lucperino.com

Scénarios contradictoires

humeur du 10/10/2022

La biologie de l’évolution essaie de reconstituer les scénarios qui ont conduit à la modification des espèces. La biologie moléculaire étudie les mutations génétiques et leurs conséquences sur les organismes actuels.

Les molécularistes reprochent aux évolutionnistes de raconter de « belles histoires » sans en apporter de preuves, alors que ces derniers reprochent aux premiers de réduire la vie à des codages simplistes sans tenir compte de la complexité des contraintes environnementales.

Les généticiens auraient la tête bien pleine, remplie de preuves, alors que les évolutionnistes auraient la tête bien faite, remplie d’hypothèses.

Bien que les deux domaines se complètent admirablement, l’évolution reste mal aimée depuis que Darwin a osé démanteler les créations de Dieu. La préférence va à la génétique qui montre la perfection divine de l’architecture du vivant.

Quant aux créationnistes, ils se dispensent de théories et de preuves. Tant que leur dogmatisme n’entravait pas la marche de la science et de son enseignement, on pouvait les laisser jouer dans la cour. Hélas, par je ne sais quel truchement, ils reviennent en force dans les ministères de plusieurs pays de l’OCDE, et non des moindres. Est-ce pour cette raison que certaines publications sont fallacieusement claironnées par les médias ?

La plus populaires et la plus solide des théories évolutionnistes est celle de la persistance de la lactase chez les éleveurs de bovins. Une étude récente vient de démontrer que cette tolérance au lait a également été favorisée par les famines et épidémies qui ont frappé l’humanité. Cette étude a été présentée comme contradictoire, alors qu’elle vient tout simplement confirmer la meilleure survie aux famines des populations qui ont eu le lait comme substitut nutritif.  

Lorsque l’on a évalué que le nombre de cellules de notre microbiote était cent fois supérieur à celui de nos propres cellules, notre génétique divine en a souffert. Puis une modélisation a contesté ce ratio en le ramenant à dix ; elle a aussitôt bénéficié d’un large écho médiatique. Pourtant cela ne change rien au fait que nos gènes microbiotiques nous façonnent plus que ceux qui nous ont été divinement attribués !

Une autre théorie évolutionniste très populaire est celle dite « effet grand-mère » pour expliquer l’énigme de la ménopause. Les grands-mères, libérées de la procréation, auraient permis une meilleure survie de leur progéniture en assistant les mères, voire en les remplaçant en cas de mortalité liée à l’accouchement. Chaque fois qu’une hypothèse vient contredire cette « belle » histoire, elle est assurée d’une diffusion en prime time.  La plus cocasse a suggéré que la préférence des hommes pour des femmes plus jeunes a conduit à une accumulation de mutations génétiques nuisibles à la fertilité des femmes plus âgées.

Inutile d’expliquer pourquoi Dieu a créé les hommes avec une préférence marquée pour les femmes les plus jeunes ; il suffit d’en faire un dogme.

Bibliographie

Evershed, R.P., Davey Smith, G., Roffet-Salque, M. et al
Dairying, diseases and the evolution of lactase persistence in Europe
Nature 608, 336–345 (2022)
DOI : 10.1038/s41586-022-05010-7

Hill K, Hurtado AM
The evolution of premature reproductive senescence and menopause in human females : An evaluation of the "grandmother hypothesis"
Hum Nat. 1991 Dec;2(4):313-50
DOI : 10.1007/BF02692196

Morton RA, Stone JR, Singh RA
Mate Choice and the Origin of Menopause
Plos Computational Biology: June 13, 2013

Sender R, Fuchs S, Milo R
Scientists bust myth that our bodies have more bacteria than human cells. Decades-old assumption about microbiota revisited
PLoS Biol. 2016 Aug 19;14(8):e1002533
DOI : 10.1371/journal.pbio.1002533

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Consistance des maladies virtuelles - La morbidité se définit comme un « état de maladie » ou un « caractère relatif à la [...]

Aubaine de la télémédecine - La télémédecine, littéralement « médecine à distance », date des haruspices [...]

Des patients prosélytes et sans regrets - Le fait de continuer à investir dans un projet sans espoir est un comportement irrationnel et [...]

Requins, platanes ou bolides - Les requins sont les plus redoutés des carnivores marins, et ils sont en très [...]

Albumine mentale - L’hydropisie désignait autrefois une maladie caractérisée par une accumulation [...]

Ouvrages de Luc Perino

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine - Luc Perino ▪ La Découverte, mars 2020 L'Histoire célèbre les victoires que les médecins [...]

La Sagesse du Médecin - Luc Perino ▪ Editions du 81, juillet 2020 Luc Perino est un auteur déjà apprécié des [...]

Darwin et les sciences de l'évolution pour les nuls - Luc Perino ▪ Pour les nuls 2018 Voici une passionnante histoire de la vie et du genre [...]

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé
- Luc Perino - Seuil 2017 Cet ouvrage fondateur élargit l’éventail de nos conceptions de la [...]

Les nouveaux paradoxes de la médecine - Le Pommier - 2012 Les profonds bouleversements de la médecine placent le médecin devant des [...]

Haut de page