lucperino.com

Recyclages

humeur du 15/03/2023

En ces temps de préoccupations écologiques, le recyclage propose de donner une nouvelle vie aux plastiques, aux métaux et aux divers objets qui envahissent notre espace.

L’industrie pharmaceutique en a une conception particulière, plutôt que de recycler ses déchets en de nouveaux creusets, elle cherche de nouvelles indications thérapeutiques pour les molécules dont le commerce s’essouffle ou le brevet expire. Les essais cliniques qui accompagnent ces recyclages ont des résultats parfois positifs et souvent insolites.

Les glitazones qui se sont révélées inefficaces et dangereuses dans le traitement du diabète type 2 ont été relancées pour le traitement de la leucémie myéloïde chronique.  

Le thalidomide dont chacun connaît l’histoire catastrophique est aujourd’hui indiqué dans le lupus, les aphtoses sévères et le myélome.

Nous connaissons les amphétamines, ces drogues dont de multiples dérivés ont été déclinés par Servier. Si ce laboratoire a connu le fiasco du Médiator, d’autres ont été plus heureux avec la Ritaline indiquée dans le trouble déficitaire de l’attention chez l’enfant et dont les prescriptions augmentent vertigineusement sans trop émouvoir.

L’hydroxychloroquine, ce vieil antipaludéen, présente un intérêt dans la polyarthrite et le lupus et a été récemment proposé à grand bruit contre la covid-19.

Les douleurs chroniques sont un casse-tête, car toutes les drogues finissent par s’y fracasser ; aujourd’hui l’engouement se porte sur les antiépileptiques et les antidépresseurs. Ces derniers sont également prescrits dans l’énurésie, les troubles obsessionnels, le sevrage tabagique, l’obésité et la dysfonction sexuelle féminine.

D’une manière générale, les psychotropes figurent toujours au palmarès de ces extensions thérapeutiques. Le succès initial des neuroleptiques dans la schizophrénie a entraîné l’une des plus importantes dérives du recyclage, ils ont été proposés sans recherche supplémentaire pour des maux aussi divers que vomissements, insomnies, asthme, prurit, douleurs, ou encore, de façon plus fantaisiste, troubles des règles, anxiété banale ou déshydratation du nourrisson. On leur a récemment trouvé une vertu pour la covid-19, encore elle.

Mais la palme revient assurément aux statines, ces médicaments destinés à baisser le taux de cholestérol. On a réussi à leur trouver quelque efficacité dans la sclérose en plaques, l’asthme, la schizophrénie, la maladie bipolaire, l’ovaire polykystique, la migraine et treize types de cancer dont évidemment ceux du sein et de la prostate. On les a testés sans succès dans la démence, et enfin dans diverses infections dont... je vous laisse deviner laquelle.

Le génie mercatique ne cesse de m’étonner : après avoir cherché des molécules pour les maladies, on cherche aujourd’hui des maladies pour les molécules. Cependant, le succès de plusieurs de ces recyclages impose deux conclusions scientifiques : toutes les maladies sont plurifactorielles et aucune molécule n’a qu’un seul effet.

Bibliographie

Arnold LM, Pritchett YL, D'Souza DN, Kajdasz DK, Iyengar S, Wernicke JF
Duloxetine for the treatment of fibromyalgia in women: pooled results from two randomized, placebo-controlled clinical trials
J Womens Health (Larchmt). 2007 Oct;16(8):1145-56

Beckwitt CH, Brufsky A, Oltvai ZN, Wells A
Statin drugs to reduce breast cancer recurrence and mortality
Breast Cancer Res. 2018 Nov 20;20(1):144
DOI : 10.1186/s13058-018-1066-z

Caldwell PHY, Sureshkumar P, Wong WCF
Tricyclics and related drugs for treating bedwetting in children
Cochrane review, 20 January 2016

Cassidy-Vu L, Joe E, Kirk JK
Role of Statin Drugs for Polycystic Ovary Syndrome
J Family Reprod Health. 2016 Dec;10(4):165-175

Castiglione V, Chiriacò M, Emdin M, Taddei S, Vergaro G
Statin therapy in COVID-19 infection
Eur Heart J Cardiovasc Pharmacother. 2020 Jul 1;6(4):258-259
DOI : 10.1093/ehjcvp/pvaa042

Freedberg DE, Conigliaro J, Wang TC, Tracey KJ, Callahan MV, Abrams JA; Famotidine Research Group
Famotidine Use Is Associated With Improved Clinical Outcomes in Hospitalized COVID-19 Patients: A Propensity Score Matched Retrospective Cohort Study
Gastroenterology. 2020 Sep;159(3):1129-1131.e3
DOI : 10.1053/j.gastro.2020.05.053

Halpern B, Mancini MC
Safety assessment of combination therapies in the treatment of obesity: Focus on naltrexone/bupropion extended release and phentermine-topiramate extended release
Expert Opin Drug Saf. 2016 Oct 12

Haroche Alexandre
Les neuroleptiques efficaces contre la Covid ?
JIM le 04/05/2020

Hu SY, Hsieh MS, Lin TC, et al
Statins improve the long-term prognosis in patients who have survived sepsis: A nationwide cohort study in Taiwan. (STROBE complaint)
Medicine (Baltimore). 2019;98(17):e15253
DOI : 10.1097/MD.0000000000015253

Karp I, Behlouli H, Lelorier J, Pilote L
Statins and cancer risk
Am J Med. 2008 Apr;121(4):302-9
DOI : 10.1016/j.amjmed.2007.12.011

Kessing LV, Rytgaard HC, Gerds TA, Berk M, Ekstrøm CT, Andersen PK
New drug candidates for bipolar disorder-A nation-wide population-based study
Bipolar Disord. 2019 Aug;21(5):410-418
DOI : 10.1111/bdi.12772

Kruger PS, Venkatesh B
Are there any benefits from statin treatment for the septic patient ?
Curr Atheroscler Rep. 2014 Jan;16(1):378
DOI : 10.1007/s11883-013-0378-9

Laffitte E
un vieux médicament aux nouvelles indications
Rev Med Suisse, Vol. -9, no. 016, 2005, pp. 1074–1080

Loke YK, Kwok CS, Singh S
Comparative cardiovascular effects of thiazolidinediones: systematic review and meta-analysis of observational studies
BMJ. 2011;342:d1309

McGuinness B, Craig D, Bullock R, Passmore P
Statins for the prevention of dementia
Cochrane Database Syst Rev. 2016 Jan 4;(1):CD003160
DOI : 10.1002/14651858.CD003160.pub3

Naing C, Ni H
Statins for asthma
Cochrane Database Syst Rev. 2020 Jul 15;7(7):CD013268
DOI : 10.1002/14651858.CD013268.pub2

Nielsen SF, Nordestgaard BG, Bojesen SE
Statin use and reduced cancer-related mortality
N Engl J Med. 2012 Nov 8;367(19):1792-802
DOI : 10.1056/NEJMoa1201735

Nomura I, Kishi T, Ikuta T, Iwata N
Statin add-on therapy in the antipsychotic treatment of schizophrenia: A meta-analysis
Psychiatry Res. 2018 Feb;260:41-47
DOI : 10.1016/j.psychres.2017.11.033

Prost S, Relouzat F, Spentchian M, Ouzegdouh Y, Saliba J, Massonnet G, Beressi JP, Verhoeyen E, Raggueneau V, Maneglier B, Castaigne S, Chomienne C, Chrétien S, Rousselot P, Leboulch P
Erosion of the chronic myeloid leukaemia stem cell pool by PPARγ agonists
Nature. 2015 Sep 2
DOI : 10.1038/nature15248

Sayyah M, Shirbandi K, Rahim F, Ganji R
Statin for Migraine Headache: Is It Worthwhile ?
Neurol India. 2020 Sep-Oct;68(5):1003-1007
DOI : 10.4103/0028-3886.299154

Shannon J, Tewoderos S, Garzotto M, Beer TM, Derenick R, Palma A, Farris PE
Statins and prostate cancer risk : a case-control study
Am J Epidemiol. 2005 Aug 15;162(4):318-25

Silva D, Couto M, Delgado L, Moreira A
A systematic review of statin efficacy in asthma
J Asthma. 2012 Nov;49(9):885-94
DOI : 10.3109/02770903.2012.721433

Vollmer T, Key L, Durkalski V, Tyor W, Corboy J, Markovic-Plese S, Preiningerova J, Rizzo M, Singh I
Oral simvastatin treatment in relapsing-remitting multiple sderosis
Lancet. 2004 May 15;363(9421):1607-8

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

Ouvrages de Luc Perino

Les Non-maladies - Luc Perino ▪ Seuil, janvier 2023 La médecine moderne a indubitablement accompli de grands [...]

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine - Luc Perino ▪ La Découverte, mars 2020 L'Histoire célèbre les victoires que les médecins [...]

La Sagesse du Médecin - Luc Perino ▪ Editions du 81, juillet 2020 Luc Perino est un auteur déjà apprécié des [...]

Darwin et les sciences de l'évolution pour les nuls - Luc Perino ▪ Pour les nuls 2018 Voici une passionnante histoire de la vie et du genre [...]

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé
- Luc Perino - Seuil 2017 Cet ouvrage fondateur élargit l’éventail de nos conceptions de la [...]

Vous aimerez aussi...

Latéralisation droite de la main chez l'homme. - Préhistoire de la latéralisation droite : archéologie et éthologie. [...]

Médecine évolutionniste - présentation - Evolution et médecine (traduction de Perlman 2013)  La médecine évolutionniste est un nouveau [...]

Poids de naissance et cancer - Plusieurs études montrent qu’un poids de naissance élevé est un facteur indépendant [...]

Maladies coronaires et fertilité : exemple de pléiotropie antagoniste - Un trait monogénique est une particularité morphologique ou physiologique qui dépend d’un seul [...]

Troubles psychiatriques et traits reproductifs chez la femme - Relation génétique possible entre les traits reproductifs de la femme et six troubles [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Campagnes électorales et santé - Les campagnes électorales sont l'occasion de grands débats sur l'indépendance des [...]

Microbiotes méconnus : la flore intestinale - Les lois de l’évolution ne sont toujours pas enseignées en Faculté de Médecine, et la [...]

La surmédicalisation est-elle un facteur de sous-médicalisation ? - Les évolutions de la médecine et de la société ont changé la cible des soins. [...]

Artisanat clinique - Il existe une différence subtile entre un symptôme et un signe clinique. Le symptôme est [...]

Prolactine, testostérone et viagra - Le saviez-vous ? Tout homme, quel que soit son âge, mis en présence d’un [...]

La phrase biomédicale aléatoire

La religion n'explique pas le malheur, c'est la façon dont les gens considèrent les malheurs qui rend la religion facile à adopter.
― Pascal Boyer (psychologie évolutionniste)

Haut de page