lucperino.com

Dossier de presse

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé

Les informations exposées dans ce courrier sont extraites d’un ouvrage qui pourrait devenir un bréviaire pour tout généraliste. Ne renforçons pas les corporatismes, pour tout citoyen ou homme politique soucieux de la santé des concitoyens -certains diront des « patriotes »- la santé pouvant devenir la quatrième valeur (à l’affiche des frontons) au fronton des mairies. L’ouvrage est d’un docteur en médecine tropicale et épidémiologiste, Luc Perino. Son approche consiste à intégrer le fabuleux capital des connaissances évolutionnistes sur H. sapiens, non dans un paradis fiscal mais dans ce livre dont notre équipe, avec enthousiasme, fait état.

Le Quotidien de La Réunion et de l'Océan Indien, CEVOI (centre d'atudes du vivant de l'Océan Indien), février 2017  +

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé

Luc Perino est médecin. Auteur de plusieurs ouvrages médicaux, il utilise dans celui-ci les connaissances acquises par la biologie de l'évolution pour repenser la médecine. Cette démarche originale, fondée sur les travaux de recherche les plus récents, offre un nouvel éclairage sur de nombreuses pathologies : troubles digestifs, maladies infectieuses, cancer...

La Recherche, février 2017  +

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé

La biologie de l'évolution interroge la notion de maladie.(entretien avec Luc Perino)

Pourquoi rapprocher la médecine clinique et la biologie de l'évolution ?

LP : Plusieurs éléments les rapprochent déjà ! Toutes deux considèrent la dimension historique de l'organisme ou du patient, son environnement global et surtout l'aspect polyfactoriel de tous les traits du vivant, y compris des maladies. Le clinicien d'aujourd'hui doit constamment se prémunir contre la tendance actuelle du monofactoriel pour tous les diagnostics et tous les traitements. La redécouverte du microbiote nous fait réaliser que l'organisme lui-même est une entité assez floue...

Le Quotidien du médecin, Maude Bernardet, janvier 2017  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Pour recentrer la pratique médicale sur plus de réalisme et d'objectivité, ce livre éclaire les articulations complexes entre la médecine et la société, entre la science et le rêve, entre la santé publique et la démagogie, entre la statistique et la manipulation
Pour la Science, octobre 2012  +

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé

Le premier panorama d'un nouveau champ de la médecine en passe de la transfromer en profondeur

Dossier de presse, Seuil, janvier 2017  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Pour l'auteur, praticien et défenseur de la médecine clinique, le marché a pris possession de la recherche, de la pratique et de l'enseignement médicaux.
La Recherche, décembre 2012  +

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé

L'approche évolutioniste aide à soigner l'écosystème humain

Alternatives santé, Maude Bernardet, décembre 2016  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

L’auteur nous invite à penser la place, le rôle et les pouvoirs de la médecine dans notre société d’aujourd’hui.

revue Pratiques n°65., Marthe Tournou, février 2014  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Loin d'être un réquisitoire contre la médecine, ce livre est un hymne à la médecine clinique. Une observation rigoureuse et sereine de l'Histoire, des preuves et des faits.
Orthophile, mars 2013  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Loin d’être un réquisitoire contre la médecine, ce livre est un hymne à la science clinique.
Bulletin de l'Ordre des Médecins, mars 2013  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

L'écart entre les sciences biomédicales et le soin individualisé va grandissant et, des deux côtés du stéthoscope, chacun "s'accroche aux derniers lambeaux d'humanisme" de la pratique médicale.

Le médecin se limite dans ce livre à cinq sujets de réflexion qu'il considère comme de véritables "paradoxes de la médecine et de la santé en Occident".
Le journal du SIDA, décembre 2012  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

L'homme occidental considère désormais son propre organisme comme un ennemi. "Notre médecine post-pastorienne confine à l'égotisme étrange et paradoxal d'une lutte contre soi", écrit Luc Perino.

Luc Perino souligne aussi l'inadéquation entre des investissements croissants en médecine et la pauvreté des effets en termes de qualité de vie.
Le Quotidien du Médecin, Caroline Martineau, octobre 2012  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

Le développement de la médecine occidentale a fait naître quelques paradoxes. Luc Perino en analyse cinq.
Treize minutes, Université Diderot, février 2011  +

Les nouveaux paradoxes de la médecine

À l'heure du dépistage de masse des cancers, de plus en plus de patients se retrouvent médicalement guéris avant d'être cliniquement malades... Un paradoxe qui justifie une évolution de la terminologie, selon le médecin Luc Perino.
Le Monde, janvier 2013  +

À quoi sert vraiment un médecin ?

Un homme à la fois passionnant, facile d'accès et sachant mêler l'humour à ce sujet préoccupant.
Journal du Centre, avril 2012  +

À quoi sert vraiment un médecin ?

Après avoir rappelé que le monde médical n'échappe pas à la logique consumériste, l'auteur décrit une société - la nôtre - dont la médecine est malade. Un comble. Mais comment la guérir ?
Les pistes qu'il propose sont pleines de bon sens.
La Recherche, septembre 2011  +

À quoi sert vraiment un médecin ?

À lire le dr Perino, on comprend que la dictature du tout scientifique, les pressions commerciales et les dérives du consumérisme n'ont jamais rendu aussi essentielle la place, dans le système de soins, d'un clinicien qui doit être, plus que jamais, " l'homme orchestre des mots, des corps et des techniques. "
Le Généraliste, avril 2011  +

À quoi sert vraiment un médecin ?

L'auteur démontre que l'humanisme renforce la rigueur scientifique et inversement.
AFP, avril 2011  +

À quoi sert vraiment un médecin ?

Luc Perino esquisse le portrait presque idéal d'un médecin moderne et affirmé, capable de "faire vivre la science clinique en contraignant le modèle dominant ". D'un médecin apte à éviter les pressions de tous bords, qu'elles viennent des patients, de l'industrie pharmaceutique, des politiques ou de l'idéologie sanitaire du moment.

Au médecin perdu parmi toutes ces injonctions et ces intérêts contradictoires, Luc Perino conseille de revenir sans arrêt à la clinique qui permet de faire le gros dos en attendant le triomphe de ce que l'auteur nomme la postclinique, capable de faire la jonction entre les biographies, la médecine et la biologie.
Le Quotidien du Médecin, Caroline Martineau, mai 2011  +

À quoi sert vraiment un médecin ?

Luc Perino nous entraîne dans ses interrogations sur l'évolution de son métier. Comment faire profiter le patient des évolutions de la médecine tout en le protégeant de ses excès ? Comment arbitrer entre des options et des intérêts souvent contradictoires ? Sciences biomédicales, soin individuel et politiques de santé ne jouent pas la même partition.
Espace Social Européen, juin 2011  +

Le film

Voilà un film qui parle de maladie mais fait un bien fou.

Télérama, Jacques Morice, mars 2007  +

Le film

La documentariste a obtenu de pouvoir placer la caméra dans le fond du cabinet de Luc Perino, avec l’accord de tous les patients filmés, qui l’ont confirmé après s’être vus à l’écran, mais ont su, pendant la visite, oublier l’intruse. Le résultat est à la fois singulier et universel.

Les Echos, A.C., mars 2007  +

Le film

Hélène de Crécy trouve la juste distance avec les patients comme avec le praticien, le Dr Luc Perino. Son expérience médicale, qui lui a inspiré plusieurs ouvrages, et sa profonde humanité orientent le regard vers la personne, et la réflexion vers la société actuelle, cause de mal-être et d'anxiété dont le cabinet médical est l'exutoire.
Un beau portrait de généraliste dans la lignée des médecins de campagne d'autrefois.

Le Figaroscope, M.N.T., mars 2007  +

Le film

Ce documentaire d'Hélène de Crécy est magnifique, presqu'aussi réussi qu'un Depardon.

Le Canard Enchaîné, J.L.P., mars 2007  +

Le film

Un miroir de la société française

L'express, Sophie Benamon, mars 2007  +

Le film

Un sujet traité avec beaucoup d’intelligence, de pudeur et de sensibilité.

Les Cahiers du Cinéma, Guillaume Massant, mars 2007  +

Le film

"La Consultation" réussit le pari de n’être ni voyeuriste, ni démoralisant: le film prend le pouls de la vie et de ses accidents, petits et grands.

AFP, mars 2007  +

Le film

Le film "La Consultation", d'Hélène de Crécy, plonge le spectateur dans un huis-clos inhabituel, celui d'un cabinet de généraliste. Une première au cinéma.
Le docteur Luc Perino, médecin de famille des images d'Epinal, y est, tour à tour, pédiatre, confident, psy, voire assistant social.

Aujourd'hui en France, Hélène Bry, mars 2007  +

Le film

La caméra nous plonge dans une intimité à laquelle chacun est susceptible de s’identifier.

Metro, Claire Cousin  +

Le film

Luc Perino considère le malade dans sa globalité, résiste à la surmédicalisation, se met en empathie avec le patient dont le stress est souvent le pire ennemi. Un portrait touchant d'un homme de bonne volonté comme il n'en existe plus beaucoup.

L'Humanité, Vincent Ostria  +

Le film

Non content d’interroger la fonction du médecin aujourd’hui, à travers la figure éminemment sympathique de ce généraliste acharné à la tâche, ce film dresse aussi un portrait en creux de notre société et une liste des maux actuels.

TéléCinéObs, E.L.  +

Le film

On saluera l’honnêteté avec laquelle Luc Perino a permis une entreprise qui le montre, éminemment faillible, dans l’exercice de son labeur quotidien.

Libération, Ange Dominique Bouzet, mars 2007  +

Le film

Un documentaire sobre et efficace qui prend, entre les quatre murs du cabinet d’un généraliste, le pouls de la société française aujourd’hui.
Elle, Florence Ben Sadoun  +

Le film

Très pragmatique, le Dr Perino reconnaît ses limites dans des cas qui ont davantage trait à l’évolution de la société actuelle qu’à la médecine.
Ce portrait de société par le petit bout de la lorgnette est assez édifiant.

Le Matin (Suisse), S. Ba, mars 2007  +

Le film

Un très beau docu sur un généraliste

Première, Isabelle Danel  +

Le film

A la manière d'un Depardon Hélène de Crécy ausculte une profession difficile, où l'on se sent souvent impuissant, incompétent, malheureux.
Et même s'il est assez peu différent de la plupart de ses congénères, Luc Perino semblait être le choix idéal pour faire l'objet d'un documentaire : pédagogue, patient, fin analyste, il sait non seulement guider les patients, mais expliquer face caméra à quoi en sont réduits les généralistes aujourd'hui, et ce avec une formidable économie de mots.

Toujours raison, Rob Gordon, mars 2007  +

Le film

A regarder défiler dans le cabinet du docteur Luc Perino ces femmes et ces hommes de tous âges avec leurs grands ou petits maux, on se dit qu’il faut beaucoup de psychologie pour faire ce métier et qu’il y a quelque chose d’anormal à retrouver les généralistes en bas de l’échelle des rémunérations des praticiens libéraux, tout cela parce que leurs actes relèvent de la "clinique" et non de la "technique".

Le Monde, Sandrine Blanchard, mars 2007  +

Le film

Le film est à la fois drôle, aimable, sociologique, et sans pudeur.
Les réticences sont balayées quand on regarde du côté de ce médecin dévoué et attentif avec lequel le film entre en empathie.

Les Inrockuptibles, Vincent Ostria, mars 2007  +

Une brève histoire du médicament

Portrait de cet objet riche en magie et fantasmes qu'est le médicament, du fond des âges à nos jours. Au fil des chapitres, l'auteur analyse l'irrésistible ascension de l'apothicaire au détriment du médecin, pour déboucher sur la prise de pouvoir des laboratoires pharmaceutiques sur le monde du soin.

Actualités pharmaceutiques, février 2010  +

Une brève histoire du médicament

Ouvrage accessible qui montre comment chaque époque a enrobé le médicament d'une couche de magie, de théorie, de technologie ou de culture.

Une histoire lucide et bien documentée qui risque de faire grincer quelques dents. Les médecins découvriront une facette de leur naïveté et les laboratoires pharmaceutiques verront leur cynisme méticuleusement décortiqué.
AFP, octobre 2009  +

Une brève histoire du médicament

Luc Perino nous explique comment le médicament est imposé au médecin par les laboratoires, les patients et les médias dans un jeu de "billard à trois bandes" qui fonctionne plutôt bien.

Clair et offensif.
Le Progrès, Francis Brochet, octobre 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Coup de coeur
Le samedi 30 juin 1860, près de 1000 personnes se sont réunies à Oxford, autour de la publication de "l'Origine des espèces".
Sciences Ouest, octobre 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

L'auteur a consulté bien des archives et articles de presse et de revues pour élaborer cette histoire.
La forme en est très plaisante et suscite un vif intérêt, on le lit un peu comme un polar.
Libresens, François Ruppli, juillet 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Le médecin Luc Perino met en scène d'une manière romanesque la séance mythique du 30 juin 1860.
Le Soir, Raphaël Duboisdenghuien, juillet 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Luc Perino, médecin, écrivain, passionné d'anthropologie et d'histoire des sciences, nous invite au débat agité que provoqua la publication de "l'Origine des espèces" en 1860.
Le Courrier Picard, novembre 2010  +

Darwin viendra-t-il ?

Pour comprendre le sens et la porté de ce débat, il faut lire Darwin viendra-t-il ? qui le reconstruit d'une manière scientifico-romanesque.
L'Express (Toronto), Gabriel Racle, juin 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Luc Perino montre combien les polémiques actuelles autour de l'intelligent design renvoient aux rivalités d'hier, au moment où Darwin expose ses thèses.
Réforme, mars 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Ce livre est le récit d'une belle aventure intellectuelle. Nous ne sommes pas aux îles Galapagos, mais à Oxford, le 30 juin 1860.
Terre Sauvage, Fabrice Nicolino, février 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Cet ouvrage agréable, fourmillant de dialogues et de précisions scientifiques, se lit comme un roman d'aventures, l'aventure de l'évolution en fait.
Le Devoir, février 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

D'une plume alerte, ce livre fait sentir les enjeux d'une théorie qui n'a pas fini de susciter des débats.
Etudes, François Euvé, février 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Peu après le succès de "l'Origine des espèces", la très anglicane université d'Oxford organise un débat où s'affrontent deux visions du monde. Le doute s'immisce... créationnistes et transformistes s'égarent... Seule l'hystérie triomphe...
Télérama, février 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Oxford, 30 juin 1860 : le débat est mythique.
S'appuyant sur toutes les sources disponibles, Luc Perino, médecin généraliste et écrivain, en propose une mise en scène romanesque.
Pari gagné : derrière la verve du propos, apparaît peu à peu la vérité historique .
Le Monde, Catherine Vincent, février 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Très documenté et vivant, le livre évoque les réactions en 1860 de l'Église anglicane et de l'Académie des Sciences, toutes deux hostiles à la théorie de la sélection naturelle.
Centre Presse, janvier 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Chacun connaît le procès de Galilée et la controverse de Valladolid. En revanche, cet épisode fondamental de l'histoire des hommes était méconnu.

L'écriture concise et sobre de Luc Perino, sa rigueur documentaire, sa façon de camper des personnalités hautes en couleur, font revivre, heure par heure, cette étonnante journée.
Impact Médecine, Jean-Michel Ulmann, janvier 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

C'est une très bonne idée qu'a eue Luc Perino de romancer la séance mémorable qui vit s'affronter, le 30 juin 1860 à Oxford, pourfendeurs et défenseurs du transformisme.
L'Humanité, Patrick Dupouey, philosophe, janvier 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Sur ce sujet d'apparence ardue, l'auteur livre un ouvrage vivant et accessible.
La démarche permet au lecteur de comprendre l'atmosphère survoltée de la réunion, l'alacrité et l'humour de certains propos.
Notes Bibliographiques, M. Friang, janvier 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Quelques mois après la publication fracassante de "L'Origine des espèces", un débat public, soigneusement mis en scène, s'annonce explosif.
L'Enseignant, janvier 2009  +

Darwin viendra-t-il ?

Darwin viendra-t-il ?, mi-roman mi-essai tout à fait stimulant de Luc Perino, restitue, avec une érudition remarquable, le climat de l'époque et met en scène les personnalités essentielles.
Livre & Lire, N.B., décembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Ce remarquable suspens historique, politique, scientifique et religieux, est le parfait antidote à l'inquiétante montée des créationnistes.
Cancers, décembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Luc Perino se penche sur la toute première mise en scène d'un affrontement programmé, donnant le coup d'envoi à 150 ans de manipulations dogmatiques.
Le Magazine Littéraire, Maxime Rovere, décembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Pouquoi cette page rocambolesque de l'histoire des hommes et de sa place dans le monde est-elle restée si longtemps méconnue, alors que chacun connaît le procès de Galilée et la controverse de Valladolid ?
Le Bien Public, novembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

De L'Histoire très vivante et très actuelle.
Le Progrès, Francis Brochet, novembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Ce roman historique sur la réception de la théorie de Darwin à l'époque de sa parution, a été l'une des bonnes surprises de l'année.
Livres Hebdo, novembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Revivre le débat d'Oxford. Un ouvrage destiné à un large public, dont l'auteur, sans être historien des sciences, fait preuve d'érudition et d'une passion communicatrice.
Pour la Science, novembre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Le style est clair, les personnages bien campés et les idées de l'époque évoquées avec subtilité. La documentation est irréprochable et s'appuie sur de nombreux documents dont certains peu connus.
AFP, octobre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Dans Darwin viendra-t-il ? Luc Perino raconte la fameuse séance de la Royal Academy, à Oxford.
Lire, Françoise Monier, octobre 2008  +

Darwin viendra-t-il ?

Le Dr Luc Perino recrée l'ambiance qui a précédé ce mythique débat à Oxford qui allait marquer l'Histoire des sciences.
Aucun ouvrage n'avait encore relaté cette querelle des savants et des religieux.
Le Généraliste, Anne-Marie de Rubiana, octobre 2008  +

Humeurs médicales

L'auteur brosse les anecdotes les plus légères comme les souffrances les plus graves dans l'antichambre de son cabinet.
Livres Hebdo, janvier 2006  +

Humeurs médicales

Luc Perino ne se contente pas d'un tranchant et impétueux pamphlet médical. Luc Perino est avant tout un écrivain de toute beauté qui incise la société avec une écriture pure et dure.
Impact Médecine, Jean-Michel Ulmann, mars 2006  +

Humeurs médicales

Le grand prix a été attribué au Dr Luc Perino, généraliste à Lyon (Rhône) pour "Humeurs médicales - Chroniques" paru aux éditions du félin.
Medec, mars 2007  +

Humeurs médicales

Ce petit livre devrait être remboursé par la sécurité sociale.
Luc Perino nous fait le merveilleux cadeau de ces précieuses confidences.

, Jean-Christophe Rufin (académie française), janvier 2006  +

Humeurs médicales

Réflexions disparates d'un médecin qui a roulé sa bosse, ces quelques cent brèves évoquent les contradictions ou les curiosités de la pratique médicale.
Pour la Science, mars 2006  +

Humeurs médicales

Luc Perino aime les aphorismes et en use à loisir pour évoquer les dérives de notre système de santé et, d'une manière plus large, de notre société.
Le Progrès, avril 2006  +

Humeurs médicales

Le Dr Perino dénonce avec humour et érudition les dérives et les aberrations du système médical, à travers une palette de chroniques décapantes.
Nice Matin, février 2006  +

Humeurs médicales

Empêcher les patients de devenir des objets médicaux est, d'après le MG écrivain français Luc Perino, la mission du médecin de famille.
Société savante de Médecine Gé, Johanne Mathy, mai 2008  +

La Sagesse du Médecin

Luc Perino se bat pour réhabiliter "la sagesse du médecin".
Alternative santé, septembre 2004  +

La Sagesse du Médecin

L'ouvrage est mince autant qu'il est profond.
C'est un minuscule bréviaire qui nous dit comment l'on peut, dans notre siècle, non pas «parler de» mais bien écrire «sur» la médecine
Médecine et Hygiène, Jean-Yves Nau, avril 2004  +

La Sagesse du Médecin

Luc Perino dit avec sa langue fluide et charnelle comment la médecine, son métier, lui fut un apprentissage de la connaissance de soi et du monde.

Le dr Perino a appris que poser son regard est un des plus beaux gestes du métier.
Impact Médecine, Jean-Michel Ulmann, mars 2004  +

La Sagesse du Médecin

"Le médecin généraliste doit aider à survivre entre les pièges de la nature et ceux du marché, il doit rendre aux patients la clé de leur corps trop souvent usurpée. Cette clé en d'autres temps avait un nom. On l'appelait le bon sens.", écrit Luc Perino.

Retrouvant son vieux Nikkormat au fond d'un tiroir, abandonné pour des appareils photos plus sophistiqués, métaphore de la pratique omnipraticienne d'hier, Luc Perino y observe avec tristesse et honte son "reflet de déserteur" : "J'ai abandonné ma pratique rurale [...] j'aurais dû choisir de mourir au combat."
Nous, on est content qu'il soit encore là...
Le Quotidien du Médecin, Caroline Martineau, septembre 2004  +

Carnets de santé

Carnets de santé de Luc Perino : dépasser la dose prescrite.
La Recherche, août 2004  +

Carnets de santé

Les Carnets de santé de Luc Perino sont un décapant récit de ses consultations de généraliste.
Le Monde, Catherine Vincent, septembre 2004  +

Carnets de santé

Les très bons livres consacrés à la médecine générale se comptent sur les doigts d’une main, celui de Luc Perino en fait assurément partie et il est absolument excellent. Prenez le temps de le lire, c’est un véritable régal.

AMPPU, Jean Michel Bolzinger, août 2004  +

Carnets de santé

En une succession de petits tableaux dressés avec humour, Luc Perino, met en scène nos fantasmes et nos misères quotidiennes. Cette vingtaine de sketches sont autant d'alibis pour disserter sur l'homme et la santé.

De petites victoires en échecs amers, avec la ferme certitude que le doute est son plus fidèle allié, il est au carrefour entre la science désincarnée et l'humanisme bienveillant.
Pour la Science, Jean-Philippe Chippaux, février 2005  +

Carnets de santé

Au fil de ces 22 récits, on comprend qu'à l'heure de l'Evidence Based Medicine, le généraliste demeure cet animal à sang chaud qui doit se fier à son seul flair.

Ce toubib lyonnais a le don pour raconter. Toujours incisif, parfois caustique, il pose un regard anthropologique sur ses patients.
Le Généraliste, mai 2004  +

Carnets de santé

Coup de coeur.

Dans chaque pathologie, chaque symptôme, Luc Perino traque le mal qui ronge notre société et transcrit ses observations pertinentes, émouvantes et souvent hilarantes, dans ses Carnets de Santé.

Ce médecin est un écrivain d'un talent très particulier : l'homme de l'art sait non seulement prendre notre pouls, mais aussi faire palpiter nos coeurs.

Nous prescrivons ses 22 histoires, même aux bien-portants. Elles sont un baume contre la morosité...
Marianne, Anna Alter, mai 2004  +

Le Bobologue

Luc Perino relate des anecdotes aussi insolites qu'incroyables sur ses patients.
Ce qui ressort de son livre, c'est que l'humour est l'antidote le plus efficace face à l'angoisse millénaire de l'homme face à la mort et à la maladie.
Revigorant !
Notre Temps, février 2004  +

Le Bobologue

Anecdotes et portraits tour à tour émouvants ou insolites, mais toujours marqués de bon sens et de bienveillance pour ses patients.
Santé magazine, Jean Marèse, juillet 2001  +

Le Bobologue

Il nous livre, avec un humour délicieux, des anecdotes prises sur le vif dans la campagne provençale ou en Afrique. Chacune s'achève par une petite conclusion philosophique, apprentissage de l'auteur sur l'étonnant fonctionnement du "Sapiens".

Le Bobologue, c'est un recueil plein de tendresse et d'émerveillement sur la condition humaine

Ajoutons que l'ouvrage est servi par un style vif, original, et des dialogues savoureux qui en font un véritable régal. Le Docteur Perino est aussi un écrivain.
Réel, Fabienne Laurès, juin 2001  +

Le Bobologue

Le titre résume à lui seul l'approche humoristique, critique, mais aussi profondément humaine de l'auteur.
Psychologies, mars 2001  +

Le Bobologue

Conçu comme un document, l'ouvrage se présente comme un concentré d'anecdotes, une succession de mini nouvelles.

Facile à lire, facile à reposer et à reprendre, le livre montre l'exercice de la médecine par le petit bout de la lorgnette, sans fard, mais sans excès.
Chaque cas a valeur d'exemple.
Le Figaro, Nathalie Blanc, mars 2001  +

Ordosur

Un logiciel élaboré par un médecin permet de connaître les interactions et contre-indications de 3000 médicaments.
Le Généraliste, Jean-Louis Peytavin, avril 1982  +

Luc Perino

Luc Perino Médecin, écrivain, essayiste

Biographie 

Bibliographie 

Charte et engagements.

La phrase biomédicale aléatoire

Être responsable ne se borne pas à suivre les règles;pour être responsable, nous devons souvent faire fi des règles ou agir d'une façon qui leur est contraire. Seul ce genre de responsabilité peut construire un citoyen sur qui pourra s'ériger une collectivité humaine suffisamment inventive et généreuse pour relever les défis d'aujourd'hui.
― Zygmunt Bauman

La phrase biomédicale aléatoire

Un monde absolument déterministe et un monde absolument aléatoire excluent totalement, l'un et l'autre, l'esprit humain qui les observe, et qu'il faut bien essayer de placer quelque part.
― Edgar Morin

Haut de page