lucperino.com

Apnées du sommeil

dernière mise à jour le 04/05/2023

I/ Les mots et les faits

  • Apnée : arrêt de la respiration
  • Syndrome d’apnées du sommeil: interruptions répétées et incontrôlées de la respiration pendant le sommeil.
  • Syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) : autre nom de ce syndrome.
  • Micro-réveils: réveils dont le patient n’a pas conscience.
  • Somnolence diurne: fatigue et endormissements dans la journée
  • Syndrome métabolique: nom donné à un ensemble de troubles liés à la nutrition et à la sédentarité : graisse abdominale, surpoids, diabète de type 2, hypertension artérielle et dyslipidémie (cholestérol)
  • IAH (indice d’apnée/hypopnée par heure) : mesure du nombre d’apnées par heure

 

II/ Combattre les idées reçues

  • Le syndrome d’apnées du sommeil n’est pas une nouvelle maladie, il existe certainement depuis très longtemps, mais on ne savait pas en faire le diagnostic.
  • Il n’existe aucun médicament pour traiter ce syndrome
  • Les seuls traitements sont des appareillages
  • Les cas qui ne sont pas liés au syndrome métabolique et à la sédentarité sont très rares

 

III/ Les idées forces

  • Pour confirmer le diagnostic, il faut :
    • Des apnées de plus de 10 secondes (certaines durent plus de 30 secondes)
    • Au moins 5 apnées par heure (certains en ont plus de cent par nuit)
  • L’IAH permet d’évaluer la gravité du syndrome
    • Entre 5 et 15 : léger
    • Entre 16 et 30 : modéré
    • Supérieur à 30 : sévère

 

  • Principales conséquences et symptômes
    • Ronflements
    • Sommeil agité
    • Fatigue chronique
    • Somnolence diurne
      • Mesurable avec l’échelle de somnolence d’Epworth
    • Endormissements involontaires (sources d’accidents)
    • Difficultés de concentration et de mémoire
    • Baisse des fonctions cognitives
    • Irritabilité
    • Baisse de la libido
    • Céphalées matinales
    • Complications cardio-vasculaires 
      • Véritable cercle vicieux, car les mêmes facteurs prédisposent aux apnées du sommeil et aux accidents cardio-vasculaires.
      • Possibles troubles du rythme
      • Forte corrélation avec la fibrillation auriculaire
      • Forte prévalence chez les porteurs de pacemakers

 

  • Incidence (fréquence dans la population)
    • 2% des enfants de 2 à 6 ans
    • 8% des personnes de 20 à 44 ans
    • 20% des 45-64 ans
    • 30% des plus de 65 ans
    • Deux fois plus chez les hommes que chez les femmes. Mais augmentation chez les femmes après la ménopause
    • Plus de 60% des individus présentant un syndrome métabolique

 

  • Les traitements des apnées modérées
    • Il n’a pas de traitement médicamenteux
    • Les traitements principaux sont de type hygiéno-diététique
    • Perdre du poids :
      • Une baisse de 10 à 15% réduit nettement les apnées modérées
      • Une plus forte baisse de poids peut les faire disparaître.
    • Arrêt du tabac, de l’alcool, des sédatifs et des drogues.
    • Dormir sur le côté
    • Modifier la hauteur et la position de l'oreiller 
    • En cas d’apnée plus forte on peut porter la nuit une orthèse d’avancée mandibulaire (appareil qui avance la mâchoire)
    • Chez l’enfant on peut opérer les amygdales et végétations
      • Cela diminue un peu les apnées,
      • mais le bénéfice n’est pas démontré sur la somnolence et l’attention,
      • et les effets indésirables sont fréquents

 

  • Traitement des apnées sévères et graves
    • Port la nuit d’un masque de ventilation en pression positive (pénible et coûteux)
      • Améliore la qualité du sommeil mais sans effet sur la mortalité générale
    • Possibilités chirurgicales pour les apnées très graves

 

IV/ Espace d'éducation et de progrès

  • Principaux facteurs de risque
    • Syndrome métabolique
    • Obésité
    • Sédentarité
    • Diabète de type 2
  • Autres facteurs de risque
    • Petite mâchoire et type d’ancrage de la mâchoire
    • Larynx bas
    • Prédisposition familiale (mais aucun gène connu)
    • L’alcool, le tabac et les sédatifs
    • Une forte circonférence du cou semble être un facteur de formes plus sévères
    • Hyperaldostéronisme primaire
    • Certains médicaments peuvent favoriser des apnées du sommeil.
      • Essentiellement : neuroleptiques, opioïdes, antidépresseurs, benzodiazépines, antiépileptiques
      • Mais aussi : diphosphonates, anti-TNF alpha, interféron bêta, esomeprazole, digoxine, natalizumab, ticagrelor, baclofène,
  • Facteurs de risque chez les enfants de moins de 6 ans
    • Grosses amygdales et végétations
    • Obésité maternelle et diabète gestationnel
    • Prématurité et petit poids de naissance
    • Obésité précoce de l’enfant

 

  • Mécanisme physiopathologique : les apnées résultent d’une fermeture du conduit aérien qui se déroule en plusieurs phases
    • Relâchement des muscles des parois du pharynx
    • Le pharynx devient mou et l’air passe difficilement, provoquant des vibrations qui créent un ronflement
    • Les parois s’effondrent totalement et bloquent le passage de l’air
    • Un système d’alerte cérébral provoque un réveil réflexe
    • Ce micro-réveil inconscient réactive les muscles du pharynx et l’ouverture de la trachée
    • La respiration reprend jusqu’à la prochaine apnée

 

  • L’oxymétrie nocturne peut aider à confirmer le diagnostic en cas de doute
  • Deux examens peuvent être utiles pour évaluer la gravité du syndrome
    • Polygraphie ventilatoire nocturne (mesure de la respiration et des mouvement thoraciques)
    • Polysomnographie (ensemble de mesures très complexes en cas d’apnées graves pour évaluer la nécessité d’un masque nocturne)

 

  • Les apnées d’origine centrale sont très rares
  • Dans certaines maladies neurologiques
  • C’est la commande de la respiration par le cerveau qui est perturbée
  • C’est un tout autre sujet que nous ne traitons pas ici

 

 

V/Radio trottoir des erreurs quotidiennes

  • On me dit que les apnées sont dues à mon excès de poids, je ne vois pas le rapport.L’obésité est en effet le principal facteur de risque, mais il y en a d’autres ; il se peut que perdre du poids ne suffise pas à régler complètement le problème.
  • On ne veut pas me donner un masque pour la nuit. Il faut en effet essayer toutes les options auparavant, car le masque en pression positive est coûteux et son port est pénible.
  • On veut me supprimer le masque, car je dors toujours autant pendant la journée, je ne comprends pas pourquoi. Cela veut dire que le masque n’a pas d’effet, il est donc inutile de poursuivre, il faut chercher une autre solution, peut-être chirurgicale.
  • Il paraît qu’il existe un médicament. Récemment le « pitolisant » utilisé dans les narcolepsies a été proposé pour réduire la somnolence diurne, mais les effets secondaires sont trop nombreux pour qu’il soit utilisé en cas d’apnée du sommeil. Des amphétamines ou dérivés ont aussi été proposées, mais cela est bien trop dangereux. Certains proposent un antidépresseur particulier : la reboxetine. Tous ces médicaments ont un rapport bénéfices/risques négatif
  • Est-ce cela qu’on appelait avant le syndrome de Pickwick ? Non pas tout à fait, la différence entre les deux est l’hypercapnie (excès de CO2 dans le sang) toujours présente dans le syndrome de Pickwick, mais pas dans le SAHOS. Le syndrome de Pickwick concerne exclusivement les très gros obèses qui ne bougent pas.

 

Bibliographie

Ahbab S, Ataoğlu HE, Tuna M, Karasulu L, Cetin F, Temiz LU, Yenigün M
Neck circumference. metabolic syndrome and obstructive sleep apnea syndrome; Evaluation of possible linkage
Med Sci Monit. 2013 Feb 13;19:111-7
DOI : 10.12659/MSM.883776

Alonso-Fernández A, García-Río F, Racionero MA, Pino JM, Ortuño F, Martínez I, Villamor J
Cardiac rhythm disturbances and ST-segment depression episodes in patients with obstructive sleep apnea hypopnea syndrome and its mechanisms
Chest. 2005 Jan;127(1):15-22

Altree TJ, Aishah A, Loffler KA, Grunstein RR, Eckert DJ
The norepinephrine reuptake inhibitor reboxetine alone reduces obstructive sleep apnea severity: a double blind, placebo controlled, randomized, cross-over trial
J Clin Sleep Med. 2022 Aug 25
DOI : 10.5664/jcsm.10256

Chen T, Hughes ME, Wang H, Wang G, Hong X, Liu L, Ji Y, Pearson C, Li S, Hao L, Wang X
Prenatal, perinatal, and early childhood factors associated with childhood obstructive sleep apnea
J Pediatr. 2019 Sep;212:20-27.e10
DOI : 10.1016/j.jpeds.2019.05.053

Di Murro A, Petramala L, Cotesta D, Zinnamosca L, Crescenzi E, Marinelli C, Saponara M, Letizia C
Renin–angiotensin–aldosterone system in patients with sleep apnoea: prevalence of primary aldosteronism
J Renin Angiotensin Aldosterone Syst. 2010 Sep;11(3):165-72
DOI : 10.1177/1470320310366581

Douik El Gharbi L et al
Syndrome d’obésité hypoventilation et syndrome d’apnées de sommeil : quel type d’association ?
http://www.latunisiemedicale.com/article-medicale-tunisie.php?article=1774

Foster GD, Borradaile KE, Sanders MH, et al
Randomized Study on the Effect of Weight Loss on Obstructive Sleep Apnea Among Obese Patients With Type 2 Diabetes. The Sleep AHEAD Study
Arch Intern Med. 2009;169(17):1619–1626
DOI : 10.1001/archinternmed.2009.266

Gami AS, Pressman G, Caples SM, Kanagala R, Gard JJ, Davison DE, Malouf JF, Ammash NM, Friedman PA, Somers VK
Association of atrial fibrillation and obstructive sleep apnea
Circulation. 2004 Jul 27;110(4):364-7

Garrigue S, Pépin JL, Defaye P, Murgatroyd F, Poezevara Y, Clémenty J, Lévy P
High prevalence of sleep apnea syndrome in patients with long-term pacing. The European Multicenter Polysomnographic Study
Circulation. 2007 Apr 3;115(13):1703-9

Gotts ZM, Deary V, Newton J, Van der Dussen D, De Roy P, Ellis JG
Are theresleep-specificphenotypes in patients with chronic fatigue syndrome? A cross-sectiona lpolysomnography analysis
BMJ Open. 2013 Jun 20;3(6). pii: e002999
DOI : 10.1136/bmjopen-2013-002999

Gurubhagavatula I, Maislin G, Nkwuo JE, Pack AI
Occupational screening for obstructive sleep apnea in commercial drivers
Am J Respir Crit Care Med. 2004 Aug 15;170(4):371-6

Johansson K, Hemmingsson E, Harlid R, Trolle Lagerros Y, Granath F, Rössner S, Neovius M
Longer term effects of very low energy diet on obstructive sleep apnoea in cohort derived from randomised controlled trial: prospective observational follow-up study
BMJ. 2011 Jun 1;342:d3017
DOI : 10.1136/bmj.d3017

Launois C
Les alternatives thérapeutiques à la PPC dans le syndrome d’apnées obstructives du sommeil chez l’adulte
JIM le 14/06/2016

Ng SSS, Chan RSM, Woo J, Chan TO, Cheung BHK, Sea MMM, To KW, Chan KKP, Ngai J, Yip WH, Ko FWS, Hui DSC
A Randomized Controlled Study to Examine the Effect of a Lifestyle Modification Program in OSA
Chest. 2015 Nov;148(5):1193-1203
DOI : 10.1378/chest.14-3016

Otake K, Delaive K, Walld R, Manfreda J, Kryger M
Cardiovascular medication use in patients with undiagnosed obstructive sleep apnea
Thorax. 2002 May; 57(5): 417–422
DOI : 10.1136/thorax.57.5.417

Prescrire rédaction
Apnées du sommeil des enfants et adénoamygdalectomie
La Revue Prescrire , juillet 2016, t 36, N° 393, p 532

Prescrire rédaction
Pression positive continue, pas de bénéfice démontré au-delà d'une amélioration de la qualité du sommeil
La Revue Prescrire, février 2018, T 38, N° 412, p 130

Prescrire rédaction
Médicaments exposant à des apnées du sommeil
La Revue Prescrire, nov 2016, t 36, N° 397, p 829

Provini F, Vetrugno R, Lugaresi E, Montagna P
Sleep-related breathing disorders and headache
Neurol Sci. 2006 May;27 Suppl 2:S149-52

Punjabi NM, Sorkin JD, Katzel LI, Goldberg AP, Schwartz AR, Smith PL
Sleep-disordered breathing and insulin resistance in middle-aged and overweight men
Am J Respir Crit Care Med. 2002 Mar 1;165(5):677-82

Shamsuzzaman ASM, Gersh BJ, Somers VK
Obstructive sleep apnea. Implications for cardiac and vascular disease
JAMA. 2003;290(14):1906-1914

Sweed RA, Hassan S, ElWahab NHA, Aref SR, Mahmoud MI
Comorbidities associated with obstructive sleep apnea: a retrospective Egyptian study on 244 patients
Sleep Breath. 2019 Dec;23(4):1079-1085
DOI : 10.1007/s11325-019-01783-w

Verhulst SL, Schrauwen N, Haentjens D, Suys B, Rooman RP, Van Gaal L, De Backer WA, Desager KN
Sleep-disordered breathing in overweight and obese children and adolescents : prevalence, characteristics and the role of fat distribution
Arch Dis Child. 2007 Mar;92(3):205-8

West SD, Nicoll DJ, Stradling JR
Prevalence of obstructive sleep apnoea in men with type 2 diabetes
Thorax. 2006;61(11):945–950
DOI : 10.1136/thx.2005.057745

Yamashiro Y, Kryger M
Is laryngeal descent associated with increased risk for obstructive sleep apnea ?
Chest. 2012 Jun;141(6):1407-1413
DOI : 10.1378/chest.10-3238

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Fibromyalgie ou (SPID)
Syndrome polyalgique idiopathique diffus

I/ Les mots et les faits Fibromyalgie : affection chronique caractérisée par des douleurs [...]

Drogues : addiction et sevrage

I/ Les mots et les faits Drogue : nom général donné à toutes les substances chimiques [...]

Violence médicamenteuse

Dans son dernier numéro, la revue « Prescrire » publie une synthèse internationale des [...]

Livres de biologie et médecine évolutionnistes

Du bon sens dans notre assiette - Anthony Berthou ▪ Actes Sud, février 2023 Les ouvrages sur la nutrition abondent, et [...]

Comment nous sommes devenus ce que nous sommes - David Reich ▪ Quanto, 2019 La science de l'ADN ancien, née dans les années 2000, a [...]

Destinées improbables
Le hasard, la nécessité et l'avenir de l'évolution
- Jonathan B Losos ▪ La Découverte, 2021 Ce livre aborde trois aspects de la biologie de [...]

L'origine des troubles mentaux - Randolph Nesse ▪ Markus Haller, 2021 Randolph Nesse et George Williams ont été les premiers [...]

Sentir et savoir - Une nouvelle théorie de la conscience - Antonio Damasio ▪ Odile Jacob, 2021 Ce livre reprend et résume les recherches et les idées [...]

La phrase biomédicale aléatoire

Une science du vivant qui prétendrait se priver de la subjectivité commencerait par amputer la moitié du monde. Une science du vivant qui ne ferait aucun usage des affinités mériterait à peine le nom de science ; ce serait un savoir abstrait, parcellaire, racorni - un savoir idiot.
― Baptiste Lanaspeze (postface de Kinji Imanishi)

Haut de page