lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 15/01/2022 par John

Attention vous faite une grave faute.
La spécificité des tests antigenique est d'environ 99% et non pas 95%. Source : HAS octobre 2020.
Ce n'est donc pas 40% de faux positifs mais 10% sur un groupe de personnes sélectionnées parfaitement au hasard. Si vous ne testez que les cas contact, le niveau de faux positifs baissera encore.

Effet moisson

Posté le 15/01/2022 par lochard

Des années perdues si précieuses ? S'il s'agit du 4e âge , je ne les regretterai pas...Mais la démagogie et le " bon ton" occidental trahissent nos pensées les plus sincères !

Réponse à Nono

Posté le 14/01/2022 par Perino Luc

Vous confirmez que les résultats concrets confirment l'analyse théorique du théorème de Bayes
C'est certainement l'estimation de la prévalence qui est la plus grosse cause d'erreur, car la prévalence est impossible à connaître avec précision pour une maladie asymptomatique sauf à tester toute la population !
Je ne parle de la probabilité d'être hospitalisé que chez les gens testés, pas de cette probabilité pour toute la population
Cordialement

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 14/01/2022 par Nono

Bonjour, je suis tomber sur votre article en essayant de comprendre, encore...
Je pense avoir assez bien compris votre calcul qui conclu que "la probabilité d’être hospitalisé en cas de test positif tombe à 0,6%". Pourtant la France totalise 127 000 décès pour 13M de cas détectés, soit environ 0,9%. Je cherche donc où est l'erreur... Des décès sans hospitalisation ? L'estimation de la prévalence ?

Effet moisson

Posté le 10/01/2022 par

Merci pour ce billet, dont je ne sais s'il est de saison ou hors de saison, la faucheuse ayant les siennes, et le blé, et le foin aussi.

"Nous ne saurons donc jamais combien d’années de vie ont été perdues", sans doute parce que les années de vie en moins ne comptent pas, ou comptent trop pour qu'on les mesure bien, mais les démographes sérieux ont déjà deviné que 2020 ne cassait pas des barres.
La raison d’État (le Scientisme en est une) veut que ce soit grâce au confinement, amen ! Et si on apprend bientôt que 2021 ne casse pas des barres, on rendra grâce au Saint messager ARN faisant fonction de vaccin ? Si ça casse des barres, il n'y aura pas de moisson, non plus, ce sera la faute aux complotistes. Ou aux autres, qui n'ont rien compris.

"Mais nous pourrons en avoir une première estimation après examen de la mortalité en 2022 et 2023." Et si cette moisson hypothétique s'apparentait à un « agrogramme » ou « agroglyphe », vous voyez ? C'est un ensemble de motifs géométriques réalisé dans un champ... par exemple le champ de la santé publique.

Si l'épidémiologie est une affaire trop sérieuse pour qu'on la confie au Komintern Lyssenko, il reste que l'effet moisson est une insulte faite à notre génie bio-high-tech. Faucheurs d'OGM, quittez ce champ sacré !

Effet moisson

Posté le 07/01/2022 par P

Ça leur fera du grain à moudre

Nous vivons dangereusement

Posté le 07/01/2022 par Benoit DENIZOT

Merci pour votre mot intéressant mais qui n'évite pas une erreur scientifique grave: les mSv "biologiques" ne s'additionnent pas (voir les précautions oratoires de la Commission Internationale de Proctection contre les Rayonnements Ionisants, CIPR) car une addition ne tient pas compte des mécanismes de réparation biologiques qui permettent au vivant d'être envore vivant malgré des milliards d'années d'exposition aux rayonnements naturels: il n'est pas licite scientifiquement d'additionner des chaussettes et des chaussures.
Si nous additionnons les mSv "légaux" (pour la radioprtection des " travailleurs"), c'est pour prendre des marges de sécurité considérables qui nous évitent bien des soucis judiciaires. Mais de grâce, restons scientifiques et médicaux, et utilisons le bon outil diagnostique (voire thérapetique) lorsqu'il est nécessaire, quitte à utiliser des outils dangereux à des doses souvent mille fois plus importantes que lors de leur usage médical.

Coût des années/qualité de vie

Posté le 30/12/2021 par Jean Doubovetzky anti-knock.fr

Tout à fait intéressant. Je conseille aussi la lecture de "La santé hors de prix : l'affaire Solvadi" d'Olivier Maguet. Ce petit livre montre comment les industriels du médicament en sont venus à fixer des prix en recherchant le montant maximum tolérable pour les payeurs, et pas du tout un bénéfice raisonnable en pourcentage par rapport aux coûts de recherche et fabrication. Une pitié que les décideurs (politiques et administratifs) se laissent faire...

Patients zéro

Posté le 28/12/2021 par Olivier

Merci beaucoup !!! Je viens d'achever votre ouvrage "Patients zéro" Quelle bouffée d'air !
Je suis enseignant de SVT (quelle affreuse appellation à laquelle je préfère toujours Biologie Géologie) et j'essaie de sensibiliser les futurs étudiants en médecine (ils sont assez nombreux en Terminale à en avoir l'ambition) à la révolution qui les attend, c'est-à-dire, avec mes mots, l'approche écosystémique et évolutive du patient.
Cordialement

Violences et cultures héritables

Posté le 27/12/2021 par Benoit SOUBEYRAND

Très intéressant.

Coût des années/qualité de vie

Posté le 24/12/2021 par Don-Pierre GIUDICELLi

Tout à fait d'accord...Il faudrait supprimer les traitements à bénéfice nul ou trop faible (qq mois).
Pour les autres le rôle du médecin qui est de soigner, ( après avoir éviter de faire pire et calmer la douleur) est limité par le coût. Forcément la société, l'état , la république doivent décider de payer ou non. Les citoyens doivent être solidaires.
Au début de mes études, je travaillais dans un service d'hémodialyse. La France dialysait les enfants...L'Angleterre ne le faisait pas jugeant que l'espérance de vie était trop faible, ce qui était vrai à l'époque (années 70)!
Pragmatisme anglo-saxon vs Compassion latine...Le dilemme existe toujours

Coût des années/qualité de vie

Posté le 24/12/2021 par Isabelle

Preuves que le réalisme et le pragmatisme ne sont pas idéalement éthiques sauf à considérer que les seniors ont grandi , sont devenus lucides . sensés , altruistes et matures pour ne plus être des Cronos

réponse à G . Bourdoiseau

Posté le 22/12/2021 par Marc Salaun

Bonsoir ,

Vous ne saviez donc pas que la gynécologie souffrait de cancer mais je connais des gynécologues qui en souffrent alors je me permets de les appeler des cancers gynécologiques ...

Cordialement et avec humour .

réponse à G Bourdoiseau

Posté le 22/12/2021 par Perino Luc

Merci, je corrige immédiatement

Violences et cultures héritables

Posté le 22/12/2021 par G bourdoiseau

Merci pour ce texte qui malheureusement presente une faute de vocabulaire et de conception : « cancers gynécologiques » !!! J’ignorais que la gynécologie souffrait de cancer…je pense qu’il s’agissait plutôt de « cancers utérins ou vaginaux ou ovariens » relevant de compétences d’ordre gynécologique. Je suis très attaché au bon choix des termes medicaux et on lit trop souvent des textes et articles relatant la mort de telle personnalité qui souffrait « d’une tumeur dermatologique, d’une affection hématologique….. ». Merci, gb

Violences et cultures héritables

Posté le 17/12/2021 par Pierre Biron

Super chronique, cher ami

Violences et cultures héritables

Posté le 14/12/2021 par Jean-Paul BOUTIN

Passionnant, merci.

Violences et cultures héritables

Posté le 14/12/2021 par Marie

Magnifique article !
Merci !
Vos réflexions éparses... tellement suantes de vérités et d'humanité mettent l'accent sur les multiples marquages épigénétiques héritables, souvent passés sous silence, dont l'impact sur la mémoire, l'identité culturelle et l'éducation transforment sournoisement la toile de la société.
Grave inattention de nos politiques rattrapée de temps en temps par la parole libérée !
C'est mon avis et rien que mon avis .
Merci.

Super génome de la trisomie 21

Posté le 11/12/2021 par rené METTEY

Article difficile à comprendre.
" Bien que cette anomalie génétique se retrouve dans une naissance sur 700, seulement 20 % des fœtus atteints de trisomie 21 atteignent leur terme", Balance inattendue. "Bien que" "une naissance sur 700". L'effet aurait été le même si les naissances étaient de 1 sur 70 ou 7000.
De même on s'interroge sur l'interrogation des chercheurs : "Des chercheurs ont découvert que les enfants nés avec le syndrome de Down ont un excellent génome - meilleur, en fait, que le génome moyen des personnes sans anomalie classique génétique." Donc, en conclusion, si 80 % des foetus trisomiques ne survivent pas au 1er trimestre, c'est que leur génome n'était pas assez bon ! En somme sélection darwinienne classique. Ce serait conclure, dans une étude sur les centenaires et supercentenaires, que ceux-ci ont un meilleur capital héréditaire que ceux qui meurent avant ! (toutes choses égales par ailleurs, alcoolisme, tabagisme...). Leurs résultats sont valables et valides, mais leur conclusion fait sourire.

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 04/12/2021 par Pierre Charles Alexandre LOUIS

CQFD. Un grand merci !
Avec cette syndémie COVID-19 étendue à l'échelle planétaire, on se dit bien que ce SARS-COV-2 n'a mérité ni cet excès d'honneur ni tant d'indignité, mais les forces de la gouvernance internationale de la santé font que... nous en sommes encore à vanter les mérites de la saignée et la vertu des sangsues.
Mettez "confinement et doliprane" à la place de la saignée, puis "vaXXin pour tous" à la place de sangsues, et vous aurez à peu près la recette magique de la pathocénose des plateaux télés et des plateaux techniques depuis mars 2020. Plus belle GAVI !

réponse à Catherine Hill

Posté le 04/12/2021 par Perino Luc

La prévalence est difficile à connaître puisque cette maladie est le plus souvent asymptomatique. 10% est une estimation grossière. Mais si l'étude que vous citez est crédible, cela signifie qua la valeur prédictive du PCR est encore plus faible que ce que j'avance. Mon article serait alors encore plus percutant que ce que j'ai osé !
Merci et cordialités

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 04/12/2021 par Catherine Hill

La prévalence n'est certainement pas de 10%. En France on ne l'a jamais mesurée, en Angleterre pour l'instant elle n'a pas dépassé 1,6% (voir les articles sur REACT1 en ligne)
https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.11.03.21265877v1

Réponse à Geneviève Rail

Posté le 03/12/2021 par Perino Luc

Selon les études, la proportion de cas asymptomatiques va de 0 à 100% - Hélas je ne plaisante pas !
Delon les diverses estimations recoupant tests et consultations, l'estimation est de 80 % de cas pas ou peu symptomatiques. cependant, cette donnée intéresse étrangement fort peu
Cordialement

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 02/12/2021 par Geneviève Rail

Merci de ce billet. Excellent!!! Mais je me demande d'où vient la statistique que 80% des porteurs C19 sont asymptomatiques. Vous avez une référence? J'habite au Québec et peut-être que nos stats sont différentes?

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 01/12/2021 par Luc Thomas

Belle conclusion !
Plus qu’hasardeux en effet mais largement diffusé !
comme les fameuses prédictions de l’institut Pasteur sur l’évolution de l’épidémie, constamment démenties par les faits mais jamais remises en cause à la lumière de leurs échecs à chaque nouvelle parution !
Enfin on ne peut pas non plus espérer que ce que les journalistes ont trop de mal à faire à propos de l’inconstance des hommes politiques puisse s’appliquer aux diafoirus « médiaphiles » de Raoult à l’épidémiologiste de Lille en passant par le Suisse qui déclare, sans rire, être l’inventeur des solutions hydro-alcooliques !!!
Amitiés

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 29/11/2021 par René Lavigueur

Il aurait fallu spécifier:
Parlons nous d'un PCR 28 cycles )MS
ou 40-45 cycles FDA qui étant un organisme au service de l'industrie, a intérêt à amplifier les cas (et les faux positifs)
Alors vos calculs sont tributaires de cette information qui manque.

Réflexions hygiénistes du haut de mon vélo

Posté le 28/11/2021 par Segonnes

Pour compléter l’histoire, le vélocipédiste roule sur le trottoir, sans sonnette ni éclairage et du haut de son siège ne daigne pas s’arrêter lorsqu’un malheureux piéton est sur son chemin .elle n’est pas belle la vie?

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 28/11/2021 par Jm Ecuer

Merci Luc pour tes articles et celui-ci en particulier.
Jm

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 28/11/2021 par Benoit SOUBEYRAND

Bien sûr et excellent.
Quelque chose m'échappe : je connais bien bon nombre d'experts du domaine et lorsque je leur demande pourquoi cette démesure leur seule réponse est invariablement : "c'est politique" ! ..ce qui n'est évidemment pas rassurant pour la santé publique et encore moins pour la politique.

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 28/11/2021 par Maurice Laville

Excellente mise au point, fort utile !
Bonne continuation
Amitiés

Plaisir mathématique et clinique élémentaire

Posté le 28/11/2021 par Alain Pavé

Bravo, des calculs simples éclairent bien la situation. Sur ce type de question, mon collègue Jean-Luc Chassé et moi-même en avons discuté dans notre premier ouvrage : " Probabilités statistique et biologie, Cedic, 1975 ". Cependant, j'ajoute ce que je disais à mes étudiants, après avoir subi de l'algèbre linéaire et de l'analyse, en attaquant ce chapitre, que les plus grandes difficultés ne sont pas techniques (i.e. pas "calculatoires"), mais conceptuelles. Merci et surtout continuez !!!

Fermer les facultés de médecine ?

Posté le 28/11/2021 par JULIEN Rémy

Bonjour, ce billet m'a permis de connaître le livret de la troupe du rire, qui à la fin, parle de transparence santé !

Je me suis amusé alors à faire le tour de mes professeurs, sans rien decouvrir de choquant


Pas plus tard que ce midi, lançant mon cours sur les biothérapies fait par un rhumatologue, j'ai refais un petit tour sur transparence santé (connaissant le prix généralement élevé des biothérapies) !

Je vous laisse deviner la suite

Biensur les conflits d'intérêts n'ont pas été déclarés

Robots contre enfants

Posté le 22/11/2021 par JMLL

Tout à fait excellent et d’une pertinence absolue.
Je fais circuler !
Amitié.

Robots contre enfants

Posté le 22/11/2021 par JM Ecuer

Merci pour cette bonne humeur médicale qui remet les choses en place

Robots contre enfants

Posté le 22/11/2021 par Laurence Adler-Bentolila

Merci de vos humeurs qui sont souvent drôles et pleines de bon sens. Je constate comme beaucoup de mes collègues orthophonistes que les écrans chez les jeunes enfants retardent la communication et l'installation du langage. Je n'en utilise pas au cabinet mais le papier et les crayons sont mes moyens de faire passer les notions et ce depuis plus de 40 ans, Les enfants collaborent rapidement et les crises souvent constatées par les parents diminuent dès qu'il y a moins d'écran ou du moins que le temps passé à visionner des dessins animés ou des vidéos, jeux etc diminue.
Je vous adresse mes meilleures salutations
Laurence

Robots contre enfants

Posté le 21/11/2021 par René Mettey

Je rapporte dans mon ouvrage "les énigmes de la conscience" [Frison-Roche éditeur] un fait qui montre la limitation ontolologique de l'IA : aux US existent des logiciels (car c'est le logiciel, software, qui compte, l'ordi n'est que le hardware -quincaillerie-) d'interrogatoire et d'analyse des réponses d'un patient psychiatrique ou psychopathologique, pour le suivi thérapeutique. Ces logiciels sont si performant que des malades demandent à être suivis par leur logiciel habituel que par leur psychiâtre...
Mais si on met en face à face deux ordis pour une conversation, celle-ci devient tout aussitôt surréaliste !
Ceci est analogue au test de traduction réciproque : vous demandez à un logiciel de vous traduire "la chair est faible, mais l'esprit est fort", en russe ou japonais. Puis cette traduction d'être traduite en français par un autre logiciel. Il vous répond "la viande est tendre, mais le spiritueux est corsé" !

Molluscum contagiosum

Posté le 09/11/2021 par Elsa

Merci pour cette article.
Ma fille qui en a eu présente de nombreuses cicactrices en creux.

D'une signature à l'autre

Posté le 08/11/2021 par Claude

Merci Luc !
J'apprends, j'apprends !
Et enfin....je souris... !

D'une signature à l'autre

Posté le 07/11/2021 par Emmanuel Venet

Bonjour,
Sans parler des signatures purement verbales : j’ai longtemps cru le pistou diurétique…
Amitiés.

D'une signature à l'autre

Posté le 07/11/2021 par Binh

Utile rappel ("les signatures n’ont pas fini de nous leurrer de cent façons plus subtiles") qu'on pourrait généraliser aux belles signatures (ou étiquettes, ou affichages, ou programmes, etc) que certaines personnes gorgées de bonnes intentions (en politique comme en dites "sciences" sociales) nous vendent régulièrement...

Différences épigénétiques entre l'homme et la femme

Posté le 31/10/2021 par Binh

Cher Monsieur, en parlant de différences entre les sexes, vous allez vous attirer les foudres des militants limités (ou "limitants") et des idéologues des prétendues "études" de genre, pour lesquels la différence entre les sexes n'est que le résultat d'une construction sociale et politique (les "genres").

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 24/10/2021 par Tomaso Antonacci

Merci pour votre billet Docteur.

Nous savons désormais que les plaques amyloïdes sont en fait des peptides antimicrobiens (découverte du Prof. Tanzi de Harvard). Alzheimer a donc une origine infectieuse. Tanzi pose la question de l'infection à l'origine : il en alignait potentiel 7 dont 4 virus de l'Herpès, Chlamydia p., Porphyromonas g. , Borreglia b. Il a ajouté depuis mars 2020 le virus Sars-cov 2 sur la liste des déclencheurs. Viser les plaques amyloïdes est stupide car cela rivent à prendre des corticoïdes quand on souffre d'une infection ... cela peut permettre d'offrir un boulevard au pathogène. Des études ont démontrés que - certes la présence des plaques amyloïdes permettent de conforter le diagnostic de la dégénérescence - mais il a également été démontré que leur disparition au cours de l'évolution du malade participe à l'accélération de la dégénérescence ... l'inflammation est une manifestation du système immunitaire ... la base. Il convient donc de plutôt cibler la cause de l'activation du système immunitaire ... cela pourrait permettre de stopper l'évolution de la maladie, voire de retrouver du confort.

Les spécialistes de la prévalence

Posté le 22/10/2021 par Gerini Christian

Cher Luc Perino,
Si je peux me permettre une brève réaction à cet article que je classerais à l'intersection de l'histoire et de la philosophie (épistémologie) de la médecine, c'est pour vous dire qu'il me renvoie à "Conjecture et réfutation " de Karl Popper, entre autres ouvrages majeurs de la philosophie. Et bien sûr à Semmelwies et son traitement simple et pourtant majeur des causes simples aussi de
la plupart des cas ou raisons de la fièvre puerpérale.
Bravo en tout cas à vous de mettre dans vos écrits cette dimension "complexe" (au sens défini par Edgar Morin) dans la médecine et de la souhaiter dans l'enseignement de celle-ci.
J'en discuterais pourquoi pas cordialement avec vous si cela vous tente.
Bien à vous.
Christian Gerini

Fermer les facultés de médecine ?

Posté le 22/10/2021 par Marie

Luc !,
lanceur d'alerte, merci !! Dénonciateur, merci !!.. influenceur au sein de cette Médecine malade.
Je ne ressens que dévalorisation et régression du savoir dispensé par les facs de médecine. Les étudiants, en grande partie, générés par une société engluée dans le profit, le confort, la facilité...ne peuvent être qu' hyper-perméables à l'enseignement qu'on leur soumet .
Nous ne vivrons plus le temps où les médecins généralistes possédaient d'immenses compétences humaines et cliniques .Ils soignaient la future maman puis le bébé puis les pathologies de l'âge intermédiaire puis la personne âgée jusqu 'à son terme final .
Tout par "à volo" !
Faites-nous rire Luc !

Fermer les facultés de médecine ?

Posté le 22/10/2021 par Kamal CHÉRIF ZAHAR

Parfaitement vu et dit! Mais du constat au changement il n’y a pas qu’un pas!
C’est déjà bien courageux de le dire.
J’ai découvert un moyen incroyable pour traiter efficacement les envenimements en urgence mais ça reste en sommeil par manque d’enthousiasme de la part justement des enseignants « Tout l’enseignement est formaté par le réductionnisme scientifique imposé par l’industrie soumise elle-même aux impératifs de preuves réductionnistes.«  comme vous dites.
Je ne suis pas universitaire mais j’ai aussi eu l’idée de proposer à l’IGR de délivrer la chimiothérapie autour de la tumeur, par injection locale dans le tissu interstitiel. J’ai eu la chance d’être dans un premier temps entendu par le praticien à qui j’en ai parlé. Puis grâce à lui la possibilité de faire une expérimentation sur la souris avec le CNRS. Puis l’immense joie de constater l’efficacité. Pour finir la déception de se voir refuser le passage aux essais cliniques par un comité qui décide sans être tenu de donner la raison de son refus. Par la bande j’ai compris que « pour le moment les protocoles de traitement étaient satisfaisants tels quels et que ce serait peut être envisagé à l’occasion d’une nouvelle molécule /sic/« une des raisons pourrait être que pour traiter 100g de tissus il faudrait une dose 700 fois moindre pour un adulte de 70kg!
Moi président vous seriez ministre de la santé! Et pourquoi pas président?

Fermer les facultés de médecine ?

Posté le 22/10/2021 par COLETTI

Bonjour,
Il y a une assemblée générale du FORMINDEP le 20 novembre prochain. Il me semble que vous seriez à votre place ! Demandez au Président, Yannick SCHMITT, comment venir ...

Fermer les facultés de médecine ?

Posté le 22/10/2021 par Patrick Lemoine

Je suis à 200 % OK avec toi dans ta dernière humeur ! En plus j’ai appris le mot l’agnotologie.
Tu aurais même pu dire qu’il y a 0 heures d’enseignement sur le sommeil en 8 ans d’études alors que l’insomnie concerne plus de la moitié des Français et que nous sommes les champions de la prescription des molécules toxiques improprement appelées somnifères, en réalité traitements anti-réveil.

Fermer les facultés de médecine ?

Posté le 22/10/2021 par Tomaso Antonacci

Envie de faire la publicité de l'excellent travail du Formindep à ce sujet ... vous avez 1000 fois raison ... il y a un fil conducteur avec bon nombre d'affections chroniques, ce fil est négligé par la médecine en triple aveugle ... Il faudrait une Loi - pour chaque euro investi dans la recherche privée, il faudrait un euro dans la recherche clinique publique ... pour avoir au moins un contrepoids équivalent.

Réponses à Hélène

Posté le 19/10/2021 par Perino Luc

Le muguet est très rare après 6 mois. Si il y en a effectivement après cet âge en cas d'allaitement au sein, un traitement est justifié
Pour le molluscum, il faut savoir que le Vidal n'est pas une bonne source de données, il est préférable d'utiliser Prescrire.

Muguet ou Candidose buccale

Posté le 17/10/2021 par hélène

re bonjour, je réagis coup sur coup à vos deux notes merci de votre compréhension ! je suis interne et nous venons d'avoir un cours sur l'allaitement au cours duquel l'enseignant nous a sensibilisés au ttt des candidoses mammaires faisant suite à une contamination par un muguet buccal du BB. il nous a été recommandé daktarin sur le mamelon et bouche BB si plus de 6 mois, sinon mycostatine. qu'en pensez vous ? je ne sais plus à quel sein me vouer ;)

Molluscum contagiosum

Posté le 17/10/2021 par hélène

bonjour, merci bcp pour ces fiches très bien faites. je suis interne et mes msu prescrivent poxcare, sachant que le vidal donne comme valable le ttt par hydroxyde de potassium. pourquoi ne le conseillez vous pas (dans le cas d'une gêne ou d'un nombre important de molluscum notamment) ? merci !

Trouble dissociatif politique

Posté le 14/10/2021 par François-Marie Michaut

Excellent, ce déridage de notre temps plombé.
Encore, cher LP!!!

Trouble dissociatif politique

Posté le 14/10/2021 par M B

Ah ah ah !
Merci Luc pour cette humeur :-)
Melissa

Trouble dissociatif politique

Posté le 13/10/2021 par Helene

Excellent !!

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 09/10/2021 par Marie

Merci Luc pour votre article.
Lumineux dénoncement des vils pourvoyeurs qui donnent de vils espoirs.
Pas de solution quant au vieillissement des organes.
Que faire sinon se préparer à ce que chacun de nous ou un proche devienne la cible de la maladie et du tsunami qu'elle provoque chez le malade comme chez l'aidant.
Les mesures hygieno-diététiques, cognitives et comportementales ne porteront leurs fruits que si elles sont enrobées dans l'amour existant, et son lot de bienveillance, de tolérance, et dans le don de soi inévitable de l'aidant.
Par l'absence de ces facteurs, la maladie, le malade et l'aidant partent "en live".
Triste constatation inéluctable.

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 07/10/2021 par Sylvie R

Merci pour votre article. Ayant travaillé sur cette étude, je me vois effectivement contrainte de quitter mon poste et l'institution s'exécutant, écœurée des malconduites de recherche et des aléas observés en particulier sur la gestion par ces financiers de cette situation.

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 06/10/2021 par JM Bolzinger

Super cet article sur l’Alzheimer, c’est un vrai bonheur de vous lire.
Bien amicalement

Splendeur et misère des plaques d ' Alzheimer

Posté le 06/10/2021 par Marc Salaun

Bravo pour cette nouvelle humeur , coléreuse à juste titre .
Bien Cordialement .

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 06/10/2021 par Gérard Abraham

Lumineux

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 06/10/2021 par Emmanuel Venet

Merci. J’espère que Véran reçoit vos Humeurs !
Amitié.

Splendeur et misère des plaques d’Alzheimer

Posté le 06/10/2021 par Michel Odent

J'analyserai cet article dans la perspective d'un nonagénaire

Sclérose en plaques et infections

Posté le 30/09/2021 par sylvie

On peut se demander pourquoi la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française, fleuron de l’infectiologie hexagonale, ne s’est-elle toujours pas saisie du caractère infectieux de la SEP, comme d’autres pathologies chroniques dites « auto-immunes », véritables problèmes de santé publique!

Sclérose en plaques et infections

Posté le 29/09/2021 par René Mettey

Il me semble me souvenir que, lorsque je suivais des cours de maîtrise de bio humaine, un lien avait été identifié entre la maladie de Carré (la "rougeole des chiens") et la SEP, fréquente chez les vétérinaires. De même on trouve des aticorps anti-maladie de Carré dans le lCR de vétérinaires atteints de SEP. Je ne peux donner les références, étant en retraite... Mais voici encore un renforcement du lien entre les infections virales de type rougeole et la SEP. de même que pour l'âge de primo-infection, car il faut un certain âge pour cotoyer fréquemment et de près des chiens (étudiant puis vétérinaire).

Le malheur est dans le pré

Posté le 24/09/2021 par alain berthier

Le Docteur Knock, les maladies et la medecine

Pathologie

Posté le 21/09/2021 par Olivier Kandel

Merci pour votre "humeur" à propos des définitions de maladie et pathologie.
Nous avions "bossé" à la SFMG sur ce sujet et c'est plaisant de constater que certains résistent.
http://www.sfmg.org/publications/les_theses/proposition_de_definition_pour_29_mots_du_vocabulaire_medical.html
Bien cordialement.

Réponse à Luc Quintin

Posté le 07/09/2021 par Perino Luc

Je l'ignore
désolé

Prostate, ethnies et environnement

Posté le 07/09/2021 par Luc Quintin

Y a t il une comparaison gadeloupeens noirs vs guadeloupéen blanc vs metropolitain avec une “longue” exposition aux pesticides locaux ?

Le malheur est dans le pré

Posté le 07/09/2021 par Pascale H.

Tout à fait d'accord et nous devons en tant que professionnels dénoncer et ne pas se soumettre.Sinon nos disciplines respectives vont être avalées par un système de contrôle sanitaire de la population absolument insupportable.

Le malheur est dans le pré

Posté le 07/09/2021 par Patrice QUENEAU

Charmant, élégant, revigorant !
Merci et amitié

Le malheur est dans le pré

Posté le 06/09/2021 par E Venet

C’est un chef d’œuvre d’humour rhétorique et photographique , merci !
Bonne soirée.

Le malheur est dans le pré

Posté le 06/09/2021 par Segonnes

Je n’ai pas de chance: j’avais 14/8 de TA à 14 ans et maintenant j’ai une ICFEP! En 2009 les cardio toléraient des 14 et 25 de maxima , j’ai eu aussi droit à une FA et flutter. Maintenant j’ai 72 ans et il est temps de quitter la planète, mais je n’en ai pas spécialement envie!!

Réponse à Jean Loup Rey

Posté le 26/08/2021 par Luc Perino

Opposer une seule étude asiatique à 2 méta-analyses internationales n’est pas recevable même si l’on tient à susciter la polémique
Par ailleurs le contact des mains souillées avec les yeux le nez ou la bouche est la principale cause de transmission, d’où l’intérêt du lavage de mains
J’espère que vous n’avez pas osé penser que je pouvais parler de transmission transcutanée, ce serait vexatoire !
Cordialement

Supplique contre le masque à l’école

Posté le 26/08/2021 par jean loup Rey

dès février 2020 les pays asiatiques ont vu une dynamique plus faible de l'épidémie en partie grâce au masque
le masque protège plus l'autre que soi même en bloquant les gouttelettes de Pflugge
il n'y a pas de transmission cutanée des coronavirus
mais Ok pas de masque à l'école!
amicalement

Supplique contre le masque à l’école

Posté le 25/08/2021 par Pascale H.

Tout à fait d'accord mais les voix qui s'élèvent pour dénoncer cette dramatique décision ne sont pas nombreuses et peu relayées. Je suis psychologue et je constate les dégâts sur les enfants depuis de nombreux mois. Cependant la placidité des parents m'interpelle et celle de bon nombre d'enseignants également. Le masque est utile uniquement pour enseigner la soumission t de ce point de vue cela semble bien fonctionner.

Supplique contre le masque à l’école

Posté le 24/08/2021 par Gilbert Schlogel

Joli texte, comme d’hab !
Mais je ferai une remarque concernant le masque : Porter le masque en sortant de chez soi, c’est se forcer à entrer dans le rite des précautions salutaires. Nous sommes en pandémie. Les non vaccinés risquent de se retrouver en réanimation, les vaccinés risquent de transmettre le virus à des proches non vaccinés. Et si les variants continuent à se manifester, nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Porter le masque c’est se rappeler à l’ordre et, en ça, il est vraiment utile. Du moins, c’est mon avis.
Très cordialement,

Supplique contre le masque à l’école

Posté le 24/08/2021 par Binh

Votre petite humeur est très idéologique, pas vraiment scientifique

1) « des études que personne ne se risquera à faire »
Si ! Le MIT a sorti une étude en avril 2020 sur la distance d’émission de postillons par un locuteur (8 m quand il est statique, 15 m s’il bouge). Donc, scientifiquement parlant, on peut quand même penser que le masque est utile…Ou, en termes de rapport qualité/prix (ou bénéfices/efforts), on peut estimer qu’il constitue une précaution peu coûteuse.

2) « Dans la rue, l’école, les métros ou les magasins, il suffit d’observer son utilisation pour être certain qu’il est inutile ».
Si une population a du mal à faire un acte, faut-il alors en déduire que cet acte est inutile ?
Si la liberté d’expression attire souvent les casseurs ou les fanatiques, faut-il en déduire qu’elle est inutile ? Si beaucoup d’hommes ont du mal à ne pas frapper leurs épouses, faut-il en déduire que la lutte contre les violences conjugales est inutile ? Etc…

3) « Ses manipulations et positions successives sous le nez, le coude ou le menton pourraient même majorer la transmission cutanée. »
Si le masque mal mis est dangereux, alors pourquoi ? Ne serait-ce pas, justement, parce que, bien mis, il serait utile ? Quant à l’argument : le masque est inutile parce qu’il ne sert à rien sous le coude, franchement… (je n’insiste pas).

4) « l’école doit être un lieu où l’on se sent bien ».
Je suppose que vous voulez dire… sans masque !
Reste à savoir si, en voulant se « sentir bien » sans masque, les enfants ne risquent pas de se « sentir bien » 1 mois, puis de de mettre tout le monde très mal pendant 6 mois (confinés ou…malades !).

Bref : vous êtes clairement contre le masque, on l’avait déjà lu et bien compris, mais vous n’êtes pas très convaincant. Ceci dit..c'est un "Billet d’Humeur » seulement , n'est-ce pas ! Moi aussi, le masque m'énerve, mais je préfère qu'on le mettre tous pour que je puisse sortir, car je n'ai pas la chance d'avoir un grand espace de vie pour y être en confinement

Épidémies : chiffres d’hier et d’aujourd’hui

Posté le 21/08/2021 par

Finalement, on reste (un peu) dans la problématique des Fake-News "Que les médias cessent d’égrener stupidement des cas et des tests positifs et qu’ils indiquent la juste gravité de cette épidémie. Énoncer simplement un drame n’enlève rien à sa dramaturgie". Les "Media" ont besoin de cet exercice pour demeurer en vie: dramatiser, angoisser, inquiéter, pour aspirer ou accoutumer les consommateurs aux infos qui font peur. Triste. Solution: éteindre sa télé, ou son ordi, régulièrement. Et sortir. Pour l'instant, on peut encore le faire, mais on risque d'être confiné à nouveau si le sars-cov-2 trouve plein de petites ouvertures delta (ici ou là) dans les entrées d'espaces collectifs fermés.

réponse à vie Rose Selavy

Posté le 19/08/2021 par Perino Luc

en réponse à la première question : tous les vaccins visent à faire fabriquer les anticorps anti-protéine spike par notre organisme. C'est toujours le même principe de base, mais la éthode change (ARN, virus muté, etc.)
En réponse à la deuxième : L'OMS décide toujours de ce qui est pandémique ou non, et les pays suivent sans discernement. Ensuite les décisions locales diffèrent légèrement.
Pour la troisième question : je me pose exactement les mâmes questions que vous et je n'ose pas répondre, ou je ne sais pas répondre !!
Bien cordialement

Virose respiratoire 19-21

Posté le 18/08/2021 par Vie Rose Sélavy

Cher Docteur,

J'adore vos humeurs ! Depuis plus de quinze ans, je vous lis avec un appétit invétéré.

Quelques questions concernant la virose 2019
https://lucperino.com/706/viroses-respiratoires-et-covid-19.html?id=1000#1000

- Tous les vaccins (sauf 1) visent la protéine spike qui permet au SRAS Cov2 de pénétrer dans nos cellules (la "clé".)
- Question: est-ce que les dits "vaccins" sur le marché français (AMMt) ne visent pas plutôt à faire fabriquer la Spike par les cellules de notre corps ? Si c'est le cas, ne faut-il pas s'interroger sur les risques ?

- Les stratégies de santé publique ne se décident plus au niveau national ou régional, mais au niveau mondial.
- Question : si ces stratégies se décident au niveau mondial, comment se fait-il que le passe sanitaire et la vaccination quasi obligée ne soient pour l'instant mis en oeuvre dans quelques pays seulement, dont la France... et la Russie ?

- Les médias, l'opinion publique, l'économie, et divers principes de précaution ont désormais plus de poids que la science pour ajuster les mesures sanitaires.
- Question : le principe de précaution est-il appliqué alors que les essais cliniques sont en phase III et que l'enrôlement de la population sous couvert d'un consentement mal éclairé (balance bénéfices-risques biaisées, ou faussée) se fait dans les grandes largeurs et que les conflits d'intérêts sont masqués par l'opacité du marché ?

Avec mes respectueuses salutations,
Vie Rose Sélavy

réponse à Etienne Baudoux

Posté le 18/08/2021 par Perino Luc

Les deux facteurs ne sont pas exclusifs l'un de l'autre. tous deux ont des supports théoriques valables. J'ignore quel est le poids relatif de chacun

Profil de nos 5000 abonnés

Par catégorie professionnelle
Médecins 27%
Professions de santé 33%
Sciences de la vie et de la terre 8%
Sciences humaines et sociales 12%
Autres sciences et techniques 4%
Administration, services et tertiaires 11%
Economie, commerce, industrie 1%
Médias et communication 3%
Art et artisanat 1%
Par tranches d'âge
Plus de 70 ans 14%
de 50 à 70 ans 53%
de 30 à 50 ans 29%
moins de 30 ans  4%
Par motivation
Patients 5%
Proche ou association de patients 3%
Thèse ou études en cours 4%
Intérêt professionnel 65%
Simple curiosité 23%

La phrase biomédicale aléatoire

Le vivant et le milieu ne sont pas normaux pris séparément, mais c'est leur relation qui les rend tels l'un et l'autre.
― Georges Canguilhem

Articles et autres publications

Patient zéro et porteur sain - dans H. Guillemain (dir.), DicoPolHiS,
Le Mans Université, 2022. [...]

Les labyrinthes du soin - Pratiques, 95, octobre 2021, p 48-51 [...]

Evidences et limites de l'épidémiologie - Médecine, Vol 17, N° 4, Avr 21, p 148-150 [...]

Le patient zéro est toujours provisoire - Interview de Mélanie Le Beller [...]

Vaccins anti-covid-19 vers l'Afrique - La Montagne - 20 février 2021 [...]

Autres fiches patients

Alzheimer (maladie d') - I/ Les mots et les faits Cognition : Ce mot (presque synonyme d’intelligence) désigne [...]

Pleurs excessifs du nourrisson - I / Les mots et les faits Colique : contraction brutale et douloureuse d’un viscère creux [...]

Angine aiguë - I/ Les mots et les faits Pharynx : carrefour des voies aériennes (allant des fosses [...]

Urticaire - I/ Les mots et les faits Urticaire : maladie de la peau caractérisée par des plaques [...]

Herpès labial récurrent ou Bouton de fièvre - I/ Les mots et les faits Herpès : maladie virale causée par le HSV (Herpes Simplex [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Des dépistages inutiles aux dépistages dangereux - La controverse sur les dépistages organisés des cancers ne cesse d’enfler. Après la [...]

Toucher des écrouelles - De tous temps, les souverains ont appuyé leur pouvoir sur la monnaie, l’armée, la justice, la [...]

Crise des urgences - Les urgences connaissent une crise sans précédent dont la cause, très prévisible, est [...]

Cordon de sécurité - Les essais cliniques concernant des médicaments sont majoritairement biaisés, alors que ceux [...]

Variabilité des critères du dépistage - En 1968, l’OMS établissait la liste des critères du dépistage des maladies, pour tenter [...]

Haut de page