lucperino.com

Les diablogues du coronavirus

humeur du 05/09/2020

  • Pourquoi y a-t-il de plus en plus de cas ?
  • Parce qu’il y a de plus en plus de tests.
  • Mais c’est une réponse stupide.
  • Pas du tout, ce sont simplement les données actuelles de la science.
  • Pourquoi y a-t-il de moins en moins de morts ?
  • Parce que le virus a perdu beaucoup de sa virulence pour passer le plus inaperçu possible. Cette stratégie a fonctionné pour ses ancêtres pendant des milliards d’années.
  • Mais comment va-t-il faire maintenant que les virologues le trouvent même quand il est très discret ?
  • Il faut attendre que les virologues apprennent à leur tour la discrétion.
  • Alors pourquoi fait-on de plus en plus de tests ?
  • Pour qu’il y ait de plus en plus de cas, car les morts n’ont plus assez de poids médiatique
  • Vous vous moquez de moi.
  • Un peu en effet. Cependant, les tests sont assurément une victoire scientifique et un vrai succès politique.
  • Pourtant vous aviez l’air de sous-entendre qu’ils sont superflus.
  • Non, il faut en faire beaucoup plus pour détecter tous les virus (rhinovirus, influenza, VRS adénovirus, etc.). Le coronavirus serait ravi de retrouver une place plus discrète parmi ses cousins.
  • Mais le coronavirus ne pense pas.
  • Il n’est pas le seul
  • Cessez donc cette mascarade
  • Soyez certain que je le voudrais sincèrement et littéralement.
  • Encore une boutade. Il y a pourtant une deuxième vague qui fait craindre le pire
  • La deuxième vague semble en effet plus forte dans les régions où il n’y a pas eu de première vague.
  • Vous voulez dire que ce sont des première vagues.
  • Tout cela est encore vague.
  • Votre humour cache votre ignorance
  • Je suis seulement certain que le virus tue ceux qu’il doit tuer et qu’il épargne tous les autres.
  • C’est ridicule
  • Oui, ridicule et incontestablement affreux. Les épidémies sont des affres inévitables. Celle-ci un peu moins que d’autres. Ou un peu plus. Tout est relatif.
  • Finalement, malgré toute votre science, vous n’en savez pas plus que moi.
  • Et inversement
  • Pédant !
  • Oui, mais à la fin de l’envoi, je touche.

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Réductionnisme réducteur - Dans son discours de la méthode, Descartes a argumenté sur la nécessité de décomposer les [...]

Le coup de l'anosognosie - Le diagnostic officiel de Jacques Chirac est celui d’anosognosie qui signifie la [...]

Prostate : fable du PSA - Le dépistage du cancer de la prostate par le dosage du PSA est dénoncé comme inefficace, [...]

Le médecin expert de demain - On ne cesse de s’interroger sur l’évolution et l’avenir de la médecine. Vulgarisation [...]

Cancers : le slogan est grossier - Toutes les campagnes incitant au dépistage des cancers répètent invariablement la même [...]

Dessins humoristiques médicaux

Les courts dialogues des manchots "givrés" du style épuré de Xavier Gorce sont [...]

Haut de page