lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

De la sympathie à l’homéopathie

Posté le 11/03/2019 par Kamal CHERIF ZAHAR

On peut faire du bien à un malade sans même être médecin, par sa simple présence et disponibilité, en empathie, et çà augmente ses chances de guérison ou fait mieux "passer la pilule" d'un traitement agressif ou douloureux. Qu'un médecin avec le prestige du titre et de l'uniforme accompagne un traitement classique de magie ou de placebos ou d'homéopathie ne fait en tous cas pas de mal si ce n'est le maintient dans l'ignorance et le paternalisme, mais passe encore.
Mais qu'un un homéopathe qui a traité une adolescente pour une douleur abdominale persistante pendant quinze jours dont les parents décident contre son avis de venir consulter en chirurgie à l'hôpital de Bagnols où j'étais en poste dans les années soixante quinze / quatre vingt, vienne la poursuivre dans le service avec beaucoup de sérieux et d'allure derrière ses lunettes son gros dictionnaire sous le bras pour se donner l'air savant, et après lui avoir parlé en mon absence lui pose deux "granules" sur la table de chevet en laissant entendre, m'a rapporté la maman, dans un charabia manipulateur que si tout se passe bien ce sera grâce aux granules et si çà se complique ce serait à cause de moi, alors, là moi qui suis pacifique , je l'ai mis dehors sans ménagements. Quand au remboursement, on ferait mieux de rembourser la gym ou une cure de bien manger.

Réécoutez les chroniques médicales

La phrase biomédicale aléatoire

Le symptôme est présenté, offert par le malade. Le signe est cherché et obtenu par artifice médical.
― Georges Canguilhem

Publications et articles référencés

Les relations avec nos confrères spécialistes - La revue de la médecine générale. N°360, p 17, fev 2019 [...]

Le déremboursement des médicaments contre Alzheimer, « un pas vers une meilleure prise en charge de ce fléau » - Le Monde - Science et médecine - 12 juin 2018 [...]

Varicelle : un nouvel archétype dans la sociologie vaccinale - Médecine, vol 14, N°2, février 2018, p 56-59 [...]

Pharmacologie sociale - La revue PHARMA, sept 2017 [...]

Au sujet des vaccins, l'obligation n'est pas la solution - Le Monde - Sciences & médecine - 28 juin 2017 [...]

Autres fiches patients

Cystite aiguë de la femme - I / Les mots et les faits Cystite aiguë : C’est l’infection du bas appareil urinaire : [...]

Sinusites - I/ Les mots et les faits Sinus de la face : cavités situées dans les os de la face et [...]

Diverticulite sigmoïdienne - I / Les mots et les faits Sigmoïde : partie du côlon [...]

Otite moyenne aiguë de l'enfant - I / Les mots et les faits Otite moyenne aiguë (OMA) : infection [...]

Trouble panique - I / Les mots et les faits Anxiété : état émotionnel et [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Paradoxe avortement/euthanasie - À mon titre d’homme, j’ai toujours été favorable à l’avortement et à [...]

Des ménagères aux patients - Les radios de service public ont su épargner à leurs auditeurs les publicités pour [...]

Soyons scientifiques ou disciplinés ou les deux - Le cancer est un sujet d'une grande gravité, c'est pourquoi il ne peut supporter la [...]

Histoire simple des médicaments anti-obésité - Le Mysimba® vient d’obtenir son autorisation de mise sur le marché en Europe. Ce médicament [...]

Massacres de vaccinateurs - En 2001, le monde avait tremblé d’un étrange effroi culturel en apprenant que les [...]

Haut de page