lucperino.com

Le petit robot de la publicité

humeur du 18/09/2009

Le petit robot de la publicité

Depuis quelques mois, un petit robot, dont la voix rappelle celle du célèbre droïde R2 D2 de La guerre des étoiles , sévit régulièrement sur les ondes publiques.

Il nous indique, comment nous rendre, pas à pas, dans les W-C de notre propre appartement, ensuite, il nous exhorte à effectuer un prélèvement de selles dans le but de dépister une maladie susceptible de nous détruire de l'intérieur alors même que nous ignorons tout de son existence.

Cette publicité m'amuse, tout simplement. Il serait mesquin de parler des sommes conséquentes investies dans cette communication en insinuant qu'elles pourraient être utilisées pour des actions de santé publique plus urgentes, car, dans un système décisionnaire complexe, une action n'est jamais interchangeable avec une autre. Il serait encore plus mesquin de moquer le côté gadget du message délivré par un ministère à l'austérité revendiquée, car tout ce qui rapproche du peuple est forcément bon pour le peuple!

Cette publicité m'amuse doublement, car je suis certain que les experts en communication qui l'ont élaborée, n'ont pas imaginé à quel point elle pouvait atteindre le public ciblé.

Elle s'adresse, en effet, prioritairement, à ceux qui pensent que la robotisation du soin est la forme suprême de l'action sanitaire, à ceux qui sont convaincus que la composante cybernétique du dépistage de masse suffit à lui conférer sa pertinence, à ceux qui considèrent la signature d'un ministère comme une validation, a priori, d'un résultat futur et escompté.

De la publicité à la vérité, il y a du chemin à parcourir. Nous avons de bonnes raisons de penser que celui-ci sera très long, si l'on en juge par les résultats médiocres de toutes les études indépendantes sur le ratio coût/bénéfice des précédentes actions de dépistage de masse.

Dans quelques années, au moment du bilan, il faudrait encore être mesquin pour parler de chiffres, alors qu'il sera tellement plus simple et consensuel d'évoquer le souvenir de ce petit robot qui était un bien sympathique personnage de fiction.

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

La mort dans le P.I.B. - D’après le CNPS, la santé représente 11% du PIB. Diverses études de caisses d'assurance [...]

Fluctuations des gains et pertes sanitaires - Le Démon a perdu beaucoup de ses possédés lorsque l’épilepsie est devenue une maladie, mais [...]

Migraines en soldes - Lorsqu’une pathologie ou un symptôme a une fréquence anormalement élevée dans la [...]

Des ménagères aux patients - Les radios de service public ont su épargner à leurs auditeurs les publicités pour [...]

L'alcool n'est pas discriminatoire - Boisson fermentée et magique qui permettait de se rapprocher des dieux, l’alcool a été [...]

Haut de page