lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

Marchons, marchons, q'un sang pur....

Posté le 23/10/2014 par Vefour

Homo sapiens est fait pour marcher.
Si chacun de nous s'imprégnait de cette valeur basique !....

Belle reconnaissance des bienfaits de la marche, méconnus de beaucoup d'entre-nous.
Encore un article qui aurait sa place dans les salles d'attente !

Merci à vous, Luc, de nous rappeler cette aptitude fondamentale et vitale.

Un cœur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 10/03/2014 par Xavier Artru

Je n'ai pas d'opinion sur l'équilibre "solidarité" / "marché".

Je serai peut-être d'accord avec Luc Perino, mais pense qu'il faut avoir plus d'information, par exemple sur :

- Quelles sont les causes de la mort du patient ? un défaut du coeur artificiel ? un caillot ? un rejet ? la fatigue ?

- Ce coeur a été "gréffé" sur un patient plutôt agé (mais à peine plus que moi...). Etait-ce un choix ? Un patient plus jeune n'aurait-il pas eu plus de chance de survie longue ?

Ces éléments peuvent influencer le choix entre "progressiste" et "conservateur".

Fluctuations des gains et pertes sanitaires

Posté le 15/02/2014 par Dr Didier ANNE, CMCT

Si, nos politiques ont trouvé l'alternative à la croissance : la légalisation du cannabis, grand pourvoyeur de bouffées délirantes et de schizophrénie. Il est plus facile de gouverner des anes que des intellectuels

Vendre les tranquillisants à l’unité

Posté le 21/01/2014 par R.B.

Un très bon article de P. Lemoine vient d'être publié sur le monde. Il confirme tout ce que vous dites et il encore plus sévère que vous.
Les BZD sont un réel poison

Zika ou la démesure infectieuse

Posté le 09/02/2016 par Evelyne Hayer

Bravo! Bien écrit et avec humour!

Maladies de riches

Posté le 23/09/2015 par Dr Laurent Vercoustre

Ce que vous avez dit sur les antidépresseurs et leur effet aggravant m’intéressent beaucoup, pouvez m’en dire plus ,à partir à quelles données vous faites référence.
Merci

Placebos

Posté le 19/11/2014 par Dr Salaun

"Que vous ordonniez du bromure , des glycérophosphates ou que vous prescriviez , décorés d 'un nom grec ou latin plus ou moins ronflant , pompeux et très long , des pilules de mie de pain ou de pissenlit , vous agissez exactement de la même façon .
Si vous arrivez à convaincre votre malade que le médicament ordonné lui fera du bien , il y a grandes chances pour que ce bien soit ressenti ... et que vous arriviez à améliorer son état .
Cependant , de telles pratiques ne nous disent rien qui vaille . Tout d ' abord nous estimons que nous n ' avons pas le droit de tromper les malades , d ' abuser de leur crédulité . E n outre pour que de tels médicaments aient une action suggestive suffisante , il faudra qu ' ils coûtent cher.
Donc , pas de médicaments aux névropathes . La méthode est dangereuse , inefficace , et son inconvénient capital est de donner au psychisme du malade , une direction directement opposée à celle qu ' on serait désireux de lui voir prendre ."
AH ! que j ' aimerais m ' appeler Jules Déjerine .
(1911 - Les manifestations fonctionnelles des psychonévroses - )

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par Claire.

Merci Luc, pour ton humeur réjouissante.
Un peu de distance avec toutes ces maladies qu’on nous fait pleuvoir à travers mille images en noir et noir.
Tu repeins la vie en rire.
Amitiés.

Tournevis magique

Posté le 22/10/2014 par Laurent

Bravo pour ce rapprochement amusant.

Non-causalité inversée

Posté le 17/05/2014 par Emmanuel Venet

Ré-enseigner la clinique, voilà une bonne idée…
Amicalement.

Un cœur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 10/03/2014 par E. Robin

Je trouve tout à fait pertinent de tenter de
distinguer, parmi les soins, ceux qui doivent
être financés par la solidarité nationale, et
ceux qui ne méritent pas de l'être. Si le terme
" méritent " choque, on peut le changer, mais ça
ne changera pas le problème, qui est moral, et
donc politique.
la frontière sera évidemment difficile à définir.
Disons qu'un traitement de sclérose en plaques
à 18 000 euros par mois chez une femme de 25 ans
me paraît relever de la solidarité (s'il a une
efficacité notable) mais une chimiothérapie à
6000 euros par mois pendant deux ans chez une
personne de 80 ans atteinte de cancer bronchique
ne relève pas de la solidarité, si son effet
présumé est d'améliorer statistiquement la survie
de 3 mois chez 30 pour cent des personnes
traitées.
Un coeur artificiel de 360 000 euros (c'est le
coût de la pose, et non de la prothèse seule)
relève probablement de la solidarité chez un homme en bon
état vasculaire ayant une espérance de vie de
dix ans. Mais il ne relève pas raisonnablement
de la solidarité
chez un insuffisant cardiaque de 60 ans aux
artères bousillées par le diabète, et dont
l'espérance de vie sans complications sévères est
quasi nulle.
En effet, tout ce qu'on rembourse pour la santé
est une perte sèche pour les autres solidarités,
comme l'éducation ou la création d'emplois, qui
sont des solidarités pas moins sacrées que
l'assistance à ceux que frappe la maladie.
Car il va falloir choisir.
On ne peut pas tout payer. Il faudrait définir
démocratiquement (c'est possible) ce qu'on
rembourse.

E. Robin, néphrologue
(un dialysé coûte 9 600 euros par mois)

Un cœur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 08/03/2014 par Dr Dominique GERALD

Bonjour et merci !

S'il vous plait: pas pour moi, ce coeur là; ne faites pas croire à ma descendance que ce qui importe le plus pour l'homme: ce serait de ne pas mourir !

La vie n'aurait aucun sens, sans la mort !

Il faut lire les méditations sur la mort de Tchang et "un jour je m'en irai sans en avoir tout dit " de J D'Ormesson.

merci de nous aider à réfléchir !

À alain Kelfoun

Posté le 15/01/2014 par Jean-Pierre Bernajuzan


...j'avais entendu que lors d'une grève des médecins en Israël, la mortalité a brusquement baissé, elle a repris à la fin de la grève...! ?

L'analyse du phénomène qui a été faite est que les malades ont attendu le retour des médecins pour mourir.

Je vous laisse en tirer vos conclusions...

Maladies de riches

Posté le 23/09/2015 par Dr Frédéric Urbain

Oui pour l'ensemble de l'article, avec des éléments très intéressants.
Mais non pour le couplet sur les antidépresseurs : il s'agit d'un discours très "à la mode", lancé par les sectes type "scientologie" qui voient d'un mauvais œil que les médecins soignent les dépressions qui constituent leur "fond de commerce". Pour diverses raisons, soit culturelles soit psychologiques, ce discours est repris par ceux auxquels il convient bien, mais il va à l'encontre de la réalité scientifique.
Si les antidépresseurs doivent en effet être utilisés avec prudence, en fonction de l'âge et des indications, il restent dans l'Episode Dépressif Majeur le traitement de référence avec la psychothérapie, l'un ou l'autre pouvant être utilisé isolément dans l'EDM d'intensité modérée et en association dans l'EDM d'intensité forte. Utilisés à bon escient, ces médicaments sauvent des vies et épargnent des souffrances.
Je précise que je suis médecin généraliste, chercheur, lecteur émérite de "La Revue Prescrire", et que j'ai parcouru les références citées. La revue de la littérature datée de 2008 et qui suggère qu'un antidépresseur (la paroxétine) ne ferait pas mieux que le placebo est intéressante, mais son mécanisme est démonté dans un article ultérieur (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3643832/) qui explique d'une part les causes de l'erreur, et d'autre part les mécanismes idéologiques qui sous-tendent le raisonnement des auteurs.

Il faut instituer le crime anthropologique

Posté le 09/01/2015 par Anne Charmasson

Après réflexion : Pourquoi les pays arabes devraient ils "pondre" un texte spécifique alors qu'ils sont adhérents de l'ONU qui a adopté en 1948 une déclaration universelle des Droits de l'homme ?
Cette proposition choque profondément les musulmans français qui ont l'impression qu'ils sont en permanence sommes de se justifier et de se dédouaner.
Je pense qu'il faut faire très attention à ça dans notre bel élan d'indignation et de solidarité ...

Bises

Adaptation génétique à l'altitude

Posté le 03/12/2014 par Dr Jean-Michel BICHOT

Génial !!! Cela illustre pour moi, de façon exemplaire les limites du déterminisme génétique. On se sent encore plus libre après cette confirmation de l'étendue et du pouvoir des facteurs "épigénétiques".

Lorsque tropique

Posté le 17/10/2014 par A Vital Durand

Bonjour,
J'avoue ne pas être totalement convaincue par cette analyse tentante mais que je trouve un peu simple.
Certains virus sont simplement importés par l'homme qui se déplace beaucoup, pourquoi ne pas imaginer un modèle où les moustiques tropicaux seraient déplacés et finiraient par s'adapter à un climat plus frais comme ils le font déjà face aux insecticides?
A Vital Durand
PS: je ne me réveille que pour critiquer, mais les articles du tournevis magique, de la rencontre insolite ou des vaccinations m'avaient beaucoup plu et il est important de s'arrêter aussi pour le dire: ce sont des analyses imagées, percutantes et parfois inattendues.

obligations vaccinales

Posté le 29/08/2014 par Jean Paul

Donner le libre choix est toujours plus efficace, lorsque l'information est correcte.
merci

Méfions-nous de la probité !

Posté le 10/06/2014 par Une patiente

Je me méfie toujours quand on me dit : "Je fais cela dans votre propre intérêt."

Un coeur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 08/03/2014 par Dr Isabelle Gautier

Cher Monsieur, combien de morts avant la réussite des vaccins? Le commerce est partout mais tout n'est pas commerce. Bien à vous

Réponse à Grégory Lacraz

Posté le 19/02/2014 par Luc Perino

Bonjour

Ma réponse sera excessivement simple, malgré l’apparente complexité d’une telle question

Pour moi, la maladie ne peut être définie que par le patient.
Le facteur de risque ne peut être défini que par le médecin.

Donc, soit le patient considère son obésité comme un handicap ou une maladie et dans ce cas, c’est à la fois une maladie et un facteur de risque,
Soit il ne considère pas son obésité comme « anormale » et dans ce cas, ce n’est qu’un facteur de risque.

Cordialement

Fluctuations des gains et pertes sanitaires

Posté le 14/01/2014 par alain Kelfoun

j'ai beaucoup apprécié ce blog. luc Périno m'a (un peu) réconcilié avec la médecine. Il faut dire qu'à mon âge (70 ans)on m'avait prescrit tous les traitements en vogue contre l'hypertension,le cholestérol,l'adénome prostatique...... Alors qu'avant j'étais en pleine forme,je me sentais très mal. On m'a alors prescrit en plus des anxiolytiques .j'ai trouvé que la coupe était pleine.J'ai tout jeté à la poubelle.Depuis trois ans je n'ai pas vu un médecin et tout est redevenu normal.

Zika ou la démesure infectieuse

Posté le 09/02/2016 par Pr. Patrice QUENEAU

Excellent… !
et les grands prophètes ne sont pas forcément ceux qui font profession de l'être !
Cdt

Maladies de riches

Posté le 22/09/2015 par Dr Béatrice Gully

Merci de ce propos dont je partage presque entièrement l'analyse : cela veut il dire que ma fille ainée ( j'ai eu une scopie au premier trimestre de ma grossesse pour cause de mariage )aura une leucémie ? , non ,bien sûr , mais il est de notre droit de nous poser des questions sur notre environnement , notre alimentation , et nos pratiques médicales aussi et surtout car ce qui est un dogme aujourd'hui , sera une bavure regrettable demain , et nous devrons en rendre compte un jour !
Ceci n'est qu'un exemple , bien sûr !
à bientôt de vous lire


Allaitement maternel

Posté le 26/12/2014 par Anna

J ai allaite mon fils pendant 1 an et demi, j allaite toujours ma fille qui a 14 mois. Je suis completement d accord avec la plupart des bienfaits que vous enumerez mais j ai trouvé beaucoup de choses fausses dans cet article.
Je pense que l allaitement est douloureux, tres, surtout les premiers jours, il ne faut pas le nier. Je pense que le bebe a faim les premiers jours, et cela decourage les meres. Je pense que des complements les premiers jours :1. Aident la mere a moins souffrir du teton, 2. Le bebe a calmer sa faim quand le lait n est pas encore monte. Bien sur il faut AUSSi qu il tete pour la montee de lait. J ai donne 10 a 20 ml de complement par jour les trois premiers jours, cela ne m a pas empechee d allaiter ensuite exclusivement une annee et demie pour l un, et un an pour l autre. C est dommage qu il faille se battre avec les sages femmes a ce sujet. Un complement repose mere et bebe, il est faux de dire que l enfant s habitue au biberon; selon moi l enfant preferera toujours la chaleur du sein de sa mere...
Ah, et oui, l allaitement abime les seins, et pas qu un peu, mais il faut savoir si l on prefere de beaux seins ou donner le meilleur a ses enfants....!

Histoire simple des médicaments anti-obésité

Posté le 23/12/2014 par Dr B.G.

Grosse colère oh combien justifiée !!! +++
Quand nos dirigeants arreteront-ils de confondre santé et marchandise ?

Réponse à Laurent sur le rire

Posté le 09/11/2014 par Luc Perino

Le rire est un facteur très connu de déclenchement de la toux.
Il peut alors révéler une forme mineure d'asthme ou de bronchospasme.
Si la toux n'est pas trop gênante, il faut en rester là, sinon il faut faire des tests pneumo.
Par prudence, il faut aussi vérifier sur l'électrocardiogramme qu'il n'y a pas un QT long.

Lorsque tropique

Posté le 15/10/2014 par Florence

Et la transition énergétique qui a l'air de prendre du retard

Non-causalité inversée

Posté le 15/05/2014 par Georges Bringuier

Bonjour
je partage tout à fait votre point de vue sur ce sophisme.

La confusion entre corrélation et causalité est quelquesfois appelée "effet cigogne". C’est bien connu, en Alsace ce sont les cigognes qui apportent les bébés dans les familles. En effet chaque fois qu’une cigogne s’installe sur la cheminée d’une maison, peu après une naissance est constatée dans cette même maison. Cette corrélation serait à l’origine de la fable. Faut-il préciser que lorsqu’une naissance est imminente, les familles chauffent davantage leur logis, ce que les cigognes apprécient particulièrement …

Un coeur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 08/03/2014 par Stéphane Duee

Mathieu JABOULAY , en 1906 , avait greffé un rein de chèvre à une femme , la patiente a vécu 2 jours ( Jaboulay aviat des connaissance anatomiques inouïes , mais le phénomène de rejet de greffe n'était pas connu , et l'immunologie non plus )
N'est-ce pas un progrès ? y avait-il un manque d'humanisme ? ou des enjeux financiers ? .....

fausses idées de l'évolution

Posté le 08/01/2014 par william

à penser :
http://www.hominides.com/html/theories/theorie-evolution-idees-fausses.php

Maladies de riches

Posté le 21/09/2015 par Dr Rodolphe Chastel

En complement, vous auriez put aussi parler des conséquences néfastes de la pshychanalyse ' des riches ' qui conduit a des sucides plus frequent quand le pshychiatre ne fait que de la pshychanalyse et refuse d'ettayer ses soins avec une therapeutique per os dans les phases de révelation du malaise de l'inconscient ...
Il s'agit malheureusement de cas vécus dan ma pratique mèdicale dont je parle .
Bien cordialement.

Réponse à Marie Bénédicte

Posté le 21/05/2015 par Luc Perino

Bonjour,

Merci de votre fidélité et de votre confiance.
Le Pr joyeux mélange deux problèmes.
Cet amalgame n’est pas digne de la rigueur scientifique d’un universitaire.

Il a absolument raison en disant que la pénurie du DTP est orchestrée par l’industrie pour pouvoir vendre un vaccin plus cher.
Il faut se battre contre cela
Mais en signant sa pétition on cautionne les sectes antivaccinales qui veulent faire croire à la myofasciite à macrophage ou au risque de scléroses en plaques

La myofasciite à macrophage est une pure invention ou une lésion si banale qu’elle ne mérite aucune étude.

Le vaccin anti-hépatite B n’a jamais favorisé la sclérose en plaques
Aucun vaccin ne peut provoquer une maladie auto-immune, mais tous les vaccins peuvent modifier provisoirement le cours de toutes les maladies auto-immunes existantes puisque ces maladies sont par définition sensibles à toutes les fluctuations immunitaires. Le sujet est complexe et c’est une malhonnêteté d’utiliser la méconnaissance des profanes et leur anxiété naturelle.

Mais il n’en demeure pas moins vrai que l’industrie a des méthodes très répréhensibles et que le ministère est laxiste.
Il faudrait une pétition rien que pour cela et non pour soutenir des fadaises.
C’est tout l’art de l’amalgame où excellent les sectaires.

Espérant avoir répondu à votre attente

Cordialement

Il faut instituer le crime anthropologique

Posté le 09/01/2015 par Jean François Vallette

Salut luc

Merci pour tes envois toujours si intéressant
Ne t excuses pas de mettre des affects dans une chronique médicale
J’ai vraiment adoré mon médecin généraliste le jour où en consultation il pleurait et m’a demandé de s’excuser car il venait de perdre un patient qu’il aimait beaucoup
Que serait la santé coupé des émotions ?
Que serait la santé coupé de l’attachement à la liberté d’expression ?
La santé ne se divise pas
La santé est anthropologique, politique, sociale, psychique et somatique
La santé s’inscrit dans l’histoire et la mondialisation
Je suis aussi très triste mais aussi très en colère…
Triste de la perte de cette équipe merveilleuse de charlie qui donnait un supplément d’âme à notre époque si morne et matérialiste, bêtement technocratique
En colère car si la si belle manifestation de mobilisation pour défendre la liberté de la presse et d’expression signifie en creux qu’ on est infoutu de le faire lorsque des enfants de gaza sont assassinés, comme ceux d’irak, de syrie, du mali, d’afghanistan, du pakistan, cet attachement à la liberté amputé de cette soif de justice et de paix me fait chier et me débecte
Triste parce que je pressens que notre unité nationale ne reposerait que sur le seul souci à la liberté d’expression !!!
Mais pour ce qui est de la justice sociale, des chômeurs qui sont de plus en plus nombreux, des sdf qui meurent de froid, de la misère dans les prisons et les hôpitaux psychiatriques, des migrants à la rue on est de moins en moins nombreux à se mobiliser…
Il n’y aurait que le droit à se moquer de tout qui nous révolterait ?
Oui j’irais marcher dimanche mais je ferais un panneau où j’écrirai : je suis charlie mort à gaza, en irak, au mali sous les balles du fanatisme

Tu peux utiliser cet état d’âme pour ton compte
Je n’ai ni blog, ni site, ni compte face book ou le mettre

Je t’embrasse,

Toux chronique de l’adulte

Posté le 09/11/2014 par Laurent Scio

Quels pourraient être les causes d'une toux chroniques apparaissant le matin au lever, ou bien en parlant ou en riant. Merci

Lorsque tropique

Posté le 15/10/2014 par Dr Aboukar

J'aime bien l'allusion du "allègrement"

Éthique conséquentialiste

Posté le 10/07/2014 par Barthélémy Gorgeat

Ne pas s'encombrer de grandes envolées philosophiques et morales pour parler d'éthique, cela me parait sage. L'éthique se fait au jour le jour, on ne l'apprend pas à l'école, on ne peut pas l'enseigner.
Vous êtes un homme de bon sens et un vrai médecin. Je me régale toujours. Merci

Reductio ad ayatollum

Posté le 19/06/2014 par A. Vital Durand

Bonsoir,
Malheureusement, à toute époque, il est risqué d'aller à contre-courant. Il faut suivre la mode (et je ne parle pas de celle vestimentaire dans laquelle il est de bon aloi d'être en décalage, mais partout ailleurs): dans le monde artistique (le poète maudit et le peintre misérable reconnus après leur mort), dans l'éducation nationale (où toute personne qui s'oppose aux "nouvelles lois" est traitée non pas d’ayatollah, mais de rétrograde)...
Et cette mode est décrétée au nom du bien commun, tandis que ses opposants ne pensent pas aux autres (à quoi peuvent-ils donc bien penser??). Les dépistages sont nés pour protéger la population! N'est-ce pas le sens même de la démagogie: dire ce qui contentera les foules, sans prendre le moindre risque.
Rassurons-nous: les génies qui nous inspirent n'ont jamais été de ceux-là. Il est toujours possible de se tromper, mais il faut savoir dire ce que l'on pense pour pouvoir créer le débat. L'expression est le fruit de la pensée, qui caractérise l'homme; et la liberté d'expression (article 11 de la déclaration des droits de l'homme) est souvent la première censurée par les régimes totalitaires.
À cet effet de mode s'ajoute enfin la pression perverse des lobbies, particulièrement visibles dans le domaine médical.
Bon courage pour défendre les bonnes causes

Un cœur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 08/03/2014 par Loïc Etienne

Tout à fait d'accord avec votre réflexion. La santé est un bien immatériel qui a la particularité d'être à la fois une valeur et un marché. Dissocier les deux, ne serait-ce que dans la compréhension du phénomène serait déjà une avancée politique. Malheureusement le courage en ce domaine est une denrée rare...
Dr Loïc Etienne
zeblogsante.com

Si les sages-femmes pouvaient…

Posté le 03/01/2014 par Dr Delattre

tout à fait d'accord avec cette saute d'humeur!!Ayant pratiqué des accouchements à domicile parfois difficiles en campagne et à l'hopital,je pense que si des normes de sécurité sont utiles, l'hypermédicalisation n'est pas justifiée et que la compétense des sages femmes doit être reconnue. Elle est réelle , y compris pour donner des conseils de bon sens (pour l'allaitement maternel par exemple).
Sur le simple plan financier,la confiance en leur sens clinique serait une énorme économie.On ne le souhaite pas en haut lieu car on préfère n'importe quoi à faire confiance aux pratitiens quels qu'il soient et nos dirigeants entretiennent un climat de suspition que j'ai vu se développer avec le temps.....

Réponse à Laurence

Posté le 06/02/2016 par Luc Perino

Il me manque beaucoup d'éléments
S'agit-il d'une forme familiale de cavernome ?
Ces cavernomes ont-il déjà saigné ?
Avez- vous déjà eu une crise d'épilepsie
Faites vous des crise de migraine régulièrement ?
Prenez- vous beaucoup de triptans ?
De quand date votre dernier IRM ?
Sans réponse précise à ces questions, il est bien difficile de donner une avis.
Sachant que les cavernomes qui donnent des symptômes sont les plus rares.
Cordialement

Maladies de riches

Posté le 21/09/2015 par Dr Rodolphe Chastel

Avec tout le respect que je peut avoir et, connaissant depuis quelques années vos humeurs médicales, je me pemet de vous dire que dans ce dernier billet vous dérivés sur des affirmations toutes personnelles non étayées de preuves scientifiques et réalistes sur nos traitements dits " antidepresseurs " mieux utilisées depuis les IRS que les 'anciens' des années 60 à 90 , une modulation des propos dans le temps aurait été plus critiquement honnète et aurait put contribuer a cesser d'agiter le grand épuvantail entretenu par les sectes anti vaccins , anti medicaments ( les scientologues , les adeptes des " église " charlatanesques diverses qui sevissent de plus en plus en europe.)
Bien cordialement.

Lorsque tropique

Posté le 10/10/2014 par Serge

J'adore !!!
Merci ! Ca fait du bien ces petits coups de gueule !

Mathématique de l'Alzheimer

Posté le 05/08/2014 par Dr Porte

Les importantes subventions de recherches sur l'Alzheimer à l'Inserm attirent naturellement les chercheurs !! On va donc finir par trouver quelque chose de "vendable" ! Pauvre sécu !!

Surmédicalisation

Posté le 12/05/2014 par Ahmed G.

Ceux qui sont surmédicalisés sont souvent les mêmes, et ils prennent l'argent des sous-médicalisés qui sont aussi souvent les mêmes.

Réponse à Seb

Posté le 30/03/2014 par Luc Perino

Ce que je comprends dans cet article c'est que la perte de synthèse de vitamine C résulte d'une coévolution très étroite avec des aliments qui en contenaient beaucoup et qui permettaient de faire l'économie de cette synthèse.
Ensuite, lors des glaciations de la fin de l'éocène, le nouveau contexte alimentaire a favorisé ceux qui avaient des gènes "économes" capables de mieux résister à la carence de sucre. C'est en tous cas ce que suggère Neel dans sa théorie du "gène économe" qui est aujourd'hui largement admise.
Je ne peux guère vous en dire davantage

Cordialement

Posté le 10/03/2014 par

Science impossible du dépistage

Posté le 15/02/2014 par Dr Francis ABRAMOVICI Revue Médecine

Si la science a ses limites, et ne peut trancher en ce qui concerne les valeurs sous-jacentes aux choix de l'individu, c'est bien parce qu'elle est la Science même avec un grand S: incertaine à ses limites, et nécessairement remise en question par de nouvelles données.
Néanmoins apporter des informations aussi claires et précises à nos patients (ou futurs patients quand il s'agit du dépistage) fait partie du devoir déontologique du médecin. Dans le cadre du dépistage, le temps nécessaire est d'autant plus grand que cet éclairage est contradictoire avec celui d'instances officielles: la campagne octobre rose en est le meilleur exemple. Comment faire pour que l'état ait la même obligation d'apporter un éclairage scientifique clair et loyal aux français? Il me semble que ce serait une avancée dans la démocratie.

Si les sages-femmes pouvaient…

Posté le 01/01/1970 par chloé faucheux, sage-femme

Je suis d\'accord avec vous Armelle.
Je vous invite à regarder ce merveilleux film, \"Entre leurs mains\", rediffusé samedi 04/01/2014 à 14h15 et dimanche 05/01/2014 à 11h20 sur LCP/public sénat.
bien au-delà de l\'accouchement à domicile c’est un documentaire qui parle de respect de la naissance.
Surtout, il parle de respect tout court. Il parle de femmes et d’hommes qui œuvrent pour la bientraitance, pour d’autres options que l’autoroute du soin automatisé et rentable.

un petit extrait http://www.youtube.com/watch?v=RyyFELrpTDw

Maladies de riches

Posté le 21/09/2015 par Dr Florence Mahieux Laurent

Je suis assez surprise de découvrir que les antidépresseurs aggravent dépression et troubles bipolaires.
Je serai intéressée de connaître les travaux scientifiques ayant établi ces faits.
Bien confraternellement

Pharmacologie du suicide

Posté le 30/03/2015 par Colin

Et si on compte aussi les morts indirectes des antidépresseurs, ils viennent de faire encore 150 morts dans le crash de l'A320

Réponse à Nelly

Posté le 18/02/2015 par Luc Perino

Je vous suggère d’arrêter la metformine pendant un mois, puis de la reprendre pour vérifier si la diarrhée vient de là.
Si, oui, et que ce n’est qu’une fois par jour, il faut continuer à la prendre 1h après les repas.
Si c’est plus d’une fois par jour, il faudra peut-être arrêter la metformine

Cordialement

Il faut instituer le crime anthropologique

Posté le 08/01/2015 par Nicholas Moore

Je partage totalement cette tristesse.
C'est mon enfance qu'on a tué avec le grand duduche. J'ai aussi admiré la fille du proviseur et roulé en deuche.
Et je ne parle même pas de wolinski, en general soigneusement caché sous le matelas...
Contre ces crimes odieux qui sont le premier pas vers la terreur totalitaire (comme l'attaque nord coréenne contre Sony, toutes proportions gardées), la meilleure défense est le mépris, de surtout ne pas céder. Trop de journalistes sont morts pour la meme cause, la défense de la liberté de parole et d'opinion. Mais aussi d'exprimer son mépris absolu de ces ordures qui meriteraient à peine d'être enterrés roulés dans une peau de cochon (pauvre cochon).

La différence? Personne n'a voulu exécuter Reiser pour le bal tragique à Colombey, sommet supreme du mauvais gout génial.

Pour la premiere fois je crois j'ai entendu que le chef de la mosquee de la mecque (je crois) a condamné cet assassinat. Je ne suis pas certain qu'il l'ait fait pour le massacre des enfant pakistanais. Une proposition complémentaire à celle de la proposition des droits de l'homme musulman pourrait être aussi l'excommunion ou l'exclusion publique et solennelle du paradis et de la religion de ceux commettant des actes de violence au nom de la religion, par les leaders de la religion. Cela ne changerait rien pour ces tueurs, mais ferait peut-être réfléchir ceux qui envisagent une carrière d'assassin au nom d'Allah! Caramba, pas de vierges!
L'avis d'un chef d'état ils s'en moquent, comme de toute autorité non religieuse, au contraire. Là où les chefs d'état pourraient intervenir c'est sur la protection et le financement des mosquées, conditionnée au positionnement ci-dessus s'appuyant d'ailleurs sur les commandements bibliques qui s'imposent je crois à toutes les religions du livre (et bien peu appliqués)
Mais tant que le discours de haine sortira des mosquées protégées et financées par les états, on n'arrivera pas à grand-chose.
Serait-ce une atteinte à la liberté d'expression à son tour, ou simplement la condamnation légale de l'incitation à la haine qui je crois existe déjà.
Sujets compliqués.
Je vais aller noyer un peu ma tristesse. Wolinski aurait aimé, cabu aussi, peut-être

Amities

Vaccinations

Posté le 30/09/2014 par Dr JM Bichot

J'ai été témoin de la mort d'une patiente suite à un vaccin pratiqué par un confrère. J'ai signalé cet accident au Service de Pharmacovigilance en ajoutant sur le signalement qu'en absence de réponse de leur part je considérerai comme acquis la responsabilité du vaccin. Le responsable du Sce de Pharmacovigilance m'a expliqué que le signalement était envoyé au Laboratoire fabriquant le vaccin. Je n'ai jamais eu de réponse, ni du service de Ph Vig ni du Laboratoire bien évidemment. Ce n'est pas normal !

Gestation pour autrui : dernières affres du "tout génétique"

Posté le 19/08/2014 par Edmond Malicot

Je confirme l'excellent message de Sylviane.
Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple.

Un cœur artificiel pour un choix rationnel

Posté le 08/03/2014 par Diane Fortin, Québec

«La solidarité a pour but d’assurer la protection maternelle et infantile, d’éduquer, de porter assistance aux déshérités et aux blessés, d’empêcher les morts prématurées, et d’entourer dignement les mourants. Elle n’a pas pour but de rembourser de médiocres médicaments pour une hypothétique protection vasculaire ou cognitive, ni de promouvoir des chimiothérapies ou des prothèses artificielles qui font laborieusement gagner quelques mois ou semaines de vie à de très rares concitoyens.»

J'aime! Le problème c'est qu'il n'y a pas de budget publicitaire pour promouvoir le bon sens.
Merci Dr Perino... Je ne le dis pas chaque fois mais je n'en pense pas moins :)

Obésité

Posté le 19/02/2014 par Grégory Lacraz

Bonjour Dr Perino,
Je suis actuellement en congrès sur le diabète et obésité et diabète au Québec.
Deux visions de l'obésité émergent chez les experts:
Obésité = maladie chronique
Obésité = facteur de risque
Je serais curieux de connaître votre avis là-dessus?
Merci!

Si les sages-femmes pouvaient…

Posté le 03/01/2014 par Armelle

Savez-vous que même la rupture provoquée de la poche des eaux est un acte presque toujours inutile ?

Céphalées

Posté le 06/02/2016 par Laurence

Bonjour. J'ai 2 cavernomes dans les noyaux gris centraux. Mercredi je me suis réveillée a 4h avec un profond malaise et une forte douleur derrière la tête et l'œil gauche. Ensuite j'ai alterné somnolence et vomissement brutal jusque 14h. J'ai aussi saigné du nez en vomissant . Comme je vis seule et que j'étais en état second je n'ai pas appelé de medecin. J'ai juste pris 2 triptans. Pensez vous que c'est Une migraine ou une hypertension intracranienne ? Merci car aujourd'hui j'ai très peur que ça revienne tellement j'étais mal.

réponse au Dr Bichot

Posté le 16/09/2015 par Luc Perino

Tous les lymphocytes T sont originaires du Thymus. Ensuite, ils subissent de nombreuse différenciations. Les Th sont les anciens T Helper. Leur importance et leur différenciation provient des cytokines qu'ils produisent. Au niveau des cytokines, la complexification est très grande. On donne souvent des numéros aux cellules t aux cytokines, je reconnais que ce n'est pas très explicite. Les cellules Th17 et les cytokines Il-23 semblent avoir une grande importance en cancérologie.

Autisme et schizophrénie : empreinte parentale

Posté le 14/03/2015 par Laurent

Un article intéressant .
Le cerveau reste un continent à explorer.Gageons que des docteurs en médecine inspirés proposerons et initierons des protocoles de soins s impreignant le plus possible d'une "clinique "intégrant la semiologie corporelle globale visant a rééquilibrer les troubles de l'affectivité et de la cognition chez les"patients" dits récupérables voire reinserables des psychiatres par des soins le moins délétères possible...
A noter dimanche 15/03 à 13h sur Europe1 l émission médicale du we portera sur la bipolarité.
Bien à vous

Pailles de la prévention

Posté le 03/03/2015 par Arnaud

C'est bien vrai, c'est toujours les autres qui ont tort. Nous on aurait jamais fait ça !!
Merci pour la précision de votre écriture

Auto-immunes (Maladies)

Posté le 02/03/2015 par sophie

Bonjour
J'ai la maladie de basedow déclaré depuis septembre 2014 ....j'ai rencontré 2endocrinologue changé 4fois de traitement et je ne vais toujours pas mieux j'ai l'impression que mon corps me lâche je suis épuisée. ..il y a 2semaine j'ai fait un malaise .. mon médecin m'a donc pris rdv chez un cardiologue plus de 105puls/min se cardiologue me parle alors de la plasmapherese. ...pouvez vous me dire si dans mon cas cela pourrait être bénéfique? ??merci beaucoup pour votre réponse

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par Dr Isabelle

enfin du rire matinal.
principe de Knock: le marché de la santé nourrit beaucoup plus de gens qu'il en guérit.
si la maladie coûte cher, la santé rapporte gros.
Disqualifions dans l'opinion publique les médecins ignares et vénaux, créons des vrais-faux déments et que le commerce de la promotion de la santé rapporte: tiers payant, gratuité inflationniste, bakchichs de CAPI décapites et Rosp et vive les injonctions de santé de l'OMS : bien être complet physique psychique et social.
au travail les médecins petites soeurs des cents dents.
confraternellement

Tournevis magique

Posté le 30/09/2014 par Dr JM Bichot

Très belle parabole dont je me souviendrai, car elle touche par ses accents de vérité.

La vieillesse tue

Posté le 30/04/2014 par B et G Delattre

Merci de cette note d'humour et de salutaire bon sens(clinique!!!!)

Pour toucher le fond du problème...

Posté le 27/12/2013 par Une lectrice

"La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne" du Docteur Marc Girard.
http://www.rolandsimion.org/
http://www.rolandsimion.org/spip.php?article291

si les sages-femmes pouvaient

Posté le 27/12/2013 par chloé faucheux, sage-femme

Merci à vous d'avoir si clairement pris position en notre faveur. Cette grève est compliquée, usante, parfois démoralisante tant notre profession est méconnue.
Notre travail est avant tout un travail de prévention et de maintient dans la physiologie, la médecine clinique en est le socle fondamental. Cette médecine n'est pas valorisée en France, c'en est désespérant. Notre quotidien est douloureux car schizophrène, scindé entre ce pourquoi nous sommes sages-femmes et ce que la surmédicalisation obstétricale nous impose... Nous réclamons le statut de praticien hospitalier, au même titre que les autres professions médicales, afin d'avoir plus de reconnaissance mais également plus d'autorité. Au vu des résultats de morbi-mortalité
maternelle et périnatale, il est temps, en France,de penser différemment la prise en charge obstétricale.
Nous croyons à ce slogan: "Négliger les sages-femmes nuit gravement à la santé des femmes" . En effet,dans le rapport du Comité des Sages demandé par Madame Touraine, page 76, il est noté « que les sages-femmes sont moins prescriptrices du fait de consultations mettant l’accent sur le conseil et la prévention au-delà de l’acte médical ".
Nous n'avons qu'une chose à dire: la surmédicalisation est iatrogène, alors utilisez mieux nos compétences de "physiologues"...
Encore merci.

Nous sommes tous cancéreux

Posté le 19/12/2013 par Olive

Il y en a quand-même qui sont plus cancéreux que d'autres !

Les nouveaux paradoxes

Posté le 19/12/2013 par Jean-Jacques

Je viens de terminer votre livre. Vous avez dit en 5 chapitres tout ce que je pense de la médecine. Incisif, juste, calme et très documenté.
Merci et continuez

Nous sommes tous cancéreux

Posté le 17/12/2013 par Jean-Pierre Bernajuzan

C'est l'histoire qui conduit ma réflexion, car c'est elle qui nous permet de savoir où nous en sommes.

Ici, pour ce qui concerne le cancer qui est la maladie qui semble progresser au même rythme que les progrès de la science, de la médecine clinique et ceux de la technologie, le re-situer dans l'histoire de la vie depuis son origine nous indique la logique de son développement...

Grâce à vous, nous mourrons rassurés !

Réponse à JP Bernazujan et aux autres

Posté le 11/12/2013 par Luc Perino

Bonsoir,
Merci de votre fidélité.
La fièvre et l'inflammation sont effectivement des processus mis en place par l'évolution pour la lutte contre les infections et le parasitisme.
Une forte réaction inflammatoire est même un signe de bonne santé !
Mais comme la fièvre est un symptôme parfois désagréable, il y a toujours eu une demande des patients pour l'atténuer. Les médecins ont répondu à cette demande pour des raisons qui sont certainement plus commerciales que médicales.
Mais la plus grande méprise vient du fait que la fin de la fièvre signe assez souvent la fin de l'infection (pas toujours hélas). Les patients et les médecins ont donc souvent considéré de façon triviale et cognitivement fruste qu'en faisant disparaître la fièvre, on faisait disparaître l'infection !!
Il s'agit d'une stupidité aggravée par le cas des enfants où les médecins et les mères ont souvent considéré la fièvre comme un danger. Pourtant les fameuses "convulsions" sont rares et jamais dangereuses pour l'enfant.
En cas de fièvre, il faut boire abondamment, il faut surveiller attentivement l'évolution naturelle de l'infection, il ne faut jamais donner d'antiinflammatoires ni de corticoïdes qui peuvent aggraver l'infection. Il ne faut donner de fébrifuges de confort (paracetamol) que si la température dépasse réellement 39°. Une fièvre d'une durée supérieure à trois jours nécessite un nouvel examen clinique.
Autant dire, que de nos jours, un tel comportement est une utopie !!

fébrifuges ?

Posté le 11/12/2013 par Jean-Pierre Bernajuzan

À la suite des autres intervenants... pourriez-nous dire d'où vient cette pratique de vouloir systématiquement faire tomber la fièvre, alors que l'on sait qu'elle est une réponse naturelle de l'organisme contre l'infection ?
Quelle est la motivation de cette pratique ?

Merci d'avance.

Agneaux de l'agnotologie

Posté le 10/12/2013 par Tayeb

Bonjour,
Et merci pour tes lectures toujours instructives pour nos esprits peu au fait des débats d'experts médicaux.
C'est bien connu, si on ne veut pas être malade, on ne va pas voir son docteur...
Amicalement

Agneaux de l'agnotologie

Posté le 08/12/2013 par Dr Grimard

On veut bien mourir par sa faute, mais pas par la faute des autres. Finalement c'est logique. Les plus illogiques sont ceux qui demandent de l'aide au médecin après avoir décidé de se tuer à petit feu ! Ce sont aussi les plus rares.

"L'ignorance fait plus de ravages que la maladie"

Posté le 05/12/2013 par nw

Le temps n'a sûrement pas la même allure pour tout le monde...
Mais "il dira tout à la postérité ; c'est un bavard, il parle quand on ne l'interroge pas" (selon Euripide).

Agneaux de l'agnotologie

Posté le 05/12/2013 par Alain Braillon

Génial!!!!
-Marrant, c'est du grand "Vermot"
-instructif : je ne connaissais pas le terme, et honte à moi car je suis fan de Proctor
-et un paradigme intéressant "un danger est toujours évalué comme supérieur s’il provient d’autrui ..." il faut y trouver une application clinique
A+

Agneaux de l'agnotologie

Posté le 05/12/2013 par Brigitte Jandot

çà m' intéresse toujours autant .. Je partage souvent vos points de vue ( je suis dermato retraitée )et acheté votre livre : continuez à réfléchir !!!

Agneaux de l’agnotologie

Posté le 04/12/2013 par

Tout à fait d'accord avec le dr Christian Scholtès : si la fièvre atteint 39°5, 40°, soit. Mais pourquoi s'acharner contre une fièvre

Le cerveau et son patrimoine

Posté le 04/12/2013 par Baudouin Godfirnon

L\'emprunte, le mimétisme familiales sont des matières à approfondir pour l \'étude de nos maladies neurodégénératives.
Elles sont la xieme branches du multifactoriel de celle-ci.
Je réalise un symposium en belgique ( Verviers ) en septembre 2014 pour éclairer notre science.

Écoutez les chroniques médicales

La phrase biomédicale aléatoire

Être responsable ne se borne pas à suivre les règles;pour être responsable, nous devons souvent faire fi des règles ou agir d'une façon qui leur est contraire. Seul ce genre de responsabilité peut construire un citoyen sur qui pourra s'ériger une collectivité humaine suffisamment inventive et généreuse pour relever les défis d'aujourd'hui.
― Zygmunt Bauman

Publications et articles référencés

Pharmacologie sociale - La revue PHARMA, sept 2017 [...]

Au sujet des vaccins, l'obligation n'est pas la solution - Le Monde - Sciences & médecine - 28 juin 2017 [...]

Antibiorésistance (in Écologie de la santé) - Presses du CNRS et Cherche-Midi [...]

Alzheimer : cacophonie sur les médicaments - Le Monde - Cahier sciences et médecine - 8 nov 2016 [...]

Pour une épistémologie du soin : maladies réelles, virtuelles et potentielles - Médecine 2016 ; 12 (06) : 267–272 [...]

Autres fiches patients

Anémie ferriprive - I / Les mots et les faits Hémoglobine : pigment qui donne la [...]

Alzheimer (maladie d') - I /Les mots et les faits   C’est la plus fréquente des maladies neuro-dégénératives (120 [...]

Attaque de panique - I / Les mots et les faits Anxiété : état émotionnel et [...]

Allaitement maternel - I /Les mots et les faits   Dans les pays riches, les mères ont le choix, dès la naissance, [...]

Adénome de la prostate - I/ Les mots et les faits    Urètre : canal d’évacuation de l’urine (entre la vessie et [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

On veut des enfants pour nos dettes - Le « jour de dépassement de la terre », situé actuellement début août, est déterminé [...]

Cholestérol et autres facteurs de risque - Monsieur Lapalisse savait bien qu’un facteur de risque est un facteur de risque et [...]

Allergies alimentaires : encore un problème de surmédicalisation - Depuis une à deux décennies, l'un des problèmes du soin dans nos pays est celui de la [...]

Somatogenèse ou psychogenèse - Cela fait vingt ans déjà que dans son "anthropologie de la maladie", Laplantine affirmait que la [...]

Imbrogliotazone - La famille pharmacologique des « glitazones » appartient à la grande classe dite des [...]

Haut de page