lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

bonjour

Posté le 04/11/2008 par

j'ai beaucoup aimé votre livre "le bobologue", je serais curieuse de savoir si vous avez lu le livre de Patrick De Funès "Médecin malgré moi" qui est (à mon humble avis..) tout le contraire du vôtre, livre hypermédiatisé ce qui explique certainement son énorme succès, bon voilà ma petite question..(et si oui qu'en avez vous pensé?) Cordialement

Nicole

réponse au message du 24/08/2007

Posté le 07/09/2007 par

Le film la consultation devrait sortir en DVD avant la fin de l'année.

Il passera sur Canal + en 2008 et sur France 2 en 2009

Le producteur est ARTURO MIO (voir avec google)

Merci

Posté le 26/08/2007 par

Un grand merci pour vos ouvrages plein d'enseignements.

la consultation

Posté le 24/08/2007 par

bonjour!

je suis en PCEM1 à Lyon, et j'ai lu pas mal de vos livres, qui m'ont beaucoup plu par ailleurs.Je pense notamment à "La sagesse du médecin", où vous incarnez un certain modèle de médecin, préoccupé par le patient en tant qu'homme à part entière.

Malheureusement, je n'ai pas pu voir votre film "la consultation" en mars dernier, et je voulais vous demander s'il sortait en dvd dans les mois à venir.

Merci de votre réponse, félicitations pour vos ouvrages, et bonne continuation!

Redécouvrir la médecine générale

Posté le 06/05/2007 par

J'ai trente ans et je serai médecin de famille dans moins d'un mois. Mais mes études de médecine sont loin d'avoir été un long fleuve tranquille. Trop bien conditionné par un enseignement rigidissime et élitiste, j'ai pendant quatre ans
soigneusement évité les stages hospitaliers prenants afin d'avoir plus de temps pour bucher mes cours puis l'internat. La stratégie a payé puisque j'ai brillement réussi l'internat et que je me suis orienté (un peu au hasard) vers
la cardiologie.

C'est là que tout a basculé.
Rythme de travail effréné,patients "lourds",
manque d'encadrement, qualité relationnelle des cardiologues nulle...bref, ça a été la descente aux enfers en moins de deux mois. Suicide évité de justesse. J'ai tout envoyé balader et surtout la médecine. Dur pour les parents d'entendre leur fils BAC+6 dire "je laisse tomber médecine".

Heureusement que des copains, internes en médecine générale, m'ont soutenu. Ils ont été à mes côtés pendant ma longue période de remise en question et surtout,
chose que je n'aurais jamais imaginé quelques mois auparavant, ils m'ont donné envie de faire médecine générale.

L'internat de médecine générale a été une renaissance pour moi. Finie la hiérarchie stupide des CHU, finis les patients-cobayes, fini le stress qui rend agressif...j'ai découvert la médecine sous un autre jour que je ne soupçonnais même pas. J'ai découvert qu'il est tellement plus satisfaisant de s'assoir à côté d'un patient et de l'écouter parler librement plutôt que de lui faire un interrogatoire policier, que de s'intéresser à la vie du patient nous en apprend
beaucoup plus sur sa maladie que tous les examens complémentaires, que de considérer le patient comme individu et pas seulement comme corps malade m'apportait tout ce qui m'avait manqué durant mes six premières années d'études.

J'ai découvert cette médecine que j'aime avec six ans de retard ! Alors je veux dire à tous les étudiants en médecine qui comme je l'ai fait foncent tête baissée vers leur examen classant national: "Votre qualité de médecin ne se résume pas à votre classement, loin de là. Prenez le temps de connaître la
médecine humaine. Pas celle apprise dans les bouquins ni celle dictée par certains professeurs bouffis d'orgueil."

Nous avons de besoin de médecins comme le Dr Perino pour faire redécouvrir à tous ce qui rend la médecine générale si belle.

CECCARELLI Vincent-Metz

Merci

Posté le 30/03/2007 par Luc Perino

Depuis 35 ans, je milite pour la médecine clinique, la médecine générale et le soin individualisé.
Ce sont les réactions enthousiastes des jeunes qui me font le plus plaisir.
Ce sont eux qui me tiennent debout.
Ne croyez pas que vos mail m'encombrent, au contraire j'en ai besoin.
Confraternellement et cordialement.

Bravo

Posté le 30/03/2007 par Camille

Dr Perino,
Je me permets de vous envoyer un email pour vous remercier.
Etudiante en quatrième année de médecine à Strasbourg, je traîne un peu la patte tous les matins pour aller au CHU où l'on ne m'apprend pas toujours grand chose à part classer des résultats... Et je me demande où est la médecine dans tout ça ! Alors, quand au cinéma, pendant une heure et demie de "consultation", j'ai retrouvé l'idée que je m'en faisais, j'ai eu envie de crier "OUF" !!
En espérant ne pas encombrer votre boîte mail, je vous souhaite bonne continuation !

Merci Delphine ou Nina

Posté le 24/03/2007 par Luc Perino

Pour un écrivain, il suffit de quelques lecteurs enthousiastes pour connaître le bonheur.
Lorsque ces lecteurs sont jeunes, le bonheur est absolu, car il garantit (presque) l'immortalité !!

Pour le médecin militant que je suis, susciter des vocations de médecine générale est un autre bonnheur.

Chère Delphine ou Nina, merci donc trois fois.

Cordialement à vous

Bravo pour la relation médecin-patient

Posté le 24/03/2007 par Nina Hudry

Bonjour,
je suis étudiante en médecine a Lyon, je vous avais croisé lors d'un colloque de Sciences Humaines et Sociales, et pour une dédicace de votre dernier livre. J'avais fait connaitre la sagesse du medecin a Jerome Goffette (d'ailleur au départ je voulais lui offrir le Bobologue mais ne le trouvais plus en librairie). J'ai beaucoup apprecie tous vos livres, et j'ai vu hier "la consultation". J'ai trouvé ce documentaire passionnant ! Je sors d'un stage aux urgences et je trouve que le film rend tres bien compte de la pluralite des situations auxquelles le medecin doit faire face, et en tant qu'etudiante toutes ces consultations constituent un outil riche de reflexions, merci !

Et puis grace a Jerome Goffette et a ses exemplaires du Bobologue j'ai pu vous faire connaitre dans ma Haute-Savoie natale aupres de lyceens qui se destinent a la medecine !

Bonne continuation et longue vie à cette relation "medecin-malade" si riche...

Le film La Consultation

Posté le 24/03/2007 par Edith

MERVEILLE, MERVEILLE, MERVEILLE....
Je sors du cinéma ! j'en suis "baba" !!!
Votre regard à la fois bon, généreux, plein d'empatlhie et de gaité pour le malade et son entourage.. on voit que vous y mettez tout votre coeur !
Vous êtes un "maestro" de la médecine ! une écoute affutée... on se demande comment vous faites pour trouver "exactement " ce que veulent désespérément vous dire vos patients !
Une justesse dans la méthode de consultation : vérification des antécédants, écoute de la demande, réponseparfaite en fonction de ce que votre "rôle de médedin" vous autorise. (pauvre patiente "jetée" pour dépendance au Stilnox... et pauvre dépendante au Prozac...!!!) pourquoi
ne pas nous les envoyer, aux NARCOTIQUES ANONYMES, (dépendants aux hypnotiques) nous pouvons les aider, gratuitement, nous sommes passées par là !!!
Merveille du "panel" des variétés de pathologies.. et votre constatiation objective de "ce" que la "société moderne" vous envoie...
Ce film est un petit bijou !
MERCI d'avoir accepté humblement de le faire...
Très sincèrement

Écoutez les chroniques médicales

La phrase biomédicale aléatoire

Quel que soit l’effet objectif de la médecine prédictive sur notre longévité, il est subjectivement négatif, puisqu’elle ne cesse de ressasser notre finitude.
Les médecines curatives et préventives nous avaient donné l’ivresse d’une domination possible de notre environnement, la médecine prédictive a transformé cette ivresse en une crispation sur nos fragilités internes.
― Luc Perino

Publications et articles référencés

Pharmacologie sociale - La revue PHARMA, sept 2017 [...]

Au sujet des vaccins, l'obligation n'est pas la solution - Le Monde - Sciences & médecine - 28 juin 2017 [...]

Antibiorésistance (in Écologie de la santé) - Presses du CNRS et Cherche-Midi [...]

Alzheimer : cacophonie sur les médicaments - Le Monde - Cahier sciences et médecine - 8 nov 2016 [...]

Pour une épistémologie du soin : maladies réelles, virtuelles et potentielles - Médecine 2016 ; 12 (06) : 267–272 [...]

Autres fiches patients

Rhume ou rhino-pharyngite - I / Les mots et les faits   La rhinopharyngite est une maladie généralement virale, [...]

Hypertrophie bénigne de la prostate - I / Les mots et les faits Urètre : canal d’évacuation de [...]

Crise de goutte et acide urique - I/ Les mots et les faits Acide urique : constituant normal de l’organisme produit par la [...]

Coliques du nourrisson - I / Les mots et les faits Colique : contraction brutale et [...]

Maladie d'Alzheimer - I /Les mots et les faits C’est la plus fréquente des maladies [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Nous y revoilà - Google est un outil extraordinaire qui me permet d'accéder à presque tous les livres de notre [...]

L'erreur n'est pas toujours le médicament - Le Thalidomide® et le Distilbène® font partie de ces gros scandales de l’histoire de [...]

Cancers : le slogan est grossier - Toutes les campagnes incitant au dépistage des cancers répètent invariablement la même [...]

Truvada, houlala - Le Truvada® est une association de deux antirétroviraux, déjà utilisée dans le traitement du [...]

Mais qui donc est prescripticide ? - Les lanceurs d’alerte ou redresseurs de torts doivent avoir plus de rigueur scientifique et [...]

Haut de page