lucperino.com

Enthousiasme à court et long terme

humeur du 28/03/2018

Les plus grands succès de la médecine se sont établis dans le court-terme. La chirurgie de guerre a stoppé la gangrène et les hémorragies. Les césariennes ont sauvé des millions de femmes et de nouveau-nés. L’héparine a empêché la mort immédiate par embolie. La vitamine C a guéri le scorbut en quelques jours. Les antibiotiques ont rayé de la carte en quelques mois les morts par syphilis, pneumonie, choléra, méningite ou septicémie. L’insuline a empêché les diabétiques de type 1 de mourir avant l’âge de 20 ans. Les neuroleptiques ont calmé les délires en quelques minutes. La morphine a neutralisé les agonies terminales. Dans cette liste incomplète des triomphes du XX° siècle, la seule exception concerne les vaccins qui ont donné l’audace du long-terme.

Alors, la médecine, forte de tous ces incontestables succès, a osé aborder plus résolument le long-terme. Elle a opté pour les maladies tumorales, neurodégénératives ou cardio-vasculaires, celles qui nous tuent inévitablement un jour.

Mais, en médecine, la longue temporalité est cliniquement et scientifiquement ingrate, car la preuve y est très difficile. Comment prouver, (hors les règles immuables d’hygiène de vie), que ce que nous faisons aujourd’hui sera bénéfique dans 20, 30 ou 40 ans ? Pour ces maladies multifactorielles de la sénescence, la méthode consiste à mettre en lumière un facteur et à en montrer la variation par action médicale. Ce réductionnisme scientifique est peu satisfaisant, mais l’opinion publique, éblouie par les succès médicaux passés, ne voit pas la forêt de facteurs qui se cache derrière le facteur unique ainsi mis en lumière. En évinçant la science, cet enthousiasme populaire ouvre la porte aux excès.

Dans le même temps, les objectifs à court-terme de la médecine ont changé de nature. La pilule répond à une exigence immédiate, mais elle laisse les femmes atteindre dangereusement l’âge de l’infécondité. Les césariennes et déclenchements d’accouchement atteignent un nombre qui outrepasse les nécessités de court-terme et induisent de multiples pathologies à long terme pour la mère et l’enfant. La réussite d’une FIV est un succès immédiat qui néglige les pathologies qui en découlent. Les succès à court-terme sur les très grandes prématurités sont pourvoyeurs de pathologies à long terme. La pharmacologie préventive apparaît souvent plus nuisible qu’utile à long terme, sans compter ses risques à court-terme. Le dépistage généralisé fait difficilement la preuve de son efficacité à long terme, tout en induisant une morbidité vécue à court terme. La liste est longue de ces nouvelles actions médicales où la preuve à court-terme, souvent illusoire, perturbe l’analyse des preuves à long terme.

Nous pouvons encore espérer que la médecine améliore un peu notre quantité-qualité de vie, mais pour la sérénité que la preuve exige, il faudrait pouvoir contenir l’enthousiasme naïf des patients pour le long terme et l’obsession structurelle des médecins pour le court-terme.

Bibliographie

Autier P, Boniol M.
Mammography screening: A major issue in medicine.
european journal of cancer, February 2018Volume 90, Pages 34–62.
DOI : 110.1016/j.ejca.2017.11.002

Batton DG, DeWitte DB, Pryce CJ
One hundred consecutive infants born at 23 weeks and resuscitated
Am J Perinatol. 2011 Apr;28(4):299-304
DOI : 10.1055/s-0030-1268714

Cardwell C R , Stene L C, Joner G, Cinek O , Svensson J , Goldacre M J , Parslow R C , Pozzilli P , Brigis G , Stoyanov D et al
Caesarean section is associated with an increased risk of childhood-onset type 1 diabetes mellitus : a meta-analysis of observational studies
Diabetologia, May 2008, Volume 51, Issue 5, pp 726-735

Crump C, Sundquist K, Winkleby MA, Sundquist J
Preterm birth and risk of epilepsy in Swedish adults
Neurology. 2011 Oct 4;77(14):1376-82
DOI : 10.1212/WNL.0b013e318231528f

Davies MJ, Moore VM, Willson KJ, Van Essen P, Priest K, Scott H, Haan EA, Chan A
Reproductive Technologies and the Risk of Birth Defects
N Engl J Med 2012; 366:1803-1813
DOI : 10.1056/NEJMoa1008095

De La Rochebrochard E, Thonneau P
Paternal age >or=40 years: an important risk factor for infertility
Am J Obstet Gynecol. 2003 Oct;189(4):901-5

DeBaun MR, Niemitz EL, Feinberg AP
Association of in vitro fertilization with Beckwith-Wiedemann syndrome and epigenetic alterations of LIT1 and H19
Am J Hum Genet. 2003 Jan;72(1):156-60

El-Chaar D, Yang Q, Gao J, Bottomley J, Leader A, Wen SW, Walker M
Risk of birth defects increased in pregnancies conceived by assisted human reproduction
Fertil Steril. 2009 Nov;92(5):1557-61
DOI : 10.1016/j.fertnstert.2008.08.080

Hansen AK, Wisborg K, Uldbjerg N, Henriksen TB
Risk of respiratory morbidity in term infants delivered by elective caesarean section: cohort study
BMJ 2008;336:85
DOI : 10.1136/bmj.39405.539282.BE

Hennessy EM, Bracewell MA, Wood N, Wolke D, Costeloe K, Gibson A, Marlow N; EPICure Study Group
Respiratory health in pre-school and school age children following extremely preterm birth
Arch Dis Child 2008; 93 : 1037-1043
DOI : 10.1136/adc.2008.140830

Henriksson P, Westerlund E, Wallén H, Brandt L, Hovatta O, Ekbom A
Incidence of pulmonary and venous thromboembolism in pregnancies after in vitro fertilisation: cross sectional study
BMJ. 2013 Jan 15;346:e8632
DOI : 10.1136/bmj.e8632

Kaijser M, Akre O, Cnattingius S, Ekbom A
Preterm birth, low birth weight, and risk for esophageal adenocarcinoma
Gastroenterology. 2005 Mar;128(3):607-9

Kytnarova J et coll
Post-natal growth of 157 children born as extremely premature neonates
J Pediatr Child Health., 2011; 47: 111-16

Le Bouc Y
L’aide médicale à la procréaion induit-elle des anomalies épigénétiques ?
Infertilité, 27 nov 2014

Moster D, Lie RT, Markestad T
Long-Term Medical and Social Consequences of Preterm Birth
N Engl J Med. 2008 Jul 17;359(3):262-73
DOI : 10.1056/NEJMoa0706475.

Rossin B, Amar-hoffet A, Melone C, Berdah N,
Épidémiologie de la fertilité
JIM, 03/11/2016

Smith GC, Pell JP, Dobbie R
Caesarean section and risk of unexplained stillbirth in subséquent pregnancy
Lancet. 2003 Nov 29;362(9398):1779-84

Souza JP, Gülmezoglu A, Lumbiganon P, Laopaiboon M, Carroli G, Fawole B, Ruyan P; WHO Global Survey on Maternal and Perinatal Health Research Group
Caesarean section without medical indications is associated with an increased risk of adverse short-term maternal outcomes
BMC Med. 2010 Nov 10;8:71
DOI : 10.1186/1741-7015-8-71

Tornqvist K, Finnström O, Källén B, Lindam A, Nilsson E, Nygren KG, Olausson PO
Ocular malformations or poor visual acuity in children born after in vitro fertilization in Sweden
Am J Ophthalmol. 2010 Jul;150(1):23-6
DOI : 10.1016/j.ajo.2010.01.035

Villar J, Valladares E, Wojdyla D, Zavaleta N, Carroli G, Velazco A, Shah A, Campodónico L, Bataglia V, Faundes A, Langer A, Narváez A, Donner A, Romero M, Reynoso S, de Pádua KS, Giordano D, Kublickas M, Acosta A
Caesarean delivery rates and pregnancy outcomes: the 2005 WHO global survey on maternal and perinatal health in Latin America
Lancet. 2006 Jun 3;367(9525):1819-29

Zhu JL et coll
Infertility, infertility treatment, and congenital malformations : Danish national birth cohort
Br Med J 2006; 355: 679-81

Deux textes sur la médecine clinique

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Inaptitude chronique au diagnostic - Lorsque, dans un grand média, un article fait le point sur une maladie, il commence [...]

Nous vivons dangereusement - Monsieur Rolf Sievert a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. C’est lui qui a [...]

Zika ou la démesure infectieuse - Plus de 90% de mes confrères n’avaient jamais entendu parler de zika ; ils découvrent ce [...]

Prévalence et herborisation - La prévalence, plus difficile à déterminer que l'incidence, donne la photographie d'une [...]

Souvenirs de Mediator - Le laboratoire Servier a toujours été un brillant marginal. Je me souviens que c’est le seul [...]

La phrase biomédicale aléatoire

En stratégie préventive, faut-il cibler une fraction de la population exposée à un risque grave ou viser un risque bénin qui concerne l'ensemble de la population ? Les préventeurs privilégient la seconde solution (la plus mauvaise), car les actions ciblées sont difficiles...
― Patrick Peretti-Watel & Jean-Paul Moatti

Haut de page