lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

obligations vaccinales

Posté le 13/09/2014 par martine bronner

Bonjour, en réponse à l Perino. Pourquoi la critique de certains vaccins moins utiles... Peut-être que nous sommes nombreux à être "globalisateurs" au sens où critiquer un vaccin revient à tous les critiquer...critiquer un dépistage revient à tous les critiquer...critiquer notre médecine conventionnelle revient à tout critiquer de cette médecine et c'est bien dommage car la médecine est un art compliqué et exigeant qui ne s'accomode pas des approximations, du relativisme et des globalisations. Et qui ne peut que gagner à être critiquée au sens constructif du terme bien-sûr.

L’allaitement maternel

Posté le 11/08/2014 par chloé pieyre

Bonjour,
quelques remarques sur l'allaitement qui me sont venues à la lecture de votre article ce matin :

- "L’allaitement est douloureux.(La tétée n’est pas douloureuse, sauf parfois un peu en début de tétée pendant les premiers jours)"
Les sage-femmes encouragent tellement l'allaitement dans les maternités en France qu'elles s'adressent souvent à la nouvelle maman en les culpabilisant si elles n'allaitent pas, même quand la mère pleure de douleur lors des première tétées. Cela ne doit-il pas être traumatisant pour une femme qui vient déjà d'expérimenter une des plus grandes douleurs de la vie?

- D'autre part, se lever la nuit toutes les 2 heures plutôt que de partager cet effort avec le papa me parait être un argument important en faveur du biberon, dans une période ou encore une fois on a besoin de se remettre de l'accouchement.
Quant au tire-lait il prend du temps, peut être également douloureux et ...comment dire... pas très sexy donc on a tendance à le faire seule alors qu'on aimerait profiter du peu de temps libre pour se reposer, avoir une vie sociale etc

Je ne suis pas du tout dans le domaine de la médecine et n'ai pas (encore) d'expérience dans ce domaine car j'attends actuellement mon premier enfant et je me pose beaucoup de question, ce qui est normal à ce stade :) J'aimerais allaiter jusqu'à le fin du congé maternité mais je ne veux pas qu'on vienne me faire la morale si je change d'avis car je suis épuisée/déprimée etc.

Merci pour votre blog passionnant et bonne continuation à vous!

Chloé PIEYRE
chloe.pieyre@yahoo.fr

Vaccinations sanitaires et marchandes

Posté le 08/03/2016 par Frédéric Urbain

J'approuve cet article, mais j'ai un gros doute concernant la phrase "on peut supprimer la vaccination obligatoire sans risque ..."
Mon expérience de soignant concernant la vaccination anti-grippale des personnels dans les EHPAD me laisse plutôt à penser que la majorité de nos contemporains ne se sentent concernés que par leur bénéfice personnel, et pas du tout par le bénéfice collectif.

Drogues du terrorisme

Posté le 20/11/2015 par Franck

Deux tonnes de Captagon, drogue plébiscitée par les combattants, saisies en Turquie : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/deux-tonnes-de-captagon-la-drogue-du-conflit-syrien-saisies-en-turquie_1737899.html

réponse à Alice

Posté le 08/04/2015 par Luc Perino

Pour des demandes sur un cas personnel, je vous suggère de ne pas utiliser le forum. Il est préférable d'utiliser le menu "contacter Luc Perino" pour plus de discrétion
Cordialement

Drogues du terrorisme

Posté le 18/11/2015 par A.M. K

Vous ne semblez pas vouloir admettre qu'il peut exister des êtres méchants ou mauvais ou ...
Trouver un plaisir à faire souffrir vous est heureusement étranger; cependant ce type de personnalité existe. Les anciens les dénommaient différemment des actuels psychiatres. Autrefois on estimait que c'était une tendance de personnalité, maintenant ( cf michel Foucault " surveiller et punir") on voudrait que ce soient des malades.
La société leur a trouvé quand c'est possible un exutoire professionnel : ainsi de nombreux intervenants du système pénal présentent ce type de personnalité ,même au niveau de la magistrature.
Votre réflexion concerne le seul passage à l'acte, ce qui est encore autre chose ; et mon commentaire vient en complément.

Réponse à Cath Harris

Posté le 17/08/2015 par Luc Perino

Je ne souhaite supprimer aucun antalgique, car chacun a sa place.
La morphine est indispensable dans des indications très limitées et elle n'est hélas pas moins addictogène qu'il y a quarante ans.
Le problème commun à tous les champs pathologiques est l'extension des indications.
La douleur est un domaine où la preuve clinique est difficile à faire. La seule information reçue est celle qui a été gérée par les industriels, ce qui est un très faible niveau de preuve.
Enfin, dans le domaine de la douleur les thérapeutiques non médicamenteuses sont guère explorées malgré des résultats parfois surprenants surtout en pédiatrie.
Je vous encourage aussi à consulter la bibliographie jointe à cet article.
Cordialement

Gestation pour autrui : dernières affres du "tout génétique"

Posté le 11/08/2014 par martine naf

Sans prendre parti sur cet article qui se place sur un plan général et bien délimité - et qui de ce fait, n'a pas à être contredit - je voudrais attirer l'attention sur un cas particulier préoccupant qui fait les premières pages des journaux en Italie. Il s'agit de nouveaux-nés jumeaux, fruit d'une insémination artificielle mais avec un échange involontaire d'éprouvettes - l'erreur est humaine. Seul l'un des deux couples a bénéficié d'une grossesse viable, mais l'embryon provenait d'un autre couple, lui aussi candidat en même temps à une insémination artificielle. L'erreur a été découverte quelque temps après par hasard par ces infortunés candidats à la parentalité: les jumeaux, produit de leurs gamètes, ont du le jour à un autre couple. Le juge a tranché en faveur du couple involontairement porteur; ils seront considérés comme les parents jusqu'à ce que les enfants puissent décider pour eux mêmes quels parents ils se reconnaissent. Il y a là matière à creuser sur les négligences des services hospitaliers les plus performants et aussi sur la définition de la parentalité par la justice - italienne en l'occurrence. Sans doute la position de l'État italien sur la gestation assistée en général a t elle été un élément décisif pour motiver cette décision qui reconnaît la primauté de la mère porteuse.

Réponse à Cindy

Posté le 01/03/2016 par Luc Perino

Il faut bien faire préciser s'il s'agit d'une sclérite ou d'une épisclérite.
Si c'est une épisclérite, c'est le plus souvent passager et bénin. Si c'est une sclérite, cela peut effectivement avoir une cause auto-immune.

Drogues du terrorisme

Posté le 17/11/2015 par Claude

Bonjour,
La vulgarisation, un de vos atouts majeurs prend tout son sens, Facebook divulgue votre article.
Merci d' avoir pointé l'usage des drogues qui n'est,malheureusement, qu'un des composants et pas le moindre ! de telles actions terroristes et barbares.Il semble que cela ait toujours existé et existera encore.
Exterminer les auteurs de tels actes, possible...nécessaire quand il s'agit de préserver nos si grandes valeurs que sont L'EGALITE, la FRATERNITE et la LIBERTE et, quand il s'agit de défendre notre culture .
Exterminer une entité.....impossible..
Merci, respect à nos anciens qui se sont battus et qui sont morts pour avoir défendu nos valeurs .
Respect à tous les Citoyens qui sont morts pour nous, dernièrement.
Je me suis exprimée grâce à votre blog, merci

Intolérance au lactose

Posté le 07/04/2015 par Alice

Très interessant l'article sur l'intolérence au lactose, mais je m'interroge sur la partie III: l'allaitement ne protège pas de telles manifestations puisque mon bébé, allaité exclusivement pdt 6 mois, a eu des réactions diverses (lethargie, eczema sévère, RGO...) toutes liés à ma consomation de laitage. Est-ce alors parce que mon BB est APLV (prouvé par la suite par des tests et prises de sang) et non pas uniquement intolérent ?

Drogues du terrorisme

Posté le 17/11/2015 par Emmanuel Venet

Cher Luc Perino,

Merci pour cet envoi, qui rejoint une interrogation personnelle. Il paraît que le mot « assassin » dérive de « haschischin », adepte d’une secte quasi terroriste qui s’enivrait au cannabis avant d’aller tuer ses « ennemis ». On aimerait en effet en savoir plus sur les analyses toxicologiques de ces monstres. Et s’ils fonctionnent à l’eau claire et à l’idéologie c’est encore plus terrifiant…

Amicalement.

Réponse à Cath Harris

Posté le 11/09/2014 par Luc Perino

Je vous rejoins sur presque tous les points.
Certains vaccins ont moins d'intérêt que d'autres, c'est effectivement le cas de la grippe et du hpv ou même du méningocoque.
Le problème est qu'il est difficile de modérer ses avis sur les vaccis sans passer pour un pro ou un anti fanatique.
La plupart des vaccins sont indispensables et leur couverture risque de souffrir du fait qu'il y a trop de promotion pour des vaccins moins nécessaires.
C'est ce que j'essaie de faire comprendre, avec beaucoup de difficultés, je dois l'avouer.
Bien cordialement

La génétique ne s'oppose pas à la relation sociale

Posté le 11/08/2014 par Jean-Pierre Bernajuzan

La génétique ne s'oppose pas à la relation sociale, mais elle est "intrumentalisée" par elle. Je m'explique :
- Ce qui nous construit, qui nous donne notre personnalité, notre identité... c'est notre relation aux autres, ce qui est une faculté extraordinaire car elle offre des possibilités infinies.
- Et cette relation sociale "utilise" ses données génétiques pour s'accomplir et construire l'identité personnelle.

Merci pour ces précisions qui nous permettent de comprendre "comment ça se passe".

Auto-immunes (Maladies)

Posté le 01/03/2016 par cindy

Bonjour. Après plusieurs mois de rdv , on a enfin mi un nom sur mon symptome : une episclerite ( inflammation de l'oeil , rougeur ... ) mais on a pas encore trouvé la cause. Est ce forcément une maladie auto immune ?

Drogues du terrorisme

Posté le 16/11/2015 par Franck Viguié

Merci pour ce texte qui donne un éclairage particulièrement "éclairant" et mal connu sur le terrorisme et la barbarie. Malgré leurs convictions savamment entretenues, les fous d'Allah ou de Dieu ont certainement besoin d'une petite giclée supplémentaire pour accomplir les atrocités auxquelles ils se livrent, et au cours desquelles ils savent, accessoirement, qu'ils vont aussi perdre la vie.
Cordialement

Diverticulite sigmoïdienne

Posté le 02/04/2015 par Denis

Docteur,
je vous remercie d'avoir rédigé la note sur la 'DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE'
Agé de 50 ans, je viens juste d'en subir les symptômes, et me demandait quelle régime alimentaire adopter
Pléthore d'articles sont écrits, mais avec tellement de liens hypertextes, et tellement de précautions dans les rédactions.......
Alors que le votre est clair, raison pour laquelle, une fois encore je tenais a vous remercier
Cordialement

Drogues du terrorisme

Posté le 16/11/2015 par M Le Barzic

MERCI pour ce point de vue clair et simplement exprimé, comme toujours :-))
Et merci aussi pour l'humour des chroniques précédentes

Cordialement

Toxicomanie sur ordonnance

Posté le 16/08/2015 par cath harris

Bonjour,
Que faut-il faire alors pour les douleurs rebelles au paracétamol ? Sans dextropropoxyphène on passe directement au tramadol, qui ne paraît pas moins addictogène que la codéine.
Il reste les AINS à condition de les supporter, ou sinon apprendre à supporter la douleur chronique, ce à quoi nous n'avons été préparés ni comme patients ni comme soignants.
La morphine est beaucoup mieux admise qu'il y a 30 ou 40 ans, alors que son administration était réservée aux personnes en phase terminale, et toujours en sous-cutané de peur de l'addiction (!!).

Elle s'administre maintenant en intraveineux dans les douleurs aigües, et de façon plus courante à l'hôpital et à domicile, par voie orale ou transcutanée pour les douleurs chroniques (les patches).

J'ai 60 ans, et je n'ai encore vu aucun patient morphinomane, ni aucune collègue non plus, alors que les accros à la codéine deviennent des accros au tramadol. Précisons aussi que la morphine (skenan, moscontin) est plus facile à administrer chez les personnes âgées, qui réagissent souvent moins bien au tramadol.

Il faudrait donc laisser les douleurs aigües se tasser et oublier les douleurs chroniques ?? Quel peut être le nombre de morphinomanes en France, si l'on excepte l'addiction à la codéine ou au tramadol, qui paraît vraiment poser problème, et voudriez-vous supprimer les antalgiques de palier 2 et 3 ?

Gestation pour autrui : dernières affres du "tout génétique"

Posté le 11/08/2014 par Simon

Je partage votre avis sur l'adoption, elle est éthiquement "indépassable" comme vous le dites si bien.
Merci encore pour le bon sens que vous nous offrez brillamment.

Lâche-moi la thyroïde

Posté le 27/02/2016 par Beate Bartès

Article très intéressant, et vous avez tout à fait raison de vous élever contre le "surdiagnostic" et surtout le "surtraitement" des nodules thyroïdiens, qui sont en effet très souvent bénins ! Or, comme ils sont très fréquents, notamment à partir de la ménopause, un dépistage trop généralisé transforme plein de personnes auparavant bien portantes en "patients", angoissés par la perspective d'un éventuel cancer !

Et il est vrai que même en cas de cancer, celui de la thyroïde est "souvent" peu agressif (et peut même ne jamais évoluer, comme l'ont démontré certaines études d'autopsies) - mais pas "toujours" !Malheureusement, il existe aussi des formes plus agressives, et il y a quand-même entre 300 et 400 décès annuels en France ! Responsable d'un forum de discussion pour patients depuis plus de 15 ans, j'ai vu plusieurs ami(e)s mourir rien que l'année dernière, et d'autres qui vont très mal - lire que "LE cancer de la thyroïde n'évolue pas et, souvent, régresse" généralise trop, il faudrait écrire "la PLUPART des cancers de la thyroïde" !

Eviter le dépistage généralisé, oui (notamment par échographie, découvrant même les micronodules dont on ne s'en serait vraisemblablement jamais rendu compte, et qui n'auraient jamais posé de problème), tout à fait d'accord ! Mais faire une palpation du cou lors d'une consultation (les médecins "touchent" de moins en moins, c'est dommage !), cela peut permettre de découvrir un nodule qui pourrait poser problème. Il aurait été intéressant de souligner l'importance des BONS examens à faire - une fois qu'on a découvert un nodule - pour savoir s'il faut opérer ou s'il suffit d'une (légère !) surveillance : utilité d'une (bonne !) échographie et de la cytoponction si nodule gros ou suspect ... (examens très utiles pour rassurer tous ceux, la majorité, dont les nodules ne nécessitent PAS d'opération).

Votre description des risques de l'opération et des traitements en cas de cancer est un peu trop alarmiste (ici aussi en généralisant trop) - du coup, c'est très angoissant pour ceux qui DOIVENT se faire opérer ... or, quand l'opération, et éventuellement l'iode radioactif, est vraiment nécessaire, il ne faut pas hésiter, ces risques sont quand-même rares (et généralement bien maitrisés) ! Il s'agit, pour chaque cas, de bien comparer les risques de l'intervention et ceux de l'abstention thérapeutique (même si ce n'est pas toujours évident, et qu'il faudra davantage d'études) - et aussi de tenir compte de l'avis du patient !

En tout cas, cet article nous permettra de continuer les réflexions déjà en cours sur notre site et dans notre groupe Facebook - et d'encourager les patients à ne pas accepter aveuglement toute recommandation de chirurgie, mais à discuter, à poser des questions, à prendre leur PROPRE décision de la manière la plus "éclairée" possible !

Une discussion déjà en cours : https://www.forum-thyroide.net/phpBB/ftopic42812.html

Très cordialement
Beate Bartès, e-patiente
Forum et Association "Vivre sans Thyroïde"
www.forum-thyroide.net

Drogues du terrorisme

Posté le 16/11/2015 par Michèle & Jean Claude CHABOCHE

Bonjour Luc
Depuis tous ces événements je pense la même chose sur les drogues mais tu as surement plus de poids pour faire comprendre les choses…..car personnes n’en parle….Amnésie totale.
C’est comme mettre des caméras dans les rues. Nous sommes encore loin de nous inspirer du système de MONACO…….
Bien amicalement

Réponse à Laure

Posté le 31/03/2015 par Luc Perino

Laure,
pour les problèmes qui relèvent de votre vie intime et du secret médical, je vous encourage à éviter le forum et à me contacter directement.
Même si la télémédecine est difficile pour les problèmes psychiatriques, j'essaie toujours de répondre quand je peux.
Cordialement

Drogues du terrorisme

Posté le 15/11/2015 par Françoise

Bonsoir
Merci pour cet article très intéressant , surtout son questionnement
Toujours très bien écrits les articles , et ce WE encore plus d'actualité triste
Amitiés

Il faut instituer le crime anthropologique

Posté le 08/01/2015 par Denis Vetter

Bien sûr que c'est triste. Mais j'étais déjà très malheureux et plein d'une terrible compassion pour les victimes de Merah, en particulier la petite fille qu'il a poursuivie.. Nous avons laissé sa mère dire qu'elle était fière de lui parce qu'il avait mis la France à genoux. On a limogé l'excellent chef du GIPN, parce qu'il aurait peut-être pu le capturer. Et bien, non. C'est un crime contre l'humanité: il est commis contre soi-même, et sa propre qualité d'être humain. Il va falloir dire et faire ce que nous disons, dans ce qui est une guerre. Il faut cesser de ménager la chèvre et le chou, parce que les regrets d'une poignée d'Imams et de recteurs, cela ne fait pas grand chose.
Il faut que les Musulmans français se décident à condamner tout cela en masse: on voudrait que des centaines de milliers de manifestants musulmans descendent dans la rue avec les autres Français.
On commence déjà à faire un procès d'intention scandaleux à l'auteur de Soumission. Pourtant, il n'a rien écrit d'offensant, probablement, parce que je n'ai pas lu le livre, évidemment.
Il faut qu'une partie du PS, d'EELV, de l'UMP cesse de faire leur ni-ni.
Sinon, nous aurons le FN et une guerre civile.
Je vous soutiens tout à fait, et votre chronique est excellente.
Je vois que le crime anthropologique est ce que j'avais écrit plus haut sur le crime contre l'humanité: un homme qui déchoit de sa qualité d'homme, bien plus qu'à cause des victimes, parce que le nombre n'y fait rien. Un seul mort suffit, quand c'est un assassinat de cette nature.
Merci et Bravo.

Faut-il abandonner les obligations vaccinales

Posté le 11/09/2014 par Cath Harris

Bonjour,
Pardon de rappeler que ce qui peut amener à ne pas se faire vacciner n'est pas tant l'obligation mal vécue que le manque d'évaluation de la plupart des vaccins.
Je suis soignante et j'ai l'esprit civique mais je ne fais pas le vaccin antigrippal car je doute très sérieusement de son efficacité. Je suis convaincue que la promotion du frottis aurait eu beaucoup plus d'impact sanitaire que le développement de vaccin anti-HPV aux effets mal connus mais au prix fort.
Je précise que je n'appartiens à aucun lobby pharmaceutique ou anti-vaccinal..

Science impossible du dépistage

Posté le 17/02/2014 par Pr Luc (un autre) Thomas

bravo !
de la part d'un type qui est justement assis sur la branche du dépistage précoce (du mélanome) Il faut savoir scier la branche même si ce n'est pas en sciant que Léonard de Vinci... !
Amitiés

Les maladies ont un genre

Posté le 12/02/2014 par Jean Pierre Rumen

S'agissant du tabagisme, l'étiologie de la "libération" me semble abusive. Le tabagisme féminin est en partie le fruit des méthodes modernes de publicité. Le concepteur de cette publicité ciblé sur les femmes,fut,avant la dernière guerre mondiale, Edward Bernays inspiré par Freud son oncle et inspirateur de Goebbels...(voir en français son ouvrage : "Propaganda"

Lâche-moi la thyroïde

Posté le 27/02/2016 par Henri Dubois

Bien reçu, et merci encore ...c'est édifiant, mais comment faire en sorte, justement, que les citoyens se prennent en main au point d'arriver à infléchir les lignes de la faculté et celles de notre ministère de la santé ?
amicalement

Drogues du terrorisme

Posté le 15/11/2015 par Mireille Podchlebnik

Bonjour,
Merci pour cet article qui soulève des questions sur un sujet qui n'est en effet pas très souvent abordé.Je me suis demandée aussi après les attentats de janvier si les dosages de drogues avaient été effectuées sur les assassins.
La question de l'alcoolisation dans les meurtres de masse a été soulevée au cours de la seconde guerre mondiale, dans le génocide Rwandais et d'autres génocides. J'ai lu des passages intéressants dans ce texte : https://books.google.fr/books?id=iDA9RvGSCp0C&pg=PT76&lpg=PT76&dq=alcool+et+meurtre+de+masse&source=bl&ots=EU9YgINwNo&sig=7SJbipZF-hGe8RFukGCdLr7-zmA&hl=fr&sa=X&ved=0CB8Q6AEwAGoVChMIu56vzOuSyQIVRbwaCh3KlQXV#v=onepage&q=alcool%20et%20meurtre%20de%20masse&f=false

Par ailleurs, j'ai eu l'occasion au cours de recherches de me rendre à l'association du Père Patrick Desbois (Yahad In Unum) et là, dans les témoignages et documents d'archives recueillis par les enquêteurs, sont bien décrits comment les commandos d'Einsatzgruppen était encouragés de façon très organisée avec de l'alcool pour perpétrer leurs meurtres http://www.cclj.be/actu/politique-societe/einsatzgruppen-au-coeur-shoah-par-balles.

Bon tout cela n'est guère réjouissant, je vous joins un poème un peu "optimiste" dans ce contexte dramatique.
Bonne fin de journée


Arbres de vie

Nous sommes
des mots fragiles
et passagers
Inscrits dans un temps
Immuable
Qui poursuit sa course

Nous sommes
des palettes de couleurs
Et des ombres de douleur

Nous ancrons
notre histoire
Au plus profond de la terre
Et sur la terre
Pour mieux nous élever
Au-delà des cieux

Nous sommes
des vies
Unies
Par l’amour et l’amitié

Nous sommes
des arbres
Racines et rameaux
Tissés et métissés

Nous sommes
des Arbres de vie


Mireille Podchlebnik 14 mars 2015

Histoire simple des médicaments anti-obésité

Posté le 26/12/2014 par catherine Grangeard

je veux partager sur www.thinktankobesites.com cet article super intéressant...

réponse à Philippe

Posté le 02/12/2014 par Luc Perino

Sans doute l'idée d'une opposition et d'une complémentarité immémoriales.

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par marie therese bouillot

va falloir avoir sa tirelire à diagnostic ? remplir son petit cochon avec les carottes au diagnostic, hum je n'aimerais pas bien tomber sur un doc qui va me classer dans une étiquette pour toucher son jackpot, même si c'est la mode...

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par JJ B

Merci et bravo : c'est très spirituel.
Je pense en outre que le ministère de la santé français est doué de la même aptitude que les Godons pour de telles trouvailles…
Bien amicalement

Principe de précaution...

Posté le 03/06/2014 par bernadette

"Vous ne prenez jamais trop de précautions, Marc Girard ?"
"La précaution n'a rien à voir là-dedans. La précaution est un principe de créativité scientifique qui a été développé pour les problèmes d'environnement.
En médecine, nous avons un principe de prudence, et je dis toujours : lorsqu'en médecine, on vous parle de précaution, recherchez le cadavre de la prudence et retrouvez les assassins."
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/01/05/1872011_05-01-2010-dr-marc-girard-sur-france-info.html

Sigmoïdite ou diverticulite sigmoïdienne

Posté le 29/04/2014 par mb

Je suis sujet a sigmoïdites, plusieurs récidives, le facteur déclenchant et l'ingestion de crudité exemple pousses d'épinards crus ou salade de jeunes pousses, fruits fibreux crus (ananas, prunes )

Les maladies ont un genre

Posté le 10/02/2014 par Georges Lentier

J'aurai juré que vous étiez favorable à la théorie du genre

Drogues du terrorisme

Posté le 15/11/2015 par Jean Jacques

Réflexions très pertinentes et intéressantes...

réponse à bjr

Posté le 15/08/2015 par Luc Perino

Pour les questions médicales personnelles, n'utilisez pas le forum, contactez-moi par mail direct

Diarrhée aiguë de l'adulte

Posté le 16/02/2015 par nelly

je prends du metformine pour mon diabète type 2 J'ai subi une isterectomie puis quelques mois plus tard j'ai eu une trithérapie pour une hépatite c. Depuis mon opération j'ai des problèmes de diarrhée très liquide mais plus ou moins une fois par jour. Que faire?
Merci pour la réponse

Il faut instituer le crime anthropologique

Posté le 08/01/2015 par Luc Thomas

Bonjour Luc
D’accord avec ce point de vue sur les chefs d’états mais pour quoi ne pas non plus poser la question du financement de ces actes terroristes qui viennent notoirement du « pays ami » le Qatar (entre autres) ?
Pourquoi ne pas remettre en question la présence déjà souvent criante, et même injurieuse au regard du niveau de vie des français moyens, de la communication de ce pays au sein du notre ?
Je ne place pas sur le terrain confessionnel qui ne m’intéresse pas, je suis à titre personnel (mais cela reste personnel car je suis attaché à la laïcité du service public auquel j’appartiens), un anticlérical convaincu et multicarte, et je n’approuve pas le mélange des genres (pas plus d’Imam à l’ONU comme vous le proposez, que de Pape à Strasbourg ou de Dalaï Lama à Genève !)
Le terrain financier me semble plus adapté tant le développement du capitalisme sauvage rend notre société injuste, Il est déjà difficile de supporter celui que nous avons-nous même produit (Total, LVMH, Loreal …), pourquoi accepter qu’il nous soit imposé par ces puissances qui subventionnent aussi bien les gros mollets du PSG que les kalachnikovs des jeunes des cités en errance du fait des inégalités qu’ils ont contribué à créer ?
Meilleurs amitiés d’un autre Luc (bien triste lecteur assidu de Bernard Maris, entre autres)

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par Gérard

Je suis insomniaque
Je trouve ce que vous écrivez génial. J'adore les paradoxes. Je me demande toujours comment ceci est possible. Vous le faites mieux que quiconque. Merci

phimosis et "méthode hydraulique"

Posté le 18/07/2014 par André Dizien (MedGé)

Une méthode douce que le MG peut conseiller (et que le papa peut apprendre à son fils) : jouer à faire un petit ballon (en douceur) avec son prépuce à chaque miction. Bien décrit là :

http://forum.doctissimo.fr/doctissimo/Prepuce-et-phimosis/decallote-sujet_3049_1.htm

Anémie ferriprive

Posté le 01/04/2014 par N.Malaviole sf 33770

Bonjour, je suis sage-femme et je viens de refuser de donner du fer à une femme enceinte car Hb = 13.4g/dL or ferritine = 7.9 ng/mL. Est-ce que j'ai eu raison? D'après votre article il me semble que oui...

Merci d'avance pour votre réponse.
N.Malaviole Salles 33770

Restons obèses et pragmatiques

Posté le 24/03/2014 par G Lacraz

Bonjour Dr Perino,
Voici un article à jour sur le sujet.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24641701
Les conclusions présentées nuancent un peu votre propos.

Et bien heureusement, il reste encore de nombreux chercheurs biomédicaux et physiologistes qui veulent comprendre la pathologie (étape nécessaire à la compréhension des facteurs situés en "amont") et, j'ose l'espérer, ne pas seulement profiter du marché que représente l'obésité.

Cordialement

Paradoxe avortement / euthanasie

Posté le 10/02/2014 par Georges Lentier

Encore une fois, votre synthèse est limpide. Je vous trouve cependant bien discret sur les raisons "inavouables". Il faudrait parler plus franchement de commerce et de démagogie.
J'assume!

Lâche-moi la thyroïde

Posté le 27/02/2016 par Etienne ROBIN, néphrologue

Il serait très utile de réhabiliter, en médecine, l'abstention thérapeutique (couplée à une bonne tenue des dossiers, une certaine surveillance du "malade", et beaucoup d'explications).
Ce serait bénéfique pour la population (moins d'incidents iatro-induits), pour les médecins (exercice plus gratifiant car plus pertinent), et pour les dépenses de santé.
On peut rêver d'un diplôme interuniversitaire sur l'abstention thérapeutique. Cela générerait des recherches qui donneraient des arguments aux médecins qui pressentent qu'ils sont nuisibles en en faisant trop. Quasiment tous les jours...

Drogues du terrorisme

Posté le 15/11/2015 par Christian

Merci, vous avez tout à fait raison de soulever ce point, qui doit s'appliquer aux narcos mexicains , eux aussi coupables d'actes barbares.
Très cordialement

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par S.P.

Très bon !

Exercice mathématique et mercatique autour de l’Al

Posté le 05/08/2014 par Dr Bernard Delattre

Mon cher confrère,
C'est toujours avec plaisir que je lis vos humeurs,c'est si rare de voir s'exprimer le bon sens!!!Encore une fois je vous remercie de savoir communiquer si bien des idées auxquelles j'adhère pleinement mais que vous formulez avec humour et élégance.
Encore merci.

réponse à tsésté

Posté le 03/07/2014 par Luc Perino

Il faut d'abord savoir ce qu'est un phimosis très serré avant l'âge de deux ans.
Il faut évidemment attendre.
Si des manipulations très douces lors des lavages après l'âge de deux ans ne permettent pas d'apercevoir un bout du gland, on peut alors parler de phimosis très serré.
La chirurgie peut alors encore attendre un peu...

Réponse à Renata Novakova

Posté le 30/05/2014 par Luc Perino

Non, la paracentèse n'a pas diminué à cause du manque d'ORL aux urgences, mais simplement parce que les indications sont devenues exceptionnelles.
Enfin, il y a peu de références sur la relation entre paracentèse et OSM. (Les OMA ne sont pas une cause très importante d'OSM !?)
Cordialement

réponse à Stéphane Duee

Posté le 08/03/2014 par Luc Perino

Bonsoir,

Il y avait certainement beaucoup d’humanisme et très peu de lucre dans cette belle page d’histoire de la médecine.

C’est pourquoi j’ai bien pris la peine de préciser que je ne critique ni la recherche, ni le progrès, ni le commerce, ni la prise de risque.

Je regrette simplement que nos marchands se servent de la solidarité nationale pour financer leurs investissements et que nos politiciens confondent trop souvent marché sanitaire et progrès sanitaire.

Cordialement

Réponse à Laurent Vercoustre

Posté le 08/03/2014 par Luc Perino

Vous avez bien raison de dire que c’est le marché qui permet d’assurer la solidarité.
C’est pourquoi j’ai pris le temps d’une chronique pour alerter sur la dérive qui consiste à financer les investissements du marché avec l’argent de la solidarité.
Ce qui est exactement l’inverse de ce que vous défendez avec justesse.

Cordialement

dépistage cancer du sein

Posté le 03/02/2014 par Rafael

Le swiss medical board vient de publier son analyse sur le risque/bénéfice du dépistage de masse du cancer du sein. Bien qu'il s'agisse d'un organe indépendant de l'administration, les recommandations ne manqueront pas de provoquer quelque remue-ménage au sein de la gente médicale. Bonne lecture
http://www.medical-board.ch/fileadmin/docs/public/mb/Fachberichte/2013-12-15_Rapport_Mammographie_Final_Abrege_rev.pdf

Ostéoporose

Posté le 11/11/2015 par Rafael

La fiche d'éducation sanitaire ( destinée aux patients ) sur l'ostéoporose est si excellemment documentée et complète qu'elle en éduque le médecin ( que je suis ). Poursuivez donc mon instruction sur les grands maux chroniques de la société ( trouble dépressif, dyspepsie ) et leurs véritables indications à être traités.
Merci pour vos textes

Lyme

Posté le 16/02/2015 par martine bronner

Un grand merci pour cette mise au point

Histoire simple des médicaments anti-obésité

Posté le 24/12/2014 par Claude Béraud

COMME TOUJOURS UN EXCELLENT ARTICLE
J'envie votre facilité d'écriture.
Bon Noël et bonne année
Très cordialement

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par Dr A.M. G

Introduire un peu d'humour ds notre profession est la meilleure manière de la servir ( comme pour toute autre cause d'ailleurs) félicitations donc! Même si c'est effectivement navrant d'être obligé de le faire
Mais , c'est pas un canular cette initiative de nos amis anglais?????
A la prochaine
Signe : un (e) croulant(e) de confrère qui , comme vous, n'est pas pressée de se pré diagnostiquer un insidieux gâtisme

Rencontre insolite

Posté le 10/09/2014 par Jean Pierre Bonhomme

Notre bon docteur est le vrai défenseur des "sans dents". Votez PERINO! (LOL, j'insiste)

Méfions-nous de la probité !

Posté le 12/06/2014 par Christian Debard ( osteopathe)

Bonsoir,la "communication" encore et toujours a tout les niveaux.Les grandes et vraies compassions sont elles muetttes ?est ce qu'elles peuvent ce vendrent ?Une solution : rester debout comme des hommes dans le vent des interets !!

Hypertension des personnes âgées

Posté le 23/04/2014 par Raymond, un patient insoumis

Mon cardiologue a refusé de me supprimer le traitement contre l'hypertension, alors que ma tension était très basse. J'avais des vertiges, et je manquais tomber. C'est mon généraliste qui a pris la décision de tout supprimer. Maintenant je vais très bien.
que va-t-il se passer entre eux maintenant ? Ce n'est pas mon problème !

Réponse à A. Vital-Durand

Posté le 22/02/2014 par Luc Perino

Merci pour cette réflexion avec laquelle, je suis globalement d'accord.
Lorsque cette nutritionniste avait fait cette remarque, j'avais d'abord été choqué, puis j'avais trouvé logique et intéressant au poitn d'en écrire une "humeur" un peu provocatrice.
Je crois que vous avez raison, les choses sont bien plus complexes. Les enfants laissés à eux-même aujourd'hui ont bien plus de risques d'être happés par les écrans et le grignotage.
Ce risque existait moins auparavant, même lorsque les mères travaillaient beaucoup.
Je suis ravi d'avoir des lecteurs fidèles qui font des remarques de cette pertinence.
Merci encore et cordialités.

Paradoxe avortement / euthanasie

Posté le 01/02/2014 par Jean-Pierre Bernajuzan


Je situe les problèmes actuels, de toutes natures, dans le processus d'hominisation comme vous dites, et ce processus s'effectue de l'origine grégaire humaine, et même avant, animale... vers une individualisation toujours croissante.

À l'origine, c'était le groupe (social) qui permettait la survie d'abord, et la vie des individus qui le composait : l'intérêt général (du groupe donc) commandait qu'on sacrifiât les individus à la survie du groupe si cela était nécessaire.
Je résume : l'intérêt essentiel était la défense du groupe dont dépendait l'intérêt et la sécurité des individus.
Pour ce faire, la xénophobie était le sentiment qui protégeait le groupe contre l'extérieur (groupes et individus) : elle était donc un sentiment positif.
En interne, la maîtrise de la violence s'est faite par le système sacrificiel, qui fonctionnait par la persécution. La persécution était donc un sentiment positif.
Ce système a fonctionné pendant des dizaines et même des centaines de milliers d'années, puisque l'hominisation a commencé il y a environ 3 ou 4 millions d'années, et nous étions humains bien avant d'être homo-sapiens (200 000 ans).
Dans ce système, la défense du groupe prévalait, et le sacrifice des individus faisait partie de cette défense.

Mais les sociétés se développant, elles ont besoin de développer les individus qui les composent : en conséquence la défense de l'intérêt et le développement des individus est devenu fondamental pour la défense et le développement des sociétés.
C'est un renversement : du sacrifice ancestral des individus on est passé à leur défense absolue, mais toujours dans l'intérêt général ; intérêt général qui s'exprimait d'abord par la primauté du groupe sur l'individu, puis aujourd'hui par la primauté de l'individu sur le groupe.
Dans les sociétés ancestrales on pouvait éliminer, tuer, les enfants ou les vieillards selon l'intérêt du groupe à ce moment-là : c'était perçu comme légitime, donc moral.
Plus la défense des individus se développe, et plus leur sacrifice devient illégitime, donc immoral.

Plus les sociétés se développent, plus leurs individus doivent se développer, et pour ce faire doivent en avoir les moyens, doivent donc avoir la ressource de leur décision libre pour pouvoir assurer leur avenir au mieux de leur intérêt afin de le maîtriser...
Ainsi donc, l'intérêt général des sociétés repose de plus en plus sur le développement de la liberté de décision des individus :
- Par exemple, la femme doit pouvoir choisir d'avoir d'avoir un enfant, ou pas, car c'est l'intérêt général de la société qu'elle puisse choisir. La moralité ou l'immoralité de l'avortement ne sont que secondaires à cet intérêt général, et produites par l'évolution de cet intérêt général.
- L'euthanasie et le suicide assisté s'inscrivent aussi dans l'individualisation, et la faculté de choisir librement de mettre fin à sa vie, car la liberté de choix individuelle est le fondement de l'intérêt général actuel, et celui du développement de la société.

Les sociétés évoluent, et il ne faut pas isoler la légitimité et la morale de leur intérêt fondamental, au contraire c'est cet intérêt général qui les produit.
La résistance à ces nouvelles mœurs témoigne d'un attachement à une légitimité et une morale antérieures, et d'une difficulté à accepter les nouvelles.

Zika ou la démesure infectieuse

Posté le 13/02/2016 par Dr Lambertin

Ci joint un article selon lequel des medecins bresiliens et argentins mettent en cause un autre produit : le pyriproxifène insecticide
http://www.parismatch.com/Actu/International/Des-medecins-suspectent-un-produit-chimique-de-Monsanto-912875
il y a un lien avec l 'article de chercheurs argentins

cordialement

Maladies de riches

Posté le 28/10/2015 par Jérôme

J'ai adoré !
C'est au vitriol. Ca fait du bien. Ca décape.
Mais moins drôle, prévois-tu tout de même en contrepoint un article à venir sur les maladies spécifiques aux travailleurs de l'enfer sur terre (désamiantage des navires en Inde, mines de soufre à Java, etc..., ouvriers du bâtiment même chez nous, menuisiers :) ouvrières dans les serres en Colombie pour nos jolies roses bien pleines de pesticides, le chrordéchone et les cancers de la prostate aux Antilles, etc... la liste est longue... ) ? Sans doute moins drôle, mais ça contient sa dose d'acidité aussi...

Pharmacologie du suicide

Posté le 31/03/2015 par Marie

Merci Luc de nous donner la possibilité de nous exprimer.
Merci d'informer et d'alerter devant ce vaste et grave problème qu'est la dépression, source de dysfonctionnements physique, mental et psychique.
Le traitement médicamenteux ne s'apparente qu'à une béquille qui met au repos la réflexion et apporte un semblant de détente mentale.Traitement difficile à gérer mais dont les patients sont demandeurs.
Soigner la dépression n'est possible qu'en l'absence de déni.
La dépression majeure ou mineure résulte souvent de la non-résolution de problèmes en amont, d'évènements traumatiques, de l'acceptation d'un mode de vie, de concessions, de valeurs qui ne sont point les nôtres mais auxquels on a consenti par non-affirmation de soi, par manque de confiance en soi ou...par facilité.
La dépression est l'alarme qui doit nous pousser à prendre conscience de notre propre existence et de qui on est.
Une introspection "violente", un travail sur soi est obligatoire par lesquels le sujet trouvera cette force enfouie qui lui permettra de prendre conscience qu'il existe en tant qu'être unique et libre avec sa propre vie à gérer, selon ses valeurs,
qu'il dispose de sa liberté,
qu'il n'appartient à personne et que quiconque n'a aucun droit sur sa personne,
et qu' il doit être respecté en tant que tel.

Cheminement douloureux, difficile,délicat, demandeur d'énergie, de volonté, de force, de franchise envers soi, de simplicité mais..oh !...combien libérateur !
Réflexion comprise ou incomprise, approuvée ou rejetée.
Réflexion inspirée du vécu...oui.

Provenance et moyens de soigner les dépressions que je qualifie de chroniques ?

Pharmacologie du suicide

Posté le 31/03/2015 par Laure LE MEITOUR

Merci, merci enfin une vérité écrite : pendant plusieurs années j'ai fait une sorte de dépression suite à un 2ème suicide dans ma famille ; mon père s'est suicidé j'avais 17 ans, et mon frère à l'âge de 38 ans s'est aussi suicidé j'avais 36 ans et je venais de donner la vie à mon 3ème enfant, je n'ai pas été soutenu par mon entourage bien au contraire, je suis plutôt forte, mais les années passant !! je n'acceptais pas que mon frère soit mort tout seul, je ne suis jamais malade, mon dernier est né à domicile avec une sage femme, j'ai toujours cherché des solutions naturelles pour me soigner ainsi que mes enfants, mais là convaincu d'être en pré-ménopause précoce depuis au moins 7 ans, qui m'envoie dans des états de tristesse et fatigue difficile, j'en ai bien sur la preuve aujourd'hui par analyse !! un gynéco qui me dit bah oui vous y êtes et alors !! prenez-moi cette progestérone et si c'est pas assez doublez la dose !! j'ai commencé à utiliser l'alcool comme anxiolytique mais les années passant et était bien consciente, j'ai voulu solutionner ce problème (père dépressif-alcoolique et donc suicidaire avec passage à l'acte), je me suis faite hospitalisé en clinique il y a presque 18 mois, 3 semaines, là médocs anti-dépresseurs, anxiolytiques, wahou 48 heures à dormir, là je dis "ho ho baissé moi toutes ces doses c'est trop fort pour moi" au bout de 3 semaines je rentre chez moi, pas le choix personne pour garder mon fils, au bout de 10 jours je rebois quelques verres, etc... jamais je n'avais tenter de me suicider malgré des périodes de grandes difficultés et souffrances (j'ai élevé mes 3 enfants seules et travaillé toute ma vie), là le 10 février 2014 j'ai avalé toutes les boites de médoc qu'il me donnaient j'ai bien failli y passer !! je reste aujourd'hui convaincu que ce passage à l'acte est le résultat de leur traitement, je suis partie 6 semaines dans un centre VALPYRENE, réhabilitation par le sport (APA), sous anti-dépresseur léger après beaucoup de négociation de ma part !! criant tant que je peux que je souffre beaucoup de cette pré-ménaupose, je ne bois plus du tout d'alcool et n'en ai aucune envie depuis plus d'1 an, je suis en train d'arrêter l'anti-dépresseur depuis plusieurs mois aujourd'hui je prends la moitié de la moitié de 37.5 mg d'effexor, je prends de la progestérone naturelle, et j'ai démarré un peu de DHEA naturelle depuis un mois, depuis cette phase enfin je me sens plutôt bien mais très fatiguée alors que la motivation est là, je gère mieux mes émotions, enfin pour dire j'ai bien failli devenir totalement alcoolique, j'ai bien failli mourir, mes 2 filles ne me pardonnent pas cette phase de dépression ??? pouvez-vous me répondre ? me guider un peu ??

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par TARATE Alain

Je me suis bien marré! Bravo Luc...mais je vais tout de même demander à mon garagiste qu'il veuille bien m'avertir s'il dénotait chez moi un diagnostic de pré démence.

Chaussures et psychotropes

Posté le 12/07/2014 par Christian Debard ( osteopathe)

Encore un grand merci,l\'humour comme psychoregulateur,j\'en demandes encore et encore !!!

Otite moyenne aiguë de l’enfant

Posté le 29/05/2014 par Renáta Nováková

Bonjour! Je m´appele Dr. Nováková / interne de clinique ORL pour les enfants a Brno - Rep. Tcheque.
Dr. Perino, j´ai lu votre article, qui parle d´otite moyenne aigue de l´enfant. C´est tres interesent, parc que dans notre pays on pratique toujours les paracenteses dans le cas de la diagnose OMA, et s´il y a les complications, on ajoute encore les antibiotiques.
Et je voudrais poser une question, est - ce que vous avez les statistiques ou les fondements, que les OSM semblaient moins frequentes lorsque vous avez pratiqué beaucoup de paracenteses.
Et si les paracenteses sont moins pratiqués a cause de l´accessibilité descendante d´ORL docteurs aux urgences. Merci !!!
Merci beaucoup pour votre reponse.

science impossible du dépistage

Posté le 16/02/2014 par martine bronner

Oui, mais si nous laissons perdurer cette croyance au prétexte qu’elle est trop forte, voire indéboulonnable nous continuerons à proposer toujours plus de dépistage…
-à partir de 40 ans
- ou des propositions de tests génétiques et
-puis un remboursement de soins correct uniquement si le diagnostic est fait grâce à un dépistage….les dérives associées ne feront qu’accélérer le phénomène et l’aggraver.
Vous savez tout comme moi que l’idée de l’efficacité du dépistage nourrirait un commerce médical associé vers plus d’explorations et plus d’interventions. Cela continuerait par un effet boule de neige à alimenter ce propos. Il y aura toujours plus de « personnes sauvées » alors qu’elles n’étaient peut-être pas malades qui diront:- le dépistage m’a sauvé la vie. Qui serait assez cruel pour dire: non, vous avez subi tout ça mais en fait vous n’étiez sans doute pas vraiment malade, en fait on n’en sait rien!
De plus, comme la « lutte » contre le cancer métastasé semble bien plus difficile et compliquée, il est plus valorisant même inconsciemment pour la médecine et les médecins de « guérir » des patients dépistés d’où la tentation possible d’investir beaucoup d’énergie dans ce type de soin plus que dans l’autre… Si les bons chiffres de progrès sont surtout à associer aux personnes non malades que l’on guérit, c’est dommage pour les vrais malades comme pour les faux. Si tel que vous le dites, il ne devient plus possible de savoir si ce qui est réellement efficace ou pas, ce qui est cancer ou pas….nous glisserons de plus en plus vers une situation chaotique et plus rien n’aura de sens.
D’où un strict minimum:
1) informer de la balance bénéfice -risque
2) donner un vrai choix sincère en acceptant le non-choix de dépistage comme ayant autant de sens que l’autre, ce qui est loin d’être le cas.
Et ne pas faire de publicité pour le dépistage…la pub ça marche, la pub par essence est mensongère. L’institution ne doit pas cautionner le « procédé » pour dépister. Ni images, ni émotions…juste de l’info.

Réponse au Dr Grimard

Posté le 31/01/2014 par Luc Perino

Pour l'instant, je suis ravi que ce forum garde une excellente tenue. Cependant, il est bon que des patients s'expriment aussi. S'ils posent une question, j'essaie de repondre malgré la difficulté extrême de ce genre d'exercice.
Inversement aux commentaires de mon blog du Monde.fr (très visité) où il existe de nombreux filtres pour les propos incorrects ou les attaques personnelles, je n'ai jamais besoin d'en installer sur ce forum (peu visité) et plutôt destinés aux confrères, et j'espère bien n'avoir jamais à le faire.
Merci pour votre fidélité
Cordialement

Ostéoporose

Posté le 09/10/2015 par Dr Brunessaux

Excellent !
Bien à vous.

Vaccins en général et en particulier

Posté le 16/07/2015 par Raph

MERCI et BRAVO pour cet article d'utilité publique que je découvre fortuitement ! C'est LA mise au point que j'espérais et avais cherchée en vain.

Indications du viol

Posté le 20/02/2015 par Arnaud

De toutes façons, ce ne sera bientôt plus nécessaire d'apprendre les gestes cliniques, puisque la médecine clinique est en train de disparaître définitivement.
Nous ne saurons que dans cinquante ans si c'est mieux ou moins bien !!
Merci pour vos humeurs décapantes

Alzheimer : aspects évolutionnistes de la physiopathologie et de l'échec thérapeutique

Posté le 14/01/2015 par JACQUES LACAZE

L'éternelle question: protéine tau: cause ou conséquence? Il faudrait en débattre.

Lorsque tropique

Posté le 06/01/2015 par Bernadette Cassel

Merci pour tout votre travail sur ce blog, et en particulier pour cet excellent billet que j'ai partagé aujourd'hui sur EntomoNews au lien suivant : http://sco.lt/76hJUP
Amicalement,
BC

Inné ou acquis ?

Posté le 02/12/2014 par Philippe Danjou

Quelle est la raison de la présence du symbole ying/yang dans ce billet ?

Les médecins pourront signer d'une croix

Posté le 05/11/2014 par Rumen

Une nouvelle fois : bravo !

Écoutez les chroniques médicales

La phrase biomédicale aléatoire

Je ne mets guère d'espoir dans une bioéthique plaquée a posteriori sur une médecine constituée avant toute réflexion sur le fond, comme ces saupoudrages démocratiques dont on tente de décorer les régimes totalitaires.
― Alain Froment

Publications et articles référencés

Pharmacologie sociale - La revue PHARMA, sept 2017 [...]

Au sujet des vaccins, l'obligation n'est pas la solution - Le Monde - Sciences & médecine - 28 juin 2017 [...]

Antibiorésistance (in Écologie de la santé) - Presses du CNRS et Cherche-Midi [...]

Alzheimer : cacophonie sur les médicaments - Le Monde - Cahier sciences et médecine - 8 nov 2016 [...]

Pour une épistémologie du soin : maladies réelles, virtuelles et potentielles - Médecine 2016 ; 12 (06) : 267–272 [...]

Autres fiches patients

Rhume ou rhino-pharyngite - I / Les mots et les faits   La rhinopharyngite est une maladie généralement virale, [...]

Auto-immunes (Maladies) - I / Les mots et les faits Système immunitaire : ensemble de [...]

Maladies auto-immunes - I / Les mots et les faits Système immunitaire : ensemble de [...]

Maladie d'Alzheimer - I /Les mots et les faits C’est la plus fréquente des maladies [...]

Otite moyenne aiguë de l'enfant - I / Les mots et les faits Otite moyenne aiguë (OMA) : infection [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Souvenirs de Mediator - Le laboratoire Servier a toujours été un brillant marginal. Je me souviens que c’est le seul [...]

Allergies alimentaires : encore un problème de surmédicalisation - Depuis une à deux décennies, l'un des problèmes du soin dans nos pays est celui de la [...]

La science prise en grippe - Comme chaque année, l’assurance-maladie envoie les documents de prise en charge gratuite du [...]

Poudre de corne aux yeux - Dans le Zaïre des années 1970, le commerce de la « poudre de taureau » était florissant. [...]

Être sous... - Prendre le train, prendre sa valise, prendre des photos ou prendre le pain et les enfants [...]

Haut de page