lucperino.com

Hypertension des personnes âgées

humeur du 30/03/2014

Hypertension des personnes âgées

Impudent qui oserait contester un traitement contre l’hypertension chez quelque patient, car les plus prestigieuses revues en ressassent la nécessité. Le nombre de patients hypertendus approche le milliard, et malgré l’abondance des traitements, ce fléau s’aggrave à en croire les propos alarmistes des articles publiés.
Un ministère chargé de l’hypertension, qui aurait investi tant d’argent avec de si piètres résultats, serait assurément supprimé. Inversement, un chef d’entreprise qui aurait parié sur l’expansion illimitée de ce marché, serait félicité et reconduit dans ses fonctions.


Plus un seul médecin n’ose pointer un tel échec, la lecture critique de ces millions d’articles, souvent biaisés, est désormais une tâche impossible. Aucun documentaliste ne peut plus discerner les bénéfices et risques réels de tous ces traitements cumulés et parfois contradictoires.
Bien que nul ne connaisse les chiffres d’une tension idéale, cette culture de l’hypertension fait désormais partie du patrimoine médical, la moindre réfutation est chimérique, malgré l’étrange et grossière augmentation de sa prévalence.

Pourtant, les plus âgés de nos patients devraient être exclus de ce consensus, car tout bon clinicien constate la négativité du rapport bénéfices/risques d’un tel traitement. Tout d’abord, le bon sens permet de récuser d’emblée ce traitement probabiliste chez une personne âgée, car les données confirment le très long terme des bénéfices attendus. Un âge avancé étant la signature de l’absence de risque. Ensuite, tout praticien attentif constate les multiples effets indésirables, sous-estimés dans les publications. Hypotension, chutes, fractures, aggravation du déclin cognitif, fatigue, insuffisance rénale, sont les principaux risques avérés et publiés. L’hypotension due au traitement est la cause la plus fréquente de fatigue des séniors. L’aggravation de la mortalité après 85 ans est bien documentée.
Devant tout symptôme nouveau chez une personne âgée, l’arrêt d’un traitement antihypertenseur s’avère bénéfique à court et moyen terme, et il permet aussi d’éviter de nouveaux examens anxiogènes et inutiles.

Pourquoi cette évidence clinique est-elle aussi peu vulgarisée ? Les coupables sont nombreux : cardiologues qui assimilent jeunes et vieux autour de l’hypertension, fleuron de leur spécialité, généralistes trop timides devant la suprématie cardio-vasculaire, cliniciens bafoués, patients submergés par la médiatisation des artères, chercheurs qui extrapolent, sans discernement, les résultats des essais cliniques à tous les âges de la vie.
Les praticiens, payés à l’acte, n’ont plus la témérité qu’il faut pour affronter la norme, et les vieillards sont souvent ravis de prendre un traitement qui ne discrimine pas l’âge de leurs artères. D’autant plus qu’on a toujours pris la peine de leur expliquer qu’il s’agit d’un traitement à vie…
Le traitement de l’hypertension à un parfum d’éternité…

Bibliographie

Bangalore S et coll.
Relation of Beta-Blocker–Induced Heart Rate Lowering and Cardioprotection in Hypertension.
J Am Coll Cardiol., 2008;52:1482–9.

Chengxuan Qiu et coll.
Decline in blood pressure over time and risk of dementia. A longitudinal study from trie Kunghsolmen project.
Stroke 2004 ; 35 :1810-1818.

Gueyffier F. et coll
Antihypertensive drugs in very old people : a subgroup meta-analysis of randomised controlled trials
The Lancet, vol. 353, Issue 9155, p. 793-796, 6 March 1999.

Lapi F et coll.
Concurrent use of diuretics, angiotensin converting enzyme inhibitors, and angiotensin receptor blockers with non-steroidal anti-inflammatory drugs and risk of acute kidney injury: nested case-control study.
BMJ 2013;346:e8525

Messerli FH et coll.
Dogma disputed : can aggressively lowering blood pressure in hypertensive patients with coronary artery disease be dangerous ?
Ann Int Med 2006; 144: 884-893.

Sabayan B et coll.
High blood pressure and resilience to physical and cognitive decline in the oldest old: the Leiden 85-plus study.
J Am Geriatr Soc., 2012; 60: 2014-2019.

Tinetti M.E., Han L., Lee D.S.H., Mcavay G.J., Peduzzi P., Gross C.P., Zhou B., Lin H.
Antihypertensive Medications and Serious Fall Injuries in a Nationally Representative Sample of Older Adults ,
JAMA Intern Med. 2014 Feb 24
DOI : 10.1001/jamainternmed.2013.14764

Tinetti ME, Han L, Lee DS, McAvay GJ, Peduzzi P, Gross CP, Zhou B, Lin H.
Antihypertensive Medications and Serious Fall Injuries in a Nationally Representative Sample of Older Adults.
JAMA Intern Med. 2014 Feb 24.
DOI : 10.1001/jamainternmed.2013.14764.

Ungar A et coll.
Low diastolic ambulatory blood pressure is associated with greater all-cause mortality in older patients with hypertension : A drug-utilization study in Dicomano, Italy.
Journal of the American Geriatrics Society 2009 ; 57 : 291-6.

Van Hateren JJ et coll.
Lower blood pressure associated with higher mortality in elderly diabetic patients (ZODIAC-12).
Age ageing 2010; 39: 603-609.

Woolcott JC et coll.
Meta-analysis of the impact of 9 medication classes on falls in elderly persons.
Arch Intern Med 2009 ; 169 : 1952-1960.

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Derrière mon stéthoscope - En inventant le stéthoscope, Laennec majora brutalement l’expertise des médecins. Les [...]

Overdose - Souvenez-vous, c’était à la fin des années 1980 et au début des années 1990, suite à [...]

Milgram, cancer et contagion normative - La télévision vient de remettre au goût du jour les fameuses expériences de Milgram [...]

LUCA et le Big Bang - Depuis Galilée, qui avait tant agacé nos papes, la vulgarisation de l’astronomie a [...]

Le coup de l'anosognosie - Le diagnostic officiel de Jacques Chirac est celui d’anosognosie qui signifie la [...]

Haut de page