lucperino.com

La surdité change de camp

humeur du 25/07/2016

Après les obus de la guerre et les usines qui ont assourdi nos parents, voici venir le temps de la surdité de loisir. Maintenant que la plupart des professionnels exposés se protègent des nuisances sonores, les enfants et adolescents s’y exposent de plus en plus.

Avec son sérieux habituel, la revue Prescrire vient de faire une intéressante mise au point sur les risques des baladeurs musicaux et des concerts. L’exposition répétée à des niveaux sonores de plus de 85 décibels peut provoquer des lésions irréversibles de l’oreille interne. Différentes enquêtes révèlent que 60% à 90% des jeunes de 14 à 19 ans écoutent des baladeurs au moins une demi-heure par jour. Plus incroyable encore, entre 6 et 11 ans, le pourcentage est de 70% dont 20% qui s’endorment avec le baladeur sur les oreilles !

Ces baladeurs sont souvent utilisés à des taux supérieurs à 80% de leur puissance maximale (heureusement limitée à 100 décibels par la loi).

Les concerts et discothèques ont des niveaux sonores encore plus élevés, et la législation qui tend à les limiter est insuffisante et mal appliquée.

Enfin, le format numérique MP3, avec son niveau d’intensité sonore constant, est plus nocif que les sons traditionnels où existent des écarts de niveaux importants entre les sons les plus faibles et les plus forts. Les microsillons et les CD analogiques étaient donc moins dangereux.

Les acouphènes sont le premier signe d’atteinte du nerf auditif. Trois élèves sur quatre déclarent avoir déjà eu des acouphènes, pouvant durer parfois jusqu’à deux heures.

En cas d’acouphène, il est impératif d’alerter le jeune et ses parents, car le risque de surdité précoce est bien réel.

Les marchands de sonotone, qui auraient pu s’inquiéter de la généralisation des casques professionnels anti-bruit, peuvent se réjouir, car de nouvelles générations de sourds arrivent en grand renfort. Et avec des marges de 99%, voilà assurément un marché porteur. Ne doutons pas que les fabricants de baladeurs ont déjà investi dans ce marché.

Comme il semble lointain le temps où la masturbation était la seule nuisance supposée rendre sourd.

Bibliographie

Prescrire rédaction
Baladeurs musicaux, concerts : les acouphènes, signe d'alerte de traumatismes sonores
LRP, juillet 2016, 36(393), p 544-5

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Urgences : urgence - L'urgence médicale a moins de quarante ans. Auparavant, l'exercice médical la contrôlait [...]

Gestation pour autrui : dernières affres du "tout génétique" - Le sujet des mères porteuses est très médiatique, car il ressasse l’impossibilité de choisir [...]

Les habits neufs de la délinquance - Franz Joseph Gall, fondateur de la phrénologie, prétendait établir les traits de caractère [...]

Souvenirs de Mediator - Le laboratoire Servier a toujours été un brillant marginal. Je me souviens que c’est le seul [...]

Les spécialistes de la prévalence - Une hypothèse concerne l’avenir, un fait concerne le passé. Entre les deux il y a [...]

Haut de page