité de santé publique.
Il répond à une angoisse bien compréhensible de la population, car nous sommes tous confrontés, de près ou de loin à ce terrible fléau.
Les ministères de la santé dans différents pays ont mis en place des dépistages souvent très incitatifs, sur des bases scientifiques très contestables, et le plus souvent pour des raisons démagogiques.
Ce grand spécialiste met en garde les patients avec bienveillance et impartialité contre les risques d’une telle démarche. Les explications données aux citoyens sont tronquées et biaisées et limitent ainsi leur autonomie de décision.
Ce livre d'une grande rigueur scientifique peut restituer le libre-arbitre des citoyens face à la publicité souvent outrancière pour le dépistage généralisé.

Humeurs médicales

Luc Perino ▪ Le Félin, 2006

Humeurs médicalesDes chroniques décapantes et cyniques pour dénoncer les travers des patients et de leurs médecins, les errements de nos ministères et universités de santé et la suprématie du marché dans la pensée médicale.
Accrochez-vous bien et relisez plusieurs fois, car il y a plusieurs degrés à franchir dans l’humour et la dérision.
à ne pas mettre entre toutes les mains !

Le livre noir de la psychanalyse

Collectif sous la direction de Catherine Meyer ▪ Les Arènes, 2005

Le livre noir de la psychanalyseEn France, la psychanalyse reste très présente et c’est l’un des rares pays où elle est encore enseignée comme science médicale et non comme une simple page de l’histoire des idées. Avant ce livre, plusieurs autres avaient été édités à l’étranger sur les mensonges cliniques de Freud.
Celui-ci a le mérite d’avoir enfin connu une certaine diffusion en France. Il n’est ni le plus virulent ni le plus complet à l’encontre de la mythologie freudienne. Mais saluons tout de même les auteurs d’avoir osé braver la puissance du lobby psychanalytique en France.
Faut-il pour autant jeter toute la clinique psychanalytique avec l'eau du bain ? Peut-être pas, car si l'hystérie a disparu de la nosologie, une approche clinique analytique simple peut parfois aider en cas de symptôme somatomorphe.

Les inventeurs de maladies

Jorg Blech ▪ Actes Sud, 2005

Les inventeurs de maladiesLes marchands de la santé ont un but inavouable, mais dont l’évidence commence à être grossière : trouver une maladie pour chaque patient qui entre chez le médecin et pour chaque molécule trouvée dans un laboratoire.
Blech, journaliste scientifique allemand, nous apporte ici une quantité de preuves et de références pour démonter ce système de la création artificielle de maladies.
Une bombe dans la mare du marketing qui cherche discrètement à médicaliser la société en s’appuyant sur la léthargie des médecins et des ministères et sur les désirs et angoisses des populations.
Un livre salutaire. Mais l’industrie pharmaceutique ne doit pas servir de bouc émissaire, car les patients et tous les acteurs de la santé participent à cette dérive qui semble rapporter même aux politiques.
Ce livre sera-t-il capable de faire changer un tant soit peu les comportements... Il est si confortable d’avoir un diagnostic et le médicament supposé agir pour chaque petite misère!

Carnets de santé

Luc Perino ▪ Calmann-Levy, 2004

Carnets de santé22 histoires d’un médecin généraliste qui nous entraîne dans ce qu’il y a de profondément humain dans chacune de ses consultations. Il dresse des portraits sensibles de ses patients, fragiles, contradictoires, souvent touchants, parfois irritants. Partant de ce qu’ils expriment, il mène l’enquête. Loin de nier leur souffrance, il la réintègre dans la globalité de leur corps, de leur vie. Il ne soigne pas un organe mais une personne.Dans ces symptômes, il perçoit aussi ceux de notre société. Il constate, résiste, s’insurge contre les lois du marché de la santé qui nous font prendre des vessies pour des lanternes.Luc Perino n’est pas un observateur passif. Décapant, impertinent, ce livre est aussi empreint d’humour et de poésie.

Comment sauver (vraiment) la Sécu

Philippe Pignarre ▪ La Découverte, 2004

Comment sauver (vraiment) la Sécu Toutes les solutions proposées pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale visent à transformer l'usager de soins en consommateur de marchandises sous prétexte de le responsabiliser. Hélas, cela ne marche pas, car les influences du secteur privé sur le consommateur sont toujours plus efficaces que celles du secteur public.

Pourquoi les nouveaux médicaments, dont on ne sait même pas s'ils sont plus efficaces, sont-ils jusqu'à cent fois plus chers que les médicaments de référence qui ne sont plus protégés par un brevet ?

On ne sauvera pas la "Sécu" en la transformant en "assurance tous risques" du secteur privé. Non, face à l'offensive du "privé", il faut redonner toute sa dynamique au "public".

La sagesse du médecin

Luc Perino ▪ L'oeil neuf / Jean-Claude Béhar, 2004

La sagesse du médecinUn médecin généraliste questionne son métier en racontant ses patients avec une force littéraire qu’il veut mettre à leur service et à celui d’une médecine clinique qu’il redoute de voir disparaître.
Neuf chapitres avec neuf questions. Douleur, mort, regards, rémunération, force des mots, hasard, les grands thèmes du soin sont abordés avec humanité et une désarmante sincérité.

Antidépresseurs, la grande intoxication

Guy Hugnet ▪ Le Cherche Midi, 2004

Antidépresseurs, la grande intoxication Très tôt, la communauté scientifique a su que les nouveaux antidépresseurs n'étaient pas plus efficaces qu'un placebo. Mais les études négatives n'étaient pas publiées par l'industrie pharmaceutique. C'est le premier mensonge.
Le second mensonge consiste à inventer des maladies pour augmenter la consommation d'antidépresseurs. Ces deux phénomènes sont désormais bien connus ; cependant la consommation d'antidépresseurs ne cesse d'augmenter dans le monde, particulièrement en France.
Le mérite du livre de Guy Hugnet est de démonter tout cet habile mécanisme mercatique pour essayer de montrer l'ampleur de la manipulation.
Il faut hélas craindre que les consommateurs de Prozac ne lisent pas ce livre et qu'il reste dans les mains des connaisseurs.
Le peuple n'accède hélas qu'aux médias qui sont manipulés par l'industrie. Le cercle vicieux est bouclé et ce n'est pas ce genre de livre qui va le rompre, même si de telles publications sont salutaires.

À quoi sert la bioéthique ?

Jean-Paul Thomas ▪ Le Pommier, 2003

À quoi sert la bioéthique ?Un philosophe essaie de répondre cette étrange question d'une façon simple pour le plus large public. Comment cette discipline est-elle née ? Comment fonctionne-t-elle ? De la procréation médicalement assistée au statut de l'embryon en passant par le séquençage du génome, les questions et les problèmes affluent. Les résoudre fait appel à toutes les expertises et toutes les sensibilités. Beaucoup de questions cruciales demeurent encore sans réponse, et peut-être pour longtemps ?

Le grand secret de l'industrie pharmaceutique

Philippe Pignarre ▪ La Découverte, 2003

Le grand secret de l'industrie pharmaceutiqueUne enquête minutieuse par un spécialiste qui a bien connu l’industrie pharmaceutique de l’intérieur. Il montre de façon impartiale comment l’industrie en est arrivée à d’importantes dérives mercatiques pour compenser un manque d’innovations thérapeutiques véritables.
On découvre comment l’essai clinique est devenu le mode dominant de pensée et d’innovation en perdant toute notion de terrain et de médecine de la vie réelle.
Médecins et chercheurs semblent ne servir qu’à fournir de l’eau au moulin des essais cliniques dans le seul but de satisfaire les exigences des autorisations de mise sur le marché, sans véritable but sanitaire.

Patients, si vous saviez

Christian Lehmann ▪ Robert Lafont, 2003

Patients, si vous saviezUn médecin généraliste décrit 24 heures de sa vie.
Bien au-delà de sa course folle, il livre une réflexion sur la médecine et la situation du médecin dans la société.
Il livre aussi une charge héroïque et à l’allure désespérée contre "big pharma", le poids croissant de l’administration, l’inconséquence des politiques...
Et puis, comme tous ses confrères, il retourne au turbin, car les patients attendent, parfois, eux aussi, pris entre le marteau et l’enclume.

Le bobologue

Luc Perino ▪ L'oeil neuf / Jean-Claude Béhar, 2001

Le bobologueLe livre pour tous, par excellence. Il fourmille d’anecdotes et de réflexions sur l’homo sapiens en situation chez son médecin.
Regard plein d’humanité d’un médecin de campagne traditionnel qui a décidé d’aimer tous ses patients, même les pires!
A lire goulûment, avec tendresse et sans aucun voyeurisme sur tous ces patients qui nous ressemblent tant. Morts héroïques, ventres magnifiques, grossesses flamboyantes, amoureux indéfectibles, alcooliques joviaux, détresses banales ou romanesques... Rien ne manque à cette anthologie de l’humanité.

La maladie de Sachs

Martin Winckler ▪ P.O.L., 1998

La maladie de SachsUn récit sur la pratique d’un médecin généraliste rural. La force du récit repose sur une habileté littéraire où le personnage central est absent, il est dessiné par les touches successives des monologues de ses patients et des personnes de son entourage.
Deux dramaturgies s’enchevêtrent progressivement : celle du praticien et toutes celles de ses patients. On découvre ce médecin, petit à petit, fragile et faillible, comme tous, et atteint d’une maladie dont personne ne fait le diagnostic, car nul n’en a la charge.

Le mystère du placebo

Patrick Lemoine ▪ Odile Jacob, 1996

Le mystère du placebo Utilisé depuis la nuit des temps par les chamanes, les mages et guérisseurs, le placebo est certainement le plus efficace de tous les médicaments. Pourquoi les médecins répugnent-ils tant à l'admettre, alors qu'il sont en eux-mêmes le plus puissant des placebos ?
Ce livre sérieux et amusant essaie de lever le tabou.
Instructif pour tout le monde.

L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau

Olivier Sacks ▪ Seuil, 1985

L'homme qui prenait sa femme pour un chapeauCe livre qui a connu un grand succès est intéressant pour montrer aux patients l’importance de la médecine clinique.
C’est évidemment en neurologie que la symptomatologie est la plus riche et nécessite une grande expérience clinique.
On pénètre dans un royaume fantastique peuplé de créatures étranges, qui sous l’oeil attentif du clinicien, redeviennent des patients presque ordinaires.
Un bel exercice de style autour d’un art majeur.

La lumière médicale. Les illusions de la prévention

Norbert Bensaïd ▪ Seuil, 1981

La lumière médicale. Les illusions de la préventionLa médecine utilise volontiers les notions de prévention et de prédiction pour maîtriser nos vies en exploitant nos peurs.
Elle laisse entendre que si nous suivons sa loi, nous serons sauvés...
Pourtant aucune vie ne peut être de qualité lorsqu'elle est dominée par le seul souci de survivre. La médecine ne peut abolir tous les risques sans menacer nos libertés.

L'auteur, tout en respectant les acquis de la science biomédicale, s'élève violemment contre ce langage de peur et de dépendance.
Sa protestation est passionnée et documentée.

Écoutez les chroniques médicales

La phrase biomédicale aléatoire

La science est continuellement mouvante dans son bienfait. Tout remue en elle, tout change, tout fait peau neuve. Tout nie tout, tout détruit tout, tout crée tout, tout remplace tout. Ce qu'on acceptait hier est remis à la meule aujourd'hui. La colossale machine science ne se repose jamais ; elle n'est jamais satisfaite.
― Victor Hugo

Haut de page