lucperino.com

Sclérose en plaques et infections

humeur du 28/09/2021

La sclérose en plaques (SEP) est la plus grave des maladies auto-immunes, la démyélinisation de certains nerfs peut conduire à de lourds handicaps. De nombreux liens ont été établis avec les infections passées, la pression parasitaire du pays et le microbiote.  

Le plus évident est le gradient de latitude. Plus on s’éloigne de l’équateur, plus la prévalence de SEP augmente. Deux explications sont proposées. La première est une carence en vitamine D par manque d’ensoleillement, bien que sa prescription ne diminue pas le risque de SEP. La deuxième suggère que la forte pression parasitaire des pays tropicaux offrirait une protection dès l’enfance ; ceci est en rapport avec l’hypothèse hygiéniste qui stipule que la baisse des infections dans l’enfance favorise les maladies allergiques et auto-immunes. Hypothèse confortée dans nos pays où les enfants des grandes fratries rurales, donc plus souvent infectés, sont moins atteints.

L’âge des infections semble jouer un rôle important. Le risque de SEP augmente lorsque des maladies comme la rougeole, la rubéole ou les oreillons sont contractées à un âge tardif ; les réponses immunitaires seraient « aberrantes ». La vaccination contre ces maladies annule ce risque, mais elle augmente celui d’une infection tardive chez les non-vaccinés, donc leur risque de SEP. Le rôle de l’âge est conforté par le fait que les personnes qui migrent après l’âge de 15 ans conservent le risque de SEP de leur pays d’origine et celles qui migrent avant cet âge acquièrent le risque du pays d’adoption.

Une surprenante corrélation montrant un risque plus élevé chez les enfants nés en mai, a fait émettre l’hypothèse d’une infection hivernale pendant la grossesse.

Il existe une forte relation avec le virus Epstein-Barr puisque tous les patients atteints de SEP en sont porteurs. L’âge de leur infection joue aussi un rôle, puisqu’une mononucléose tardive augmente le risque de SEP.

La protéine MOG (myeline oligodendrocyte glycoprotein), fortement impliquée dans la myélinisation, ressemble beaucoup à une protéine du lait de vache et du virus de la rougeole. Un nourrisson en contact avec ces dernières pourrait développer une réponse auto-immune pathogène. Evoquée au début des années 1990, cette hypothèse a été curieusement peu explorée par la suite. 

Une bactérie bien connue dans les gingivites sécrète des lipides qui aggravent expérimentalement la démyélinisation chez les souris. Enfin, les altérations du microbiote sont désormais bien établies dans la SEP.

Les avancées de la génomique permettent désormais d’identifier rapidement les antigènes de chaque nouveau virus et les protéines de membrane qui leur permettent de pénétrer nos cellules. On peut s’étonner que les solides hypothèses infectieuses de la SEP restent encore si mal explorées. Les maladies auto-immunes sont-elles un échec de l’infectiologie, une négligence de la recherche ou l’ultime terra incognita de la biomédecine ?

Bibliographie

Compston A, Coles A
Multiple sclerosis
Lancet. 2008 Oct 25;372(9648):1502-17
DOI : 10.1016/S0140-6736(08)61620-7

Debouverie M, Lebrun C, Jeannin S, Pittion-Vouyovitch S, Roederer T, Vespignani H
More severe disability of North Africans vs Europeans with multiple sclerosis in France
Neurology. 2007 Jan 2;68(1):29-32

GBD 2016 Multiple Sclerosis Collaborators
Global, regional, and national burden of multiple sclerosis 1990–2016: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2016
Lancet Neurol. 2019 Mar;18(3):269-285
DOI : 10.1016/S1474-4422(18)30443-5

Hassani A, Corboy JR, Al-Salam S, Khan G
Epstein-Barr virus is present in the brain of most cases of multiple sclerosis and may engage more than just B cells
PLoS One. 2018 Feb 2;13(2):e0192109
DOI : 10.1371/journal.pone.0192109

Jangi S, Gandhi R, Cox LM, Li N, von Glehn F, Yan R, Patel B, Mazzola MA, Liu S, Glanz BL, Cook S, Tankou S, Stuart F, Melo K, Nejad P, Smith K, Topçuolu BD, Holden J, Kivisäkk P, Chitnis T, De Jager PL, Quintana FJ, Ger
Alterations of the human gut microbiome in multiple sclerosis
Nat Commun. 2016 Jun 28;7:12015
DOI : 10.1038/ncomms12015

Linington C et al
A multiplidisciplinary approach to myelin disease
Salvati, Plenum Press, New York 1994

Nichols FC, Housley WJ, O'Conor CA, Manning T, Wu S, Clark RB
Unique lipids from a common human bacterium represent a new class of toll-like receptor 2 ligands capable of enhancing autoimmunity
Am J Pathol. 2009 Dec;175(6):2430-8
DOI : 10.2353/ajpath.2009.090544

Noseworthy JH, Lucchinetti C, Rodriguez M, Weinshenker BG
Multiple sclerosis
N Engl J Med. 2000 Sep 28;343(13):938-52
DOI : 10.1056/NEJM200009283431307

Ponsonby AL, van der Mei I, Dwyer T, Blizzard L, Taylor B, Kemp A, Simmons R, Kilpatrick T
Exposure to infants siblings during early life and risk of multiple sclerosis
JAMA. 2005 Jan 26;293(4):463-9

Strachan DP
Hay fever, hygiene and household size
BMJ. 1989 Nov 18;299(6710):1259-60

Willer CJ, Dyment DA, Sadovnick AD, Rothwell PM, Murray TJ, Ebers GC; Canadian Collaborative Study Group
Timing of birth and risk of multiple sclerosis: population based study
BMJ. 2005 Jan 15;330(7483):120

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Trois médicaments et après - Dans les facultés de médecine, jusque dans les années 1970, les professeurs de pharmacologie [...]

Générations futures des césariennes - Médecins et épidémiologistes avaient constaté depuis longtemps que la naissance par [...]

Seuil de contre-productivité - Le risque zéro n’existe pas, mais tout doit être fait pour s’en approcher. Les normes [...]

Évolution des épidémies - Lors d’une épidémie, les autorités n’ont pas d’autre choix que celui de la prudence, [...]

Épidémies de suicide - En 1774, la publication des « Souffrances du jeune Werther » a provoqué une épidémie de [...]

La phrase biomédicale aléatoire

À partir de la théorie psychanalytique , une idéologie psychanalytique totalitaire s'est développée. Lacan n'a pas été pour rien dans ce phénomène fondamentalement parisien à son origine. C'est lui qui fascinait des salles hétérogènes composées d'éternels étudiants, de vieilles hystériques et de minettes désoeuvrées, tous fanatiques et béats, ayant perdu - s'ils l'avaient jamais possédé - l'ombre de tout esprit critique.
― Edouard Zarifian

Haut de page