lucperino.com

Les asiatiques auraient connu une épidémie de coronavirus dans les temps anciens

dernière mise à jour le 13/02/2021

La pandémie actuelle de SRAS-CoV-2 a mis l'accent sur la vulnérabilité des populations humaines face aux nouvelles pressions virales, malgré la vaste gamme d'outils épidémiologiques et biomédicaux actuellement disponibles. Notamment, les génomes humains modernes contiennent des informations évolutives remontant à des dizaines de milliers d'années, ce qui peut aider à identifier les virus qui ont eu un impact sur nos ancêtres - indiquant quels virus ont un potentiel pandémique futur. 

Ici, nous appliquons des analyses évolutives aux ensembles de données génomiques humaines pour récupérer des événements de sélection impliquant des dizaines de gènes humains qui interagissent avec les coronavirus, y compris le SRAS-CoV-2, qui ont commencé il y a 25000 ans. 

Ces événements adaptatifs étaient limités aux populations ancestrales d'Asie de l'Est, origine géographique de plusieurs épidémies modernes de coronavirus. Une course aux armements avec un ancien virus de type corona peut donc avoir eu lieu dans les populations ancestrales d'Asie de l'Est. 

Cette information évolutive peut expliquer en partie la plus faible vulnérabilité des asiatiques au coronavirus en général et au SARS Cov2 en particulier

Bibliographie

Souilmi Y, Lauterbur ME, Tobler R, Huber CD, Johar AS, Enard D
An ancient coronavirus-like epidemic drove adaptation in East Asians from 25,000 to 5,000 years ago
https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.11.16.385401v1
DOI : 10.1101/2020.11.16.385401

Médecine évolutionniste (ou darwinienne)

Depuis quelques années, le problème de l'antibiorésistance, les progrès de la génomique, la redécouverte du microbiote et la prise en charge de maladies au long cours, nécessitent l'introduction d'une pensée évolutionniste dans la réflexion clinique

Le premier diplôme universitaire intitulé "Biologie de l'évolution et médecine" a été mis en place à la faculté de Lyon. Voir ICI

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi...

Le cerveau humain est remarquable mais pas extraordinaire - Abstract Les neuroscientifiques sont habitués à un certain nombre de «faits» sur le cerveau [...]

Avantages pour les daltoniens chasseurs - Le daltonisme est souvent vu comme un handicap, mais dans certaines situations spéciales, c'est [...]

Autisme et schizophrénie : empreinte parentale - Abstract Les troubles du spectre autistique et les psychoses majeures (schizophrénie, maladies [...]

Prévalence anormale de la mucoviscidose - Pourquoi la mucoviscidose a-t-elle une si forte prévalence dans certaines populations. La fibrose [...]

Néandertal supportait bien la fumée - Une précédente étude avait suggéré que les Homo sapiens avaient détrôné les Néandertaliens [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Diabète de type 2 : on continue sans rien changer - Parmi cent identiques, je choisis au hasard un article, récemment inséré dans mon [...]

Contraception : où est passé le mode d’emploi -   Depuis l’introduction de la pilule dans les années soixante, notre pays fait partie de [...]

Le grand jeu des caractères sexuels secondaires - L’innovation de la sexualité a été une grande étape dans l’Histoire de la vie dont [...]

Je suis un névropathe électro-dépendant - Comme pour toutes les addictions, je n’ai pas vu venir celle-ci. Je n’ai pas voulu [...]

Survie après diagnostic de cancer - Lorsque l’on parle de taux de survie en cancérologie, c’est une erreur de mélanger les [...]

Haut de page