lucperino.com

Passoires et tamis

humeur du 30/08/2019

Notre société est atteinte de « litigiosité » chronique. L’imagination des procéduriers est d’une grande fertilité. Les vacanciers portent plainte contre les paysans dont le coq chante trop fort, les casseurs portent plainte contre les policiers, les automobilistes attaquent les mairies qui ne font rien contre la pollution.

Fierté de nos démocraties : chaque plainte trouve un avocat ; fragilité de nos démocraties : la plupart finissent par trouver un juge. Les U.S.A, où « democracy » rime avec « currency », détiennent tous les records de procès loufoques et d’indemnités saugrenues. Indemnités et honoraires étant les premiers buts des procédures, bien loin devant l’équité.

La médecine, férue elle aussi de maladies chroniques, ne saurait faire exception à cette litigiosité maladive. Les fumeurs attaquent les marchands de tabac, les obèses attaquent McDonald.

En ce qui concerne les médicaments, tout est plus complexe. Les laboratoires pharmaceutiques semblent avoir beaucoup moins souffert que d’autres entreprises. Leurs notices sont moins précautionneuses que celles d’autres fabricants qui précisent qu’il ne faut pas faire sécher leur bébé dans le four microonde ou qu’il ne faut pas le laisser dans la poussette en la repliant.

Dans notre pays, pour éviter cette « passoire » juridique entre consommateurs et producteurs, le système médical a installé plusieurs « tamis » qui ont plus de noblesse que les passoires.

L’ordre des médecins est le premier de ces tamis, mais sa bienveillance avec ses cotisants a conduit à la création de l’office national des accidents médicaux (ONIAM) et aux commissions régionales de conciliation et d’indemnisation (CRCI).

Il est vrai qu’en médecine, la faute est difficile à déterminer et il est encore plus difficile d’affirmer que le dommage est lié à la faute. Le médecin pousse la seringue que le chimiste a remplie, et il écoute les recommandations de l’HAS dont les experts sont des chimistes.  

Une consommatrice a obtenu trois millions de dollars d’indemnité pour s’être brûlée avec un café, alors que le restaurateur ne lui avait pas dit que le café était chaud. Pour subir de telles pénalités, l’industrie pharmaceutique doit tuer au moins dix personnes.

Lorsque tous les tamis ont été franchis, les litiges médicaux peuvent enfin arriver au tribunaux. Le patient doit alors choisir entre le civil et le pénal. C’est-à-dire percevoir une indemnité ou punir le coupable. Ce n’est pas comme à la loterie, on ne peut pas gagner à la fois au tirage et au grattage.

Fidèle au système juridique général, l’indemnité est toujours préférée, puisque les condamnations au pénal ne représentent que 0,7% de l’ensemble.

Nous comprenons mieux pourquoi, dans nos pays, la pathologie iatrogène est devenue la troisième cause de mortalité.

Bibliographie

AFP
900 accidents médicaux en moyenne par jour, dont 400 «évitables»
AFP, Fred Dufour, 9 novembre 2010

Agathe Duparc
L'OMS sous influence de l'industrie pharmaceutique
Le Monde, 26 mars 2010

Ahn R, Woodbridge A, Abraham A, Saba S, Korenstein D, Madden E, Boscardin WJ, Keyhani S
Financial ties of principal investigators and randomized controlled trial outcomes: cross sectional study
BMJ 2017;356:i6770
DOI : 10.1136/bmj.i6770

Allier Marie
Médicaments : entre 13 000 et 34 000 morts chaque année en France
http://www.ouvertures.net/medicaments-entre-13-000-et-34-000-morts-chaque-annee-en-france/

Erin Fox
How Pharma Companies Game the System to Keep Drugs Expensive
https://hbr.org/2017/04/how-pharma-companies-game-the-system-to-keep-drugs-expensive

Formindep
Le conseil d'état abroge la recommandation de la HAS sur le diabète de type 2
http://www.formindep.org/Le-Conseil-d-Etat-abroge-la.html

Krishnan NR, Kasthuri AS
Iatrogenic Disorders
Med J Armed Forces India. 2005 Jan; 61(1): 2–6
DOI : 10.1016/S0377-1237(05)80107-8

Lassaâd M’sahli
Santé : De la production de l’ignorance à la production de l’inaction publique
http://www.businessnews.com.tn/sante--de-la-production-de-lignorance-a-la-production-de-linaction-publique,526,84317,3?fbclid=IwAR3SvTDmRRovGYA5uriSoYZY2XlJfvC47bZeHzRXRCoIDl0KEZQgmGCjE3E

Light DW, Lexchin J, Darrow JJ
Institutional Corruption of Pharmaceuticals and the Myth of Safe and Effective Drugs
journal of law, medicine & ethics

Maisoneuve H
La fraude scientifique n’est pas le pire !
JIM, 29/08/2015

Makary MA, Daniel M
Medical error—the third leading cause of death in the US
BMJ 2016;353:i2139
DOI : 10.1136/bmj.i2139

Martha Rosenberg
The FDA Now Officially Belongs to Big Pharma
https://www.alternet.org/news-amp-politics/fda-now-officially-belongs-big-pharma?akid=14008.5515.09HrGs

Rosie Taylor, Jim Giles
Cash interests taint drug advice
Nature,volume 437, pages1070–1071 (2005)

Starfield B
Is US health really the best in the world ?
JAMA. 2000 Jul 26;284(4):483-5

Wynn M, Fauber J
Analysis: Reports of drug side effects increase fivefold in 12 years
https://eu.jsonline.com/story/news/investigations/2017/03/17/analysis-reports-drug-side-effects-see-major-increase/99211376/

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Légiférer sur le vivant est toujours arbitraire - Entre le plus petit des homo sapiens (120 cm) et le plus grand (240 cm), le rapport est de deux. [...]

Mais qui donc est prescripticide ? - Les lanceurs d’alerte ou redresseurs de torts doivent avoir plus de rigueur scientifique et [...]

Les mâles et l'accouchement - Les femmes ont été les seules gestionnaires des accouchements jusqu’au milieu du XVIII° [...]

Cancers : le slogan est grossier - Toutes les campagnes incitant au dépistage des cancers répètent invariablement la même [...]

Campagnes électorales et santé - Les campagnes électorales sont l'occasion de grands débats sur l'indépendance des [...]

Autres fiches patients

Prostate : adénome ou hypertrophie bénigne - I / Les mots et les faits Urètre : canal d’évacuation de [...]

Ulcères de l'estomac et du duodenum - I/ Les mots et les faits « Gastr » : Préfixe de tous les mots en rapport avec [...]

Coliques néphrétiques - I / Les mots et les faits Colique : contraction douloureuse et [...]

Angine aiguë - I/ Les mots et les faits Pharynx : carrefour des voies aériennes (allant des fosses [...]

Anémie ferriprive - I / Les mots et les faits Hémoglobine : pigment qui donne la [...]

La phrase biomédicale aléatoire

Le médecin se trouve souvent obligé de tenir compte dans son traitement de ce qu'on appelle l'influence du moral sur le physique, et par conséquent, d'une foule de considérations de famille ou de position sociale qui n'ont rien à faire avec la science. C'est ce qui fait qu'un médecin praticien accompli doit non seulement être un homme très instruit dans sa science, mais il doit encore être un homme honnête, doué de beaucoup d'esprit, de tact et de bon sens.
― Claude Bernard

Haut de page