lucperino.com

Légalisation du cannabis

humeur du 24/07/2022

Deux thèmes tissent les débats sur la dépénalisation du cannabis, d’une part la nocivité de cette drogue, d’autre part les risques inhérents à tout trafic illégal.

Le problème de la nocivité peut être écarté, car le statut légal ou non d’une drogue ne change rien à sa nocivité intrinsèque. Ce statut ne modifie pas davantage l’accès à cette drogue si l’on en juge par l’augmentation régulière de la consommation de cannabis et la stabilité de celle de l’alcool.  

Le cannabis, par son illégalité, provoque essentiellement une mortalité en amont de sa vente, liée aux règlements de compte entre truands. L’alcool, par sa légalité, provoque exclusivement une mortalité en aval de sa vente (violence conjugale, accidents, etc.)

Le risque majeur d’une dépénalisation du cannabis serait de déplacer les activités des trafiquants, ainsi privés d’un gros marché, vers des drogues plus dures, augmentant alors la mortalité en aval, sur les consommateurs. Cela pourrait aussi augmenter secondairement la consommation de drogues légales, comme les morphiniques de prescription médicale.

Un autre problème, absent du débat, peut se résumer de façon naïve à une histoire de « gentils » et de « méchants ». Admettons que les drogués soient le plus souvent des « gentils », fragiles, pauvres ou faibles, soit par manque d’éducation sanitaire sur les méfaits de toutes les drogues, soit par une fragilité psychique à compenser par diverses addictions. Admettons que les trafiquants drogueurs soient des « méchants », marginaux, sociopathes ou délinquants, dépourvus d’empathie et connaissant tous les subterfuges des marchés de l’addiction.

Prendre la décision de la légalisation c’est protéger les « méchants » en diminuant la mortalité liée aux trafics, et c’est aggraver les addictions, donc la fragilité et la mortalité des « gentils ».

Sans éducation sanitaire, quelles que soient les décisions politiques et juridiques qui seront prises, ce seront assurément les plus fragiles et les plus pauvres qui paieront le plus lourd tribut. Comme d’habitude.

L’éducation sanitaire autour des drogues est particulièrement difficile, puisque le monde médico-pharmaceutique, non content d’être devenu le premier pourvoyeur d’addiction avec les psychotropes et les opiacés, s’engage maintenant résolument dans la promotion du cannabis thérapeutique. Ne doutons pas qu’il y parviendra. Le marché de la douleur et de la détresse a toujours été le plus lucratif, indépendamment de ses résultats catastrophiques.

Un autre type de difficulté apparaît. Il faut évidemment informer que toutes les drogues, légales ou illégales, sont dangereuses sur les plans psychiques et cognitifs. Mais devant la frénésie mercatique des industriels et des truands, l’âge de consommation est de plus en plus précoce. Les psychoses et déficits cognitifs ainsi engendrés diminuent l’efficacité de cette information sanitaire.

Autant de nouvelles pelles pour creuser le fossé des inégalités socio-sanitaires.

Bibliographie

Barry KM, Gomajee R, Kousignian I, Bustamante JJH, Lakrout P, Mary-Krause M, Melchior M
Adolescent cannabis experimentation and unemployment in young to mid-adulthood: Results from the French TEMPO Cohort study
Drug Alcohol Depend. 2022 Jan 1;230:109201
DOI : 10.1016/j.drugalcdep.2021.109201

Compton MT, Kelley ME, Ramsay CE, et al
Association of pre-onset cannabis, alcohol, and tobacco use with age at onset of prodrome and age at onset of psychosis in first-episode patients
Am J Psychiatry. 2009;166(11):1251-1257
DOI : 10.1176/appi.ajp.2009.09030311

Crume TL, Juhl AL, Brooks-Russell A, Hall KE, Wymore E, Borgelt LM
Cannabis use during the perinatal period in a state with legalized recreational and medical marijuana: the association between maternal characteristics, breastfeeding patterns, and neonatal outcomes
J Pediatr. 2018 Jun;197:90-96
DOI : 10.1016/j.jpeds.2018.02.005

Di Forti M, Quattrone D, Freeman TP, et al
The contribution of cannabis use to variation in the incidence of psychotic disorder across Europe (EU-GEI): a multicentre case-control study
Lancet Psychiatry. 2019;6(5):427-436
DOI : 10.1016/S2215-0366(19)30048-3

ElSohly MA, Mehmedic Z, Foster S, Gon C, Chandra S, Church JC
Changes in cannabis potency over the last two decades (1995-2014) - Analysis of current data in the united states
Biol Psychiatry. 2016 Apr 1;79(7):613-9
DOI : 10.1016/j.biopsych.2016.01.004

Fischer B, Boyd N, Brochu S
Proposals for Decriminalization of illicit drug use: considering a combination of déjà-vu, diversion and devil-with-many-details for health-oriented policy reform
Can J Psychiatry. 2022 Jan;67(1):13-15
DOI : 10.1177/07067437211019656

Fontes MA, Bolla KI, Cunha PJ, Almeida PP, Jungerman F, Laranjeira RR, Bressan RA, Lacerda AL
Cannabis use before age 15 and subsequent executive functioning
Br J Psychiatry. 2011 Jun;198(6):442-7
DOI : 10.1192/bjp.bp.110.077479

Gorfinkel LR, Stohl M, Hasin D
Association of Depression with Past-Month Cannabis Use among US Adults Aged 20 to 59 Years, 2005- 2016
JAMA Netw Open. 2020;3(8):e2013802
DOI : 10.1001/jamanetworkopen.2020.13802

Gururajan A, Manning EE, Klug M, van den Buuse M
Drugs of abuse and increased risk of psychosis development
Aust N Z J Psychiatry. 2012;46(12):1120-1135
DOI : 10.1177/0004867412455232

Henquet C, Krabbendam L, Spauwen J, et al
Prospective cohort study of cannabis use, predisposition for psychosis, and psychotic symptoms in young people
BMJ. 2005;330(7481):11
DOI : 10.1136/bmj.38267.664086.63

Hines LA, Freeman TP, Gage SH, et al
Association of high-potency cannabis use with mental health and substance use in adolescence
JAMA Psychiatry. 2020;77(10):1044-1051
DOI : 10.1001/jamapsychiatry.2020.1035

Hsu G, Kovács B
Association between county level cannabis dispensary counts and opioid related mortality rates in the United States: panel data study
BMJ. 2021 Jan 27;372:m4957
DOI : 10.1136/bmj.m4957

Jean Costentin
Des arguments contre la légalisation du cannabis
JIM, le 11 décembre 2021

Kleber HD, DuPont RL
Physicians and medical marijuana
Am J Psychiatry. 2012 Jun;169(6):564-8
DOI : 10.1176/appi.ajp.2012.12030373

McGrath J, Welham J, Scott J, et al
Association between cannabis use and psychosis-related outcomes using sibling pair analysis in a cohort of young adults
Arch Gen Psychiatry. 2010;67(5):440-447
DOI : 10.1001/archgenpsychiatry.2010.6

Meier MH, Caspi A, Ambler A, Harrington H, Houts R, Keefe RS, McDonald K, Ward A, Poulton R, Moffitt TE
Persistent cannabis users show neuropsychological decline from childhood to midlife
Proc Natl Acad Sci U S A. 2012 Oct 2;109(40):E2657-64
DOI : 10.1073/pnas.1206820109

Miettunen J, Törmänen S, Murray GK, et al
Association of cannabis use with prodromal symptoms of psychosis in adolescence
Br J Psychiatry. 2008;192(6):470-471
DOI : 10.1192/bjp.bp.107.045740

Moore TH, Zammit S, Lingford-Hughes A, et al
Cannabis use and risk of psychotic or affective mental health outcomes : a systematic review
Lancet. 2007;370(9584):319-328
DOI : 10.1016/S0140-6736(07)61162-3

Morgan C, Reininghaus U, Reichenberg A, Frissa S; SELCoH study team, Hotopf M, Hatch SL
Adversity, cannabis use and psychotic experiences: evidence of cumulative and synergistic effects
Br J Psychiatry. 2014;204:346-53
DOI : 10.1192/bjp.bp.113.134452

Wang L, et al
Medical cannabis or cannabinoids for chronic non-cancer and cancer related pain: a systematic review and meta-analysis of randomised clinical trials
BMJ. 2021 Sep 8;374:n1034
DOI : 10.1136/bmj.n1034

 

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Ne martyrisons plus nos obèses - L’obésité est une maladie où la prise en charge risque d’être blessante pour des [...]

Les médecins pourront signer d'une croix - Le ministère de la santé anglais vient d’émettre le projet de verser 55 Livres (70 €) aux [...]

Les malades sont coupables - Si vous avez un cancer du côlon arrivé au stade hémorragique, c’est parce que vous avez [...]

Erreurs grossières de la cancérologie - En cancérologie, il importe de bien distinguer les cancers cliniques et les cancers [...]

Cannabis thérapeutique pour tous - Il y a plus de trente ans, certains patients atteints de sclérose en plaques avaient constaté [...]

Liens utiles

Associations de médecins S.F.T.G. UNAFORMEC S.F.D.R.M.G. WONCA Europe Club des [...]

La phrase biomédicale aléatoire

Aucun système universel financé par l'impôt ne peut couvrir le traitement pharmaceutiques de tous les risques liés à la santé, d'autant plus que le traitement est sans fin.
― Iona Heath

Vous aimerez aussi...

Evolution du système immunitaire - 1/ Introduction   Cet article examine le développement de la réponse immunitaire depuis le [...]

Le stress dépend de la hiérarchie sociale - Le cortisol est la principale hormone du stress. Son taux augmente sensiblement dans toutes les [...]

Génétique et géographie - Les modèles géographiques de la diversité génétique humaine portent les traces de l’histoire [...]

Modèle du calibrage adaptatif au stress - Ce très long article explicite le modèle du calibrage adaptatif : une théorie [...]

Prostate, ethnies et environnement - On considère que le cancer de la prostate tue plus de 300 000 hommes par an. Son incidence et sa [...]

Haut de page