lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

réponse à Dr Wissler-Koenig

Posté le 01/04/2023 par Luc Perino

Il faut cliquer sur l'onglet (Dés)Inscription tout en haut du site

Medecine

Posté le 01/04/2023 par Dr Wissler-koenig

J’aimerais être abonnée à votre blog
Cordialement
Dr E Wissler

Réponse à Maïa

Posté le 29/03/2023 par Luc Perino

Merci pour ce commentaire particulièrement pertinent
Il y a au moins trois causes à cette épidémie d'hypertension, les deux que vous citez, auxquelles il faut ajouter probablement un certain "empressement" des médecins.
Je vous suggère de leur faire lire cette chronique !!
Bien cordialement

Cardiologie et plomberie environnementales

Posté le 29/03/2023 par maïa rabinowitz

Sans être ingénieure, je m'interroge aussi sur les relations entre tension avec altitude.
Je vis à la montagne. De jeunes médecins sympathiques et dynamiques se sont installés dans la station de ski au-dessus de chez moi à 1 600m d'altitude.
De nombreux habitants viennent en consultation chez eux, depuis la vallée à 700m.
Depuis, le nombre de personnes qui prennent des médicaments pour la tension semble augmenter.
L'altitude ? Ou le fait que je vieillis et mon entourage aussi ?
Merci pour vos chroniques et le plaisir de les lire.

réponse à Binh

Posté le 29/03/2023 par Luc Perino

L'augmentation du nombre de globules rouges sert à compenser la carence en O2, mais cela augmente légèrement le risque de thrombose.
Ce sur risque disparait également après plusieurs mois et chez les personnes vivant toujours en haute altitude.
Cordialement

Cardiologie et plomberie environnementales

Posté le 29/03/2023 par Binh

Donc, "le bénéfice cardiologique de la marche en montagne" est sûr. Et qu'en est-il de la production de globules rouges accélérée (dit-on) dès qu'on est en montage (grosso modo: au delà de 1500m) ?

Cardiologie et plomberie environnementales

Posté le 28/03/2023 par Nicole Tanne

Merci pour cette excellente réflexion

Cardiologie et plomberie environnementales

Posté le 28/03/2023 par durand.catherine@neuf.fr

Et bonsoir
Judicieux et élégant bravo
sauf le coup du cumulus et de l'humain, patient ô combien et de plus en plus du cardiologue qd il en trouve, qui s'encrasse, également que son cousin d'acier, en environnement de "dys sur mal bouffe" et autre boisson hyperglucosee à dessein si lucratif et assassin, faisant du cardiologue le "grand déboucheur" d'artères encalaminées et svt dramatiquement mortellement obstruées...on ne change pas un bonhomme si facilement qu'un cumulus ...c'est plutôt là qu'on peut les opposer
En toute sororite ; )))
Et merci pour ces savoureux billets
Bonne semaine
cathy

Recyclages

Posté le 17/03/2023 par Noirot

Bonjour Docteur
Le 1 avril 2018 un billet de prescrire remettait en cause le bénéfice risque des statines en prévention primaire.En 2003 pas de problèmes, sauf avec la cerivastatine.il a fallu 15 ans pour se rendre compte de l inutilité en prevention primaire.Combien en faudra t il pour dire l inutilité en prévention secondaire..Je me souviens d un billet sur le dt2 dans lequel vous disiez l inutilité des médicaments, et pour dire de prescrire qqchose 1 comprimé de metformine...Peut être moins nocif qu un comprimé de statine.
Les statines devraient être le plus grand scandale sanitaire à venir si on compte les centaine de milliards dépensés pour pas de bénéfices mais au contraire des effets délétères.
Pour ce qui concerne les vaccins je pense qu il ne faut pas être dogmatique ni pro ni anti,.La chaîne arte avait diffusé un bon documentaire sur le sujet.

Allaitement maternel

Posté le 16/03/2023 par Lamia

Bonjour,
Merci d'avoir pointé du doigt les problèmes de l'allaitement dans les milieux professionnels
Dommage de voir le terme d'allaitement prolongé dans ce bel article. Le terme adéquat serait plutôt allaitement non écourté (puisque notre espèce nourrit ses bébés entre 2 et 6 ans naturellement). Je trouve que la distinction, certes purement sémantique a son importance pour changer le regard sur l'allaitement dans notre pays (y compris à l'hôpital et y compris par certains médecins... j'ai eu droit à des réflexions extrêmement choquantes de la part de consœurs au cours de mon allaitement).
Par ailleurs, j'aurais mis qu'en cas de douleurs lors de l'allaitement (qui existent bel et bien) il peut être utile de consulter un professionnel de la lactation humaine (consultante en lactation IBLC, il y en a parmi les professionnels de santé, mais pas que... si c'était le cas, il y aurait beaucoup plus d'allaitements qui se passeraient mieux).

Recyclages

Posté le 15/03/2023 par Clémence Fruit

Bravo !
Quel plaisir de lire votre prose,

Réponse à Lavaxine

Posté le 13/03/2023 par Luc Perino

Il faudra attendre encore quelques années pour avoir un bilan mondial de cette pandémie. Un premier bilan provisoire fait apparaître une létalité de 1% au niveau mondial. ce qui signifie que la mortalité est bien moindre, puisque la létalité ne concerne que les personnes atteintes. L'âge moyen de ces morts est de 80 ans. Nous oserons donc dire un jour que cette pandémie se situe dans la moyenne de gravité des viroses respiratoires (comme déjà indiqué sur ma fiche qu'il n'est pas encore temps de mettre à jour).
En ce qui concerne les traitements pharmacologiques, aucun n'a montré d'efficacité notable en tout cas ils semblent ne pas avoir eu d'impact significatif sur la létalité. Evidemment, charlatans, industriels et gourous ont chacun à leur tour prouvé l'efficacité du leur par des études toutes contestables (le mot est faible)
Le vaccin à ARN messager est bien un vrai vaccin, sa technologie est bien une bonne technologie pour fabriquer des vaccins et il n'a pas plus d'effets secondaires que le vaccin antigrippal ou d'autres.
Il n'existe à ce jour que deux vaccins contre des viroses respiratoires (grippe et Covid) et il faut admettre qu'ils ont tout deux une efficacité modeste pour limiter l'expansion et la létalité de ces maladies, mais ils sont ce que nous avons de mieux pour l'instant. Un vaccin devrait faire disparaître une maladie, mais ce ne sera jamais le cas pour les viroses respiratoires, car elles ont un réservoir animal. Pour empêcher la survenue de nouvelles pandémies virales de ce type, il faudrait vacciner tous les animaux du monde.
En attendant, il nous reste à espérer que la prochaine pandémie ne sera pas plus violente que celle du Covid-19. Car ces viroses respiratoires restent la plus grosse menace (sanitaire) qui pèse encore sur l'humanité; les autorités ont donc raison de tirer l'alarme à chaque nouvelle émergence.
Chacun peut ensuite s'exprimer pour dire que l'alarme a été tirée trop tôt, trop tard, trop fort, pas assez fort, trop longtemps, pas assez longtemps, mais cela ne m'intéresse plus, car c'est de la politique et de l'idéologie, pas de la médecine.
Cordialement

Le mensonge prend l'ascenseur, la vérité prend l'escalier !

Posté le 11/03/2023 par J.B. Leb

J'attends avec impatience M. Perino la réponse que vous allez donné à la très importante question de Lavaxine .
Merci.

Covid-19: fallait-il vraiment se faire vacciner?

Posté le 09/03/2023 par Lavaxine

Cher Docteur Perino,

Très peu de toubibs, me disait l'une d'entre elles, ont osé salir la blouse blanche pendant la syndémie 2020-2021.
Une poignée d'entre eux seulement, les uns prescrivant de l'Ivermectine en tête, les autres plutôt de l'Hydroxycloroquine, ont ainsi soutenu des positions hors AMM et follement dissidentes, ils ont été attaqués comme prolapses ou hérétiques par l'Ordre, au nom de la Discipline, de l'Ordonnance du ministre (un Doliprane sinon rien) et du décret d'application suivant (l'ARN messager de 7 à 107 ans sinon restez chez vous). ll fallait rester groupir, c'est aussi ça le corporatisme, personne ne bouge, sinon on vous dévisse la plaque !

En, 2023 Il serait temps de rouvrir la question que pose un quotidien grand public d'opinion plutôt libérale et conservatrice : Covid-19: fallait-il vraiment se faire vacciner?
(https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-fallait-il-vraiment-se-faire-vacciner-20230309)
Qu'en penser ?
Je sais bien que vous faites l'éloge du vaccin, et avant de vous avoir lu, je n'y étais déjà pas opposée. On ne m'a jamais soupçonnée d'antivaxisme, au contraire, j'ai tout mes DTP (la bonne blague!) à jour. Mais si tout ce qui brille n'est pas de l'or, comment appeler "vaccin" ce produit accéléré (par l'urgence et la science), comment appeler "vaccin" ce que j'ai été forcée de m'injecter à deux ou trois reprises pour rester fréquentable et du bon côté de la société, celui du camp des consentants, libres, éclairés, loyaux, citoyens et tout le baratin ? Me serais-je fait avoir par Pfiz.. et Moder... ?
J'ai hâte de voir réactualisée votre fiche sur les viroses respiratoires, et notamment cette dernière qui nous a valu les joies du grand renferment en l'an de grâce 2020, puis 2021. Maintenant que nous en sommes quitte, et que tout va bien, qu'en concluez vous ? De cette histoire extraordinaire, pour parler comme E.A. Poe, quelle est le fin mot ? Y a-t-il des leçons à tirer ou des RETEX à dégager ? Des ouvrages recommandables pour comprendre ?

Merci à vous pour vos lumières (médicales).

Réponse à Philippe Casassus

Posté le 09/03/2023 par Luc Perino

Philippe

Merci de vos lectures critiques

La cancérologie a fait d’énormes progrès et je suis certain qu’elle en fera encore
Ces progrès bénéficieront à nombre d’individus, surtout les enfants, des jeunes adultes et quelques séniors
Mis en termes de santé publique, ces bénéfices individuels auront peu de poids
Une modélisation rapportée par Jean Pierre Thierry et Claude Rambaud dans leur livre de 2016 indique que l’éradication de tous les cancers y compris infantiles augmentera l’espérance de vie de 3 ans
Si l’on accepte raisonnablement que les progrès à venir porteront essentiellement sur les cancers monoclonaux de l’enfant et que l’on ne réussira jamais à éradiquer tous les cancers de l’adulte surtout ceux des séniors, on peut au mieux espérer un an de gain d’EMVN par le traitement et le dépistage des cancers des séniors.
Si l’on considère que le tabagisme est responsable de plus de 30% des cancers, la cancérologie « directe » de l’adulte pourra au mieux se vanter de 6 à 9 mois de gain d’EMVN
Comme vous le confirmez, tout cela à un coût faramineux
Mais ce n’est pas pour cela qu’il faut cesser les recherches et saper votre bel optimisme

Bien cordialement

Rendons à César

Posté le 09/03/2023 par Philippe Casassus

Bonjour Luc

Merci de cette très intéressante étude.
Evidemment d’accord pour dire qu’une grande partie des progrès vient de la spectaculaire amélioration de la mortalité infantile (et de la mortalité lors des accouchements ) - … en tout cas dans les pays développés.
Je suis certainement pas complètement « objectif », mais je reste persuadé malgré tout que le rôle de la médecine est un peu plus grand dans ces progrès, notamment en cancérologie. Ou, en tout cas, que les progrès thérapeutiques d’aujourd’hui font penser que dans un avenir très proche elle expliquera un gain bien supérieur à deux ans, même si le cancer est plus fréquent chez le sujet âgé. Je suis en effet ébahi par les révolutions des concepts thérapeutiques en cancer et hématologie.
Pour ma discipline, l’hématologie (certes ce ne sont pas les les tumeurs les plus fréquentes):
• Leucémie myéloïde chronique: au début de ma carrière: Médiane de survie inférieure à 3 ans et 0 guérison. Aujourd’hui plus de 90% ne mourront pas de la maladie. Et on peut l’avoir à 40 ans.
• Myélome: il y a 40 ans, 0 rémission complète, médiane de survie 3 ans. Depuis 20 ans, elle est passée à plus de 8 ans avec près de 50% de RC. Dans un récent congrès, j’ai constaté que je ne connaissais aucun des traitements aujourd’hui prescrit en 1ère intention (même si j’en connais les concepts) alors que j’a pris ma retraite il y a 4 ans seulement. On expliquait que d’ici 2 à 3 ans on n’utiliserait plus de chimiothérapie dans le myélome…
• Certes… tout ceci avec des coûts énormes!

L’essentiel des progrès vient de l’immunothérapie qui se développe à toute allure, y compris dans les cancers à mauvais pronostic.
Je suis donc convaincu que l’on va objecter rapidement un gain plus net des progrès de la médecine dans cette espérance de vie!

Bien cordialement.

Dimorphisme sexuel chez Homo Sapiens.

Posté le 06/03/2023 par Ghislain NICAISE

Je crois que l'article suivant devrait vous intéresser :
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03677771/document

Réponse à Francis Galibert

Posté le 05/03/2023 par Luc Perino

Merci pour vos lectures fidèles et critiques

La chute de la M.I. a certainement été l’essentiel des progrès de l’EMVN aux XVIIIème, XIXème et début du XXème siècles. Il faut cependant séparer les politiques hygiénistes qui ne sont pas de l’action médicale directe mais plutôt des progrès sociaux par volonté politique
(il en serait de même pour le tabac aujourd’hui, même si c’est la médecine qui a lancé l’alerte.
Délicate question de l’action directe et indirecte de la médecine. Son action directe sur l’EMVN est dérisoire aujourd’hui même avec la thérapie génique et les progrès sur les maladies rares qui n’ont pas d’impact sur la M.I.
Quand je parle de la moitié en trois siècles, c’est de l’action directe.
Mais toutes ces estimations sont nécessairement grossières et toujours discutables

Bien cordialement

Rendons à César

Posté le 04/03/2023 par Francis Galibert

Merci beaucoup pour cette tribune dont je me régale régulièrement.

Toutefois cette fois -ci je ne suis pas tout à fait d ‘accord avec votre conclusion, quand vous dites que la moitié du gain d’espérance de vie serait dû à la médecine. Il me semble que c’est beaucoup plus. En effet vous semblez mettre à part les gains des très importants de l’EMV à la chute de la MI, due me semble-t-il au moins dans une large mesure à la médecine.

Vous aurais -je mal lu?

Bien cordialement

Rendons à César

Posté le 04/03/2023 par JMLL

Très éloquent, comme toujours.
Amitiés

Prodigieuse paraclinique

Posté le 25/02/2023 par A.M. Rousseau

Mr Perino, bravo
Je suis complètement d'accord avec vos observations et vos analyses
Effectivement le "public" crie si on ne lui propose pas moults examens qui confirmeraient un diagnostic,
Mais combien de personnes sont "choquées" de ne plus être auscultées physiquement et même "regardées" par leur médecin ?
Merci pour vos "humeurs" même s'il y a eu quelques rares avec lesquelles je n'étais pas d'accord
Reste les 2 Q que vous posez, quelles réponses ? Le Ministère de la santé ? les ARS ? la SS ? y répondront ?

Réponse à Etienne Robin

Posté le 13/02/2023 par Luc Perino

Cher Etienne Robin
Effectivement, il y a un biais de sélection, puisque les deux groupes ne sont pas comparables pour le statut matrimonial. C'est pourquoi, comme je l'ai dit en fin de chronique, j'ai sélectionné des articles qui avaient éliminé les autres biais de sélection (tabac, poids, tension artérielle, alcool, etc.). ces études avaient aussi tenu compte des biais de confusion à l'analyse et vérifié que le différentiel ainsi corrigé restait important. J'ai d'ailleurs indiqué les pourcentages (OR) après ces corrections. Enfin j'ai remplacé le terme causalité par celui de forte corrélation.
Tout cela parce que je redoutais a priori cette remarque...
Amicalement

Marions-les

Posté le 13/02/2023 par Etienne Robin, néphrologue

Bonjour Luc Perino
Pour une fois (et c'est rarissime), je ne souscris pas à vos réflexions. Toutes ces études comparant la santé des mariés à celle des célibataires sont faussées car elle violent une règle statistique élémentaire : on ne peut comparer valablement deux populations que si elles sont identiques, c'est à dire, idéalement, constituées par tirage au sort. Or les personnes qui se marient et celle qui restent célibataires sont vraisemblablement différentes "au départ". C'est d'ailleurs probablement leurs différences qui expliquent qu'elles font un "choix" de vie différent. Pas étonnant, donc, qu'elles aient des évènements différents au cours de leur vie : ces évènements, que vous énumérez (maladies, espérance de vie, conduites antisociales, criminalité) ne sont pas dus au fait d'avoir ou non la bague au doigt, ou pas seulement. Ils sont dus au fait que ceux qui choisissent d'avoir la bague au doigt n'ont (vraisemblablement) pas le même psychisme, pas les mêmes revenus, pas le même habitat, pas le même mode de vie, etc. Il n'y a donc pas une causalité entre le mariage et, par exemple, l'espérance de vie, mais plutôt une corrélation non causale (qui s'explique de cent manières). C'est d'ailleurs établi depuis longtemps dans un domaine précis, que vous abordez : "les enfants nés de mères célibataires sont plus souvent prématurés". En effet. Il y a quelques décennies, on avançait sans preuves que c'était dû à l'exercice d'une profession plus pénible. Et puis on s'est aperçu que la cause était bien plus simple : les jeunes femmes mariées sont beaucoup moins fumeuses (et buveuses) que les célibataires. La cause de la prématurité est là, et non dans l'état-civil.

Marions-les

Posté le 13/02/2023 par Binh

Intéressant, comme toujours. Et rien sur la prise de poids (voire le surpoids) dans l'univers conjugal, avec ses répercussions cardiovasculaires ?

Imprudence clinique

Posté le 07/02/2023 par Nicole Tanné

bonjour
un grand merci pour cette réflexion
c’est aveuglant d’évidence mais je dois dire que je n’avais rien vu et que je n’allais jamais au bout du raisonnement
merci mille fois

Imprudence clinique

Posté le 06/02/2023 par rené METTEY

l'IA pourra-t-elle intégrer tous les facteurs humains déterminant le meilleur traitement ? car tous les logiciels devront s'appuyer sur les données "scientifiques" mais aussi les adapter au facteur humain. En tant qu'ancien réanimateur pédiatre, le meilleur traitement de l'ictère Rhésus est l'exsangnuino-transfusion, et du syndrome de Kawasaki les immunoglobulines. Mais allez proposer ça aux parents témoins de Jéhovah !
Ils le pourront pour ces cas assez peu complexes, mais pour l'insondable esprit humain ?
Un exemple : un champion d'échec affronte un ordinateur devant un public de connaisseurs.. L'ordi gagne, l'expert est véxé. Il demande une revanche : idem, il est mortifié ! Il demande "une revanche pour l'honneur". Et il gagne ! Pourquoi ? la machine a joué cette troisième partie sans affects. L'homme, mortifié, a voulu sa revanche !

Imprudence clinique

Posté le 06/02/2023 par Drouhin

Merci. Une jolie conclusion » humaine » qui rassure.

Imprudence clinique

Posté le 06/02/2023 par Gilbert Schlogel

Joli texte !!
Il ne faiblit pas notre ami Luc !

Imprudence clinique

Posté le 04/02/2023 par isabelle Gauthier

Le coup marteau est plus fort que le coup de poing
Bonne année et bonne verve

Imprudence clinique

Posté le 04/02/2023 par Vincent VOISIN

J'ai rêvé que dans quelques années, on pourrait se passer de médecins grâce à des machines pilotées par l'IA et qui nous donneront en fonction de leurs diagnostic notre espérance de vie et notre chance de rallonger notre existence par des traitements spécifiques ! Naturellement, si ça tombe chez les assureurs ou les employeurs, ça serait catastrophique !!

réponse à Binh

Posté le 02/02/2023 par Luc Perino

Probablement, de façon opportuniste
Cordialement

Alcool chez les hominidés

Posté le 01/02/2023 par Binh

Peut-on en déduire, alors, que nos ancêtres consommaient de l'alcool il y a dix millions d'années....?

Cancers et multicellularité

Posté le 01/02/2023 par rené METTEY

"Ne pas dépister les cancers et ne pas traiter les petites tumeurs est certainement la meilleure solution, même si c’est la plus angoissante et la moins acceptable"
c'est même (et pour une rare fois j'utilise ces termes) un changement de paradigme total !
Mon père et mon oncle paternel sont décédés d'un cancer colorectal, et moi-même subis des coloscopies régulières. Si l'on m'avait dit, lors d'une d'entre elles où un polype "festonné" en voie de dégénérescence avait été détecté : "c'est bon, on va laisser ce pré-cancer évoluer"... comment aurais-je réagi ???
Il va falloir réenvisager toute notre attitude, et étudier la psychologie des patients.

Votre livre "Les non-maladies"

Posté le 28/01/2023 par Jean-Pierre Bénézech

Cher confrère,
Merci pour "Les non-maladies".
Merci pour cette synthèse lumineuse des connaissances médicales, de cette nosologie d'avant-garde pour une activité médicale à venir, pour le choix réitéré de la personne malade. Je pense que cet ouvrage appartiendra d'ici peu aux pré-requis de notre profession ou de celles qui lui succèderont...
Encore Merci.

D’un mab à l’autre

Posté le 25/01/2023 par elisabeth

bien vu!

réponse à Véronique M

Posté le 25/01/2023 par Luc Perino

Je pense que c’est dans la revue prescrire que vous trouverez cela
Ils ont presque tous été passés en revue.
Quant au volume de prescription, c’est en demandant au LEM ou à la Sécu
C’est certainement énorme en chiffre d’affaires, mais peu en prescriptions ?

Bien cordialement

D’un mab à l’autre

Posté le 25/01/2023 par Dr Véronique M

Bonjour
J’ai la même méfiance que vous sur tous ces mab prescrits aujourd’hui mais je n’ai pas trouvé de données française sur le volume de leur prescription dans toutes les disciplines ni de revue de synthèse sur effectivement leur efficacité globale.
Avez-vous pu trouver des éléments de cette nature ?
En vous remerciant par avance
Bien cdt

D’un mab à l’autre

Posté le 24/01/2023 par Emmanuel Venet

Vous avez sans doute raison et vous êtes courageux, merci et bravo !

D’un mab à l’autre

Posté le 24/01/2023 par Jean louis Dupond

Excellente mise au point et racontée sans bavures. La démence dite sénile est une figure pénible du vieillissement cerebral. Malheureusement la recherche d'un mab garantissant l'éternelle jeunesse continuera à stimuler les marchands en quête d'un eterni-mab.

Épidémiologie saugrenue

Posté le 19/01/2023 par JF Toussaint

Excellent !
Bien à vous

Épidémiologie saugrenue

Posté le 16/01/2023 par Binh

L'épidémiologie, et les statistiques plus globalement, ne nous servent pas seulement à savoir si un phénomène est minoritaire ou pas, comparé à d'autres faits comparables ou pas: ils servent les Humains si un phénomène est important et significatif aux yeux des Humains contemporains des statistiques. Le regard statistique est donc inévitablement un regard conjoncturel, daté et jugé par les contemporains des statistiques visionnées. Par exemple: une femme meurt tous les 3 jours sous les coups d'un homme proche (grosso modo: une centaine par an). Statiquement, c'est peu au regard des décès dus à d'autres causes: pourtant, ces féminicides ont plus de sens, et interpellent les contemporains plus dramatiquement, que ces autres causes, parce qu'ils démontrent (ou prouvent quelque chose) du moment, du présent.On pourrait en dire autant des viols.

Épidémiologie saugrenue

Posté le 16/01/2023 par GIUDICELLI

Au risque d'être lapidé aussi, j'aime bien dans le même genre ridiculiser les terroristes qui font de la peine avec leurs petites dizaines de victimes!!
C'est de l'humour.....noir
D.P. GIUDICELLI

Bref essai de talibanologie

Posté le 10/01/2023 par Monique Valentino

Extrêmement pertinent et drôle ! Quelle sera la réponse des talibans ? Je crains qu'elle ne me fasse moins rire et dieu sait si les ayatollahs et talibans de toute obédience sont légion !
Poursuivons la libération des esprits

Bref essai de talibanologie

Posté le 05/01/2023 par Mikael Rabaeus

Remarquablement exposé!!

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Benoit

Excellent !
Bonne année !

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Alice

Bonjour,
En ce début d'année, j'ai l'élan de vous écrire pour vous remercier de vos écrits qui résonnent profondément en moi. Vos humeurs médicales, à la fois cinglantes et pleines de bon sens dans une société d'absurdité me font un bien fou. Elles mettent en mot des intuitions et des ressentis de frustration que j'ai parfois du mal à formuler et en vous lisant, je me sens comprise et moins seule...
Bravo pour cette lumière que vous diffusez, et merci pour ces partages!
Bien cordialement,

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Binh

"Quant aux fous de Dieu armés de kalachnikov, que doit-on leur reprocher ? " D'abord, on ne leur reproche rien, on les empêche immédiatement de nuire, d'enfermer et de tuer. Et ensuite, on leur fait des reproches. Or, en quittant l'Afghanistan, les Occidentaux ont fait l'inverse. Résultat: sous nos yeux. Et si on ne défend pas l'intégrité territoriale de l'Ukraine, face aux kalachnikov et aux missiles poutiniens, on aura le même résultat. L'histoire se répète. Dès qu'on se contente de reproches aux dictateurs, ils se rapprochent. La culture contre les culturistes, ça ne marche pas.

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Godart Alain

Petite imprécision (volontaire?) dans l'illustration: il s'agit de la photo de Khomeini et non du leader des Talibans, Haibatullah Akhundzada. Mais je ne suis pas primatologue.
Comme Darwin sans doute, je suis réticent à utiliser des arguments biologiques pour expliquer des comportements humains. Je note par exemple que les phéromones n'ont pratiquement pas d'effet chez les humains. cela pourra faire l'objet d'une chronique.

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Dr. Bogdan Horia Chicoș

Bucarest, le 4 Janvier 2023
Je vous souhaite une Bonne Nouvelle Année, succès dans la rédaction de vos intéressantes communications.
Bien cordialement,

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Alain braillon

plein de bonnes choses pour cette année , à partager avec les tiens
et 1000 mercis pour ces humeurs très stimulantes

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par G Schlogel

Super, comme d’hab. A propos : Bonne année et continue à nous régaler.

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Pierre

:-) pas sympa pour les singes

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Delage

Tu sors de ta zone de confort/compétence. Attention, c'est casse-gueule.

Bref essai de talibanologie

Posté le 04/01/2023 par Odina Benoist

Excellent !!!!!!!!

Hypertension: "Treatment of hypertension. A review" JAMA Nov 8, 2022

Posté le 18/12/2022 par G. Simon

Ne trouvez-vous pas étrange que dans cet article, il ne soit pas cité (parmi les 98 références) "Benefits and harms of antihypertensive treatment in low risk patients with mild hypertension" (JAMA 2018; 178(12):1626-1634) ? Qui ne va pas dans le sens de cette synthèse ... Oubli ou mépris ou conflit d'intérêt ?
Cet article de 2022 ne me semble pas cependant inintéressant: il développe les méthodes non médicamenteuses pour lutter contre l'hypertension et dit même "some researchers (...) recommend treating adults only according to high risk of ASCVD rather than treating individual CVD risk factors, such as BP (...)"
N.B. je ne suis pas médecin.

Sport et chimie

Posté le 16/12/2022 par Jean Loup Rey

Merci
Super !!

Sport et chimie

Posté le 16/12/2022 par Sophie StM

Mais justement, j'avais entendu dire aux infos il y a quelques années que le sport pourra être prescrit par les médecins, et puis... plus rien ???!! Qu'en est-il ? Le goût du mouvement dans la vie quotidienne, grande source de santé, très heureuse d'avoir des ref sur ce sujet, merci !

Sport et chimie

Posté le 16/12/2022 par rené METTEY

Citation de mémoire (et dont je ne me souviens plus de l'auteur) :" le sport n'est pas bon pour la santé, la preuve, c'est qu'il y a une médecine du sport"...
Activité physique : oui; sport "de haut niveau" : non.

Sport et chimie

Posté le 16/12/2022 par J.Birgé

excellent, comme d’habitude mais je suis moins sévère que vous concernant les vapoteuses et substituts à la nicotine qui me paraissent infiniment moins dangereux que le bon tabac !
Bonnes fêtes de fin d'année et bien cordialement,

J.Birgé

Le gène végétarien

Posté le 28/11/2022 par Michel Odent

Cher Luc Périno,
Les besoins nutritionnels spécifiques d’un énorme cerveau, associés à une faiblesse relative des enzymes de désaturation-élongation, sont des clés pour comprendre les particularités de notre espèce. J’aborde ce sujet dans mon dernier livre, dont l’édition en langue française est publiée ce mois-ci (« Homo et la Planète Océan »).
Michel Odent

Marketing du hasard et du cancer

Posté le 23/11/2022 par Pr JL Montastruc

Merci.
Un nouvel exemple de la confusion entre médecine et biologie. La médecine n’est pas de la biologie ou de la science dans le tube à essai, c’est mon dada actuel.
Amitiés

Scenarios contradictoires

Posté le 23/11/2022 par rené METTEY

réponse à mousse : "grossesse diffcile à supporter après 50 ans etc..."
N'oubliez pas que Jacob (un de nos premiers prix Nobel de médecine) met en lumière qu'Homo sapiens est "programmé" pour mourir vers 35 ans. (raisonnement : pubère et capable de reproduction et de se débrouiller seul vers 15 ans, faire en 5 ans deux ou trois enfants que l'on élève jusqu'à 15 ans, égale 35 !). le reste, "c'est du rab !".

Marketing du hasard et du cancer

Posté le 22/11/2022 par Maurice Laville

Merci Luc,
Terrifiant !
Amicalement

Corrélations de la misère

Posté le 06/11/2022 par Michel

très bien
Là comme ailleurs à propos des déterminants sociaux de la santé la France est absente
Dommage, vous avez oublié Michael Marmot, et aussi Richard Wilkinson, l’école anglo-saxone

Je vous lis , merci

Pollution et fécondité

Posté le 30/10/2022 par Benoit SOUBEYRAND

Il semble que l'éducation des filles soit déterminante dans la baisse de la fécondité (cf. planète vide). Probablement multifactoriel tout ça, comme souvent.

Pollution et fécondité

Posté le 23/10/2022 par Binh

1) "La vie et la planète subsisteront": sur le long terme (millions d'années), on peut en douter. D'autant que la planète elle-même va évoluer (plaques telluriques, refroidissement).
2) "les nuisances d’Homo sapiens ne sont catastrophiques que pour lui-même": sur son environnement immédiat aussi (quand même). Exemples: les explosions nucléaires (essais dans le Pacifique, Tchernobyl) et leurs impacts sur la flore, le sol et la faune.

Réponse à mousse

Posté le 13/10/2022 par Luc Perino

Oui, vous avez en partie raison, mais on n'a jamais réussi à vraiment comprendre pourquoi Homo Sapiens et les grands cétacés sont les seuls mammifères ayant une ménopause

Scénarios contradictoires

Posté le 13/10/2022 par Mousse

En ce qui concerne la ménopause, le vieillissement du corps me semble la cause la plus simple et la plus cohérente, non !?
En effet , 9 mois de grossesse doivent être difficile a supporter pour un corps passé 50 ans , et pas non plus " l'endroit " idéal pour un fœtus afin de se développer dans les meilleurs conditions.

Scénarios contradictoires

Posté le 12/10/2022 par rené METTEY

Le créationisme est-il un onbscurantisme ? voire.
In fine, quand Fred Hoyle, ennemi du big bang, affirmait que l'univers était en expension parce que des atomes d'hydrogènes apparraisaient ex nihilo en permaence partout dans l'univers, n'était-ce pas de la "création" (id est "faire apparaître quelque chose à partir de rien") ?
Et quand de nos jours les physiciens (voir entre autres Stephen Hawkins "Y a-it-il un grand architecte dans l'univers ?") affirment que le vide quantique est plein (de quoi ? ils ne le disent pas) et fait apparaître des particules spontanément, n'est-ce pas du créationisme ?
Le succès du retour du créationisme provient de ce que ses partisans décalent le moment de la création et la simplifient, et surtout qu'ils répondent à l'angoissante question :"pourquoi y a-t-il quelque chose, plutôt que rien ?"

Avenir de la prévention

Posté le 02/10/2022 par Maiia R

Cher docteur,
votre nouvelle humeur médicale m'a bien fait rigoler, je vous remercie pour ce traitement tout à fait efficace à titre préventif comme curatif (comme quoi même un médecin peut être un bon préventeur...).

Avenir de la prévention

Posté le 02/10/2022 par Didier Sicard

Je ne peux que souscrire totalement à votre excellente réflexion !

Avenir de la prévention

Posté le 01/10/2022 par durand

Ô comme vs décrivez bien ce patriarcat panpredateur...une merveille de renegatattitude ....en effet une démocratie n'a aucun intérêt à générer des détresses qqsoient car par définition elle DOIT les assister ...à croire qu'il y a bien lgtps que ns ne sommes plus des démocraties si nous le fûmes jamais...tant la Prédation à été et reste le principe suprême de nos systèmes ...au detriment (GPS bancale ) de l'Education transmission ...fction native de la femelle ...
Urgence parité patriacoexit urgence planétaire ...ou on n'en sortira pas de ce totalitarisme de genre père de tous les autres qui vont très bien n'est ce pas eux ?
La fête au village très vite et partout ...
)'=

Avenir de la prévention

Posté le 01/10/2022 par Damien Barraud

Les médecins i son tro méchons, ils ne pensent qu’à traiter et non à prevenir
Mais la prévention n’est elle pas un peu paternaliste par essence ?
Blague à part, le problème n’est ni la medecine ni la prévention. Le problème est l’acculture scientifique de la population, nourrie à TPMP, tiktok, instagram et autres conneries mortifères. Il n’y a pas besoin de médecins pour savoir que fumer, boire, baiser à tort et à travers sans capote, bouffer des chips sur son canapé est mauvais pour la santé. Tout le monde le sait. Même les plus jeunes. Mais l’idiocratie est en marche et ne reviendra pas en arrière. Prévention ou pas.
La prévention passant par les règles hygienodietetiques ne marchera pas. Je ne parle même pas de prévention par la vaccination, cause perdue avant le covid et encore plus après.
La prohibition y en a qui ont essayé…
Reste à taper dans le porte monnaie. La mortalité routière a baissé depuis que la ceinture est obligatoire et attachée réellement. Et la ceinture a été attachée pas parce que la population à compris son intérêt de santé individuel et collectif. Mais parce qu’on a tape au porte feuille. Ben la c’est pareil.
Et le jour arrivera ou les soins ne seront plus remboursés dans certaines situations. L’atterrissage sera raide

Avenir de la prévention

Posté le 01/10/2022 par Jean-Pierre Bonhomme

Luc,
Ton bon sens me régale et me fait un immense bien
Amicalement

Avenir de la prévention

Posté le 01/10/2022 par Gilbert Schlogel

Toujours aussi intéressant le Perino ! Merci, merci.

Avenir de la prévention

Posté le 01/10/2022 par JEAN-FRANÇOIS MASSÉ

Combien de cliniciennes (ciens) font-elles (ils) la distinction entre prévention et dépistage ?
Le dépistage est une prescription, la prévention un "entretien". On retrouve le fameux "temps-médecin", nonobstant leur intérêt respectif...

Avenir de la prévention

Posté le 01/10/2022 par

Bonjour, tout à fait d accord ! Je sais cela a mon âge maintenant (67ans) mais je trouve que les jeunes sont plus anxieux et se « soumettent » plus à toutes ces prédictions. Les jeunes médecins sont aussi plus anxieux je trouve aussi .

Avenir de la prévention

Posté le 30/09/2022 par Blandine

Excellent !!

Avenir de la prévention

Posté le 30/09/2022 par ALAIN SIARY

Bonjour Luc
je trouve ton article clair et démystificateur à propos des consultations de dépistage . Cependant écrire que la prévention dépend de l'individu est très partiellement vrai ; elle dépend aussi de la politique de l'état : éradiquer l'amiante, imposer une réduction du sel dans la pain et les aliments transformés aux industriels , lutter contre la pollution, interdire certains pesticides etc ; toutes ces décisions ne dépendent pas des individus et ont un impact majeur sur la santé publique . Amicalement

Deuxième fonction du praticien

Posté le 29/09/2022 par Roselène

Par ce matin pluvieux je paresse un peu en lisant cette « humeur médicale » et en faisant du « rattrapage » d’autres articles que je n’avais pas pris le temps de lire ..
En lisant le sourire ne me quitte pas : pour moi c’est un régal de trouver énoncé ce qui me semble évident mais dit avec style et un tel humour !
Il faut à ce jour un courage certain pour s’engager dans la « « méd.gé. » comme disent les jeunes internes .
Merci à toi de partager ta lucidité

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

La phrase biomédicale aléatoire

Les périodiques médicaux ont dégénéré au point de devenir des opérateurs de blanchiment pour l'industrie pharmaceutique.
― Richard Horton. (Rédacteur en chef du Lancet)

Articles et autres publications

Le mamelon masculin - Planet vie, fevrier 2023 [...]

Médecine sans souffrance et souffrance sans médecine - AOC, 17 janvier 2023 [...]

Patient zéro et porteur sain - dans H. Guillemain (dir.), DicoPolHiS,
Le Mans Université, 2022. [...]

Les labyrinthes du soin - Pratiques, 95, octobre 2021, p 48-51 [...]

Evidences et limites de l'épidémiologie - Médecine, Vol 17, N° 4, Avr 21, p 148-150 [...]

Autres fiches patients

Prurit ou démangeaison - I/ Les mots et les faits Prurit : sensation déplaisante qui provoque le besoin de se [...]

TDAH : Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité - I/ Les mots et les faits   TDAH: Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans [...]

Maladie d'Alzheimer - I /Les mots et les faits C’est la plus fréquente des maladies [...]

Ostéoporose - I/ Les mots et les faits Densité minérale osseuse (DMO) : exprimé la densité de [...]

Toux de l'enfant - I / Les mots et les faits La toux est une expiration brusque et bruyante, réflexe ou [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Requins, platanes ou bolides - Les requins sont les plus redoutés des carnivores marins, et ils sont en très [...]

Revenir à la preuve clinique des médicaments - Jusqu’aux années 1920, tous les médicaments efficaces étaient hérités de l’empirisme [...]

Peste ou choléra - On ne peut reprocher à quiconque de méconnaître l’Histoire de l’épidémiologie des [...]

Les malades sont coupables - Si vous avez un cancer du côlon arrivé au stade hémorragique, c’est parce que vous avez [...]

Vaccinations : entre sectarisme et dogmatisme - Lorsque les historiens du futur jugeront la médecine (hors chirurgie), la « triade pastorienne [...]

Haut de page