lucperino.com

Forum médical

Pour des questions médicales personnelles, veuillez plutôt contacter Luc Perino en donnant des précisions.

Réponse à Luc X

Posté le 22/01/2020 par Luc Perino

Merci pour votre fidélité et votre vigilance
j'ai corrigé la petite erreur

Bien cordialement

Populisme et moral des médecins

Posté le 22/01/2020 par François-Marie Michaut

Très bon article
Les médecins sont des humains sensibles aux choses humaines collectives, bonne nouvelle.
Affirmer la montée des populismes, cela ressemble à cela.
Une autre vision de la réalité planétaire est d'envisager que le déclic n'a rien de magique? Ce n'est que la disqualification des élites produites par notre culture occidentale mondialisée.
Nos élites ne sont plus capables de montrer à tous la route qu'il devraient suivre. Un aspect capital de la réalité ne leur est plus visible.
Lequel ? Ce serait déjà pas mal de se poser clairement la question. Un médecin dirait : d'en faire le diagnostic, mais qui écoute un médecin ?

Soyons scientifiques ou disciplinés ou les deux

Posté le 22/01/2020 par Luc

Bonjour,

je souhaiterais seulement signaler une petite erreur de calcul (qui corrigée, aggrave encore le tableau). 3% de positivité chez les non cancéreux donne 99700 * 3 / 100 (et non 97700), ce qui donne un rapport de 255/3246=7,8%, arrondi à 8%.
Rien d'essentiel, le message reste le même. Merci pour ces humeurs, à chaque fois que j'ouvre la nouvelle, je ne peux m'empêcher d'aller voir les anciennes...

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 06/01/2020 par Isabelle FAVERJON

Je voudrais témoigner :
Ma mère a été détectée Alzheimer il y a quelques années. A son domicile, elle était sous anti-dépresseur Seroplex 5 mg; elle était charmante et n'avait aucune douleur (des légères pertes de mémoire).
Le neurologue a prescrit l'exelon qui la rendu agressive ; le médecin traitant a augmenté l'anti-dépresseur, ma mère est devenue incohérente, a inondé son appartement et a été hospitalisée.
La gériatre de l'hopital a modifié son traitement : exelon, miansérine (qui augmente la noradrénaline). Comme ma mère parlait de suicide, elle a eu aussi un anxiolytique Seresta qui lui procure des douleurs musculaires et articulaires.
Mes soeurs ont fait admettre ma mère en ehpad sous tutelle extérieure. Comme elle devenait agressive, le médecin traitant a rajouté le neuroleptique Risperdal (infection urinaire - non suivi des globules blancs)
Quand les médicaments pour Alzheimer ont été déremboursés, j'ai demandé au médecin de ne plus prescrire l'exelon. Ma mère est devenue moins agressive et a retrouvé de la mémoire. J'ai fait faire à ma mère une analyse urinaire des neurotransmetteurs montrant qu'elle avait trop de noradrénaline et pas assez de sérotonine. Je l'ai montré au médecin et j''ai demandé à ce que les psychotropes soient diminués.
Mais les médecins successifs et l'infirmière cadre de l'ehpad ont refusé de modifier le traitement pour ces raisons : "les aides soignants se mettraient en grève" ; "je ne veux pas d'arrêt maladie dans mon service". Impossible de changer de médecin, ils ne prennent plus de nouveau patient.
Ma mère est maintenant sédatée en continu ; Elle est en fauteuil roulant une partie de la journée, et dans son lit l'autre partie. Elle ne bouge plus que son bras droit et ne peut plus s'alimenter toute seule. Elle n'arrive plus à s'exprimer correctement.
J'al alerté sa tutrice qui ne s'estime pas compétente pour savoir si ma mère est bien prise en charge ; de son côté, l'Agence de la Santé ne prend pas en compte ma réclamation (seule celle de la Tutrice est recevable).

Tout le monde sait que les personnes agées sont surmédicalisées mais personne ne fait rien. Ma mère va décéder, mais pas de mort naturelle et pas de sa maladie.

Question : les médecins connaissent ils les médicaments qu'ils prescrivent ???

Antioxydants, déméthylants, télomérase et greenwashing, même combat

Posté le 03/01/2020 par Claude

" Bref, dès que la science fait un petit pas, les médias font dix grands pas et les marchands enfilent les bottes de sept lieues pour galoper loin devant."
Oui !
Réalisme, logique, prévention, combat !
Merci !

Diversité des marchés de l'addiction

Posté le 25/12/2019 par Marie

Même attention pour ce très bel article !
Encore une fois criante vérité !
On est en plein dans le mur !
Marche arrière impossible.
Que faire ?
Merci d 'informer, d'alerter.

Diversité des marchés de l'addiction

Posté le 25/12/2019 par François-Marie Michaut

Très bel article, bravo.
Un moderne Molière en écrirait avec délice un " Le dealer malgré lui" . Pas certain cependant qu'il trouverait un mécène du côté de Big Pharma et que le Conseil de l'Ordre ne le poursuive pas en diffamation devant les tribunaux.
J'en redemande du même tonneau, Luc Périno

Diagnostics au supermarché

Posté le 19/12/2019 par Claude

Merci pour votre billet !
Il était temps de décrier et de prévenir les patients sur ces diagnostics de supermarché !
Vous mettez en évidence la vérité criante de cette arnaque . Divination pronostique, longévité chimérique sont vraiment les termes qui motivent ces humains qui ont du mal et qui ne veulent pas accepter la phase finale . La vie n'est pas éternelle mais la mort..... Leur tranquillité ou leur stress ne changeront en rien leur ligne de vie ou leur temps de vie.

Ostéoporose

Posté le 17/12/2019 par HomNes

Merci pour ce bel article !
Pour les personnes atteintes d'ostéoporose avec des risques de fracture importants, les possibilités d'exercice physique sont limitées... et il vaut mieux faire de la marche que de ne rien faire.
Par contre, quand les os sont encore solides, la marche est très rapidement insuffisante pour avoir un effet efficace : des exercices plus intenses apparaissent fort utiles.
Bonne continuation !
HomNes

Hypertension artérielle

Posté le 17/12/2019 par Bloch carcenac

Je trouve cet article très intéressant et juste
Merci

Diagnostics au supermarché

Posté le 15/12/2019 par Alain Pavé

Cher Luc,

Excellent comme d’habitude. De quoi créer des angoisses en ne laissant pas au médecin le soin d’interpréter les analyses et de là enclencher un cercle vicieux de consommation de ces tests au profit des entreprises qui les produisent. Dans le premier livre que j’ai écrit avec mon collègue et ami Jean-Luc Chassé nous avions illustré le théorème de Bayes montrant précisément la difficulté de ce type d’interprétation.

Bien amicalement,

Réponse à Sandy

Posté le 12/12/2019 par Luc Perino

Je suis tout à fait désolé pour vous si vous n'avez pas compris le fond de ce texte
Par ailleurs, où avez pu lire que je supposais que cette personne ignorait les règles de la conception. J'ai simplement souligné la différence des cultures dans l'utilisation d'une expression usuelle

Cordialement

Comment avoir du retard ?

Posté le 12/12/2019 par Sandy D

En plus du racisme palpable dans le début de votre texte, vous êtes d’une arrogance pathétique dans une situation comme celle ci.
Vous êtes médecin, vous avez donc un rôle d’éducateur entre autres, aucunement besoin de moquer cette femme!
En précisant ici ses origines comme si elles étaient responsables de ses lacunes. Aller poser des questions sur la sexualité a des lycées (ou même plus âgés) en Europe, vous serez surpris par les âneries que vous entendrez. Pourtant, ceux là même reçoivent des cours d’éducation sexuelle.
Vous devriez avoir honte!

Preuve génétique de l'hypothèse d'auto-domestication d'Homo sapiens

Posté le 10/12/2019 par René Mettey

Les travaux de Stephen Gould (dt "le pouce du panda") démontrait que les traits juvéniles du visage, entraînaient un sentiment de protection des adultes envers les nouveau-nés et enfants. Me fondant sur ces travaux, je mettais en évidence dans mon ouvrage "Mon enfant est différent" [Éditions Frison-Roche, Paris 1996] que cet enchaînement est renforce envers les handicapés, et expliquait la protection des jeunes handicapés et non leur rejet.
Ce mécanisme est donc codé génétiquement et met en action cette crête neurale.
Mais, plus curieux, et rejoignant votre article, est que des paléontologues ont cru voir dans la persistance des traits juvéniles à l'âge adulte de sapiens (enfin, adulte... alors que sa vie dépassait rarement 35 ans) un avantage lors de ses rencontres avec Neandertal ! Celui-ci, désarmé d'agressivité face au premier, se serait laissé dominer dans les combats par celui-là, ou aurait abandonné sans résistance les aires de chasse et cueillette !

Restriction cognitive de l'hyperspécialisation médicale

Posté le 10/12/2019 par Marie

Bonjour !
Pourquoi le courage de continuer !
Nous avons besoin des vérités que vous clamez !
Elles font leur chemin même si vous n'en avez pas écho.
Nous avons besoin de comprendre les "en-dessous" dans le domaine de la médecine.
Et vos chroniques, vos articles, votre présence dans les conférences et débats sont criants de connaissances, de vérité, de logique , de bon sens et d'une belle humanité.
Merci !

Merci à Ilinka

Posté le 10/12/2019 par Luc Perino

Merci de me donner le courage de continuer

Restriction cognitive de l'hyperspécialisation médicale

Posté le 09/12/2019 par Ilinka Ghika

A chaque fois que je lis une de vos" humeurs " non seulement ça me rend joyeuse ,j'apprends quelque chose ou ça m'incite à chercher plus loin ,bien que retraitée depuis 12 ans; Merçi de stimuler notre cerveau par ces temps si moroses

Vie et mort des dogmes du soin

Posté le 09/12/2019 par Adikia

Bonjour, merci pour votre billet de blog daté du 3 décembre "Vie et mort des dogmes du soin", tout à fait juste et assez désespérant. Peut-on également parler de dogme pour le diagnostic du bébé secoué, qui se fait en France systématiquement et aveuglément en présence d'hémorragies sous-durales et rétiniennes chez le nourrisson (même en présence de maladies génétiques avérées) ? Ce diagnostic est controversé en France et dans le monde, et notre association a récemment demandé l'abrogation des recommandations de la Haute Autorité de Santé à ce sujet : https://adikia.fr/2019/12/demande-dabrogation-des-recommandations-de-la-sur-le-syndrome-du-bebe-secoue/ -- cela pourra peut-être vous intéresser et apporter de l'eau à votre moulin... Cordialement.

Autisme et schizophrénie : empreinte parentale

Posté le 06/12/2019 par Jaeger

Les théories développés par D.W.W. Winnicott, pédiatre et psychanalyste anglais, et qui font intervenir l'environnement précoce du nourrisson dans la genèse de ses troubles psychiques graves reposent sur une masse d'observations écrites considérables supérieurs à 30.000 ( trente mille) et qui sont à la disposition des chercheurs.

Géographie de la dépression

Posté le 05/12/2019 par MHGC

Il me semble que l'absence de lumière est aujourd'hui comme un facteur de risque avéré de dépression. (Long Hiver des pays nordiques et soutien par la luminothérapie, y compris pour les enfants dans les écoles).

Quant à la distinction ville/ campagne, les résultats de ces études confirment les observations, et les bienfaits sur le corps et l'esprit d'une activité régulière de marche en pleine air. Cela va dans le sens de la sylvothérapie qui se développe aujourd'hui.

Conclusion, ne vous privez pas de lumière et de grand air de préférence non pollué.

Vaccins

Posté le 04/12/2019 par Barre

Je lis avec intérêt et apprécie depuis des années vos humeurs médicales.
Si vous avez lu les dernières publications de Michel de Lorgeril sur les vaccins du nourrisson, j'aimerais qui vous nous fassiez part de vos réactions. Son approche est-elle scientifiquement recevable ou non ? Avec mes remerciements anticipés.

réponse à MHGC

Posté le 03/12/2019 par Luc Perino

Pour l'instant, il y a peu d'études probantes sur de tels traitements
au mieux, on peut conseiller d'éviter les antibiotiques chez le nourrisson et de faire quelques cures de Bacteroides fragilis
Bien évidemment cela ne guérira pas, mais peut légèrement améliorer.

L’intestin et le microbiote jouent un rôle dans l’autisme

Posté le 03/12/2019 par MHGC

Bonjour,

Cet article est très intéressant. Ces pistes de compréhension de l'autisme ouvrent de nombreuses perspectives.
Seulement pour les familles concernées (je suis psychologue et travaillent avec elles), ce qui importe c'est de savoir ce qu'il convient de faire et ne pas faire afin d'améliorer les symptômes invalidants de leur enfant.
Pourriez-vous en tant que praticien les conseiller?

réponse à Roger

Posté le 18/11/2019 par Luc Perino

je ne sais pas répondre à toutes vos questions.
Les deux causes avérées de l'hypertension sont le sel et la sédentarité.

Origines de l’obésité chez les primates au Miocène.

Posté le 18/11/2019 par Roger

Bonjour Luc ,

Cet article me donne du grain à moudre .
Comme disait feu l'inspecteur bourrel :"bon dieu , mais c'est bien sur" ,
pensez vous que le fructose soit à l'origine de l'épidémie d'hypertension que l'on connaît actuellement ?
Dans le comportement alimentaire de mon épouse et le mien , je retrouve effectivement une consommation régulière de saccharose et bien entendu pas une consommation de vitamine C adaptée pour contrebalancer les effets du fructose.
Et devinez quoi ? Tous les deux nous sommes hypertendus....

C'est toujours un plaisir de vous lire

Roger

L'allégé fait grossir

Posté le 14/11/2019 par François-Marie Michaut

Cet article est excellent. L'évolution des idées inventives est toujours riche d'enseignements.
Merci l'auteur, trinquons ensemble pour un peu moins de crédulité collective.

Réponse à Yannick Mallédent

Posté le 13/11/2019 par Luc Perino

Yannick,
Je suis d'accord avec vous
Je corrige en indiquant : "seulement en cas de forte fièvre"

Grippe et syndromes grippaux

Posté le 13/11/2019 par Yannick Mallédant

Bonjour,
Bon sujet bien traité comme toujours à une exception près... Pourquoi cette mauvaise habitude de combattre la fièvre ? Lorsque nous sommes l'objet d'une infection, l'organisme, intelligemment (cf. physiologie), augmente notre température corporelle. Les effets sont la plupart très positifs : limitation de la réplication virale ou bactérienne, vasodilatation pour favoriser la migration leucocytaire, activation des anticorps et sécrétion des HSP, etc... Rappelons qu'en 1927 le Dr J Wagner obtint le prix Nobel en guérissant certaines neurosyphilis en injectant du sang de paludéen grâce au choc thermique créé ! Rappelons qu'adjoindre du paracétamol à une vaccination limite la production d'AC chez les enfants (Lancet, 2009). Donc inconfort relatif ou amélioration de la guérison ?
Voici un beau sujet de réflexion cher Luc.
Bien à vous
Yannick Mallédant

Grippe et syndromes grippaux

Posté le 11/11/2019 par Clara Pauchet

Super article bravo! Merci beaucoup

Grippe et syndromes grippaux

Posté le 11/11/2019 par Dr Maurice Rey

Merci ; cet article est excellent
Je le diffuse, afin que “nul ne l'ignore“ !
Amicalement

Grippe et syndromes grippaux

Posté le 10/11/2019 par Dr Eric Brunessaux

je partage votre point de vue, que l’on retrouve dans Prescrire.
Vous êtes à contre courant de tout ce qui se dit.
J’ajouterai qu’à la pression grossière des labos s’ajoute la pression du monde médical dans ses diverses formes, du médecin G à l’HAS.
Enfin, je ne me vaccine pas en attendant mieux.

Je ne sais pas si vous avez écrit un billet sur le projet de retraite universelle qui va fortement impacter la profession, le dernier bulletin de la CARMF ne manque pas de saveur sur notre soumission.
Cela confirme qu’on ne résiste pas à l’Etat.
J’en ai fait la cruelle expérience en tant que médecin homéopathe, voyant en quelques mois détruire ma profession et mon avenir.
Le corps médical va vivre cette expérience du mépris.

Grippe et syndromes grippaux

Posté le 09/11/2019 par Agnès Certain

Bonjour et merci de cet article particulièrement intéressant et documenté, dépassant les polémiques classiques.
Une question : outre le fait que le vaccin grippal n'est pas très efficace comme vous le soulignez, il semblerait qu'il n'empêche pas la transmission, voire l'exacerbe (cf article en PJ).
Dans ce panel, il est fait mention de personnes faisant une infection grippale, parmi lesquelles 15 % déclaraient être vaccinées (soit du vaccin de l'année d'avant soit de l'année en cours) ; or, ces personnes ayant quand même fait une infection, malgré le vaccin, "crachaient" plus de virus.

Une question, à laquelle je n'ai pas de réponse claire : une personne vaccinée, sans infection symptomatique, n'est-elle pas porteuse du virus quand même ? et donc susceptible de transmettre ?

merci de vos éclairages et commentaires
bien cordialement

Grippe et syndromes grippaux

Posté le 09/11/2019 par Marc Salaun

Merci encore de nous faire approcher de la sagesse médicale ; le plus difficile est de la transmettre à certains de nos confrères et au public .
Bien cordialement.

Sélection naturelle de la mauvaise science

Posté le 06/11/2019 par François-Marie Michaut

Bel article sur la façon d'encourager la médiocrité intellectuelle.
J'ai admiré jadis comment une assemblée trillée sur le volet dans un congrès prestigieux ne sécrète que des productions sans qualité dans ses échanges avec l'orateur.
La vieille idée qu'une équipe est intellectuellement supérieure à un individu seul n'est que ce qu'elle est. Une opinion, ce qui n'a rien de scientifiquement acceptable.
Il est vrai que traiter de fou un type tout seul est d'une telle facilité. Les déboires de Louis Pasteur le chimiste avec l'académie de médecine, on s'en souvient.

Sélection naturelle de la mauvaise science

Posté le 05/11/2019 par Alain Pavé

Bravo pour cette analyse. Ce n'est malheureusement pas réservé au secteur biomédical, c'est vrai aussi en écologie. Avec d'autres secteurs, ils faut tenir compte non seulement de la sanction rapide et… spectaculaire, mais aussi à l'existence de modèles robustes, ce qui n'est pas le cas dans les sciences de la vie, où, de plus, les méthodologies sont faibles et utilisées maladroitement. Hier lors d'un colloque au CNRS, il a été proposé de ne plus tenir compte des indicateurs quantitatifs pour les évaluations. L'Académie des sciences est sur une position voisine, mais ce ne sont encore que des paroles. Il y a aussi bien d'autres points à relever dans les dysfonctionnements scientifiques majeurs qui risquent de décrédibiliser le métier de chercheurs. Il est de notre devoir et de notre intérêt collectif de réparer la machine at de répondre honnêtement aux attentes de nos concitoyens.

Merveille des purificateurs d'air

Posté le 23/10/2019 par Anne CARAYON

J'ai eu exactement les même pensées en voyant le reportage télé sur ces "purificateurs d'air" bonjour l'empreinte carbone de leur fabrication et du renouvellement des cartouches ! et bienvenus les bénéfices liés à leur commercialisation , pour les industriels sachant exploiter le marché des bonnes consciences...

Grossièreté neuroleptique

Posté le 16/10/2019 par Bruno Harlé

Bonjour Luc,
je viens de voir ton post… Oserais-je te rappeler l’origine du nom commercial? « Largactil » : action large… pour tout, quoi!
Amitiés,

Grossièreté neuroleptique

Posté le 15/10/2019 par naffréchoux martine

Très réjouissante galerie de publicités. O combien de psychiatres et d'infirmiers liraient avec profit cette chronique. Je suis allé consulter cet éte dans un accès de faiblesse (asthenie et sentiment d'impuissance matinaux devant les petites difficultes de la vie - difficultés pour s'entendre avec un artisan-serrurier) lie - on s'en est aperçu depuis - a un fort accès d'hypothyroïdie.
L'interne puis le medecin senior rencontrés alors ont "proposé" tranquillisants, curatelle et in fine neuroleptiques...Je me suis heureusement reprise et ai decline le tout, m'etant toutefois debattu in petto pendant qq temps avec un tres fort accès d'hypervigilance anxieuse. Il y avait de quoi devant une telle perspective et l'isolement qui rendait impossible de recevoir conseils d'amis et regler le pb concret avec un autre serrurier.
Un dosage hormonal et la modification de l'ordonnance de levothyrox ordonnés plus tard par le generaliste auraient suffi. Et ont opere un peu plus tard le retour a la normale.

Djihadisme ou psychotropes

Posté le 09/10/2019 par Philippe Haudebourg

Vous avez tout a fait raison cher collègue , la plupart des actes délictueux ont lieu sous l' influence de drogues
Les soldats de la Wermacht , de même que les pilotes anglais, pendant la bataille d'Angleterre prenaient des amphétamines avant d'aller au combat.Et qui n'a pas prit dans les années soixante, du corydrane pour rester éveillé pour préparer des examens???
Mais c'était d'une autre nature , le but était d'avoir une action uniquement sur le sommeil ;

Maintenant le rôle de drogues a changé(Je suis effaré par le nombre de centaines de kilos qui ramènent ici où là les douaniers.)
Elles ont pour but d'annihiler la pensée et de faire exécuter des ordres débiles où barbares par des individus qui ont perdu le sens du réel et c'est vrai qu'il n' y a aucun dépistage, qui de toute façon ne change rien à la gravité de l'acte si ce n' est d'avoir un début d' explication. Alors, à quoi bon?

Le phénomène n'est pas nouveau, les guerriers en Afrique du Nord montaient au combat après avoir fumé du Kif bien avant la conquête de l'Algérie...

Continuez a publier vos humeurs médicales.je les lis à chaque fois.

Médicalement votre

Djihadisme ou psychotropes

Posté le 09/10/2019 par Patrice Queneau

cher ami
Oui, sans aucun doute !
amitié

Djihadisme ou psychotropes

Posté le 09/10/2019 par Kelfoun alain

Tout à fait d'accord avec votre approche A chaque attentat je suis surpris que l'on ne parle que de terrorisme,de fanatisme,de radicalisme et que l'on ignore les psychotropes, les pathologies mentales, les perturbations psychoaffectives,sociales et familiales,comme si il ne fallait voir que le djihad d'un côté et la réponse guerrière de l'autre.

Aldous Huxley

Posté le 06/10/2019 par AH

La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n'est en bonne santé.

Réponse à Yves Boucaud-Maître

Posté le 23/09/2019 par Luc Perino

A ma connaissance, la caractéristique essentielle générale des perturbateurs endocriniens est que leurs effets ne sont pas dose-dépendants.

Perturbateurs de l'appariement

Posté le 23/09/2019 par Pr Loïc Parpeau

J'adore

Perturbateurs de l'appariement

Posté le 23/09/2019 par Boucaud Maitre

L'influence des perturbateurs ou des pesticides sur la santé ou le comportement est prouvée par beaucoup d'études experimentales. Mais à quelle dose et sur quelle durée ? Les biais sont innombrables, et seuls les résultats montrant des effets " positifs " sont publiés. N'oublions pas que les scientifiques ont interet a augmenter les doses pour obtenir ce résultat...

Perturbateurs de l'appariement

Posté le 23/09/2019 par François-Marie Michaut

Très bon papier pour voir plus loin que nos faiseurs d'opinion.
Les prévisions catastrophistes de 11 milliards de bouches à nourrir pourraient bien en prendre un coup... de frein.
Dame Réalité a vraiment le chic pour rabattre notre caquet de je-sais-tout.
Youpi

Résilience improbable

Posté le 20/09/2019 par Etienne Robin, néphrologue, Dijon

Bonjour monsieur Perino
"La dissertation est le courage des lâches" : non, bien sûr que non.
Si vous n'êtes pas intervenu, ça n'a rien à voir avec la lâcheté. C'est seulement parce qu'à cette petite scène désolante, où l'on voit se nouer un traumatisme infantile à coup sûr, et une résilience peut-être, il n'y avait pas de solution. Ni de la part d'un passant comme vous, ni de la part d'une assistante sociale, et peut-être même pas de la part d'un proche.
S'attrister du malheur du monde et de notre impuissance est le signe de notre humanité. Echouer à intervenir n'est pas un indice d'inhumanité.

Résilience improbable

Posté le 16/09/2019 par Benoît Soubeyran

Vraiment bien

réponse à Jean-François Massé

Posté le 16/09/2019 par Luc Perino

Je ne sais pas si l'on doit signaler une gifle à un enfant ??

Résilience improbable

Posté le 16/09/2019 par Marie

Tout "vrai "gentil animé d'une intelligence du coeur ne peut être qu'ému en lisant votre article.
De telles situations sont courantes dans les supermarchés.
Intervenir, souvent très difficile.
Quelques fois, je suis intervenue derrière le dos de la maman.L'intensité de mon regard interpelle l'enfant. c'est alors qu'à travers mes yeux pleins de tendresse il comprend que j'ai vu et mon sourire lui arrache un sourire. Captivé, il se calme.
La maman se retourne....
Rien qu'au travers d'un regard; on peut intervenir.

Résilience improbable

Posté le 16/09/2019 par Massé Jean François

Très jolie plume au service d'une grave question.
Mais que regrettez vous de ne pas avoir fait en l'espèce ?
Cordialement.

Résilience improbable

Posté le 16/09/2019 par Guy Capelle

Cette petite clinique me touche.
Faut-il choisir entre enfants, chien, smartphone ou cigarette?
Qui trop embrasse mal ét(r)eint
Bon courage à vous, et surtout bonne nuit!

réponse à Alison

Posté le 14/09/2019 par Luc Perino

Bonsoir,

Je ne sais rien sur vous, âge antécédents, tabac, habitudes
Ni si vous avez de la fièvre
Ni si vous avez d’autres maladies ou prenez des médicaments
Il faudrait être devin pour oser vous répondre

Faites au moins un prélèvement sur les amygdales

Cordialement

Luc Perino

Angine

Posté le 12/09/2019 par Alison

Bonjour,
je viens de lire votre article concernant les angines et je m'inquiete puisque je souffre d une angine (amygdales rouges enflammées et pleines de taches blanche0 depuis plus de 2 semaines maintenant. J ai egalement des maux de tete. Je n'ai pas pris d antibiotiques jusqu a present.
que faire ?
Merci d avance.

réponse à René Mettey

Posté le 10/09/2019 par Luc Perino

Merci, je corrige partiellement

Ralentisseurs et pathocénoses

Posté le 10/09/2019 par Renaud GARTNER

"Ce qui n’empêche pas l’OMS de recommander le vaccin HPV en Afrique, alors que les petites filles meurent massivement de diarrhées, de paludisme et de tuberculose avant d’avoir atteint leur puberté."

Un immense merci pour cette phrase..
Bien cordialement

Ralentisseurs et pathocénoses

Posté le 10/09/2019 par René Mettey

Intéressant ! (surtout le lien entre pression parasitaire et diversité des religions...
Un reproche amer !! : global, globalisation etc. (trois fois dans l'article, comme si vous l'aimiez tant) : triste décalque de l'anglo-américain ! Il faut utiliser mondial, mondialisation. (c'est pas moi qui'l'dis, c'est l"Académie).

Ralentisseurs et pathocénoses

Posté le 10/09/2019 par Dr François-Marie Michaut

Ce papier est excellent et utile.
Toute maladie, avant de devenir (parfois) médicale est modelée profondément par la culture environnante.
La « traduction » du culturel en médical, puis en fin de course du médical en culturel est le travail prioritaire du médecin traitant.
Probablement le plus difficile du métier, car ne pouvant bénéficier, et donc probablement pour toujours hors de portée de l'IA, d’aucun algoritme.
Un tel message, si évident, est-il compréhensible par beaucoup de gens ?
Bien cordialement

Passoires et tamis

Posté le 31/08/2019 par APMH association promotion de la médecine homéopathique

Les maladies iatrogènes représentent la troisième cause de mortalité en occident, et en France on veut dérembourser l'homéo, dont les remèdes ne présentent aucun effet iatrogène ! chercher l'erreur.....

Passoires et tamis

Posté le 30/08/2019 par Denise Long

Excellent comme d'habitude !!

Mes règles d'or

Posté le 24/08/2019 par François-Marie Michaut

C'est tout simplement excellent.
Ceux, nul n'est parfait, qui ont l'habitude de parcourir mes élucubrations risquent de tomber de leur chaise en lisant cette appréciation que je n'utilise jamais. Sauf quand je suis invité à une table de haute qualité !

Le sport nuit à la médecine

Posté le 05/08/2019 par Bernard Becel

Si je suis d'accord sur l'excès de certificat pour les activités de la vie courantes, j'appréciais cette occasion de voir les grands enfants et les ados dans ma campagne c'était souvent leur seule visite médicale annuelle.
Sans ressortir les histoires de chasse, le coarctation aortique chez le jeune footballeur de 10 ans
la grossesse à 7 mois chez la jeune femme de 15 ans ou la tuberculose lors d'une grossesse (qui m'a permis de traiter une dizaine de membres de la famille), c'était l'occasion de parler (hors la présence des parents) d'un certain nombre de leurs préoccupations.
Quand au bénéfice sur la santé, c'est je crois, l'illusion due aux endomorphines qui soulagent les séquelles des entorses et des fractures.
(un polytraumatisé)

Les fabricants de pauvres

Posté le 25/07/2019 par Pierre Biron

Au Québec nous avons une banque dit associative/coopérrative, sans but lucratif sur papier (pas d’actionnaires, ce sont les membres de la coopérative) mais dont le pdg s’accorde 4M$ par année comme salaire néanmoins.
Au début tout allait bien, on redonnait les profits aux membres (i.e. clients); avec le temps on offre moins de services, on ferme les succursales à la campagne (sans voiture et sans ordi, c’est foutu…), on devient comme une banque ordinaire, succursales sans caisses sauf le guichet automatique, on met des employés à la porte (fabrication de pauvres) tandis qu’on engage des ‘gestionnaires’ et des ‘conseillers’ à 100K$ par an pour trouver des nouveaux emprunteurs, pour gérer les patrimoines des gens aisés…

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 25/07/2019 par Pr Patrice Queneau

cher ami
belle plume ! je souscris pleinement !
j'ai écrit sur le surdiagnostic et la surmédicalisation : la difficulté n'est pas mince toutefois en un temps où la pression juridique vient vous REPROCHER A POSTERIORI de ne pas avoir fait D'IMAGERIE COMPLÈTE AU BOUT DE 3 SEMAINES D'UNE" CÉPHALÉE TERRIBLEMENT COMMUNE"
ET LA RUPTURE de l'anévrysme survient.
Moralité : Scanner, IRM , bilan complet pour toutes les "céphalées communues"? Pas sur, la séméiologie fine apporte bien des indices (hélas pas toujours). Et d'autre part, on affolle les gens : "LA MEDECINE C'EST DIFFICILE" !

POINT CLEF ; ENSEIGNER le METIER DE MEDECIN par compagnonnage, avec l'alliance de l'IA et de l'IE (Emotionnelle)

nous continuons le match !
amitié

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 09/07/2019 par Claude

Merci pour vos articles encore et encore.
Attirer l'attention des patients au sujet des médecins généralistes dont l'éthique, les compétences et la passion-vocation font d'eux de Grands Hommes, qui payent cher leur attitude honnête et intelligente en exerçant la médecine dans toute sa vérité et son utilité. Merci à eux.
Cet état de faits ne sera peut-être plus d'actualité avec la nouvelle génération de médecins qui pour certains et qui, se posant moins de questions ont tendance à minimiser certaines consultations ou à les faire "à l'arrache".
L'avenir nous parlera !

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 09/07/2019 par Cécile Bour

Bonjour Mr Perino, votre dernier billet dans le blog Le Monde est une perle. Je lis régulièrement vos rédactions, mais celle-ci est écrite pour les gens du terrain, dont je suis (radiologue). La souffrance que vous décrivez chez ces généralistes qui ouvrent les yeux, je ne la connais que trop bien, et la vis si douloureusement que je compte bien arrêter mon exercice prématurément. Le sursaut viendra peut-être des jeunes générations de médecins généralistes, qui seront davantage critiques. En tous cas pas des jeunes radiologues, ça c'est parfaitement exclu... Nous relayons bon nombre de vos billets admirables et clairvoyants sur notre site cancer-rose.fr (https://cancer-rose.fr/les-billets-de-luc-perino/), vous avez tout compris du mal de nos sociétés, malades de la médecine et perdant tout esprit critique sur l'autel de l'idéologie de la "prévention" .
Bien cordialement vôtre, ce billet m'a parlé plus que tout autre, car ce mal des médecins "déviants" est incommunicable. Cécile Bour (collectif Cancer Rose)

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 08/07/2019 par Bruno Burel

Toujours juste. Merci

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 08/07/2019 par

Brillant

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 08/07/2019 par jean michel Rogez

Monsieur
Vous avez tout a fait raison
Gardez moi , abonné
Please ,
Bravo !!!!!

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 08/07/2019 par Christophe Beltz

Tellement juste, je diffuse !
Je reste fan de ce genre de reflexion
Merci

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 08/07/2019 par Bernard Becel

C'est une des plus grandes causes des burn-out des généralistes,
merci d'écrire si bien et si juste.

Aubaines et tourments de la surmédicalisation

Posté le 08/07/2019 par Monique Adamo

Bonsoir Monsieur PERINO,
J’ai un aveu à vous faire. Je suis abonnée aux Humeurs Médicales depuis pas mal de temps. Et je ne vous avais lu que de façon très superficielle. Shame on me.
Et voilà que, à la faveur d’un séjour sur cette île d’Ouessant où tout peut arriver, un temps m’a été enfin donné pour concentrer mon attention sur vos écrits et faire plus que parcourir votre site.
Je suis enthousiaste et confuse de vous avoir si longtemps catégorisé comme un Ayatollah de plus. Cet humour discret et très « Desproges » en effet m’enchante. Ainsi que la densité et la valeur des informations tous azimuths, si je puis me permettre ...
Bref, j’en termine là. Bravo.

Expertise de l'échec

Posté le 06/07/2019 par M Berteaux

Grand plaisir à vous lire !
Un vrai courage pour aller à contre-courant.
Félicitations et remerciements

Réponse à Frankie

Posté le 04/07/2019 par Luc Perino

Frankie,
Merci pour vos compliments et encouragements.
En effet, vous avez bien compris le sens, aucun médicament contre la toux n'a plus d'efficacité qu'un placebo (sachant que les placebos ont toujours de l'efficacité)..
Pour la grammaire, je pense que les deux formules sont correctes
Bien cordialement

Toux de l'enfant

Posté le 04/07/2019 par Frankie

Bonjour,
D'abord je suis heureuse de découvrir votre site que je vais m'empresser de mettre dans mes favoris. En esperant que votre référencement s'améliore et que les internautes aient plus de chance de vous trouver en tête de liste des moteurs de recherche.
Je me permets de vous signaler ce que je pense être une coquille. Dans le micro-trottoir de l'article sur la toux de l'enfant , vous écrivez "ni l'un ni l'autre ne servent à rien" il me semble que vous voulez les dire "les deux ne servent à rien".
Merci pour votre travail.

Expertise de l'échec

Posté le 02/07/2019 par Marie

Comme c'est juste ! Quelle vérité bonne à dire ! Humeur grinçante, non ! humeur qui claque, oui !
Darwin s'accommoderait-il de cet état de choses ?
Faudra, faudrait revenir à la sélection naturelle !
Merci.

Expertise de l'échec

Posté le 01/07/2019 par Paul

Excellent ! Quelle belle vision de la recherche bio-médicale actuelle.
Merci.

Dépistage de la normalité

Posté le 19/06/2019 par Dr Assi

Je partage ce concept, certes d’une manière intuitive ! sans preuves scientifiques de ma part !

Bébés thérapeutiques

Posté le 05/06/2019 par Michel Odent

Cher Luc,
Tu écris:
"Se préoccuper du réchauffement climatique, de la biodiversité, de la pollution atmosphérique et chimique, pour les générations futures, est une bonne chose. Encore faut-il concevoir des enfants qui seront psychologiquement, cognitivement et physiologiquement capables d’affronter et de gérer ces périls."

C'est le type de question que je posais dans "Genèse de l'homme écologique", livre publié en 1979. Il est significatif qu'une éditrice parisienne a pris l'initiative de republier ce livre le mois dernier ,,, quarante ans apres... sans aucune modification. J'ai simplement écrit une introduction a la réimpression 2019.
Je te signale par la meme occasion que je réintroduit ces sujets dans "The Future of Homo", un livre qui sera publié fin Septembre par "World Scientific" .
Bien amicalement

Bébés thérapeutiques

Posté le 05/06/2019 par Dr D Gerald

Ancien médecin, deux de nos enfants vivent des couples recomposés et viennent d’adopter les enfants de leur conjoint (e)
Ces enfants ayant cependant déjà un père et une mère ....
Ce pourrait être le sujet de la suite n2 qui intéresserait impôts et notaires ... après avoir
Tourneboulé les grands-parents « adoptifs »
Confraternellement

Réécoutez les chroniques médicales

La phrase biomédicale aléatoire

Dans les sciences incertaines comme la psychiatrie, il n'est pas facile de faire la distinction entre un objet de science et un objet de croyance.
― Boris Cyrulnik

Publications et articles référencés

Comment lire un article médical ? Petite leçon de décryptage - Revue alliage, N°100, p 100-101 [...]

Déremboursons plus que l'homéopathie - Le Monde - Sciences et médecine - 12 juin 2019 [...]

Les relations avec nos confrères spécialistes - La revue de la médecine générale. N°360, p 17, fev 2019 [...]

Le déremboursement des médicaments contre Alzheimer, « un pas vers une meilleure prise en charge de ce fléau » - Le Monde - Science et médecine - 12 juin 2018 [...]

Varicelle : un nouvel archétype dans la sociologie vaccinale - Médecine, vol 14, N°2, février 2018, p 56-59 [...]

Autres fiches patients

Adénome de la prostate - I/ Les mots et les faits    Urètre : canal d’évacuation de l’urine (entre la vessie et [...]

Coliques néphrétiques - I / Les mots et les faits Colique : contraction douloureuse et [...]

Phimosis et prépuce - I / Les mots et les faits   Gland : bout du sexe du garçon, ainsi dénommé en raison de sa [...]

Pleurs excessifs du nourrisson - I / Les mots et les faits Colique : contraction brutale et douloureuse d’un viscère creux [...]

Maladie d'Alzheimer - I /Les mots et les faits C’est la plus fréquente des maladies [...]

Vous aimerez aussi ces humeurs...

Contagion de la violence : en médecine comme dans la rue - La « preuve sociale » est un principe de sociologie qui stipule qu’un individu ne sachant [...]

Pharmacologie du suicide - La dépression est une entité médicale qui n’a jamais obtenu de définition satisfaisante. [...]

La troisième transition épidémiologique - Une « pathocénose » désigne l’ensemble des maladies et de leurs manifestations dans [...]

Le coup de l'anosognosie - Le diagnostic officiel de Jacques Chirac est celui d’anosognosie qui signifie la [...]

Éthique décalée de la FDA - En 2007, la société « 23andMe » commercialisait un test salivaire permettant [...]

Haut de page