lucperino.com

Pollution et fécondité

humeur du 21/10/2022

La bibliographie concernant les preuves de l’influence néfaste des pesticides sur la spermatogenèse, la fertilité masculine et la fécondité des couples, est déjà volumineuse. Les perturbateurs endocriniens ont un effet délétère sur les organes génitaux des descendants sur plusieurs générations. Cette connaissance solidement acquise ne modifie guère l’usage de ces produits. Le plus étonnant est qu’elle ne semble pas ébranler le principe même de leur utilisation ; un nouveau produit en détrône un autre, laissant supposer que l’on espère toujours découvrir d’incohérents produits susceptibles de détruire la vie végétale sans affecter la vie animale et humaine.

Il nous était plus difficile de prévoir que la pollution aux particules fines (PM2,5 et PM10) aurait aussi un jour un effet dramatique sur la reproduction en augmentant les avortements spontanés, la mortalité néonatale et la prématurité. On constate une nette diminution du poids de naissance sous l’effet des PM10, mais aussi sur d’autres polluants tels SO2, O3, CO et benzène. La corrélation inverse entre trafic routier et poids de naissance est significative. Les métaux lourds ont des effets similaires sur les avortements spontanés, la prématurité, la mortalité néonatale et l’hypotrophie fœtale.

Les détracteurs des écologistes se réjouiront d’apprendre que ces polluants ne sont pas la principale cause de la baisse de fécondité dans nos pays développés. En effet, la première cause est d’ordre social : c’est l’âge de plus en plus avancé de la première grossesse. Malgré tous nos progrès, nous n’avons pas su modifier la période optimale de fertilité qui reste située entre 18 et 36 ans, tant pour les hommes que pour les femmes, avec un pic à 24 ans. La nature préfère obstinément les jeunes gamètes.

Le phénomène est bien connu dans tous les pays : la croissance économique est toujours accompagnée d’une baisse de la natalité. Lorsque la Chine était pauvre, elle imposait autoritairement l’enfant unique, maintenant qu’elle s’enrichit, elle encourage la natalité. Contrairement aux autres espèces où la disponibilité des ressources détermine la démographie, dans la nôtre, il apparaît que la prospérité ne peut être simultanément économique et démographique.

L’immigration est alors la meilleure solution pour l’avenir démographique des pays où l’infécondité est sociale. Cependant, avec la mondialisation des nuisances, on peut redouter une internationalisation de l’infécondité. Ce qui serait assez préoccupant pour notre espèce.

Les théories catastrophistes en géologie et biologie ont été démenties par Lyell et Darwin. On peut raisonnablement penser qu’elles ne seront pas plus pertinentes en écologie. La vie et la planète subsisteront, les nuisances d’Homo sapiens ne sont catastrophiques que pour lui-même. Il s’agit d’un équilibre de type proie/prédateur particulier puisque la même espèce y joue les deux rôles.

Bibliographie

Ballester F et al
Air pollution exposure during pregnancy and reduced birth size : A prospective birth cohort study in Valencia, Spain
Environ Health 2010 ; 9 : 6

Buck Louis GM, Sundaram R, Sweeney AM, Schisterman EF, Maisog J, Kannan K
Urinary bisphenol A, phthalates, and couple fecundity: the Longitudinal Investigation of Fertility and the Environment (LIFE) Study
Fertil Steril. 2014 May;101(5):1359-66
DOI : 10.1016/j.fertnstert.2014.01.022.

Grippo A, Zhang J, Chu L, Guo Y, Qiao L, Zhang J, Myneni AA, Mu L
Air pollution exposure during pregnancy and spontaneous abortion and stillbirth
Rev Environ Health. 2018 Sep 25;33(3):247-264
DOI : 10.1515/reveh-2017-0033

Lathi RB, Liebert CA, Brookfield KF, Taylor JA, vom Saal FS, Fujimoto VY, Baker VL
Conjugated bisphenol A in maternal serum in relation to miscarriage risk
Fertil Steril. 2014 Jul;102(1):123-8
DOI : 10.1016/j.fertnstert.2014.03.024.

N'Tumba-Byn T, Moison D, Lacroix M, Lecureuil C, Lesage L, Prud'homme SM, Pozzi-Gaudin S, Frydman R, Benachi A, Livera G, Rouiller-Fabre V, Habert R
Differential effects of bisphenol A and diethylstilbestrol on human, rat and mouse fetal leydig cell function
PLoS One. 2012;7(12):e51579
DOI : 10.1371/journal.pone.0051579.

Robledo CA, Yeung E, Mendola P, Sundaram R, Maisog J, Sweeney AM, Barr DB, Louis GM
Preconception maternal and paternal exposure to persistent organic pollutants and birth size: the LIFE study
Environ Health Perspect. 2015 Jan;123(1):88-94
DOI : 10.1289/ehp.1308016.

Rzymski P, Tomczyk K, Rzymski P, Poniedziałek B, Opala T, Wilczak M
Impact of heavy metals on the female reproductive system
Ann Agric Environ Med. 2015;22(2):259-64
DOI : 10.5604/12321966.1152077

Skinner MK, Anway MD
Seminiferous cord formation and germ-cell programming: epigenetic transgenerational actions of endocrine disruptors
Ann N Y Acad Sci. 2005 Dec;1061:18-32
DOI : 10.1196/annals.1336.004

Xu X, Sharma RK, Talbott EO, Zborowski JV, Rager J, Arena VC, Volz CD
PM10 air pollution exposure during pregnancy and term low birth weight in Allegheny County, PA, 1994-2000
Int Arch Occup Environ Health 2011; 84: 251-257
DOI : 10.1007/s00420-010-0545-z.

Zahran S, Weiler S, Mielke HW, Pena AA
Maternal benzene exposure and low birth weight risk in the United States: A natural experiment in gasoline reformulation
Environ Res. 2012 Jan;112:139-46
DOI : 10.1016/j.envres.2011.11.008

Zhang, L., Liu, W., Hou, K. et al
Air pollution-induced missed abortion risk for pregnancies
Nat Sustain 2, 1011–1017 (2019)
DOI : 10.1038/s41893-019-0387-y

Lire les chroniques hebdomadaires de LP

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Renouveau du magnétisme médical - En 1778, le médecin Allemand Franz Mesmer fit la gloire du magnétisme médical. Ses fameux [...]

Antibiotiques à l'envi - Les résistances aux sulfamides, à la pénicilline ou à la streptomycine ont été constatées [...]

D’un mab à l’autre - Dans les années 1940, la synthèse des alcaloïdes a ravivé la pharmacologie et fait croire [...]

Manipulations grossières du ministère de la santé - Une publicité en faveur du dépistage de masse, entendue sur les médias grand public, [...]

Mon répondeur chez le psychiatre - Les répondeurs automatiques qui vous donnent les choix 1, 2 ou 3, après avoir tapé [...]

Vous aimerez aussi...

Génomique des maladies des anciens hominines - Si l’on en juge par leur ADN fossile, nos ancêtres avaient une plus grande propension aux [...]

L'expérience qui a montré l'évolution en temps réel - En plaçant des souris sauvages dans de grands enclos extérieurs, une ambitieuse équipe de [...]

Avantages pour les daltoniens chasseurs - Le daltonisme est souvent vu comme un handicap, mais dans certaines situations spéciales, c'est [...]

Autisme et schizophrénie : empreinte parentale - Abstract Les troubles du spectre autistique et les psychoses majeures (schizophrénie, maladies [...]

La bilirubine qui nous différencie des singes - Bien que les informations biomédicales et physiologiques humaines soient facilement disponibles, [...]

La phrase biomédicale aléatoire

L’éthicisation générale du monde rend plus difficile la mise en cause des lignes de force (logiques, cultures, pratiques) qui, précisément, posent problème. En focalisant sur l’effort mis par chacun (et le corps social) à humaniser le monde à travers l’éthique, elle conduit à rendre invisibles les véritables logiques opératoires.
― Marc Grassin et Frédéric Pochard

Haut de page