lucperino.com

Je vois venir les télomères

humeur du 01/06/2010

Je vois venir les télomères

Les réactions d’oxydoréduction produisent des radicaux libres qui sont capables de générer des réactions en chaîne délétères constatées dans de nombreuses maladies. Cette découverte d’une parcelle physico-chimique supplémentaire de notre vérité biologique a permis de faire un nouveau pas dans la connaissance. Bonheur du progrès.


Chaque frémissement de la science générant un ébrouement du marché, cette découverte fut suivie d’un surgissement de nutriments, alicaments et médicaments aux vertus anti-oxydantes susceptibles d’empêcher ces réactions destructrices qui nous font tomber malade et vieillir. Puis avec le temps et les méta-analyses, il fallut se rendre à l’évidence, l’anti-oxydation était une peau de chagrin.


Peu après, les omégas 3 prirent la relève, Ils sont aujourd’hui à leur apogée. Ces acides gras polyinsaturés sont certainement excellents pour notre profil lipidique et peuvent nous conférer la longévité extraordinaire des Crétois. Je sens cependant que leur fin est proche, car la longévité va son bonhomme de chemin, avec ou sans eux. Et puis, ils ont tant saturé les ondes qu’une certaine lassitude leur fait écho.

à la fin du XX° siècle, une découverte réellement extraordinaire a permis à son auteur d’obtenir un prix Nobel bien mérité. Les télomères sont des nucléotides non codants situés à l’extrémité des chromosomes et permettant la restauration de nucléotides perdus à chaque mitose. Ces télomères raccourcissent avec le temps, le stress et l’inflammation. Une enzyme, la télomérase permet de les régénérer...
Je m’attendais à un emballement médical et médiatique immédiat pour cette télomérase et j’avoue avoir été surpris, voire déçu par la relative discrétion de cette découverte majeure. Pourtant, en toute logique, des télomères très longs et beaucoup de télomérase constituent une voie royale vers des records de longévité. Le marché serait-il devenu timide ou ébahi ?
Enfin, tout récemment, j’ai vu un premier article chinois sur les bienfaits du thé vert sur la longueur des télomères.


N’en doutons pas, les télomères vont détrôner les antioxydants et les omégas 3, on va les trouver partout. La télomérase va envahir les yoghourts et les couloirs de métro et il faudra plusieurs décennies pour que les méta-analyses ternissent leur éclat...
On ne se souviendra même plus que dans « télomère » il y avait « mère ».

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Interrogations sur le vaccin antigrippal - Lorsque les premières vaccinations antigrippales ont été mises sur le marché, j’avais été [...]

DSM américain contre psychiatrie française - A chaque sortie d’une nouvelle version du DSM [1], de nombreux psychiatres et [...]

Saga hypertension - Il y a un demi-siècle, l’hypertension artérielle commençait à 16 pour la systolique [...]

Générations futures des césariennes - Médecins et épidémiologistes avaient constaté depuis longtemps que la naissance par [...]

Biais de participation - Une étude sociologique dans les usines électriques Hawthorne a été réalisée dans les [...]

Haut de page