lucperino.com

Obscurantisme officiel ou alternatif

humeur du 10/11/2015

Jusqu’au début du XX° siècle, toutes les thérapies ont reposé sur l’empirisme et la subjectivité. Puis des médicaments comme l’insuline, les antibiotiques, l’héparine, et quelques autres, avec leurs supports théoriques parfaits et leurs preuves statistiques incontestables, ont permis de faire émerger une thérapeutique enfin académique. Créant ainsi une distinction durable entre la médecine dite « scientifique » et toutes les autres dites « alternatives » ou « parallèles », souvent associées au charlatanisme, à l’obscurantisme, voire à des dérives sectaires.

Mais si la « science biomédicale » a brillamment pénétré le domaine du diagnostic, elle a manifestement du mal à s’imposer dans le domaine du soin. Les cliniciens restent souvent perplexes devant l’écart entre les théories pharmacologiques et leurs résultats concrets ; particulièrement pour des pathologies dites « chroniques », des troubles fonctionnels, des cancers évolués, et  partout où les critères de jugement et les objectifs thérapeutiques sont difficiles à définir.
Il était plus facile hier de prouver l’efficacité de la pénicilline dans la syphilis que de prouver aujourd’hui l’action d’un hypocholestérolémiant, d’un antidépresseur ou d’une chimiothérapie sur la quantité/qualité de vie.
D’autant plus que  ces « nouvelles » pathologies n’ont parfois pas de réalité vécue par les patients eux-mêmes, ou qu’au contraire, leur réalité est tellement insupportable que les patients et leurs proches sont incapables de juger objectivement l’action médicale. 
Il n’est pas besoin d’être expert en sciences humaines et sociales pour projeter ce que peut devenir un commerce où les critères de demande, de choix, et de satisfaction, reposent exclusivement sur la réflexion et les analyses du marchand.

Les experts attentifs évaluent à moins de 1%,  le pourcentage des publications médicales des plus prestigieuses revues dont la méthodologie est correcte et les résultats scientifiquement acceptables. Un tel laxisme dans l’industrie aéronautique ou la fabrication de chaussures provoquerait bien vite la grogne des consommateurs et la faillite.
Le commerce du soin diffère de tous les autres, les charlatans utilisent la suggestibilité des patients les plus influençables, les médecins ont l’affection des plus vulnérables, les obscurantistes ont la confiance des plus frustes. La science a réussi à mettre de l’ordre dans tout cela, mais seulement pour les maladies les plus « tangibles » et les morts les plus « précoces ».
Pour les maladies chroniques, telles que définies arbitrairement par la biomédecine, et pour la prévention hypothétique des dégénérescences liées à l’âge et à l’environnement, il semble préférable de ne faire confiance qu’à son hygiène de vie et à sa bonne nature.
Pour ceux qui, malgré tout, demandent un complément thérapeutique, le médecin a de plus en plus de mal à les conseiller entre l’obscurantisme officiel et les obscurantismes alternatifs.

Bibliographie

Horton N et coll
Statistical methods in the Journal
N Engl J Med 2005 ; 353 : 1977-79

Al-Shahi R et coll
Bias from requiring explicit consent from all participants in observational research : prospective, population based study
BMJ, 2005, 331 (7522), p 942

Billioti de Gage S et coll
Benzodiazepine use and risk of dementia: prospective population based study
BMJ 2012 ;345: e6231

Blech Jorg
Les inventeurs de maladie
Actes Sud, 2005

Boutron I, Dutton S, Ravaud P, Altman DG
Reporting and Interpretation of Randomized Controlled Trials With Statistically Nonsignificant Results for Primary Outcomes
JAMA. 2010;303(20):2058-2064
DOI : 10.1001/jama.2010.651.

Chengxuan Qiu et coll
Decline in blood pressure over time and risk of dementia. A longitudinal study from trie Kunghsolmen project
Stroke 2004 ; 35 :1810-1818

Coupland C, Dhiman P, Morriss R, Arthur A, Barton G, Hippisley-Cox J
Antidepressant use and risk of adverse outcomes in older people: population based cohort study
BMJ. 2011 Aug 2;343:d4551
DOI : 10.1136/bmj.d4551

Dickersin K
The existence of publication bias and risk factors for its occurrence
JAMA 1990;263:1385-1389

Easterbrook PJ, Berlin JA, Gopalan R, Matthews DR
Publication bias in clinical research
Lancet 1991;337:867-872

Fergusson D, Glass KC, Waring D, Shapiro S
Turning a blind eye: the success of blinding reported in a random sample of randomised, placebo controlled trials
Br Med J., 2004; 2004 ; 328 : 432-434

Furberg CD, Pitt B
Withdrawal of cerivastatin from the world market
Current Controlled Trials in Cardiovascular Medicine 2001, 2:205-207
DOI : 10.1186/cvm-2-5-205

Glass DJ, Arnold SE
Some evolutionary perspectives on Alzheimer’s disease pathogenesis and pathology
Alzheimer’s and dementia, July 2012 Volume 8, Issue 4, Pages 343–351
DOI : 10.1016/j.jalz.2011.05.2408

Glass J, Lanctôt KL, Herrmann N, Sproule BA, Busto UE
Sedative hypnotics in older people with insomnia: meta-analysis of risks and benefits
BMJ. 2005 Nov 19;331(7526):1169

Gotzsche P
Believability of relative risks and odds ratio in abstracts : cross sectionnal study
BMJ ; 2006 ; 333 ; p 211-214

Gotzsche PC
Remèdes mortels et crime organisé
Presse de l'Université Laval, 2015

Hoffman KE et coll
Psychological distress in long-term survivors of adult-onset cancer: Results from a National Survey
Arch Int Med 2009: 169: 1274-1281

Keen H et coll
The Prevalence of Underpowered Randomized Clinical Trials in Rheumatology
J Rheumatol 2005;32(11):2083-8

Meier B
Contracts keep drug research out of reach
New-York times. 29 novembre 2004

Mello MM, Clarridge BR, Studdert DM
Academic medical centers' standards for clinical-trial agreements with industry
N Engl J Med. 2005 May 26;352(21):2202-10

Messerli FH et coll
Dogma disputed : can aggressively lowering blood pressure in hypertensive patients with coronary artery disease be dangerous ?
Ann Int Med 2006; 144: 884-893

Miller AB, Wall C, Baines CJ, Sun P , To T, Narod SA
Twenty five year follow-up for breast cancer incidence and mortality of the Canadian National Breast Screening Study: randomised screening trial
BMJ 2014;348:g366

Moncrieff J, Wessely S, Hardy R
Active placebos versus antidepressants for depression
Cochrane Database Syst Rev. 2004;(1):CD003012

Montori VM et coll
Randomized trials stopped early for benefit. A systematic review
JAMA 2005 ; 294 : 2203-2209

Moynihan R, Cassels A
Selling sickness : how the world's biggest pharmaceutical companies are turning us all into patients
New-York. Nation books, 2005

Myung SK, Ju W, Cho B, Oh SW, Park SM, Koo BK, Park BJ
Korean Meta-Analysis Study Group (KORMA) : Efficacy of vitamin and antioxidant supplements in prevention of cardiovascular disease: systematic review and meta-analysis of randomised controlled trial
BMJ. 2013; 346: f10
DOI : 10.1136/bmj.f10.

Nair K et coll
DHEA in elderly women and DHEA or testosterone in elderly men
N Engl J Med 2006; 355: 1647-59

Oreskes Naomi et Conway Erik M
Les marchands de doute
Le Pommier, 2012

Perlis RH et coll
Assuring that double-blind is blind
Am J Psychiatry 2010 ; 167 (3) : 250-252

Segal R et coll
Early and late effects of low-dose aspirin on renal function in elderly patients
Am J Med 2004; 115: 462-466

Smith Blesch K
Bias from Stage Migration in Cancer Survival
Encyclopedia of Biostatistics
DOI : 10.1002/0470011815.b2a16008

Smith R
Medical Journals Are an Extension of the Marketing Arm of Pharmaceutical Companies
PLoS Med. 2005 May; 2(5): e138
DOI : 10.1371/journal.pmed.0020138

Temel JS, Greer JA, Muzikansky A, Gallagher ER, Admane S, Jackson VA, Dahlin CM, Blinderman CD, Jacobsen J, Pirl WF, Billings JA, Lynch TJ
Early palliative care for patients with metastatic non-small-cell lung cancer
N Engl J Med. 2010 Aug 19;363(8):733-42
DOI : 10.1056/NEJMoa1000678

Van Hateren JJ et coll
Lower blood pressure associated with higher mortality in elderly diabetic patients (ZODIAC-12)
Age ageing 2010; 39: 603-609

Whitaker R
Anatomy of an Epidemic: Magic Bullets, Psychiatric Drugs, and the Astonishing Rise of Mental Illness in America
Broadway paperbacks. New-York 2010

Yancey JR, Thomas SM
Chronic fatigue syndrome: diagnosis and treatment
Am Fam Physician. 2012 Oct 15;86(8):741-6

 

Écoutez les chroniques médicales

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Interrogations sur le vaccin antigrippal - Lorsque les premières vaccinations antigrippales ont été mises sur le marché, j’avais été [...]

La science fait son marché - En 1971 en lançant le « National Cancer Act » le président Richard Nixon s’engageait à [...]

Douleurs en souffrance - Les centres anti-douleur ont été créés dans les années 1970. L'algologie devint alors une [...]

Nous sommes tous cancéreux - Nous en avons désormais la certitude, tous les êtres multicellulaires animaux et végétaux [...]

Migraine d'un économiste - Ce matin-là, il sifflote, la vie est plutôt belle. Dans sa boîte aux lettres, pourtant [...]

La phrase biomédicale aléatoire

En matière de cancer, on voit bien la contradiction : il faut repérer et signaler au plus vite à son médecin des signes qui ne prennent sens que dans la durée.
― Patrick Peretti-Watel & Jean-Paul Moatti

Haut de page