lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

Mutations affectant la longévité

Posté le 08/05/2024 par rené METTEY

«et à un âge plus tardif du premier enfant sont associées à une meilleure longévité. »
Il y a déjà au moins 20 ans, "Science et Avenir" publiait un article (et mis en couverture) : "pour vivre longtemps, luttez contre vos gènes".
Et il citait entre autre ces corrélations entre l'âge de primiparité et la longévité; mais aussi le fait de moins manger (le fameux "hyponutrition sans malnutrition de Roy Walford) et d'autres comportements -que j'ai oubliés-. Jacob, notre premier prix Nobel, écrivait dans "La logique du vivant" que notre vie devrait être celle de nos ancêtres : 35 ans. Autrefois pubère à 15 ans, on fait un enfant que l'on élève jusqu'à l'autonomie (15 ans) et la puberté, un un deuxième et troisième dans la foulée, et.. l'on ne sert plus à rien ! Pour cela il fallait bien et beaucoip manger pour survivre et se reproduire vite. Aujourd'hui, manger moins et se reproduire tard... ppour vivre au-delà!

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

La phrase biomédicale aléatoire

La nécessité d'articuler des principes d'intelligibilité différents est une caractéristique commune à toutes les formes de connaissance. Il y a néanmoins dans le domaine du vivant une propriété fondamentale, la reproduction, qui nécessite d'associer dans tous les cas, à n'importe quel autre schème explicatif, une explication de type historique et darwinienne.
― Michel Morange

Articles et autres publications

un grand pas dans l'histoire des médicaments - Médecine. 2024;20(2):95-96. [...]

Le mamelon masculin - Planet vie, fevrier 2023 [...]

Médecine sans souffrance et souffrance sans médecine - AOC, 17 janvier 2023 [...]

Patient zéro et porteur sain - dans H. Guillemain (dir.), DicoPolHiS,
Le Mans Université, 2022. [...]

Les labyrinthes du soin - Pratiques, 95, octobre 2021, p 48-51 [...]

Autres fiches patients

Intolérance au lactose - I / Les mots et les faits Lactose : principal glucide (sucre) du [...]

Anémie ferriprive - I / Les mots et les faits Hémoglobine : pigment qui donne la [...]

Diverticulite sigmoïdienne - I / Les mots et les faits Sigmoïde : partie du côlon [...]

Mycoses des ongles ou Onychomycoses - I/ Les mots et les faits Mycose : maladie provoquée par un champignon. Le plus souvent une [...]

Lombalgie, sciatique et cruralgie - I / Les mots et les faits Vertèbres lombaires : elles sont au [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Imbrogliotazone - La famille pharmacologique des « glitazones » appartient à la grande classe dite des [...]

Seuil de contre-productivité - Le risque zéro n’existe pas, mais tout doit être fait pour s’en approcher. Les normes [...]

Haro sur les arbres - Un élu, soucieux de la survie de ses électeurs, propose de couper tous les arbres bordant les [...]

Peste ou choléra - On ne peut reprocher à quiconque de méconnaître l’Histoire de l’épidémiologie des [...]

Le marronnier d’hiver - Le nombre de SDF qui meurent chaque année dans la rue est d'environ 300. Les causes sont [...]

Haut de page