lucperino.com

Disparité sexuelle : complexe MSL

dernière mise à jour le 18/11/2016

Complexe MSL : chromosome X et au-delà. Disparité de genre

 

La régulation du chromosome X est un processus qui présente de façon systémique des problèmes de reconnaissance chromosomique et de régulation et de coordination de gènes.

Chez les mâles de Drosophiles, le complexe ribonucléoprotéique MSL  (Male Specific Lethal) joue un rôle important dans l'hyperactivation des gènes liés à X pour égaliser les différences d’expression génétique entre les sexes. Il apparaît que la reconnaissance des chromosomes X par le complexe MSL peut être médiée à la fois par la spécificité de séquences et par les activités transcriptionnelles.

Le résultat de cette transcription hautement régulée semble également impliquer plusieurs autres mécanismes intervenant tant à l’échelle chromosomique qu’à l’échelle génétique et épigénétique.

L’histone acetyltransferase MOF (male absent on the first) est la principale enzyme d’acétylation de l’histone H4 lysine 16. Il est intéressant de noter qu’elle est un élément-clé du complexe MSL qui hyperacétyle le chromosome X mâle et qu’elle est également impliquée dans la régulation des gènes au-delà de leur rééquilibrage.

Une comparaison de ce système entre drosophiles et mammifères révèle des parallèles intrigants des comportements du MSL et en éclaire la multidisciplinarité.

Enfin le MOF humain ou hMOF est très comparable au MOF de la drosophile.

Voilà encore une explication épigénétique des disparités de genre.

Bibliographie

Laverty C, Lucci J, Akhtar A
The MSL complex: X chromosome and beyond
Curr Opin Genet Dev. 2010 Apr;20(2):171-8
DOI : 10.1016/j.gde.2010.01.007

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

Lire les chroniques hebdomadaires de LP

Réécoutez les chroniques médicales

Vous aimerez aussi...

Le comportement social modifie l'évolution du cancer chez les mouches - Il semble que les mouches cancéreuses se regroupent pour mieux lutter contre la maladie qui les [...]

Généalogie de 13 millions de personnes - Un grande famille Des chercheurs ont dressé un arbre généalogique de 13 millions de personnes [...]

Les petits cancers peuvent métastaser tôt - Le concept de survie du plus apte s'applique le plus souvent à la compétition qui se produit au [...]

Allaitement et évolution chez Homo sapiens - Allaitement maternel, laisser tomber les standards ? Les bénéfices apportés par l’allaitement [...]

Proportion trop élevée de maladies mentales. - Les maladies mentales ont certainement une multitude de causes environnementales [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Les croisés de la démagogie sanitaire - Émetteur, récepteur, appareil-photo, caméra, zoom numérique, micro, haut-parleur, écran [...]

La misère est-elle mauvaise pour la santé ? - La médecine basée sur les preuves a encore frappé. Une publication dans un très sérieux [...]

Le babouin de Buffon - L’Histoire des sciences de l’évolution cite toujours l’impétueux Lamarck et le [...]

L'idiot utile - Un recensement annuel du nombre de personnes porteuses de cancers entre 1970 et 2020, n’a [...]

L'âge n'est pas un facteur de risque - Comme leur nom l’indique, les « facteurs de risque » sont les facteurs qui augmentent la [...]

Haut de page