lucperino.com

Les asiatiques auraient connu une épidémie de coronavirus dans les temps anciens

dernière mise à jour le 13/02/2021

La pandémie actuelle de SRAS-CoV-2 a mis l'accent sur la vulnérabilité des populations humaines face aux nouvelles pressions virales, malgré la vaste gamme d'outils épidémiologiques et biomédicaux actuellement disponibles. Notamment, les génomes humains modernes contiennent des informations évolutives remontant à des dizaines de milliers d'années, ce qui peut aider à identifier les virus qui ont eu un impact sur nos ancêtres - indiquant quels virus ont un potentiel pandémique futur. 

Ici, nous appliquons des analyses évolutives aux ensembles de données génomiques humaines pour récupérer des événements de sélection impliquant des dizaines de gènes humains qui interagissent avec les coronavirus, y compris le SRAS-CoV-2, qui ont commencé il y a 25000 ans. 

Ces événements adaptatifs étaient limités aux populations ancestrales d'Asie de l'Est, origine géographique de plusieurs épidémies modernes de coronavirus. Une course aux armements avec un ancien virus de type corona peut donc avoir eu lieu dans les populations ancestrales d'Asie de l'Est. 

Cette information évolutive peut expliquer en partie la plus faible vulnérabilité des asiatiques au coronavirus en général et au SARS Cov2 en particulier

Bibliographie

Souilmi Y, Lauterbur ME, Tobler R, Huber CD, Johar AS, Enard D
An ancient coronavirus-like epidemic drove adaptation in East Asians from 25,000 to 5,000 years ago
https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.11.16.385401v1
DOI : 10.1101/2020.11.16.385401

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi...

Cancers : le paradoxe de Peto. - Dans les années 1970, Richard Peto s’étonna de constater que les gros animaux à [...]

Le comportement social modifie l'évolution du cancer chez les mouches - Il semble que les mouches cancéreuses se regroupent pour mieux lutter contre la maladie qui les [...]

Meilleure survie des blondes au nord - Nous savons que l’exposition au soleil et l’état de pigmentation de la peau déterminent la [...]

Comment le fromage, le blé et l'alcool ont façonné l'homme - Au fil du temps, l'alimentation entraîne des changements spectaculaires dans notre anatomie, notre [...]

Disparité sexuelle : complexe MSL - Complexe MSL : chromosome X et au-delà. Disparité de genre   La régulation du chromosome X [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Sélection naturelle de la mauvaise science - Le système actuel de publication en biomédecine favorise et encourage les résultats faussement [...]

Déficits légers - Avec les années, je constate que ma peau est moins élastique, plus rêche, et plus [...]

Le malheur est dans le pré - L’évolution des pratiques médicales a conduit à une inversion du déterminisme des [...]

La science fait son marché - En 1971 en lançant le « National Cancer Act » le président Richard Nixon s’engageait à [...]

Illogisme et dépression - Selon un sondage BVA, commandé par la chaire Santé de Sciences Po, les Français sont [...]

Haut de page