lucperino.com

Évolution du virus de l’hépatite B

dernière mise à jour le 25/11/2023

Une nouvelle étude retrace l'évolution du virus de l'hépatite B, de la préhistoire à nos jours, révélant les voies de dissémination et les changements dans la diversité virale, en analysant le plus grand ensemble de données d’anciens génomes viraux produit à ce jour.

 

Le virus de l’hépatite B (VHB) constitue un problème de santé majeur dans le monde, causant près d’un million de décès chaque année. Une nouvelle étude menée par une grande équipe de chercheurs du monde entier fournit des informations majeures sur l'histoire évolutive du VHB en examinant les génomes du virus de 137 anciens Eurasiens et Amérindiens datés d'il y a entre ~ 10 500 et ~ 400 ans. Leurs résultats mettent en évidence les voies de diffusion et les changements dans la diversité virale qui reflètent les migrations humaines et les événements démographiques bien connus, ainsi que les modèles et liens inattendus avec le présent.

 

Le VHB et le peuplement des Amériques

Les souches actuelles du VHB sont classées en neuf génotypes, dont deux se trouvent principalement dans les populations d'ascendance amérindienne. L’étude fournit des preuves solides que ces souches descendent d’une lignée du VHB qui a divergé vers la fin du Pléistocène et qui a été transportée par certains des premiers habitants des Amériques.

 

Le VHB dans l’Europe préhistorique

L’étude montre également que le virus était présent dans une grande partie de l’Europe il y a déjà 10 000 ans, avant la propagation de l’agriculture sur le continent.

Après la transition néolithique en Europe, les souches de VHB véhiculées par les chasseurs-cueilleurs ont été remplacées par de nouvelles souches probablement propagées par les premiers agriculteurs du continent, reflétant l'important afflux génétique associé à l'expansion des groupes agricoles dans la région. Ces nouvelles lignées virales ont continué à prévaloir dans toute l’Eurasie occidentale pendant près de 4 000 ans. La domination de ces souches a duré jusqu'à l'expansion des bergers des steppes occidentales il y a environ 5 000 ans, ce qui a considérablement modifié le profil génétique des Européens, mais n'a remarquablement pas été associé à la propagation de nouvelles variantes du VHB.

 

L’effondrement et la réémergence du VHB préhistorique

L’une des découvertes les plus surprenantes de l’étude est le déclin soudain de la diversité du VHB en Eurasie occidentale au cours de la seconde moitié du IIe millénaire avant notre ère, une époque de changements culturels majeurs, notamment l’effondrement de grandes sociétés étatiques de l’âge du bronze dans la région de la Méditerranée orientale.

Toutes les anciennes souches de VHB récupérées en Eurasie occidentale après cette période appartenaient à de nouvelles lignées virales qui prédominent encore aujourd'hui dans la région. Cependant, il semble qu’une variante liée à la diversité préhistorique antérieure de la région ait persisté jusqu’à nos jours. Cette variante préhistorique a évolué vers un génotype rare qui semble avoir émergé récemment lors de la pandémie de SIDA, pour des raisons qui restent à comprendre.

Bibliographie

Kocher A et al
Ten millennia of hepatitis B virus evolution
Science. 2021 Oct 8;374(6564):182-188
DOI : 10.1126/science.abi5658

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

Sexe / Genre / Appariement

• Barbe : sélection intersexuelle ou intrasexuelle. • Genre : différences sexuelles du [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Cardiologie et plomberie environnementales - Chacun choisit sa médecine non seulement en fonction des maux qu’il vit, mais aussi en [...]

De panacées en blockbusters - Les panacées sont définies comme des médicaments pouvant tout guérir. L’Histoire en [...]

Pauvre lait maternel - Pauvre lait maternel Le 5 septembre 2016, une information a fait la une des médias après le [...]

L’apogée médicale serait déjà loin - Le succès médical de l’insuline en 1921 s’est accompagné d’un succès commercial [...]

Refuser la mort peut être mortel - Le confort de vie et les progrès sociaux ont allongé considérablement la durée de vie des [...]

Haut de page