lucperino.com

Les asiatiques auraient connu une épidémie de coronavirus dans les temps anciens

dernière mise à jour le 18/11/2020

La pandémie actuelle de SRAS-CoV-2 a mis l'accent sur la vulnérabilité des populations humaines face aux nouvelles pressions virales, malgré la vaste gamme d'outils épidémiologiques et biomédicaux actuellement disponibles. Notamment, les génomes humains modernes contiennent des informations évolutives remontant à des dizaines de milliers d'années, ce qui peut aider à identifier les virus qui ont eu un impact sur nos ancêtres - indiquant quels virus ont un potentiel pandémique futur. 

Ici, nous appliquons des analyses évolutives aux ensembles de données génomiques humaines pour récupérer des événements de sélection impliquant des dizaines de gènes humains qui interagissent avec les coronavirus, y compris le SRAS-CoV-2, qui ont commencé il y a 25000 ans. 

Ces événements adaptatifs étaient limités aux populations ancestrales d'Asie de l'Est, origine géographique de plusieurs épidémies modernes de coronavirus. Une course aux armements avec un ancien virus de type corona peut donc avoir eu lieu dans les populations ancestrales d'Asie de l'Est. 

Cette information évolutive peut expliquer en partie la plus faible vulnérabilité des asiatiques au coronavirus en général et au SARS Cov2 en particulier

 

Abstract de l'article suivant :

 Souilmi Y, Lauterbur ME, Tobler R, Huber CD, Johar AS, Enard D. An ancient coronavirus-like epidemic drove adaptation in East Asians from 25,000 to 5,000 years ago.  DOI: 10.1101/2020.11.16.385401

 

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi...

Épigénétique du syndrome de stress post-traumatique - Nous savons que l’environnement influence la méthylation de l’ADN. C’est la base de [...]

Cancer, inflammation et microbes - Le dérèglement des fonctions immunitaires est impliqué dans la pathogenèse de nombreuses [...]

Cancers : le paradoxe de Peto. - Dans les années 1970, Richard Peto s’étonna de constater que les gros animaux à [...]

Hypothèse hygiéniste : reconstituer le biome pour soigner les désordres immunitaires. - A la lumière de l’évolution, la reconstitution du biome est la seule thérapeutique raisonnée [...]

Douleur et empathie - Dans une perspective évolutionniste, l’expression faciale de la douleur est un [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Thériaque : le grand retour - Depuis Galien, la thériaque a été proposée par les apothicaires comme remède à tous les [...]

L’avenir du syndrome grippal - Dans les dossiers de nos patients, nous avons chacun nos petites manies pour résumer en [...]

Gestation pour autrui : dernières affres du "tout génétique" - Le sujet des mères porteuses est très médiatique, car il ressasse l’impossibilité de choisir [...]

L'élément manquant - Les homicides sont un trait tristement répandu dans notre espèce. Pour autant, il n’est pas [...]

Lâche-moi la thyroïde - Le dépistage des cancers est le sujet où se constate le plus grand écart entre la réalité [...]

Haut de page