lucperino.com

Avantages pour les daltoniens chasseurs

dernière mise à jour le 06/10/2018

Le daltonisme est souvent vu comme un handicap, mais dans certaines situations spéciales, c'est l'inverse. Comparés au chasseur « banal », certains chasseurs daltoniens dichromates repèrent mieux leurs proies dans un environnement confus

Pour expliquer la fréquence étonnamment élevée de daltonisme congénital rouge-vert, il a été suggéré que les dichromates pourraient avoir un avantage dans la suppression de certains types de camouflage de couleurs. Ce qui signifie que les proies qui se dissimulent par la couleur seraient mieux repérées par les daltoniens en raison de la texture de leur couleur. Nous avons comparé les performances des dichromates et des observateurs normaux dans une tâche dans laquelle la texture est camouflée par la couleur. Les éléments de texture d'une zone cible présentaient une orientation ou une taille différentes de celles des éléments d'arrière-plan. Dans une condition, les éléments de texture étaient tous de la même couleur; en état de camouflage, ils étaient colorés au hasard en rouge ou en vert. Les trichromates ont eu plus de difficultés à détecter la région cible dans des conditions de camouflage, même si la couleur n’était absolument pas pertinente pour la tâche. Les dichromates (n = 7) ont été plus performants. Nous concluons que la couleur peut interférer avec la ségrégation en fonction de la texture et que les dichromates sont moins susceptibles à une telle interférence.

Ainsi ce handicap devait être un avantage chez les chasseurs-cueilleurs capable de mieux détecter les camouflages.

Les militaires ont découvert également que des daltoniens peuvent parfois détecter un camouflage qui illusionnerait n'importe qui d'autre. Certains cabinets d'architecture recherchent également des daltoniens pour leur capacité à mieux visualiser l'espace. De plus, en contrepartie de l'absence de sensibilité aux couleurs, la sensibilité à la lumière, meilleure que chez un individu non atteint, améliorerait la vision nocturne.

Bibliographie

Morgan MJ, Adam A, Mollon JD
Dichromats detect colour-camouflaged objects that are not detected by trichromats
Proc Biol Sci. 1992 Jun 22;248(1323):291-5
DOI : 10.1098/rspb.1992.0074

Lire les chroniques hebdomadaires de LP

Vous aimerez aussi...

Le cerveau humain est remarquable mais pas extraordinaire - Abstract Les neuroscientifiques sont habitués à un certain nombre de «faits» sur le cerveau [...]

Le microbiote manipule l'appétit - Les microbes dans le tractus gastro-intestinal sont sous pression sélective pour manipuler le [...]

Latéralisation droite de la main chez l'homme. - Préhistoire de la latéralisation droite : archéologie et éthologie. [...]

Alzheimer : aspects évolutionnistes de la physiopathologie et de l'échec thérapeutique - Depuis que la maladie d'Alzheimer (MA) est nuisible pour notre espèce, il reste difficile de [...]

Origines de l’obésité chez les primates au Miocène. - Abstract Les êtres humains ont un double handicap. Ils sont [...]

La phrase biomédicale aléatoire

L'honnête homme redoute de vivre en aval du fleuve de l'opinion publique; toute l'ordure du monde s'y accumule.
― Confucius

Haut de page