lucperino.com

Dossier de presse

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

À partir du destin de ces inconnus, Luc Perino entend « inverser » l’histoire de la médecine.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

L’auteur ne cherche pas les effets de style, mais, de son écriture fluide, se concentre sur son propos. On suit ainsi des récits qui commencent comme des thrillers médicaux, miraculeux ou drôles parfois, mais plus souvent tragiques sinon cruels, et se concluent avec explications et remises en perspective. C’est ce qui fait leur force.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Ciselés comme des nouvelles, ces récits de patients zéro racontent une autre histoire de la médecine : une histoire “ par en bas ” , dans laquelle des malades, qui parfois s’ ignorent, et des patients, comptés trop souvent pour zéro, prennent la place des mandarins et des héros.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

 À travers des histoires parfois extraordinaires de malades, c’est l’histoire de la médecine qui se raconte pages après pages.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Sous la forme de nouvelles, ces histoires de patients zéro décrivent un autre visage de la médecine

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Voilà qu’au lieu de nous offrir une histoire de la médecine par les triomphes de la science, il s’intéresse aux patients zéro, ceux grâce auxquels la prise en charge de la maladie a fait un grand bond en avant, qu’il s’agisse de maladies infectieuses ou de traumatismes

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Mourir devient une erreur médicale 

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Voilà un livre qui se dévore comme un recueil de nouvelles. C’est que l’auteur, spécialiste en affections tropicales et épidémiologie, sait y faire pour nous raconter ces « Histoires inversées de la médecine », envisagées non côté blouse blanche mais côté patient.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Une histoire inversée de son art qui, en petites chroniques biographiques fort habilement romancées, éclaire l’inventivité médicale d’une autre lumière, où l’orgueil des savants et la cupidité des industriels sont bien souvent mis à nu.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Derrière les grandes découvertes médicales, il n’y a pas seulement de grands médecins, il y a aussi des “patients zéro”, auxquels Luc Perino entend rendre justice dans un livre. Lumière sur cinq de ces “poor lonesome cobayes”.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Coup de coeur des librairies : L'écriture et Mollat

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Au-delà des histoires extraordinaires qui sont ici contées, Luc Perino souhaite montrer que l ’attention à l ’autre et le soin constituent une condition essentielle de l ’avancée des sciences et de la médecine.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Sous la forme de nouvelles, l’auteur, médecin épidémiologiste, redonne vie à ces femmes et ces hommes effacés de la mémoire collective au profit des praticiens qui les ont étudiés, sinon soignés. Plus qu'un rappel du passé, l'ouvrage interroge surtout les grands succès de la médecine qui ont parfois pu passer par des excès coupables.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Luc Perino, médecin, enseignant et auteur de nombreux livres d’histoire dont un « Darwin pour les nuls » et, publié le 12 mars dernier, « Patients zéro ». Un ouvrage qui a fait son apparition en librairie au moment où celles-ci devaient fermer sur ordre du gouvernement. Un aléa que l’intéressé préfère accueillir avec humour. « Il était d’actualité avec le coronavirus mais il a duré moins longtemps que lui. »

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

La crise du Covid-19 Les enfants, pas si contagieux ?

Un événement en particulier a nourri les suspicions : la mort d’un professeur decollège de Crépy-en-Valois (Oise), première victime française du coronavirus. Cet homme côtoyait beaucoup d’élèves, ce qui a pu laisser penser que le virus provenait d’eux. "Comme souvent avec cette épidémie, on a fait une généralité à partir d’un seul cas. Et comme souvent quand on fait cela, on s’est trompé", regrette Luc Perino, qui penche pour une faible contagiosité des enfants.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

A la recherche du patient zéro

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Dans ces pages alertes et informées, Luc Perino rend hommage à ces malades et à leurs médecins à qui nous devons une meilleure santé.

Cette « histoire inversée de la médecine » examine quelques patients qui ont permis de comprendre et de soigner de nouvellespathologies : l’inconnu surnommé Tan-tanqui a fait découvrir à Paul Broca l’aire du langage en 1861, l’oublieuse Auguste Deter auscultée en 1909 par Alois Alzheimer, le jeune steward atteint en 1980 d’un mal qu’on nommera sida, le docteur Liu Jianlun qui de lachambre 911 de l’hôtel Metropole à Hongkongpropage en 2003 propage un coronavirus...

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

"J'ai pu remarquer que dans l'inconscient collectif, nous faisons face à un phénomène de démesure face à la maladie infectieuse. Nous les considérons comme les plus graves de toutes. On imagine l’apocalypse virale. Cette démesure n’est pas raisonnable car il y a beaucoup de choses plus graves qui ne nous embêtent pas. C’est le rapport entre l’infectieux et ce qui ne l’est pas qui est totalement démesuré."

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

On y trouvera une vingtaine de récits épidémiologiques, mais aussi psychiatriques ou neurologiques. Par exemple, celui de la plus connue des porteurs sains, Mary Mallon, que l’on surnomma Mary Typhoïde. Ou celui d’Auguste Deter, patiente d ’Alois Alzheimer, qui permit à ce dernier d’émettre le premier diagnostic de la maladie qui porte son nom

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

«C’est parce qu’il y a des hommes qui se sentent malades qu’il y a une médecine», philosophait déjà, au siècle passé, le médecin français Georges Canguilhem. Fort de ce constat, Luc Perino a voulu rendre justice à son tour à toutes celles et ceux qui, involontairement, ont servi de cobayes à la cause de la médecine. Dans son livre «Patients Zéro», il retrace ainsi les parcours d’une vingtaine de ces malades qui ont contribué, bien malgré eux, à faire avancer la recherche médicale au cours de l’histoire. Des patients à qui l’on doit par exemple des progrès en matière de neurologie, de psychiatrie ou de chirurgie. Avec cette observation valable aussi pour le coronavirus: le savoir médical est souvent parsemé d’erreurs, d’approximations, de tâtonnements.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Il y a des patients sans médecin. Il n'y a pas de médecins sans patients. Luc Perino a eu l'heureuse idée de retracer les aventures tumultueuses de ces drôles de couples où ceux qui ont fait avancer la médecine ne sont pas toujours ceux que l'on croit

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

A ce moment-là, à New York, « la typhoïde était bien plus répandue que le Covid-19 aujourd’hui, contextualise Luc Perino, médecin épidémiologiste et auteur d’un chapitre sur Mary Mallon dans Patients zéro

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

L’histoire de la médecine est ponctuée de patients zéro, qui, en étant les premiers à développer une pathologie, ont permis de faire avancer la recherche. Comment les retrouve-t-on, pourquoi les identifier et quelles dérives cela peut entraîner ? (interview audio)

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Le zéro et l'infini

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Chaque maladie a son patient zéro. Luc Perino raconte l’histoire de ces hommes et femmes qui sont devenus des pionniers de la médecine... bien malgré eux !

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Dans nos sociétés contemporaines, les principes éthiques ont évolué  : on soigne tous les patients, quels qu’ils soient, quel que soit leur âge et leur fragilité. Ce qui fait anticiper un fort besoin dans les services de réanimation. Ces préoccupations n’existaient pas il y a un demi-siècle. On choisit la désorganisation sociale pour pallier la désorganisation hospitalière. C’est le cruel dilemme actuel des dirigeants politiques

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

La France est en quarantaine. Il y aura toujours des esprits chagrins pour dire que les pouvoirs publics ont tardé à prendre les mesures qui s'imposaient. Le médecin épidémiologiste Luc Perino n'est pas de ceux-là.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Certes, la «découverte» (l’identification d’une maladie, l’invention d’un vaccin…) est souvent due au génie du chercheur, du médecin en l’occurrence. Luc Perino est médecin, diplômé de médecine tropicale et d’épidémiologie, mais il regarde l’histoire de sa discipline, ses progrès, ses excès parfois, comme les historiens qualifiés de «nouveaux» (pour donner une idée : Alain Corbin, Arlette Farge, Carlo Ginzburg, Edward P. Thomson, Eric Hobsbawm…), ont regardé les événements sociaux et culturels : par le bas, du point de vue des petites gens, des menus faits quotidiens, et non des rois ou des généraux : soit, ici, du point de vue des patients, plutôt que de celui des savants ou des sommités médicales. 

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

À LIRE D'URGENCE !

Patients zéro est le titre du dernier ouvrage du Dr Luc Perino dont le sous-titre est plus explicite, car il s'agit des « cobayes ou martyrs que la médecine a passés sous silence », mais qui ont pourtant contribué à ses progrès. Inutile de le dire, le dernier ouvrage de Luc Perino s'arrache dans les librairies, tant il croise l'actualité brutale. 

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Dans son dernier ouvrage, écrit avant l’apparition du Covid-19, Luc Perino raconte une autre histoire de la médecine, qui met en lumière ces personnes considérées, en infectiologie, comme ayant été à l’origine d’une épidémie.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

S’ il n’y avait pas de malade, y aurait-il des médecins ?

L’auteur de « Patients zéro », Luc Perino, a son idée, qu’il développe parallèlement aux récits qui composent ce livre. Il y est question de femmes et d’hommes dont le destin a été bouleversé à un moment de leur vie par une fièvre inédite, un accident hors norme ou une bonne santé insolente.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Plaisirs de la vulgarisation scientifique en confinement

Dans Patients zéro, Luc Perino propose des histoires « inversées » de la médecine : pour une fois, ce ne sont pas les médecins et leur science – voire leur omniscience autoproclamée – qui jouent les vedettes dans ces récits quasi romanesques de la découverte et du traitement (ou de l’échec des traitements) de certaines maladies, mais bien les malades ou les patients.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Ciselés comme des nouvelles, ces récits de patients zéros racontent une autre histoire de la médecine: une histoire «par en bas », dans laquelle des malades qui parfois s’ignorent et des patients comptés trop souvent pour zéro prennent la place des mandarins et des héros.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Luc Perino : «Le terme "patient zéro" a été utilisé pour la première fois au début de l’épidémie de sida»

L’épidémiologiste a retracé dans son dernier ouvrage l’histoire oubliée des patients zéro, qui sont souvent restés des anonymes. Comme une histoire de la médecine par le bas.

Luc Perino, médecin essayiste et épidémiologiste, vient de publier à la Découverte un livre au titre prémonitoire, Patients zéro. Il ne s’agissait nullement de surfer sur l’actualité puisque ce livre est en préparation depuis des années et a été programmé il y a plus de six mois par son éditeur pour le jeudi 12 mars, jour de l’allocution du chef de l’Etat !

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Dans nos sociétés contemporaines, les principes éthiques ont évolué  : on soigne tous les patients, quels qu’ils soient, quel que soit leur âge et leur fragilité. Ce qui fait anticiper un fort besoin dans les services de réanimation. Ces préoccupations n’existaient pas il y a un demi-siècle. On choisit la désorganisation sociale pour pallier la désorganisation hospitalière. C’est le cruel dilemme actuel des dirigeants politiques.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Les oubliés du couple médecin-patient

L’histoire retient les noms des découvreurs de pathologies et de leur cure, mais rarement ceux des malades grâce à qui les avancées se sont faites.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Luc Perino est médecin, diplômé de médecine tropicale et d’épidémiologie. Il publie « Patients zéro, histoires inversées de la médecine ». Un livre qui remet les patients au premier plan de toutes les recherches et avancées médicales des dernières années. En pleine crise du Coronavirus, on avait envie d’écouter Luc Perino. Il est sur le plateau de Quotidien.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

La France est en quarantaine. Il y aura toujours des esprits chagrins pour dire que les pouvoirs publics ont tardé à prendre les mesures qui s’imposaient. Le médecin épidémiologiste Luc Perino n’est pas de ceux­là.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Le médecin et épidémiologiste Luc Perino propose, dans son dernier ouvrage, un saisissant contre-récit de la médecine du point de vue des patients, et plus particulièrement des « patients zéro ». Entretien à l’aune du coronavirus.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

La chronique « essai » de Roger-Pol Droit

Le médecin-essayiste Luc Perino propose une vingtaine de savoureux récits historiques, centrés sur les « patients zéro » qui ont contribué à changer le cours de la médecine.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

MM - Comment se termine une épidémie ?

LP - Je vais répondre à l’échelle d’un pays. Quand un virus circule dans la population de ce pays, les personnes immunologiquement vierges par rapport à lui soit développent des anticorps et survivent, soit décèdent s’il est virulent. Rapidement, la majorité de la population est apte à se défendre contre les nouvelles attaques. Les nouveaux malades sont donc de plus en plus rares.

MM - Pouvez-vous donner un exemple ?

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

A quoi ça sert de « gagner du temps » face au coronavirus ?

Pour l’épidémiologiste Luc Perino, le virus SARS-CoV-2 pourrait aussi évoluer vers une forme « moins virulente ».

VIDEO

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

En infectiologie, on nomme « patient zéro » ou « cas index » la personne considérée comme étant à l'origine d'une épidémie.

Dans ce recueil de nouvelles, Luc Perino, écrivain et médecin épidémiologiste, retrace les destins de quelques célèbres « patients zéro », à travers les siècles, et rappelle à quel point ils ont rendu service à la médecine pour l'aider à mieux comprendre certaines maladies.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Sur les traces des patients zéro.

Épidémies. Héros, victimes, un livre les exhume de l’oubli

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Les héros méconnus de la médecine.

Pour qu ’il y ait une découverte médicale, un nouveau traitement, un nom donné à une maladie, il faut un médecin... et un patient ! On l’oublie souvent: le “ patient zéro ” est celui dont les troubles, les souffrances ou les plaintes ont permis ce progrès.

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Une vidéo sur l'histoire de Mary Mallon réalisée par France Culture d'après le livre de Luc Perino "Patients zéro"

Patients zéro - Histoires inversées de la médecine

Certaines réalités sanitaires interpellent les médias, qui en grossissent l'effet. L'épidémie connaît elle-même une inflation dans les discours, permettant à ces laboratoires de se livrer à un chantage sanitaire sur les ministères, effrayés à l'idée de devoir porter la moindre responsabilité

Luc Perino

Luc Perino Médecin, écrivain, essayiste

Biographie 

Bibliographie 

Charte et engagements.

La phrase biomédicale aléatoire

A la suite de l'historien démographe anglais Mac Keown, on s'aperçoit combien il est difficile de mesurer précisément le rôle de la seule médecine dans l'abaissement de la mortalité et combien les progrès agricoles, l'amélioration des conditions de travail et de logement, le contrôle démographique, ont aussi pu jouer, au même moment, un rôle au moins aussi important que la seule technique médicale, mais tout aussi difficile à mesurer précisément.
― Olivier Faure

La phrase biomédicale aléatoire

Comment faire face à la mort, qui n'est pas précisément une maladie, lorsque les impératifs d'ingéniosité technique et les revendications activistes font pratiquement écho aux attentes de la société envers la médecine.
― Charles E. Rosenberg

Haut de page