lucperino.com

Crise des urgences

humeur du 29/06/2022

Les urgences connaissent une crise sans précédent dont la cause, très prévisible, est identifiée depuis longtemps. L’absence de contrainte sur les médecins libéraux et la raréfaction des généralistes ont conduit toutes les souffrances physiques et morales à l’hôpital. Ce lieu de haute technicité et de grande complexité administrative n’a ni la vocation ni l’expertise de l’insignifiance médicale.

Ne doutons pas que le manque de personnel est un facteur de dégradation. La preuve en est donnée par les meilleurs résultats de l’obstétrique, de la chirurgie d’urgence et de la réanimation en semaine que le week-end, et le jour que la nuit. Tout aussi élémentaires sont les études qui font un lien entre la longueur de l’attente et le risque de complications ultérieures. Pour le dire encore plus simplement, les services d’urgence semblent utiles. Leur fermeture est une réaction colérique, a priori hasardeuse...  

Il faut donc cesser de considérer l’offre pour se concentrer sur la demande. Cette dernière est en effet déraisonnable. On évalue à 5% des adultes et 10% des enfants qui quittent les urgences sans avoir été examinés et sans risque ultérieur. Ceux qui ont été examinés et sont repartis sans soins ou avec des soins minimes représentent plus de 90%.

Mais les services publics auraient tort de reprocher au public son angoisse excessive devant le moindre symptôme alors que ces mêmes services du côté de leur médias martèlent des messages alarmants sur les risques de mort subite, d’AVC, d’infections virales et ne cessent d’encourager les citoyens à des tests et consultations inutiles.

Lorsque les SAMU et SMUR n’existaient pas, les généralistes réglaient seuls le robinet des admissions aux urgences. Mourrait-on plus ou moins de pathologies aigues ? Il est difficile de répondre à cette question, tout comme il est difficile aujourd’hui d’évaluer la performance des unités neuro-vasculaires sur le pronostic des AVC ou les gains de vie par d’autres types de réanimations spécialisées.

Pour fermer le robinet des admissions, bien d’autres pistes sont à explorer, issues de données probantes. Par exemple les lois anti-tabac et l’interdiction de fumer dans les lieux publics ont fortement diminué les admissions pour infarctus et détresse respiratoire. Les pics de pollution augmentent les insuffisances respiratoires aiguës des nourrissons et des personnes âgées. Le confinement a diminué de 30% le nombre d’admission pour infarctus. L’alcool, le cannabis et les tranquillisants sont les premiers pourvoyeurs de traumatismes graves. Enfin, plus on est riche, moins on est admis aux urgences. Faute de pouvoir agir sur ces leviers, les pouvoirs publics doivent négocier avec les syndicats des urgentistes et demander à l’Ordre des médecins d’être plus ferme avec ses ouailles.

Et puisque des services d’urgence ferment leurs portes, ce sera une belle occasion d’évaluer leur impact sur l’espérance de vie, si tant est que cela soit souhaitable et/ou possible.

Bibliographie

Aylin P, Alexandrescu R, Jen MH, Mayer EK, Bottle A
Day of week of procedure and 30 day mortality for elective surgery: retrospective analysis of hospital episode statistics
BMJ 2013;346:f2424
DOI : 10.1136/bmj.f2424

Buck DL, Christiansen CF, Christensen S, Møller MH
Out-of-hours intensive care unit admission and 90-day mortality: a Danish nationwide cohort study
Acta Anaesthesiol Scand. 2018 Aug;62(7):974-982
DOI : 10.1111/aas.13119

Candelise L, Gattinoni M, Bersano A, Micieli G, Sterzi R, Morabito A; PROSIT Study Group
Stroke-unit care for acute stroke patients: an observational follow-up study
Lancet. 2007 Jan 27;369(9558):299-305

Cortegiani A et al
Association between night-time surgery and occurrence of intraoperative adverse events and postoperative pulmonary complications
Br J Anaesth. 2019 Mar;122(3):361-369
DOI : 10.1016/j.bja.2018.10.063

France Inter
Messages publicitaires sur le thème sanitaire
Le 31 janvier 2017 à 12h 55

Guttmann A, Schull MJ, Vermeulen MJ, Stukel TA
Association between waiting times and short term mortality and hospital admission after departure from emergency department: population based cohort study from Ontario, Canada
BMJ 2011;342:d2983
DOI : 10.1136/bmj.d2983

Liisanantti JH, Käkelä R, Raatiniemi LV, Ohtonen P, Hietanen S, Ala-Kokko TI
Has the income of the residential area impact on the use of intensive care?
Acta Anaesthesiol Scand. 2017 Aug;61(7):804-812
DOI : 10.1111/aas.12933

Mesnier J et al
Hospital admissions for acute myocardial infarction before and after lockdown according to regional prevalence of COVID-19 and patient profile in France: a registry study
Lancet Public Health. 2020 Oct;5(10):e536-e542
DOI : 10.1016/S2468-2667(20)30188-2

Ng Y, Lewena S
Leaving the paediatric emergency department without being seen: understanding the patient and the risks
J Paediatr Child Health. 2012 Jan;48(1):10-5
DOI : 10.1111/j.1440-1754.2011.02187.x

Palmer WL, Bottle A, Aylin P
Association between day of delivery and obstetric outcomes: observational study
BMJ. 2015 Nov 24;351:h5774
DOI : 10.1136/bmj.h5774

Peberdy MA, Ornato JP, Larkin GL, Braithwaite RS, Kashner TM, Carey SM, Meaney PA, Cen L, Nadkarni VM, Praestgaard AH, Berg RA; National Registry of Cardiopulmonary Resuscitation Investigators
Survival from in-hospital cardiac arrest during nights and weekends
JAMA. 2008 Feb 20;299(7):785-92
DOI : 10.1001/jama.299.7.785

Rayens MK, Burkhart PV, Zhang M, et al
Reduction in asthma-related emergency department visits after implementation of a smoke-free law
J Allergy Clin Immunol. 2008;122(3):537‐41.e3
DOI : 10.1016/j.jaci.2008.06.029

Sims M, Maxwell R, Gilmore A
Short-term impact of the smoke free legislation in England on emergency hospital admissions for asthma among adults: a population-based study
Thorax. 2013;68(7):619‐624
DOI : 10.1136/thoraxjnl-2012-202841

Turner M, Barber M, Dodds H, Dennis M, Langhorne P, Macleod MJ
Stroke patients admitted within normal working hours are more likely to achieve process standards and to have better outcomes
J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2015 Aug 18. pii: jnnp-2015-311273
DOI : 10.1136/jnnp-2015-311273

RARE

Site médical sans publicité
et sans conflit d'intérêts.

 

Vous aimerez aussi ces humeurs...

La vieillesse tue - Dans son numéro de janvier 2014, The Lancet publiait cinq articles signés par des noms [...]

L’avenir du syndrome grippal - Dans les dossiers de nos patients, nous avons chacun nos petites manies pour résumer en [...]

Placebos culturels - L’effet placebo est sous-estimé par tous. Par les prescripteurs qui pensent que la chimie [...]

Vaccins en général et en particulier - La communication sur les vaccins se fait souvent sans nuance, tant par les ministères qui les [...]

Il est urgent d'attendre - Pendant longtemps les médecins de famille ont été habitués à ne faire appel à des [...]

Ouvrages de Luc Perino

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine - Luc Perino ▪ La Découverte, mars 2020 L'Histoire célèbre les victoires que les médecins [...]

La Sagesse du Médecin - Luc Perino ▪ Editions du 81, juillet 2020 Luc Perino est un auteur déjà apprécié des [...]

Darwin et les sciences de l'évolution pour les nuls - Luc Perino ▪ Pour les nuls 2018 Voici une passionnante histoire de la vie et du genre [...]

Pour une médecine évolutionniste.
Une nouvelle vision de la santé
- Luc Perino - Seuil 2017 Cet ouvrage fondateur élargit l’éventail de nos conceptions de la [...]

Les nouveaux paradoxes de la médecine - Le Pommier - 2012 Les profonds bouleversements de la médecine placent le médecin devant des [...]

La phrase biomédicale aléatoire

La science ne saurait être rendue responsable de l'illusion des imbéciles qui prétendent, on ne sait pourquoi, qu'elle doit assurer leur bonheur.
― Georges Bernanos

Haut de page