lucperino.com

Cibler le syndrome de sevrage

humeur du 19/02/2021

Fut un temps où le marché consistait à fournir aux clients ce dont ils avaient besoin pour survivre. Le marketing a pris son essor lorsque l’offre a dépassé la demande, son art fut d’élargir le domaine de l’indispensable. Couteau à beurre, ouvre-boîte électrique, bas-résille, rameur d’appartement, voyage organisé ou vidéo-surveillance sont alors devenus nécessaires. Mais devant nos caves et greniers, saturés d’objets nécessaires, rapidement destitués et jamais renouvelés, les experts de la mercatique ont dû innover pour parvenir à des nécessités irréversibles. Cibler l’addiction et le syndrome de sevrage devenait le but suprême.

L’abandon de la trottinette électrique ne dérègle pas la physiologie, celui de la montre connectée ne perturbe pas l’équilibre psychique. Inversement le sevrage des jeux-vidéo ou des benzodiazépines peut être douloureux ou dangereux. Tabac, alcool, bombons et sodas avaient déjà usé des rouages mercatiques de l’addiction, sans génie et sans gloire.

La palme revient à la pharmacie qui a su générer des syndromes de sevrage où nul ne les attendait. Nous connaissons bien les dégâts des opiacés que l’angélisme du soin a cru non addictogènes. Plus subtile est la dépendance aux somnifères et tranquillisants qui est passé d’un mois avec les barbituriques à moins de deux semaines avec les benzodiazépines.

Le syndrome de sevrage aux antidépresseurs de type ISRS est beaucoup plus raffiné, leur manque ne provoque aucun trouble physiologique, mais leur arrêt majore les angoisses, et l’état psychique devient pire que celui qui avait motivé la prescription : preuve irréfutable qu’il fallait bien en prendre. Aucun vigneron n’aurait osé dire que le vin est le meilleur traitement du delirium tremens.

Plus machiavéliques sont les antiacides gastriques dont l’arrêt provoque un rebond acide, ou les statines dont l’arrêt majore le risque cardio-vasculaire que l’on voulait éviter. Autant de preuves de leur nécessité ! Les antimigraineux transforment les céphalées aigues en céphalées chroniques, donc à plus de dépendance. Devant la menace des thérapies comportementales, bien plus efficaces, les marchands essaient de capter une clientèle de plus en plus jeune, jusqu’à suggérer la prescription d’antimigraineux en cas de pleurs incessants du nourrisson, car ces coliques ont une corrélation avec la migraine chez l’adulte. Aucune loi n’oblige la notice des médicaments à préciser que le pire des effets indésirables est de commencer...

Commencer le plus tôt est le mieux, les embryons et les fœtus sont les plus captifs, quand leur mères sont traitées ils font des syndromes de sevrage aux psychotropes après la naissance et deviennent les meilleurs candidats pour de futures dépendances pharmacologiques. Mercatique transgénérationnelle à laquelle ne peuvent même plus rêver les marchands d’alcool et de tabac.

Heureusement que le cannabis thérapeutique va pouvoir enfin régler tous ces problèmes, comme le dit la publicité.

Bibliographie

Annequin D
Opiacés : remèdes ou poisons ?
JIM le 19/05/2018

Annequin D et al
Migraine et céphalée chronique de l’enfant
Revue Neurologique 2000 ; 156 (Suppl 4) : 4S68-4S74

ANSM
Rapport sur la consommation des benzodiazépines
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Etat-des-lieux-en-2013-de-la-consommation-des-benzodiazepines-en-France-Point-d-Information

Baandrup L, Kruse M
New users of antipsychotic medication: A population-based cohort study of occupational outcome measures in relation to antipsychotic on-label and off-label prescribing practices
Eur Psychiatry. 2016 Jan;31:66-71
DOI : 10.1016/j.eurpsy.2015.07.004

Badiola N, Alcalde V, Pujol A, Münter LM, Multhaup G, Lleó A, Coma M, Soler-López M, Aloy P
The proton-pump inhibitor lansoprazole enhances amyloid beta production
PLoS One. 2013;8(3):e58837
DOI : 10.1371/journal.pone.0058837

Bastiampillai T, Parry P, Allison S
Can antipsychotic medication administered for paediatric emotional and behavioural disorders lead to brain atrophy?
Aust N Z J Psychiatry. 2019 Jun;53(6):499-500
DOI : 10.1177/0004867418797419

Beauchamp GA, Winstanley EL, Ryan SA, Lyons MS
Moving beyond misuse and diversion: the urgent need to consider the role of iatrogenic addiction in the current opioid epidemic
Am J Public Health. 2014 Nov;104(11):2023-9
DOI : 10.2105/AJPH.2014.302147

Dowell D, Compton WM, Giroir BP
Patient-Centered Reduction or Discontinuation of Long-Term Opioid Analgesics. HHS guide for Clinicians
JAMA. 2019 Oct 10:1-3
DOI : 10.1001/jama.2019.16409

Evers S, Marziniak M
Clinical features, pathophysiology, and treatment of medication-overuse headache
Lancet Neurol. 2010 Apr;9(4):391-401
DOI : 10.1016/S1474-4422(10)70008-9

Fulone I, Silva MT, Lopes LC
Long-term benzodiazepine use in patients taking antidepressants in a public health setting in Brazil: a cross sectional study
BMJ Open. 2018;8(4):e018956. Published 2018 Apr 7
DOI : 10.1136/bmjopen-2017-018956

Huybrechts KF, Bateman BT, Desai RJ, Hernandez-Diaz S, Rough K, Mogun H, Kerzner LS, Davis JM, Stover M, Bartels D, Cottral J, Patorno E
Risk of neonatal drug withdrawal after intrauterine co-exposure to opioids and psychotropic medications: cohort study
BMJ. 2017 Aug 2;358:j3326
DOI : 10.1136/bmj.j3326

Lerner A, Klein M
Dependence, withdrawal and rebound of CNS drugs: an update and regulatory considerations for new drugs development
Brain Commun. 2019;1(1):fcz025. Published 2019 Oct 16
DOI : 10.1093/braincomms/fcz025

Martins SS, Sampson L, Cerdá M, Galea S
Worldwide Prevalence and Trends in Unintentional Drug Overdose: A Systematic Review of the Literature
Am J Public Health. 2015 Nov;105(11):e29-49
DOI : 10.2105/AJPH.2015.302843

Neilson GE, Freeland A, Schütz CG
Psychiatry and the opioid crisis in Canada
Can J Psychiatry. 2020;65(3):196-203
DOI : 10.1177/0706743719861118

Nielsen M, Hansen EH, Gøtzsche PC
What is the difference between dependence and withdrawal reactions? A comparison of benzodiazepines and selective serotonin re-uptake inhibitors
Addiction. 2012 May;107(5):900-8
DOI : 10.1111/j.1360-0443.2011.03686.x

Nyberg K, Buka SL, Lipsitt LP
Perinatal medication as a potential risk factor for adult drug abuse in a North American cohort
Epidemiology. 2000 Nov;11(6):715-6

Powers SW et al 1
Trial of amitriptyline, tomiramate, and placebo for pediatric migraine
N Engl J Med. 2017 Jan 12;376(2):115-124
DOI : 10.1056/NEJMoa1610384

Prescrire rédaction
Les antalgiques opioïdes dits faibles : pas moins de risques qu'avec la morphine
Revue Prescrire, novembre 2015, t 35,n 385, p 831

Prescrire rédaction
Médicaments psychotropes, usage détourné chez les jeunes
Revue Prescrire, août 2017, tome 37, N° 406, p 614

Prescrire rédaction
Trimébutine : abus, dépendances et intoxications graves
Revue Prescrire, juin 2013, t 33, n 356, p 430-431

Reimer C, Søndergaard B, Hilsted L, Bytzer P
Proton-Pump Inhibitor Therapy Induces Acid-Related Symptoms in Healthy Volunteers After Withdrawal of Therapy
Gastroenterology. 2009 Jul;137(1):80-7, 87.e1
DOI : 10.1053/j.gastro.2009.03.058

Romanello S et al
Association between childhood migraine and history of infantile colic
JAMA 2013 Apr 17 ; 309:1607-1612
DOI : 10.1001/jama.2013.747

Rosenbaum JF, Fava M, Hoog SL, Ascroft RC, Krebs WB
Selective serotonin reuptake inhibitor discontinuation syndrome: a randomized clinical trial
Biol Psychiatry. 1998 Jul 15;44(2):77-87

Sanz E et al
Selective serotonin reuptake inhibitors in pregnant women and neonatal withdrawal syndrome : a data base analysis
Lancet 2005 ; 365 : 482-7

Wachman EM, Hayes MJ, Lester BM, Terrin N, Brown MS, Nielsen DA, Davis JM
Epigenetic variation in the mu-opioid receptor gene in infants with neonatal abstinence syndrome
J Pediatr. 2014 Sep;165(3):472-8
DOI : 10.1016/j.jpeds.2014.05.040

Zeeberg P, Olesen J, Jensen R
Probable medication-overuse headache: the effect of a 2-month drug-free period
Neurology. 2006 Jun 27;66(12):1894-8

Zwart JA, Dyb G, Hagen K, Svebak S, Holmen J
Analgesic use : a predictor of chronic pain and medication overuse headache :the Head-HUNT study
Neurology. 2003 Jul 22;61(2):160-4

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Quelles générations futures ? - Le problème des « générations futures » accompagne les débats médiatiques autour [...]

Épidémiologie économique - Il serait stupide de comparer la mortalité des épidémies d’hier avec celle des émergences [...]

Cannabis thérapeutique pour tous - Il y a plus de trente ans, certains patients atteints de sclérose en plaques avaient constaté [...]

Recyclage des antidépresseurs - Les préoccupations écologiques conduisent à promouvoir la revalorisation des déchets. Dans [...]

Zika ou la démesure infectieuse - Plus de 90% de mes confrères n’avaient jamais entendu parler de zika ; ils découvrent ce [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Après l'étude de Tuskegee - En 1932, à Tuskegee en Alabama, quelques médecins américains souhaitèrent étudier plus à [...]

Vaccinations sanitaires et marchandes - Pendant très longtemps, le commerce des vaccins n’a pas répondu aux règles du marché. [...]

Méningite versus rhume - Les méningites bactériennes sont dues principalement à trois germes (haemophilus, [...]

La science prise en grippe - Comme chaque année, l’assurance-maladie envoie les documents de prise en charge gratuite du [...]

Piétons fragiles et malotrus - Dans la jungle de la circulation urbaine où des doigts se brandissent pour déshonorer les [...]

La phrase biomédicale aléatoire

Le mode de pensée qui a généré un problème ne peut être celui qui va le résoudre.
― Albert Einstein

Sexe / Genre / Appariement

• Genre : différences sexuelles du cerveau. • Genre : Disparité de genre : complexe MSL [...]

Haut de page