lucperino.com

Les malades sont coupables

humeur du 22/09/2020

Si vous avez un cancer du côlon arrivé au stade hémorragique, c’est parce que vous avez été négligent, il vous suffisait de faire régulièrement des dépistages et des coloscopies, comme ne cessent de vous le répéter la radio et votre boîte aux lettres.
Si vous avez un AVC, c’est parce que vous n’avez pas régulièrement fait contrôler votre tension. Quoi ? Vous l’avez fait contrôler. Alors c’est parce que vous n’avez pas bien suivi votre traitement. Quoi ? Alors c’est que votre cardiologue ne vous a pas donné de doses assez fortes.
Si votre enfant est autiste, c’est parce qu’il manque d’affection depuis sa naissance. Pardon, il paraît que l’on ne dit plus cela maintenant. Alors c’est parce que vous avez mangé n’importe quoi pendant votre grossesse. Pardon, on ne dit plus ça non plus. Eh bien c’est peut-être à cause des pesticides qui pénètrent dans votre maison. Quelle idée de faire construire sa maison en bordure de vigne ! C’est presqu’aussi stupide que d’aller s’installer dans un EHPAD, alors que l’on sait que le taux de mortalité y a toujours été de 100%.
Si votre fils est bipolaire, c’est parce que vous ne lui avez pas donné de neuroleptiques pendant sa crise d’adolescence. Comment ça ? C’est votre médecin qui n’a pas voulu. Alors, il fallait en changer.
Si vous continuez à avoir des douleurs, c’est parce que vous ne prenez pas d’opiacés. Comment ça ? C’est encore votre médecin.

Cet inventaire n’est pas de Prévert, il est trop explicite : les malades sont coupables de leur maladie. A moins que ce ne soit leur médecin ringard, barbare ou incompétent. Cela me rappelle  l’époque où la psychanalyse avait le monopole de l’intelligence ; lorsqu’un clinicien osait en critiquer l’absence d’efficacité thérapeutique, il était fortement suspecté d’avoir lui-même un problème d’ordre psychanalytique. Je pense aussi à une publicité pour les statines, on pouvait lire sur une étiquette accrochée à l’orteil d’un cadavre : « s’il avait fait doser son cholestérol, il n’en serait pas arrivé là »

Même pour les épidémies, les malades sont coupables. S’ils avaient respecté les gestes barrières, les vagues cesseraient d’elles-mêmes. Comment ça ? Il y a toujours eu des vagues de viroses respiratoires depuis plus de 300 millions d’années, depuis que des animaux respirent. Oui, mais vous parlez d’une époque où il n’y avait ni masques ni ministres. Aujourd’hui, les gouvernements sont coupables de laisser défiler les cancers, les maladies mentales et les épidémies. Comment ça, ils ne savent pas ?
Alors vous confirmez que la culpabilité revient aux malades, à moins que vous n’ayez un problème d’ordre… politique, écologique, anachronique, agnostique, anarchique, que sais-je encore… civique ? Civique, oui c'est certain, je suis convaincu que vous n’accepteriez pas de jouer le rôle de l’âne dans la fable de la peste…
C’est vrai, je dois l’avouer, ni celui du lion dans les épidémies suivantes.

Bibliographie

Bruno Bettelheim
La Forteresse vide
NRF Gallimard éd., Paris, 1969

Gardener H, Spiegelman D, Buka SL
Prenatal risk factors for autism: comprehensive meta-analysis
Br J Psychiatry. 2009 Jul;195(1):7-14
DOI : 10.1192/bjp.bp.108.051672

Jean de La Fontaine
Les animaux malades de la peste
Les fables de La Fontaine

Leung K, Pinsky P, Laiyemo AO, Lanza E, Schatzkin A, Schoen RE
Ongoing colorectal cancer risk despite surveillance colonoscopy: the Polyp Prevention Trial Continued Follow-up
Gastrointest Endosc. 2010 Jan;71(1):111-7
DOI : 10.1016/j.gie.2009.05.010

Martin J, Halm EA, Tiro JA, Merchant Z, Balasubramanian BA, McCallister K, Sanders JM, Ahn C, Bishop WP, Singal AG
Reasons for Lack of Diagnostic Colonoscopy After Positive Result on Fecal Immunochemical Test in a Safety-Net Health System
Am J Med. 2017 Jan;130(1):93.e1-93.e7
DOI : 10.1016/j.amjmed.2016.07.028

Nishijo M, Pham TT, Nguyen AT, Tran NN, Nakagawa H, Hoang LV, Tran AH, Morikawa Y, Ho MD, Kido T, Nguyen MN, Nguyen HM, Nishijo H
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-p-dioxin in breast milk increases autistic traits of 3-year-old children in Vietnam
Mol Psychiatry. 2014 Nov;19(11):1220-6
DOI : 10.1038/mp.2014.18.

Pencina MJ, Navar-Boggan AM, D'Agostino RB Sr, Williams K, Neely B, Sniderman AD, Peterson ED
Application of New Cholesterol Guidelines to a Population-Based Sample
N Engl J Med. 2014 Apr 10;370(15):1422-31
DOI : 10.1056/NEJMoa1315665

Pybus OG, Tatem AJ, Lemey P
Virus evolution and transmission in an ever more connected world
Proc Biol Sci. 2015 Dec 22;282(1821):20142878
DOI : 10.1098/rspb.2014.2878

Tsang JLY et coll
Discordance between physicians’ estimation of patient cardiovascular risk and use of evidence-based medical therapy
Am J Cardiol 2008;102 :1142-5

Weinberg DS, Myers RE, Keenan E, Ruth K, Sifri R, Ziring B, Ross E, Manne SL
Genetic and Environmental Risk Assessment and Colorectal Cancer Screening in an Average- Risk Population
Ann Intern Med. 2014 Oct 21;161(8):537-45
DOI : 10.7326/M14-0765

 

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Recevoir les humeurs, les fiches sanitaires et les articles

Vous inscrire maintenant... [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Dépression : un traitement n’est pas un diagnostic - Une étude vient de conclure à l’efficacité des antidépresseurs dans la dépression. Il [...]

Entre palliatif et curatif - Nous pouvons théoriser la différence entre soins préventifs, curatifs et palliatifs en [...]

Cholestérol et autres facteurs de risque - Monsieur Lapalisse savait bien qu’un facteur de risque est un facteur de risque et [...]

Argument de l'espérance de vie - Analyser et critiquer nos actions est source de progrès. Dans le domaine [...]

Survie après diagnostic de cancer - Lorsque l’on parle de taux de survie en cancérologie, c’est une erreur de mélanger les [...]

La phrase biomédicale aléatoire

Le laboratoire Untel, vient de me vanter les mérites de son dernier antidépresseur sérotoninergique. Il est merveilleux, il supprime les angoisses, il régularise le sommeil, il lisse les humeurs, il élimine le risque suicidaire, il évite la dépression, il supprime les idées noires. Le laboratoire Untel doit poursuivre ses recherches pour la suppression définitive du mal-être social. Encore un dernier effort et les nouveaux anti-dépresseurs élimineront l’élan vital, on pourra les prescrire sans interruption de la naissance à la mort, afin de dissimuler à nos gènes, le bref passage turbulent de nos phénotypes, entre leurs deux infinis.
― Luc Perino

Haut de page