lucperino.com

Publicité mensongère

humeur du 10/03/2010

Publicité mensongère

Il devient urgent pour la santé publique, pour l’information éclairée des patients et pour le respect de la science clinique de réagir face aux erreurs et/ou mensonges en provenance du ministère de la santé.

Une publicité récente entendue sur France Inter (entre autres) pour encourager au dépistage du cancer du côlon déclare 9 guérisons sur 10 lorsque le cancer est dépisté.

Aucune étude, ni française, ni internationale ne fait état d’un tel taux de 90% de baisse de mortalité. Toutes les études à méthodologie correcte font état d’une baisse de mortalité variant entre 20% et 30% grâce au dépistage.
Le cancer est une pathologie trop grave, un sujet scientifique trop sérieux pour supporter la moindre tricherie. Mentir, même pour une cause que l’on croit noble, risque d’être contre-productif en jetant la suspicion sur les moteurs de l’action sanitaire publique.

Nous pouvons comprendre ce genre de manipulations en provenance d’industriels guidés par le profit, mais on arrive mal à percevoir les motifs de telles supercheries en provenance du ministère. Nous sommes également troublés par la timidité des réactions de l’université chargée précisément d’enseigner à traquer de tels biais et supercheries.

L’information éclairée du patient devrait annoncer que le dépistage permet de protéger 2 à 3 patients sur 10. C’est une information déjà très encourageante qui a le mérite d’être juste, de respecter la dignité des citoyens et de leur permettre d’exercer leur libre-arbitre indispensable à la décision partagée et à l’éthique médicale.

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Lâche-moi la thyroïde - Le dépistage des cancers est le sujet où se constate le plus grand écart entre la réalité [...]

Un comprimé contre cent kilos de sucre - La consommation annuelle de sucre en Europe en 1830 était de 5 kilos par an et par [...]

Le sein entre deux feux - Chaque année, au mois d’octobre, le cancer du sein est remis à l’honneur par les [...]

Saga hypertension - Il y a un demi-siècle, l’hypertension artérielle commençait à 16 pour la systolique [...]

Inné ou acquis ? - Les caractères individuels ont toujours alimenté de vigoureux débats sur les parts respectives [...]

Haut de page